ACCUEIL JEAN XXIII PROPHETIES OVER

LAS PROFECÍAS DEL PAPA JUAN XXIII/LE PROFEZIE DI PAPA GIOVANNI

Fin des temps


Cette section fait référence aux sections des prophéties sous l'onglet ''Analyse''.

Confidence 655

Les prophéties de la semaine sainte

Juillet 2019

16 juillet

Du magazine « Valeurs actuelles » daté du 27 juin dernier...

La page titre résume bien les dernières analyses en confirmant la fille de Caïn de la prophétie de Jean XXIII.

« ..Le magazine titre sur « les charlatans de l’écologie » avec une photographie de Greta Thunberg, la jeune adolescente devenue l’icône mondiale de la lutte contre le réchauffement climatique. « Ils jouent sur les peurs, interdissent le débat et embrigadent la jeunesse », ajoute le sous-titre...» (nouvelobs.com)

Les députés et les scientifiques tirent à boulets rouges sur les journalistes du magazine… Sans vraiment voir qu’ils sont endoctrinés.

C’est la lutte pour les ressources et les élites focalisent l’attention sur l’urgence du bien-être physique pour prendre des décisions à l’encontre du petit peuple… Les aveugles qui conduisent les aveugles au précipice.

Et l’âme dans tout cela?

C’est bien la grande apostasie.

Aujourd’hui fête de Notre Dame du Mont Carmel.

Notre-Dame du Mont Carmel serait apparue à saint Simon Stock vers 1251, à qui elle aurait donné le scapulaire brun.

L’importance de ce scapulaire a toujours été marquée par la Sainte Vierge pour protéger son âme à la fin des temps.

Aussi, à Lourdes, Marie apparait à Bernadette Soubirous pour la dernière fois le 16 juillet 1858, soit le jour de Notre Dame du Mont Carmel.

Marie a été vue durant des apparitions de Fátima lors du miracle du soleil par les trois enfants habillée en Notre-Dame du Mont Carmel.

Notre-Dame du Mont Carmel, c’est Notre-Dame de l’Apocalypse.

On attribue aussi la seconde partie du « Je vous Salut Marie » à Simon Stock, très importante en ces temps troubles.

15 juillet

Mgr Williamson dans son dernier sermon aborde la survie de la foi qui est en péril... Avec lui, il est clair que nous sommes à la fin des temps:

« La situation est humainement irrécupérable (…) on peut penser que Dieu interviendra – certainement qu’Il interviendra, dans les 10 années qui viennent »

13 juillet

Est-ce que la génération de 2000 ans ou la prédiction de Jean XXIII trouve son écho du côté de l’élite?

La réponse est affirmative.

Vous vous souvenez de l’Agenda 2030 des Nations Unies?

Coïncidence? L’Arabie Saoudite a mis sur la table sa « Vision 2030 » pour une diversification de son économie six mois plus tard?

L’élite sait depuis longtemps suite au rapport Meadows (wikipedia) que la limite de croissance a été dépassée et que la consommation de ressources dépasse ce que la planète peut produire.

L’élite est déjà en mode survie.

L’Arabie Saoudite, le plus grand producteur de pétrole, n’aura plus de réserve en … 2030!

Charles Gave explique (insolentiae.com) la dynamique en cours et la passage obligatoire à l’électricité, qui ne pourra se produire qu’au travers d’une crise monétaire, très bientôt.

Voir aussi « Fin du monde, si c’était sérieux » dans l’article de Charles Sannat (insolentiae.com) qui abonde dans le même sens.
L’élite se prépare au détriment des sans dents.

« … L’action possible porteuse d’espoir « la transition énergétique »... L’épisode monté en mayonnaise de la canicule avait pour objectif de participer à cette « propagande » à cette préparation des esprits. Mesures extraordinaires, notion de « survie » mise à toutes les sauces, bref, cela permet de scénariser la nécessaire adaptation à un environnement devenant hostile. On intègre le « danger » dans nos vies aseptisées...»

« Transition énergétique ».

Vous entendrez certainement cette expression très souvent dans les prochains mois.

Même le pape y adhère.

« Le Pape François appelle à une «transition énergétique radicale»…

Quatre ans après la publication de l’encyclique Laudato Si’, le Pape François cherche à encourager tous les acteurs du monde associatif, économique et politique à «travailler ensemble dans un esprit de solidarité afin de promouvoir des pas concrets pour la protection de notre planète». Tout en se réjouissant de cette participation des entreprises pétrolières à ce dialogue, le Pape a souligné la gravité de la situation actuelle et l’urgence de réagir à la crise écologique qui menace «le futur même de la famille humaine»...
(vaticannews.va).

Ahhhhh… Laudato Si (voir analyse de mars 2019 sur la feuille de route du pape).

L’humain n’a plus besoin de Dieu.

Prétexte pour un synode sur l’Amazonie en octobre prochain par exemple pour encore changer l’église sous couverture.

L’écologie du pape prône sur le salut des âmes. Le temporel sur le spirituel.

«... Je connais tes œuvres : tu n'es ni froid ni chaud. Plût à Dieu que tu fusses froid ou chaud ! Aussi, parce que tu es tiède et que tu n'es ni froid ni chaud, je vais te vomir de ma bouche...» (Apocalypse, 7ème église).

Le 13 juillet, c’est la vision de l’enfer aux trois enfants à Fatima, et la révélation des 3 secrets avec la promesse du miracle pour octobre.

L’importance du 3 avait été évoquée dans la longue analyse de mars 2018. La Sainte Vierge avertit trois mois à l’avance, comme en 1917 où «Le 13 juillet 1917, Notre-Dame avait entretenu les trois enfants de Fatima du sort de la Russie. Trois mois avant la « révolution d’octobre »».

Or, octobre 2019, c’est le synode sur l’Amazonie.

09 juillet

« Mon Royaume n’est pas de ce monde. »

Quand on pense à la venue du Christ sur cette Terre, on peut difficilement s’imaginer comment il a pu se sentir seul au milieu des humains, lui connecté au Père, surtout dans ses dernières heures où même les apôtres l’ont abandonné, et où, la masse dominé par Satan demandait sa mort. Jésus a même senti que le Père l’avait abandonné lorsque sur la croix.

Le monde, c’est le nôtre, c’est celui dominé par Satan.

Le Christ a exprimé sa volonté de le voir remplacer avec cette phrase importante du Notre Père : « Que ton règne vienne sur la Terre comme au Ciel. »

Le royaume des cieux est un royaume du cœur, et non d’intellect, d’où les enseignements du Christ pour nous faire comprendre que l’essentiel c’est l’amour, la clé qui ouvre la porte, le passage étroit du chas de l’aiguille, l’acte de charité envers son prochain.

Aujourd’hui, l’Église vit sa Passion au même titre, de sorte que les chrétiens qui forment le corps du Christ, subissent l’isolement dans ce monde dominé par les sbires de Satan.

L’heure du jugement des nations est arrivée puisque l’Évangile a été enseignée par toute la Terre.

Les nations ont eu le temps d’une génération avant le Jugement.

Une génération, c’est 2000 ans. Les 2000 ans plus l’âge du Christ de Jean XXIII.

C’est un signe. Les faux prophètes sont au Vatican. Le poisson pourrit toujours par la tête.

Ils prêchent un autre évangile que celui du Christ, ils détournent son peuple de l’amour de Dieu et de l’amour du prochain qui résument toute la loi et les prophètes, imagés par les deux témoins de l’Apocalypse.

Au nom de la miséricorde infinie, tous sont invités dans les églises catholiques, basilique Saint-Pierre y comprit :

« Six ans après la provocation de son voyage à Lampedusa, Bergoglio a décidé de rappeler l'événement en célébrant une messe dans la Basilique Vaticane, le 8 juillet 2019. Pour l'occasion, il a décidé d'inviter 250 personnes, dont des migrants, des réfugiés et des volontaires choisis par la Section des migrants et des réfugiés du Dicastère pour le service du développement humain intégral… Au premier coup d'œil, on regarde immédiatement vers les pouvoirs forts qui ont planifié l'avènement du Nouvel Ordre Mondial sans Dieu, toutes figures capables de déplacer de grosses sommes d'argent et connues de tous. Mais cela ne suffit pas, sinon pour détourner l'attention du véritable souffleur et concepteur, Messire Belzébuth.
Et c'est ce qui frappe le plus, parce qu'un vrai Vicaire du Christ devrait remarquer la patte du diable, et s'il ne la remarque pas, ou bien il n'est pas un vrai Vicaire du Christ, mais seulement un agent de l'Adversaire placé sur le Trône tant que Dieu le permet; ou bien il est l'idiot utile classique amené à Rome par des cardinaux déjà à la solde de l'Ennemi.
Comment expliquer autrement l'idée incroyable et blasphématoire d'utiliser la basilique romaine Saint-Pierre pour célébrer une «messe privée» avec des centaines de non-croyants et d'infidèles? Eh oui, parce qu'à l'exception de ceux qui se professent encore chrétiens, la grande majorité des «invités» seront des musulmans, des fétichistes et des animistes, tous disciples de faux dieux et même adorateurs des démons des forêts… » (benoit-et-moi.fr) .

Le Christ a répété qu’à la fin des temps, ce sera comme à l’époque de Noé : tous mangeaient, buvaient, se mariaient, etc.

Notre époque apostate est le reflet de ce fait, matériellement, mais ceci vient aussi confirmer que le chrétien d’aujourd’hui est isolé dans son coin, comme Noé l’était à l’époque. Physiquement et surtout spirituellement. C’est un autre signe.

C’est une guerre de l’âme que livre Satan. La persécution exprimé par le Christ dans les derniers temps est bien plus importante à ce niveau, qu’au niveau physique, malgré le fait que certains chrétiens en Orient souffrent beaucoup de ce côté.

On voit aussi cet isolement par l’empressement d’intégrer des migrants en Europe pour diluer la chrétienté dans ces pays, par aussi le besoin de régionalisation des états bien expliquée par Pierre Hillard dans ses écrits.

C’est une partie de la réalisation de la prophétie politique de Jean XXIII « La Foudre en Plein Jour » lorsqu’il est écrit que « De la petite île de la Méditerranée partira le cri du nouveau chevalier. Et les bateaux aux fausses bannières seront coulés. Le premier jour d'Europe. »

Jésus demandait à ses apôtres de se réfugier dans la prière dans les dernières heures, ce qu’il a fait lui-même sur la croix.

Il en est de même pour le chrétien de notre temps.

Côté géopolitique, l’Iran a passé outre ses accords sur l’uranium et a commencé dimanche passé à enrichir à un niveau pour fabriquer des bombes. Israël compare l’Iran aux nazis et a avertit qu’elle pourrait faire une frappe préventive.

Remarquez que le « Grand Éclair à l’Orient » de Jean XXIII pourrait être aussi une surprise puisqu’il est spécifié qu’on n’entendrait pas le tonnerre. Avec toute l’attention sur l’Iran, et l’apaisement en Corée du Nord, il ne serait par surprenant que cela produise dans ce coin de pays.

Au niveau solaire, le cycle 25  a officiellement commencé en ce mois de juillet par des mini taches aux pôles inversés. Lors d’un changement de cycle, le Soleil inverse ses pôles.

Benoît XVI est toujours vivant. Il a été identifié dans notre analyse générale comme étant le pape « labeur du Soleil » de la prophétie de St-Malachie.
Coïncidence? Cela fait 12 ans le 7 juillet que Benoît XVI a publié son Motu Proprio qui remettait à l’honneur la messe traditionnelle en latin dans l’Église universelle.

Signe du 666. Avec le vol des données des particuliers à travers le monde, la demande pour une identité numérique cryptée augmente (lapresse.ca) .

Charles Sannat affirme que la prochaine crise sera monétaire et non financière (insolentiae.com), ce qui amènerait à la création d’un monnaie mondiale unique.

Le synode sur l’Amazonie suscite des déchirements, surtout depuis la publication du programme en cette fin juin.

« Nous sommes au-delà de l'hérésie. Nous en sommes à la réduction du christianisme à l'anthropologie, voire à l'écologie. Nous en sommes donc à l'apostasie. Et tout cela non pas à cause d'une déchirure soudaine, mais en étroite relation avec ce qu'on entrevoyait déjà dans Evangelii gaudium et Amoris laetitia… le document vise un objectif beaucoup plus ambitieux et radical. Il s'agit de la démarche la plus audacieuse que le secrétariat d'un synode de l'Église catholique ait pu conceveoir et tenter.» (benoit-et-moi.fr).

L’enjeu, c’est la célébration Eucharistique. Faire disparaître le Saint Sacrifice du Corps et du Sang qui perpétuent les mystères du Jeudi et du Vendredi Saint. Ainsi disparaîtrait la Rédemption et Satan pourrait s’en glorifier.

Juin 2019

29 juin

L’abomination de la désolation.

L’associé des deux empereurs cité par Jean XXIII dans la prophétie « Le Temps Est Proche ».

Le signe donné par NSJC en Matthieu 24.

Abomination : répugnant, vil, pécheur.

Désolation : extrême affliction.

Puisque le répugnant vil pécheur qui cause une extrême affliction est établi en lieu Saint, il est temps de se réfugier dans les montagnes, c’est à dire de se réfugier dans la prière et  se couper volontairement du système 666.

NSJC a associé cet événement au déluge en citant le signe de Noé où tous se mariaient, mangeaient, buvaient… Jusqu’au moment ultime.
Comme aujourd’hui où pratiquement toute l’humanité se moque de Dieu et baigne dans la grande apostasie en s’associant à la religion humaniste 666.

Cette humanité pécheresse poussée par l’élite, demande inconsciemment plus de contrôle grâce à la montée de la religion du réchauffement climatique.

Elle s’en va à sa perte.

Un petit nombre la pousse à la guerre pour forcer l’aboutissement complet du système de contrôle 666.

Déjà la bête sort de l’eau cite Jean XXIII. La bête de la mer, celle qui domine les foules, c’est à dire le plus grand royaume sur Terre, c’est le Vatican. Et la tête va apparaître, va livrer son vrai visage.

« Désormais, il est clair que le prochain Synode extraordinaire sur l'Amazonie sera le lieu où la contre-église maçonnique du ** Pape Bergoglio jettera le masque et où ouvertement, à la lumière du soleil, sans jamais le dire explicitement (ce ne serait pas dans son style: son style est le mensonge), proposera aux fidèles un "catholicisme" qui n'aura plus rien de catholique, pas même les apparences; qui donnera naissance à une nouvelle religion panthéiste, naturaliste, animiste, appréciée des sorciers et des chamans, sans l'ombre de la véritable doctrine et du magistère de toujours. ..» (benoit-et-moi.fr)

« Hérétique et apostat. Le cardinal Brandmüller excommunie le synode sur l’Amazonie » (diakonos.be).

La conséquence est la guerre de la nature selon la prophétie.

On en voit poindre les signes de « cette guerre » en même temps que les signes de guerre humanistes. Cela concorde.

Car « Le Temps Est Proche », c’est aussi le « Grand Éclair à l’Orient », la « Foudre en Plein Jour ».

Et les deux signes du « Grand Éclair » se précisent comme nous l’avions anticipé.

Après avoir annulé une frappe aérienne à la dernière minute la semaine passée, le président américain évoquait cette semaine l'éventualité d'une « guerre courte » contre l'Iran. Aujourd’hui, une douzaine de chasseurs F-22 sont arrivés au Qatar.

Et au Vénézuéla, Caracas affirme avoir déjoué une tentative de «coup d'État» militaire, soit une tentative d’assassinat du président.

Et la guerre de la nature causera des famines.

Nous en avons des signes précurseurs alors que l’Europe subit cette poussée d’air chaud du Sahara cette semaine.

Aux États-Unis, il y a les inondations du mid-ouest américain : silos inondés et donc les réserves sont perdues.
Il y aura peu ou aucune récolte pour certains qui n’ont pas semer en 2019. La preuve par photos dans cet article (zerohedge.com).

Or, le mid-ouest est un réservoir mondial de céréales.

Ne pas oublier que selon la prophétie « Le Temps Est Proche », le premier empereur meurt de faim dans la tour de son rêve (make America great again)...

C’est la fête de Pierre et Paul aujourd’hui, symboles des deux piliers, des deux témoins de l’Apocalypse. Prions pour les deux témoins, les fidèles à la loi et aux prophètes qui tiennent encore le coup dans cette folle Babylone.

17 juin

Le temps est proche. La fille de Caïn dissémine son poison.

Et les deux empereurs sont définitivement les présidents chinois et américain.

« C'est le temps des deux empereurs. »

La guerre commerciale qui sévit entre les deux nations déborde et aura des conséquences sur le grand échiquier mondial. La guerre pour les ressources pétrolières en Mer Jaune et en Orient est sur le point de déclencher une guerre armée.

Les tentatives de mettre le feu aux poudres dans le Détroit d’Ormuz dernièrement avec des attaques dignes de l’événement sous fausses bannières du Golfe de Tonkin au Vietnam s’amplifient. Tout en fait pour prendre l’Iran en défaut et déclencher le « Grand Éclair à l’Orient ».

Les deux dictateurs hypocrites avec leurs styles particuliers prennent actions qui confirment leurs statuts dans la prophétie « Le Temps Est Proche ».

Le président chinois a mis son système de surveillance digne de 1984 en place et a changé la constitution devenant empereur à vie. Il a tenté de faire voter une loi d’extradition à Hong Kong, ce qui a causé une révolte en fin de semaine. (journaldequebec.com)

Pas étonnant que le Père donc enverra une guerre de la nature pour empêcher la guerre des hommes et que pour le président chinois, celle-ci prendra la forme d’une peste qui transformera la Chine en désert.

« Le second empereur dans le désert, attaqué par les animaux de la peste, inconnus. »

Aux États-Unis, on soupçonne maintenant le président américain de refuser d’abdiquer s’il est défait aux élections de 2020. Il supporte l’idée de l’abolition des deux termes présidentiels et dans sa vague narcissique, décide de faire repeindre les avions présidentiels aux mêmes couleurs que son jet privé de campagne électoral.

« Le premier empereur meurt de faim, enfermé dans la tour de son rêve. »

À noter à ce sujet que suite aux inondations printanières sans précédentes dans le Mid-Ouest américain, les agriculteurs ont du abandonner l’idée d’ensemencer en 2019.

« Et la Mère n'a pas de père, parce que beaucoup veulent être son père. »

... Parce que le chaos s’est installé au Vatican avec l’abomination sur le trône qui mise sur la théorie de la libération (i.e. communisme) pour faire aboutir son plan, une Babel soumise à son Dieu unique, Satan.

« ...Ayant mis de côté les valeurs fondatrices, la Foi, l’Église, le pays... Bergoglio, propose une fraternité de type communiste, maçonnique, qui n'est rien d'autre que le royaume du chaos et de la division: une Babel de religions, églises, langues, coutumes, non pas différentes, mais conflictuelles !.. » (benoit-et-moi.fr).

Aucun doute quand on le voit associé à George Soros, le grand argentier manipulateur qui utilise les révolutions de couleurs pour déstabiliser des pays pour les soumettre ensuite au système mondial.

« ...(Rome) L’oligarque de gauche George Soros a eu des paroles élogieuses pour le pape François. Le multimilliardaire, qui dispose d’un gigantesque réseau international destiné à influencer la politique et l’opinion, a décerné, sur twitter, un « satisfecit » au pape régnant. Dans le passé déjà, on a pu observer, entre le pape et l’oligarque, des connivences directes. Il y a, avant tout, une alliance autour d’un agenda étonnamment semblable… » (benoit-et-moi.fr)

Et dans ce système mondial, il faut bien-sûr une monnaie mondiale, ce que s’occupe maintenant de mettre en place Facebook et ses partenaires dont Visa et Mastercard pour une cryptomonnaie qui verra le jour en 2020. (insolentiae.com)

Le 666 est à l’œuvre.

15 juin

La fille de Caïn

Çà y est. On peut le confirmer maintenant. Nous sommes en pleine prophétie politique « Le Temps Est Proche » de Jean XXIII.

La nouvelle religion du « réchauffement climatique » pour sauver la maison commune poussée par le pape François est officiellement adoptée par les milléniaux.

Ce que voulait indéniablement l’élite de ce monde.

Et  le pape François en remet en ce 15 juin et « ... appelle à une «transition énergétique radicale» (vaticannews.va).

Il est bon de se rappeler que nous en sommes au même point que du temps de Noé, à la limite…

« Tels furent les jours de Noé, tel sera l’avènement du Fils de l’homme.

Car de même que dans les jours qui précédèrent le déluge, on mangeait et on buvait, on épousait et on était épousé, jusqu’au jour où Noé entra dans l’arche, et qu’ils ne surent rien, jusqu’à la venue du déluge qui les emporta tous, ainsi sera aussi l’avènement du Fils de l’homme. »

Noé reçu l’avertissement d’entrer dans l’arche 7 jours avant le déluge.

On se rappelle que la clé donnée par le Père est toujours en base 7.

7 ème jour où tout est accompli dans la Genèse. 7 jours de la semaine du prophète Daniel, cité par NSJC pour la fin des temps où il annonce que lorsque nous verrons l’abomination sur le siège de Saint Pierre, nous saurons que nous y sommes et que la fausse église/religion s’est installée.

Pour ne citer que la dernière citation de Mgr Vigano (qui doit se cacher d’ailleurs) lors de sa dernière entrevue :
« J'exhorte tous les fidèles à prier avec ferveur et à faire pénitence pour le Pape François qui semble être sous l'emprise du "père du mensonge". Que le Seigneur ait pitié de nous tous! » (benoit-et-moi.fr)

Le pape François, on en a la preuve après ces 6 ans de pontificat, est communiste (il avait d’ailleurs remercié le président bolivarien lors de son voyage en Amérique du Sud, pour le crucifix reçu portant le marteau et la faucille communiste). Ce que confirme Antonio Socci avec le dernier voyage du pape en Roumanie (benoit-et-moi.fr).

Et les prêtres doivent adhérer à sa nouvelle religion ou se cacher et se taire :
« dans notre Église, quand on exprime des idées qui ne sont pas alignées sur la pensée dominante, il faut se protéger dans l'anonymat. » (benoit-et-moi.fr).

Et l’église s’est fondue dans la Babylone onusienne, effacée.
« Dangereuse dérive onusienne au Vatican et dans la prédication bergoglienne. Que reste-t-il de l'annonce de la Bonne Nouvelle de l'Évangile? (benoit-et-moi.fr).

Le temps est proche.

La prophétesse de la nouvelle religion financée par l’élite, reconnue par tous, vient d’être récompensée:

« Greta Thunberg reçoit le prix le plus prestigieux d'Amnistie internationale. L'organisation de défense des droits de l'homme Amnistie internationale a annoncé vendredi décerner son prix le plus prestigieux à l'adolescente suédoise Greta Thunberg, égérie du combat pour le climat.
Le prix d'« ambassadrice de conscience » récompense Greta Thunberg et le mouvement Fridays For Future (vendredi pour l'avenir) à l'initiative de marches organisées dans le monde entier pour alerter sur l'urgence de lutter contre les dérèglements climatiques. » (lapresse.ca)

Voilà.

Elle est la fille de Caïn de la prophétie.

Les médias traditionnels la reconnaissent : « Greta Thunberg, la prophétesse? » (journaldequebec.com)

Greta Thunberg, née le 29 février 2000.

Treize ans plus tard, la passion de l’église s’accentue avec la démission de Benoît XVI le 28 février. Un nouvelle ère commence.

Le 13, il symbolise la mort à la matière ou à soi-même, vers la naissance à l'esprit.

C’est un passage donc une Pâques annoncée.

L’Antéchrist et la Bête, c’est au chapitre 13 de l’Apocalypse qu’on les trouvent.

Comme Satan singe le Christ, Greta Thunberg guidée par l’élite commence ses « grèves climatiques » le 20 août 2018, soit un vendredi, et elle les fera depuis tous les vendredi, entraînant avec elle la majorité des milléniaux dans son mouvement.

On singe et on se moque du Vendredi Saint.

« La fille de Caïn est montée au Nord, pour prêcher. Luxure dans la nouvelle Babylone, pour sept ans.  »

Greta Thunberg est du nord, la Suède.

La Suède est bel et bien une nouvelle Babylone depuis l’immigration massive d’Orient, ce qui a amené le chaos dans ce pays reconnue pour sa sécurité légendaire.

Elle symbolise la Babylone mondiale.

La Suède, c’est aussi la prophétie de noms de Jean XXIII avec Stockholm :

« STOCKHOLM - Depuis longtemps la seconde vision, le second incendie. C'est le premier signe.  »

Cette prophétie annonce donc la purification par le feu des derniers temps.

Des feux qui ont déjà eu lieu une première fois à cause de la nouvelle religion du réchauffement climatique :
 «En images : de violents incendies embrasent la Suède jusqu'en Laponie» (france24.com).
 
La Suède c’est terre de prédilection des protestants luthériens. On se rappelle la visite du pape François pour l’œcuménisme et les 500 ans de la révolution de Luther, visite où le 31 octobre 2016, il signa l’accord avec les luthériens.

Les pièces se mettent en place.

7 ans donc à partir du 20 août 2018.

C’est le temps qu’il reste à Babylone avant sa chute, ce qui mène à 2025, « La septième année tombe le septième voile de Salomé, mais il n'existe pas d'empereur, il n'existe pas qui saura lever l'épée et couper le cou de Jean.
Le temps est proche. »

Ce qui tombe pile aux 2033 (2000 ans + l’âge du Christ) de Jean XXIII moins la vraie date de naissance Jésus pour le Jugement, temps qui sera écourté par le Père.

Ce que confirmait aussi Benoît XVI en 2012 dans son livre. (huffingtonpost)

Or, que ce passe-t-il exactement au Vatican avec le pape en ce 20 août 2018?
(déjà la lecture du jour où le prophète Ézékiel nous donne un indice vers où tout cela mène (vaticannews.va).

C’est la crise, la crise des abus sexuels qui ébranle l’église et l’achève.

François se voit obligé d’émettre une lettre au peuple de Dieu le 20 août 2018 (la-croix.com).

Voyez la subtilité. Une lettre au peuple de Dieu, et non aux catholiques. L'idée d'oecuménisme persiste.

Puis suit la pièce maîtresse, la clé qui a tout fait tout basculer et qui est un signe important pour les croyants qui ont les yeux pour voir et le oreilles pour entendre, c’est l’ultimatum de Mgr Vigano au pape dans une lettre datée du 26 août 2018.

Dans son analyse du 28 août 2018 : «Le père John Hunwickle amène un fait important, le jour de l'Assomption: « Peut-être le 22 août restera-t-il dans l'Histoire comme l'intervention mariale qui a précipité la fin de ce pontificat calamiteux et diviseur. » (benoit-et-moi.fr)

Benoît XVI avait essayé d’enrayer la vague déferlante en 2005 lors du chemin de croix, en servant un avertissement sévère aux prêtres :
 «Que de souillures dans l’Église, et particulièrement parmi ceux qui, dans le sacerdoce, devraient lui appartenir totalement ! Combien d’orgueil et d’autosuffisance ! […] La trahison des disciples, la réception indigne de son Corps et de son Sang sont certainement les plus grandes souffrances du Rédempteur, celles qui lui transpercent le cœur. Il ne nous reste plus qu’à lui adresser, du plus profond de notre âme, ce cri » Benoît XVI, chemin de croix, 2005, Kyrie, eleison – Seigneur, sauve-nous (cf. Mt 8, 25)» (Neuvième Station).

Sachant aussi que l’ultime geste (selon le prophète Daniel) sera d’arrêter le sacrifice et l’oblation par le biais d’une cérémonie œcuménique générale, il n’est pas surprenant que tout cela a commencé la veille de la fête commémorative de Saint Pie X, le 21 août.

Pie X est le gardien de la messe traditionnelle et la fraternité en est le signe visible, gardienne de la loi et de la tradition, un des deux témoins de l’Apocalypse.

Reste à savoir si le 20 août 2018 correspondrait à une signature avec un « nombre » selon Daniel, pour commencer la semaine de 7 années.

La seule correspondance semble être l’accord entre le Vatican et le dragon, la Chine, sur la nomination des évêques qui ne sera confirmée qu’un mois plus tard.

« Le cardinal Zen dénonce l’accord Chine-Vatican » (la-croix.com)

« Chine-Vatican : un accord historique qui fera souffrir les catholiques » (lepoint.fr)

Le Vatican, avec un pape communiste, a trahi le Christ en signant un pacte avec un pays communiste. Le communisme, la religion du diable. Ce n’était pas bénin comme signe.

Mai 2019

22 mai

« C’est un combat à mort entre l’Église et la synagogue »

Pierre Hillard, lors de sa conférence « le mondialisme contre l’église ».

Voilà qui confirme encore une fois que nous en sommes à la Passion de l’Église et que la fin approche.

Un combat à mort implique nécessairement que la synagogue ou l’Église doit disparaître.

La victoire triomphante de Marie et de NSJC, la nouvelle Église, la Jésuralem céleste est donc toute proche.

Babylone et son monde mourront.

D’ici là, le combat perdure.

Pierre Hillard confirme bien les 7 lois du noachisme dans sa conférence, donc le plan d’action de la synagogue.

Ils ont essayé de modifier le sacerdoce.

Ils essaient d’éliminer la notion de la Trinité.

Et ils essaient de réduire le Christ au niveau de prophète.

Le Christ n’ayant pas été reconnu comme Messie par le judaïsme, les pharisiens ont écrit le Talmud pour contrer la chrétienté naissante, et la Kabbale, espérant donner au peuple juif éventuellement son « Messie guerrier ». Ainsi, certains textes de l'Ancien Testament ont été modifiés pour favoriser la conquête du monde et conséquemment détruire le christianisme selon Pierre Hillard.

Les goys au service du peuple-prêtre.

La synagogue est sur le point de crier victoire.

Mais ce cri de victoire n’a pas encore eu lieu.

La raison principale en est que les « traces »de NSJC pour les pharisiens modernes résident toujours dans le saint sacrifice célébré à la messe, et les quelques prêtres qui ne se sont pas laissé corrompre par Vatican II.

D’où le désir de l’éliminer ce qui reste par l’œcuménisme.

« Dans son Itinéraire Spirituel, Mgr Lefebvre compare le Concile Vatican II et ses réformes à une troisième guerre mondiale qui fit encore plus de dommages que la Révolution Française « en facilitant la ruine des institutions chrétiennes et la domination de la Franc-Maçonnerie ». Or, c’est la Nouvelle Messe qui inocula le virus mortel des idées novatrices du Concile dans toutes les paroisses et communautés religieuses… »

« en faisant ces sacrifices pénibles, l’Église a été guidée par l'amour des âmes et le désir de tout faire pour faciliter à nos frères séparés le chemin de l’union, en écartant toute pierre qui pourrait constituer ne serait-ce que l’ombre d'un risque d’achoppement ou de déplaisir ; dans la confiance que la prière commune hâtera le jour où toute « la famille de Dieu », réunie « dans l’intégrité de la foi et sous le signe de la charité » pourra chanter d’une seule voix (una voce) et d’un seul cœur l’Alleluia pascal de la résurrection et de la vie. » (R.P Bugnini; celui dont il est question dans la conférence de Pierre Hillard ci-dessus.)

(Source: Les 50 ans de la nouvelle messe, Le Carillon)

Là sera le cri de victoire.

Lorsque François annoncera la nouvelle messe œcuménique, la réconciliation avec les protestants.

Certains affirment que le troisième temple prévu pour la future religion humaniste, celle des goys, sera bâti sur le site de la cathédrale
Notre-Dame de Paris. Que la fille aînée de l’Église sera ainsi soumise complètement.

Curieusement, l’incendie dans la nuit du 15 avril dernier avait sa contrepartie à l’esplanade de Jérusalem effectivement.

Mais nous savons, grâce aux prophéties de l’église de Jean XXIII, que le signe concret du cri de la victoire sera la fuite du pape François suivi de l’assassinat de son successeur, tout comme l’avait vu en songe le pape Pie X.

Comme on le confirme assez souvent, Benoît XVI semble être le frein qui retarde les châtiments par ses prières. C’est un moment de grâce qui nous est probablement accordé.

Le cardinal Sarah dans sa conférence du 14 mai dernier nous en donne encore l’indice :

« … Je souligne la conclusion de Benoît XVI, « lorsque nous pensons à l’action qui serait nécessaire avant tout, il devient évident que nous n’avons pas besoin d’une nouvelle Église de notre invention. Au contraire ce qu’il faut d’abord et avant tout, c’est le renouveau de la foi en la présence de Jésus-Christ qui nous est donné dans le Saint-Sacrement » (III, 2).

Alors Mesdames, Messieurs, pour conclure je vous redis avec le Pape Benoît : oui, l’Église est pleine de pécheurs. Mais elle n’est pas en crise, c’est nous qui sommes en crise. Le diable veut nous faire douter. Il veut nous faire croire que Dieu abandonne son Église. Non, elle est toujours « le champ de Dieu. Il n’y a pas seulement l’ivraie mais également les moissons de Dieu. Proclamer ces deux aspects avec insistance ne relève pas d’une fausse apologétique : c’est un service qu’il est nécessaire de rendre à la vérité », dit Benoît XVI. Il le prouve, sa présence priante et enseignante au milieu de nous, au cœur de l’Église, à Rome nous le confirme. Oui, il y a parmi nous de belles moissons divines.

Merci, cher Pape Benoît d’être selon votre devise un coopérateur de la vérité, un serviteur de la vérité. Votre parole nous conforte et nous rassure. Vous êtes un témoin, un « martyr » de la vérité. Soyez remercié. »»

09 mai

Deux taches solaires sont présentes cette semaine, la première étant en phase de se séparer en deux, phénomène plutôt rare dans la période du minima solaire.

Donc, pour l’instant, plus on se rapproche du 13 mai, plus le Soleil donne des signes.

C’est le même constat au niveau géopolitique avec une tension avec l’Iran à hauts risques. Du jamais vu depuis longtemps avec le déploiement d’un porte avion américain dans le détroit d’Ormuz et de quatre bombardiers B-52 en Irak.

Les traités, autant portant sur le nucléaire que sur l’économie sont tout simplement déchirés. Israël est sur le qui vive. La Chine et les États-Unis sont à couteaux tirés.

Encore une fois, cela confirme la réalisation à court terme de la prophétie « Grand Éclair à l’Orient », car il n’est pratiquement plus envisageable qu’il y ait un recul des partis.

La raison est simple. On nous rabâche les oreilles constamment avec la crise du réchauffement climatique et l’extinction des espèces. L’élite prépare le monde pour sa propre survie. La guerre entre les deux factions judéo-maçonniques est en cours et nous arrivons à la phase finale.

Pour le chrétien, c’est la guerre des âmes qui importe.

Nous y sommes.

Et Benoît XVI y est allé avec probablement avec son dernier avertissement avant de mourir.

« L’actualité de l’Apocalypse selon Benoît XVI.

La référence à l’Apocalypse faite par le pape émérite dans sa Note sur les abus sexuels dans l’Église est passée inaperçue. Elle éclaire pourtant le mystère de l’Église dans la fin des temps, celui de l’épreuve et de la sainteté, de la pénitence et de l’espérance…

Mais l’heure n’a jamais été aussi grave. En pleine crise de la pédophilie dans l’Église, le pape émérite convoque un livre de la Bible qui est loin d’être anodin, pour comparer ce qu’il s’y passe à « l’actualité de ce qui est dit dans l’Apocalypse ». Flagrante, évidente, conclut-il. Dans la dernière partie de « ses quelques notes », Benoît XVI cite ce dernier livre qui clôt la Révélation, le livre écrit par l’aigle de Patmos à propos de la fin des temps, fin des temps dans laquelle nous sommes entrés depuis la mort et la résurrection du Christ.

Vision d’éternité, béatitude pour ceux qui la lisent, l’Apocalypse, donne de la force pour vivre les tribulations et nourrit notre espérance. Et des tribulations, nous en vivons comme jamais ! Certes, le pape émérite cite un passage particulier, le chapitre 12, celui de l’accusation diabolique permanente contre Dieu et contre l’Église « dans le but de nous en éloigner ». Mais cette phrase est plus profonde, plus large, qu’elle n’en a l’air.

Le Diable guerroie plus que jamais

Dans l’Apocalypse, les grandes luttes de l’Église sont comme résumées dans une vision d’éternité. Elles sont vraies pour le temps de saint Jean, le temps de Pascal au XVIIe siècle, mais aussi pour nous aujourd’hui, dans le temps présent. Benoît XVI cite le grand livre qui éclaire tout, mettant en scène le Diable, l’énorme dragon écho à l’antique serpent de la Genèse, « le séducteur du monde entier », « celui qui part guerroyer contre ceux qui gardent les commandements de Dieu et possèdent le témoignage de Jésus ». Oui « l’actualité » de l’Apocalypse continue de se dérouler sous nos yeux. L’endurcissement du cœur tente bien entendu de nous rendre aveugles et sourds. Mais dans ce livre, « celui qui a des oreilles, qu’il entende ce que l’Esprit dit aux Églises » !..

Quand Benoît XVI écrit que la « sainte Église est indestructible », Église donnant la vie même de Dieu aux hommes, le pape émérite s’inscrit dans la grande tradition chrétienne de l’espérance qui redonne force. Au milieu du chemin cahoteux, semé d’embûches, étroit et pentu, cette lumière sûre de l’horizon se déploie généreuse, cette « splendeur de la vérité », cette « boussole » qui permet d’avancer sans découragement, sans faillir, dans l’apostasie généralisée… » (fr.aleteia.org)

03 mai

C’est le mois de mai, le mois de Marie.

Que penser de la date du 13 mai pour Fatima cette année car nous franchirons la barre des 101 ans révolus?

« En 1973, à Akita au Japon, la Vierge Marie apparut à Soeur Agnès Sasagawa... La statue de son couvent, une copie exacte de l'image de Notre-Dame de toutes Nations, a versé des larmes à 101 occasions… Un jour, son ange gardien lui apparut avec une Bible ouverte. Lorsque Soeur Agnès reconnut le passage du chapitre 3, verset 15 du livre de la Genèse, l'ange lui expliqua: "Il y a une signification au chiffre 101. Il signifie que le péché est entré dans le monde par une femme et c'est par une femme que viendra le salut. Le zéro entre les deux 1, représente le Dieu éternel qui est de toute éternité jusqu'à l'éternité. Le premier 1 représente Ève et le deuxième, la Vierge Marie." Le Père Yasuda, le directeur spirituel de Soeur Agnès, commenta que ce passage de la Genèse s'appelle le Protévangile et est considéré comme la première lueur du salut, la première promesse d'un Sauveur, faite par Dieu. C'est aussi le premier verset de la Bible à faire allusion à l'Immaculée Conception de Marie, qui ne fut jamais sous la domination de Satan.»

Puisque à Akita la Vierge Marie a répété pratiquement le même message que le 3ème secret de Fatima...

Il y a un signe. Dans le Ciel. En ce mois de mai. Le Soleil.

Il est toujours dans son cycle minima, sauf que…

Après un record sans tache solaire ces derniers mois, il y en avait une immense à la fin avril.

Il semble qu’elle sera de retour car il y a eu une superbe explosion de CME en cette fin avril.

Cette tache revient présentement avec la rotation du Soleil pour faire face à la Terre à la mi-mai.

Puisque nous devons être jugé par le feu, notre regard doit s’y intéresser.

Surtout que selon notre analyse général,  Benoît XVI  a été identifié comme ayant la devise « la labeur du Soleil » de la prophétie des papes selon St-Malachie.

Une tempête solaire, c’est la seule manière, ou presque, de faire cesser cette involution technologique qui enferment les âmes dans les petites boîtes électroniques, cette dernière étape qui a mené à la grande apostasie.

Çà, (20hFrance), c’est l’aboutissement de cette involution voulue par Satan et ses sbires.

Laissons la parole à ce sujet à Pierre Hillard :

« C'est épouvantable mais n'oubliez pas que la Chine représente le modèle qui fait rêver l'oligarchie mondialiste.
Nous observons de nombreux signes avant-coureurs : volonté de favoriser une monnaie dématérialisée, puçage sous la peau, caméras multiples avec identification faciale, vocale et/ou digitale ou encore notation des citoyens qui, en fonction de leur comportement civique correct ou non selon les critères établis (ne pas payer un ticket de transport, fumer dans un train, etc), se retrouvent sur des listes noires ne bénéficiant plus ainsi d'avantages (financiers, offres d'emplois refusées, des écoles interdites aux enfants de parents inciviques, etc) sur une certaine période de temps in https://www.reuters.com/…/china-to-bar-people-with-bad-soci… La Chine est un modèle du genre qui fait rêver l'oligarchie mondialiste adepte de ces méthodes sur toute la planète … officiellement pour notre sécurité. Cette période que nous vivons (2019) est le galop d'essai précédant la dernière ligne droite (la plus terrible) évoquée dans l'Apocalypse de saint Jean (XIII, 14-16). Ce dernier parle de « la Bête » séduisant les habitants de la terre et « fit qu'à tous, petits et grands, riches et pauvres, libres et esclaves, on mit une marque sur la main droite ou sur le front et que nul ne pût acheter ou vendre s'il n'avait pas la marque du nom de la bête ou le nombre de son nom (666). »

Et, comme le dit si bien le père Henri Boulad, le lien de la franc-maçonnerie et l’Islam est en train de détruire ce qui reste de christianisme dans le monde.

Il confirme que c’est le temps de la persécution. Le temps de la fin pour les « adorateurs de la Pâques » pour en citer quelques uns.

« Mais en réalité, ce qui doit être reproché à Bergoglio plus que sa "promptitude" à réagir sur les réseaux sociaux - après tout, il reste un pontife et non un influenceur - c'est de façon générale le poids pas vraiment excessif accordé dans son magistère aux massacres de chrétiens dans le monde, qui deviennent souvent un thème secondaire par rapport aux questions qui l'intéressent le plus: migrants, environnement, critique de l'argent, condamnation du pouvoir, etc..

ÉCHELLE PASTORALE
----
C'est comme si le sort des témoins du Christ et de ses nouveaux martyrs, et donc le destin même du christianisme, n'étaient pas en haut de l'échelle pastorale de Bergoglio, parce que les problèmes sont ailleurs: à l'évidence, la vie et la destinée des chrétiens - et nous soulignons le mot "chrétiens" - ne sont ni en tête des pensées ni dans le dictionnaire des dirigeants mondiaux de gauche, si bien que même à l'occasion d'un massacre comme celui du Sri Lanka, la référence au christianisme reste tabou. Dans leurs tweets, ni Barack Obama ni Hillary Clinton n'appellent les victimes des attentats de dimanche dernier pour ce qu'elles sont, mais ils utilisent une périphrase embarrassante.» (benoit-et-moi.fr)

Le père Henri Boulad lance donc son cri d’alarme dans un magnifique sermon à propos de la chute de l’Église à partir de l’image de la cathédrale de Notre-Dame:

« … Mais n’est-ce pas le signe d’une Église qui est en train de s’effondrer? N’est-ce pas un symbole de ce qui est en train de devenir, en France, en Europe, et ailleurs? Pourquoi une église de pierres quand l’église de chair ne serre plus à grand-chose? … Une civilisation chrétienne qui est en train de s’effondrer… Croire encore en l’Église aujourd’hui, c’est pas normal… Et pourtant, c’est maintenant qui faut relever le défi… L’Église que nous avons connu n’existera plus… Une autre Église est en train de naître… Le signe d’une Église vivante, le signe de l’Église de Jésus-Christ, c’est la persécution. ET le signe de la persécution, c’est le passage... »

L’Église vit sa Pâques.

C’est le temps des deux témoins, soient tous ceux qui sont restés fidèles au Christ et à sa Sainte Mère, ceux qui n’ont pas apostasié leur foi.
Ce sont le clergé et les fidèles représenté par la loi et les prophètes, symbolisés par Énoch et Élie, qui dénoncent les dérives de l’Antéchrist dans sa composante religieuse et politique en rappelant l’essentiel : la doctrine non dévoyée de l’Église et les règles du règne social du Christ.

Et, comme l'élite régionalise en Europe pour enlever toute identité en vue d'un NOM, le pape suit en réalisant la même chose avec sa réforme de la Curie.

Elle est peut-être là, la cessation du sacrifice, dans le sens où chaque évêché pourra célébrer l'Eucharistie comme bon lui semble, dans la langue désirée, avec une traduction aléatoire régionale du missel.

Nous avions l'indice que François voulait que la nouvelle constitution soit publiée le 21 avril à Pâques, ce qui ne fut pas le cas. Le document a déjà été envoyé aux évêchés pour approbation avec une évaluation finale autour du 29 juin.

Noté, qu’on vise la fête des apôtres Pierre et Paul maintenant, soit 56 ans après la messe noire au Vatican en 1963 pendant que Paul VI montait sur le trône.

Il est clair que ce qui reste de l'Église, suite à la mise en œuvre de ce document, sera comme la tunique du Seigneur, déchirée, vide de sa substance, son Sauveur:

« ... Un an après la remise du projet au pape, une dernière version a été validée par le conseil au cours de sa dernière réunion, du 8 au 10 avril... la principale nouveauté du nouveau document résiderait dans la création d’un nouveau grand dicastère de l’évangélisation, qui aurait sur la préséance la Congrégation pour la doctrine de la foi, considérée à l’heure actuelle comme l’organe ayant le plus de poids au sein de la curie... les dicastères du Vatican seront mis au service du collège épiscopal... l’évêque d’un diocèse, même petit, se verrait désormais reconnaître le même poids hiérarchique qu’un préfet de dicastère romain... « Notre réforme n’entend pas se limiter au respect du critère d’amincissement par la fusion des Conseils pontificaux précédents. L’objectif principal est de souligner l’importance des laïcs dans l’Église et pour l’Église », décrit le cardinal Maradiaga. Le texte, précise-t-il en ce sens, consacre en outre la possibilité que des laïcs soient mis à la tête de dicastères... » (la-croix.com)

Alors que cette semaine des catholiques conservateurs jugent que le pape François est un hérétique...

C’est donc la seconde fois, après Correctio filialis de 2017, signée par le supérieur général de la FSSPX de l’époque.

Les critiques envers François liées à la situation qui est de plus en plus critique au Vénézuéla, nous suggèrent encore une fois que la prophétie politique « Grand Éclair à l’Orient » de Jean XXIII se pointe le bout du nez.

Avril 2019

25 avril

Revenons sur la prophétie politique le « livre maudit » de Jean XXIII.

«  Entre les guerres, quelqu'un parlera d'amour. Mais même vaincu, faux, démasqué, le livre aura toujours quelques adeptes, jusqu'à la fin des temps. »

Entre les guerres a ici toute son importance. François a multiplié les accords avec les imams afin de faire la paix avec l’Islam, tout en multipliant ses voyages aux Émirats  Arabes Unis et au Maroc.

Il présentera le document d’Abu Dhabi le 21 juin à Naples.

Donc, c’est un moment de fausse paix et nous voyons poindre une menace pour le mois de mai, une guerre, où le « Grand Éclair à l’Orient » pourrait bien y figurer.

L’élite fait tout pour provoquer une guerre car l’économie de type capitaliste est morte… Depuis 2008. La réserve fédérale américaine a dû l’avoué hier. La hausse des taux d’intérêts est maintenant impossible sans créer de crise majeure car l’endettement des gouvernements et des familles moyennes n’a jamais été aussi élevé.

Même constat pour l’Europe.

La décision du président américain de renforcer le blocus contre l’Iran à partir du début du mois en abrogeant les dérogations accordées aux 8 pays achetant du pétrole iranien prendront fin.

Déjà le prix de l’or noir monte en flèche.

Les tensions internationales avec la Chine, le Japon, l’Inde et la Russie prennent de l’ampleur en plus du sujet délicat des régions autour d’Israël.

L’Iran menace donc de fermer le détroit d’Ormuz à partir du premier mai (fr.timesofisrael.com).

De plus la France et les États-Unis ont décidé d’appuyer le général rebel libyen dans son blitz pour avoir le contrôle total du pays… et du pétrole.

Remarquez que l’Arabie Saoudite a commencé à réduire sa production de pétrole. Les experts commencent à penser que les réserves s’épuisent plus rapidement que prévu et que les pays gardent leurs réserves pour parer à l’imprévu…

De là les tambours de guerre qui sonnent.

24 avril

Chrétiens du Moyen-Orient, d’Asie (Sri Lanka), églises profanées et saccagées en France, chrétiens intimidés en France, et même à Rome où un marocain a poignardé un chrétien qui portait un crucifix.

C’est bien la période que Jésus a prophétisé en Matthieu 24.

Immigration, surtout musulmane, et paix avec l’Islam prônés par François, massacres au Sri Lanka…

C’est bien la prophétie politique du « livre maudit » de Jean XXIII.

C’est bien l’aboutissement par « Une Semaine Sainte (presque) sans Dieu » (benoit-et-moi.fr) où « ceux qui doivent nourrir et étancher la soif de l'humanité sont agités par la politique, par le fanatisme écologiste et immigrationniste, et ont oublié Dieu. »

Nul doute donc que nous approchons de l’ouverture du 7ème sceau dans l’Apocalypse.

Saint-Michel Archange attend avec son encensoir pour verser la coupe de feu, car ce jugement sera celui du feu.

Ce que nous a indiqué l’incendie de la cathédrale Notre-Dame de Paris.

En pleine semaine sainte.

Un mois avant l’accomplissement du centenaire + 1 de la première apparition de Fatima.

Mai, le mois de Marie.

Le 8 Mai, fête de Saint Michel Archange, l’ange à l’encensoir.

Et la France, fille aînée de l’Église, est toujours visée en premier, avant l’Église de Rome dans les grandes actions de Satan.

Le 7, on l’a vu, est le chiffre de l’accomplissement, du basculement.

Or, le Vatican en cette Pâques, a pris soin de nous rappeler que Pie XII a fait le premier discours français télévisé en 1949, le JOUR DE PÂQUES, il y a 70 ans!

Pie XII commence son allocution par «... le monde verra le grandiose triomphe de l’Eucharistie et de Marie. »

Le futur triomphe de Marie, il a été vu à la télévision dans tout le monde par cet avertissement de la cathédrale Notre-Dame.

L’Eucharistie et Marie, se sont aussi les deux piliers du songe de Don Bosco.

Solides comme l’ont été les deux tours de Notre-Dame.

C’est tout ce qui reste à l’humanité : l’Arche Marie et l’Eucharistie.

Pie XII ne pouvait se douter que « voix et image », la bête et son image animée dans l’Apocalypse, la télévision, et maintenant les téléphones intelligents, causeraient la perte de l'église, et la grande apostasie.

C’est donc un clin d’œil à la France qui se perd aujourd'hui avec un pape qui ne parle même pas français, et qui ne s’est adressé que très tard aux français lors du malheur de Notre-Dame.

En fait, c'est comme si Pie XII, dernier pape avant Vatican II, s'adresse à nous aujourd'hui.

« Pâques 1949: pour la première fois, le Pape parle en français à la télévision » (vaticannews.va et la vidéo pouvant être jouer via ce lien)

À noter que dans l'article le nouveau directeur des communications de François a volontairement tronquer la première et dernière phrases de Pie XII, qui ont une valeur prophétique en ces derniers temps!

Paroles de Pie XII:

« On a dit au monde que la religion était à son déclin, et à l’aide de cette nouvelle merveille (la télévision) le monde verra le grandiose triomphe de l’Eucharistie et de Marie.
On lui a dit que la papauté était morte ou mourante, et il verra les foules déborder de toutes parts de l’immense Place Saint Pierre pour recevoir la bénédiction du pape et pour entendre sa parole.
On lui a dit que l’Église ne comptait plus, et il la verra, persécutée ou glorieuse, mais partout vivante !
On lui a dit qu’il ne trouverait de secours, de bonté, de dévouement, que par une philanthropie que ni la foi ou la charité divine n’inspirent et n’animent, et il verra les disciples du Christ vouer leurs vies jusqu’à la mort incluse au service des malades, des vieillards, des prisonniers, des lépreux, sous tous les climats, partout où le corps souffre, où le cœur gémit, où l’âme est en détresse.
Alors le monde détrompé lèvera les yeux, contemplera dans le ravissement, la lumière toute offrande maternelle de l'Église  brillante sur lui, rendant gloire à Dieu! »

7 ans de règne de François sans dernière Cène selon la tradition. Sept années d’affronts.

Le 7. L’aboutissement pour ce pape.

Certains eschatologues affirment que le drame de Notre-Dame est l’ouverture du septième sceau et que nous sommes entrés dans la période de la demi-heure de silence avant l’intervention de Saint Michel, soit 15 jours.

Cela pointe sur le mois de mai.

Mais Jean XXIII prophétise que l’ouverture du 7ème sceau sera « le jour où le Père qui viendra après lui des brumes sera frappé, même sa voix sera entendue dans la tombe. Le Père mort ouvrira le septième sceau. »

Le futur père des brumes serait selon les indices laissés par Jean XXIII, le cardinal Pietro Parolin.

19 Avril

Vendredi Saint.

Symbole de la mort de NSJC avant la résurrection.

La fille aînée de l’Église, le monde en a été témoin, a reçu l’avertissement de Marie par la mort de SA cathédrale.

La ligne a été tracé.

« Le Royaume de Dieu vous sera enlevé et il sera donné à des gens qui en produisent des fruits. Et celui qui tombera contre cette pierre se brisera, et celui sur lequel la pierre tombera sera écrasé. »

C’est clair. C’est le signe visible de la séparation du bon grain de l’ivraie.

Tout ce qui a été construit sur la cathédrale après la révolution a été démoli, brûlé.

La flèche de la cathédrale Notre-Dame surmonté du coq reliquaire, paratonnerre spirituel, n’est que ruines.

Cette chute vertigineuse a beaucoup marqué les esprits en ce Lundi Saint. Cette flèche indiquant le Ciel n’a finalement que restitué le coq.

On parle surtout des reliques à l’intérieur de ce coq dans les médias, mais la symbolique du coq en elle-même est un acte de suprématie sur l’église.

Les religieux de France ont été chassés de France au début du 20ème siècle et en décembre 1905 une loi prônant la séparation des Églises et de l’État a été voté. Cette loi oblige que chaque église soit coiffée du coq emblème de la république qui doit être au dessus de tout emblème religieux en particulier la croix qui surmontent les églises.

Ce que peut savent aussi, c’est que cette flèche de Notre-Dame, comme le Titanic, était un symbole d’orgueil maçonnique.

Les détails de la construction, sous la flèche, la partie cachée…

Des poutres avec le «trait de Jupiter» et la plaque sur le pilier central qui vante le génie humain (aujourd’hui on dirait: humanisme, l’homme fait Dieu) avec le symbole de la franc maçonnerie. (hermetism.free.fr) avec superbes photos:

« … Mais revenons aux trois outils sur lesquels s’enroulent les quatre lettres INDG. Deux des trois outils sont bien connus, l’équerre et le compas. Ces deux outils sont nécessaires pour toute construction de maçonnerie ou de charpente. La maçonnerie de salon, ou franc-maçonnerie spéculative, s’est réappropriée ces outils tant leur symbolisme est puissant… en haut de la plaque commémorative un phylactère surmonte une étoile à cinq branches. Des majuscules inscrites à intervalles réguliers rendent hommage au Dieu moderne. Il ne trône plus sur un nuage lointain mais sur des engrenages et des machines : le Grand Architecte de l’Univers. Ces lettres partiellement effacées sont le début de mots dont l’assemblage signifie : « A la Gloire du Grand Architecte de l’Univers »…. »

Voilà.
     
La mort de la cathédrale n’est que la mort de la partie païenne, humanisme lié à Vatican II.

L'ivaie.
     
La pierre sur laquelle rebâtir, l’Église, est demeurée debout, prête pour la résurrection.

Le bon grain.

Marie nous l’a bien laissé savoir. Le message est clair.

L’autel Vatican II a été détruite.
     
L’autel du rite tridentin est intact avec la croix glorieuse brillant d’éclat dans tous ces débris.

     
Une photo avant et après ici (blog.catholicapedia.net)

Une autre en gros plan, impressionnant, en ce Vendredi Saint (media.ouest-france.fr)

Un signe du sacrifice et de l'oblation tronqués à la sauce Paul VI en ce jubilé (50 ans depuis le 3 avril) qui doit cesser pour un retour aux sources véritables de la dernière Cène?

Nul doute en regardant l'image de la Vierge Marie avec Jésus dans ses bras et la croix glorieuse au-dessus  dans cette dernière photo.

16 Avril

Le Lundi Saint. 15 avril 2019.

Dans l’évangile selon Maria Valtorta c’est la parabole des vignerons homicides et l’événement du figuier stérile que Jésus maudit parce qu'il ne porte pas de bons fruits :

« Tu es comme beaucoup de cœurs en Israël. Tu n'as pas de douceurs pour le Fils de l'homme, et pas de pitié. Qu'il ne puisse plus jamais naître de toi un seul fruit et que personne ne se rassasie de toi à l'avenir". »

« Le Royaume de Dieu vous sera enlevé et il sera donné à des gens qui en produisent des fruits. Et celui qui tombera contre cette pierre se brisera, et celui sur lequel la pierre tombera sera écrasé. »

L’Avertissement a été donné avec la destruction de Notre-Dame de Paris. Vu par le monde entier via internet et les médias. Nul ne peut l'ignorer.

« Les parties hautes de la cathédrale nous livrent un message eschatologique, ou combat de la Lumière contre les Ténèbres.

Posé sur une nuée au bout de la toiture, côté ouest, l’Ange du Jugement dernier souffle dans l’olifant, une corne d’éléphant. C’est la fin des temps, le Jugement dernier, la résurrection des morts. » (hermetism.free.fr).

La toiture, la protection… Dissoute!

Signe que le manteau protecteur de Marie n’est plus?

L’église conciliaire Vatican II doit en prendre note. Sa fin achève.

Notre-Dame de Paris, c’est LE symbole mariale de la chrétienté catholique mondiale, représentée par la fille aînée de l’Église, la France.

Il ne reste que la base, la pierre, la véritable Église qui ne s’ébranle point.

107 ans. C’est le temps qu’il a fallu pour la construction de la belle Notre-Dame.

Attendre 107 ans dit-on… Cette expression ayant son origine justement de l’édification de la cathédrale.

107 ans. Jour pour jour après le naufrage du Titanic, premier monument de l’orgueil humaine.

Indestructible disait-on. Mais Dieu avait d’autres plans.

Peut-être était-ce là le point de départ des 100 ans accordés à Satan selon la vision de Léon XIII?

100 ans plus 7 années pour la semaine de Daniel? Si c’est le cas, alors nous en sommes à la fin.

Répétons le. Le 7, c'est la fin d'un cycle. Une étape cruciale.

Le chiffre 7 dans la théologie mystique juive est considéré comme une étape, un moment de basculement vers ce qui dépasse l’entendement humain.

107, c’est aussi la position de Jean XXIII dans les prophéties de Saint-Malachie.

La veille de l’anniversaire de Benoît XVI, justement lorsque François le visitait!

Quelle symbolique!

Un Lundi Saint!

Et, coupant court le discours prévu de la bête de la terre, Macron.

Or, au printemps 2012 c’est la débandade des vaticanleaks sur les finances et le lobby gay qui se terminera par la démission de Benoît XVI.

La première année du 100 ans se terminerait donc en avril 2013, soit un mois après l’élection de François, car c’est le 1 accomplit qui termine le tout.

En référence à ce que nous écrivions le 8 février dernier :

« Il est temps plus que jamais d’être sur ses gardes et de prier pour son âme.

Parce que la possibilité que la semaine de Daniel ait commencé à l’élection de François le 13 mars 2013 (le pacte donc, signé par les cardinaux à l’élection, la mafia Saint-Gaal : d’ailleur le cardinal Daneels était aux cotés de François au balcon pour son discours le soir de l’élection) est plausible.

Parce que à la moitié de la semaine de Daniel, soit à l’automne 2016, nous étions en plein jubilé de la miséricorde. C’est subtil, mais ce dernier, éliminant le péché, a en sorte éliminer le sacrifice de Jésus sur la croix pour les péchés, puisque ces derniers n’existent plus. Nous y reviendrons.

Cela voudrait dire que nous serions dans la dernière année de la semaine de Daniel le 13 mars prochain. C’est une possibilité, mais trop tôt pour être coordonné avec les prophéties de l'Église de Jean XXIII. »

Et en signe visible que le sacrifice et l’oblation étaient tassés de l’autel, le 13 octobre 2016, Satan affrontait Marie sur son propre terrain par le chiffre de la purification (i.e. Fatima, une année avant le jubilé centenaire).

François fêtait l’année jubilaire des 500 ans de la réforme de Luther avec sa statue à l’honneur au Vatican, dans la salle diabolique Paul VI!

Que nous réserve cette Semaine Sainte? Pâques 2019?

Mai, c’est le mois de Marie. C’est le 101 ans révolue de la première apparition à Fatima le 13 mai 1917.

Il ne reste peut-être moins qu’un mois avant l’intervention de la Vierge Marie, avant la chute de Babylone. En fait, des deux Babylone selon Jean XXIII.

Rome sera détruite. Bientôt. C'est l'avertissement.

Pour cela, doit s’accomplir la fin de la prophétie concernant Benoît XVI.

Ce dernier est sur le point de décéder car il est celui qui retient le bras de Jésus.

Dans l’évangile selon Maria Valtorta, dans le mardi de la passion est inscrit le message  pour ceux qui veulent entendre :

Cette église (figuier) doit disparaître pour renaître de nouveau.

« Apprenez du figuier une ressemblance : quand vous voyez ses branches s'attendrir et mettre des feuilles, vous savez que l'été est proche. De même aussi, quand vous verrez toutes ces choses, sachez que le Christ va venir. En vérité je vous dis : elle ne passera pas cette génération qui n'a pas voulu de Moi avant que tout cela se produise. Ma parole ne tombera pas. Ce que je dis sera. Le cœur et la pensée des hommes peuvent changer, mais ma parole ne change pas. Le ciel et la terre passeront mais mes paroles ne passeront pas. »

12 Avril

Nous sommes à moins de 7 jours du Jeudi Saint. Ce jour est important car il est celui où NSJC initia la dernière cène, la messe en sa mémoire.

Or, pour la 7ème année consécutive le pape François ne célébrera pas cette denière cène dans l'église Saint-Jean de Latran comme le veut la tradition.

Dans l'analyse du 3 avril nous évoquions que: « LE PAPE FRANÇOIS ET L’ESCAMOTAGE SYSTÉMATIQUE DU JEUDI SAINT, LE PAPE DES GESTES ET LES SIGNAUX QU’IL ENVOIE... par la visite du pape à un lieu inconnu et fermé, l’institution du sacrement de l’ordre (sacerdoce) et de l’autel (eucharistie) s’effacent de nouveau devant le geste du lavement des pieds, qui apparaît surtout comme un geste social... »

Le 7, c'est la fin d'un cycle. Une étape cruciale. Ici, un affront qui se termine. Espérons le.

Le chiffre 7 dans la théologie mystique juive est considéré comme une étape, un moment de basculement vers ce qui dépasse l’entendement humain (fr.aletia.org).

Le 5 février nous anticipions que si l’arrêt du sacrifice et de l’oblation ne se faisait pas autour du carême 2019, il serait logique que cela le soit pendant cette période du Jeudi Saint.

Nous avons vu que le pape François refusait déjà le baiser de l'anneau, ce qui fut en soi un premier signe.

Or, le Jeudi Saint, c'est aussi la trahison de Judas.

En attente de ce moment, çà brasse au Vatican avec les « deux témoins » en action.

« « Cardinal Robert Sarah – La crise spirituelle concerne le monde entier. Mais elle a sa source en Europe. Le rejet de Dieu est né dans les consciences occidentales.
L’effondrement spirituel a donc des traits proprement occidentaux. Je voudrais relever en particulier le refus de la paternité. On a convaincu nos contemporains que pour être libre il fallait ne dépendre de personne. Il y a là une erreur tragique. Les Occidentaux sont persuadés que recevoir est contraire à la dignité de la personne. Or l’homme civilisé est fondamentalement un héritier, il reçoit une histoire, une culture, un nom, une famille. C’est ce qui le distingue du barbare. Refuser de s’inscrire dans un réseau de dépendance, d’héritage et de filiation nous condamne à entrer nus dans la jungle de la concurrence d’une économie laissée à elle-même. Parce qu’il refuse de s’accepter comme héritier, l’homme se condamne à l’enfer de la mondialisation libérale où les intérêts individuels s’affrontent sans autre loi que celle du profit à tout prix.
Mais dans ce livre je veux rappeler aux Occidentaux que la raison véritable de ce refus d’hériter, de ce refus de la paternité est au fond le refus de Dieu. Je discerne au fond des cœurs occidentaux un profond refus de la paternité créatrice de Dieu. Nous recevons de lui notre nature d’homme et de femme. Cela devient insupportable aux esprits modernes. L’idéologie du genre est un refus luciférien de recevoir de Dieu une nature sexuée. L’Occident refuse de recevoir, il n’accepte que ce qu’il construit lui-même. Le transhumanisme est l’ultime avatar de ce mouvement. Même la nature humaine, parce qu’elle est un don de Dieu, devient insupportable à l’homme d’Occident.
Cette révolte est en son essence spirituelle. Elle est la révolte de Satan contre le don de la grâce. Au fond, je crois que l’homme d’Occident refuse d’être sauvé par pure miséricorde. Il refuse de recevoir le salut et veut le bâtir par lui-même. Les « valeurs occidentales » promues par l’ONU reposent sur un refus de Dieu que je compare à celui du jeune homme riche de l’Évangile. Dieu a regardé l’Occident et il l’a aimé parce qu’il a fait de grandes choses. Il l’a invité à aller plus loin mais l’Occident s’est détourné, il a préféré les richesses qu’il ne devait qu’à lui-même…»

« … La place d’un prêtre est sur la Croix. Quand il célèbre la messe, il est à la source de toute sa vie, c’est-à-dire à la Croix. Le célibat est un des moyens concrets qui nous permet de vivre ce mystère de la Croix dans nos vies. Le célibat inscrit la Croix jusque dans notre chair. C’est pour cela que le célibat est insupportable pour le monde moderne. Le célibat est un scandale pour les modernes, parce que la Croix est un scandale.
Dans ce livre, j’ai voulu encourager les prêtres. J’ai voulu leur dire : aimez votre sacerdoce ! Soyez fiers d’être crucifiés avec le Christ ! N’ayez pas peur de la haine du monde ! J’ai voulu dire mon affection de père et de frère pour les prêtres du monde entier.

L’Église vit aujourd’hui avec le Christ les outrages de la Passion. Les péchés de quelques-uns lui sont renvoyés comme des crachats au visage. Certains cherchent à instrumentaliser ces péchés pour faire pression sur les évêques. On voudrait qu’ils adoptent les jugements et le langage du monde. Certains évêques s’y sont résolus. On les voit réclamer l’abandon du célibat sacerdotal ou tenir des propos douteux sur les actes homosexuels. Comment s’en étonner ? Les Apôtres eux-mêmes se sont enfuis du jardin des Oliviers. Ils ont abandonné le Christ au moment le plus difficile….» (lanef.net).

Et nous sommes dans cette période de fausse paix et les tambours de guerre se font entendre.

Le président israélien vient d'être réélu sur la base de la reconnaissance par les américains du plateau du Golan tout en spécifiant aussi qu'il annexera les colonies de Cisjordanie.

L'Iran, la Turquie et la Russie sont prêts à en découdre au Moyen-Orient.

La Chine envahit économiquement l'Afrique et menace ses voisins en Mer Jaune sous protection américaine.

La Russie et la Chine débarquent au Vénézuéla.

Un point commun. Le pétrole. L'énergie.

Le « Grand Éclair à l'Orient » n'a jamais été aussi proche.

05 Avril

La fin de l'Italie, c'est aussi la fin du Vatican, et donc de la fuite éventuelle du pape François. Or, la prophétie politique #28 «Abraham et l’Italie» que nous avions mentionné dans la dernière analyse, vit ses derniers moments depuis que François met toute son attention sur les relations de fraternités avec les musulmans depuis la déclaration d'Abu Dhabi.

Abraham est lié au Christ et à son vicaire Pierre et donc ses successeurs.

Mais aujourd’hui, Rome n’a plus ce nom car il est associé aux musulmans par François, et ce dernier l’utilise dans un but de fraternité religieuse au détriment de la seule vraie voie qui mène au Père : le Christ.

Abraham est père de l’Europe (qui est chrétienne) et ses frères (les musulmans) sont ici (migration).

Tout cela se passe lorsque l’Italie est liée aux drapeaux rouges. Ce que nous avons avec les partis populistes au pouvoir qui signe un traité avec la Chine en cet fin mars, au détriment de l’Europ, ET avec la signature de l’exhortation apostolique du synode des jeunes dans la maison de Nazareth le 25 mars 2019, la preuve est évidente dans la maison de Lorette.

Or, que dit Saint-Paul au chapitre 4 de l'épître aux Galates:

« Car vous êtes tous fils de Dieu par la foi dans le Christ Jésus. Vous tous, en effet, qui avez été baptisés dans le Christ, vous avez revêtu le Christ. Il n'y a plus ni Juif ni Grec ; il n'y a plus ni esclave ni homme libre ; il n'y a plus ni homme ni femme : car vous n'êtes tous qu'une personne dans le Christ Jésus. Et si vous êtes au Christ, vous êtes donc " descendance " d'Abraham, héritiers selon la promesse.

Pour vous, frères, vous êtes, à la manière d'Isaac, enfants de la promesse. Mais de même qu'alors celui qui était né selon la chair persécutait celui qui était né selon l'Esprit, ainsi en est-il encore maintenant. Mais que dit l'Ecriture ? " Chasse l'esclave et son fils, car le fils de l'esclave ne saurait hériter avec le fils de la femme libre. " C'est pourquoi, frères, nous ne sommes pas enfants de la servante, mais de la femme libre. »

Abraham a donc eu deux descendances.

Le fils de la servante, Agar, qui donna naissance au peuple arabe, ET le fils de la femme libre, de la promesse, Isaac, qui donna naissance au peuple hébreu.

Donc, les musulmans sont les fils d’Ismaël et ils ne sont donc pas des enfants de Dieu.

Les juifs sont les fils de la promesse, royaume qui leur a été enlevé par le Christ pour être remis à la chrétienté: « le royaume vous sera retiré et donné à une autre nation qui en portera les fruits »

Ce que n'a pas peur de confimer Mgr Scheider dans son dernier article sur son site internet. Les migrants qui sont importants, ce sont ceux qui doivent migrer vers le Christ. Point.

« La foi chrétienne: la seule religion valide et la seule volonté de Dieu … La tâche la plus urgente de l’Église à notre époque est de s’intéresser au changement de climat spirituel et à la migration spirituelle, à savoir que le climat de non-croyance en Jésus-Christ, le climat de rejet de la royauté du Christ, changé dans le climat de foi explicite en Jésus-Christ, d’acceptation de sa royauté, et que les hommes puissent émigrer de la misère de l’esclavage spirituel de l’incroyance dans le bonheur d’être fils de Dieu et d’une vie de péché dans l’état de grâce sanctifiante. Ce sont les migrants dont nous devons nous occuper de toute urgence.

Le christianisme est la seule religion à la volonté de Dieu. Par conséquent, il ne peut jamais être placé de manière complémentaire côte à côte avec d’autres religions. Ceux qui violeraient la vérité de la révélation divine, comme le dit sans équivoque le Premier Commandement du Décalogue, affirmeraient que la diversité des religions est la volonté de Dieu. Selon la volonté du Christ, la foi en lui et dans son enseignement divin doit remplacer les autres religions, non pas par la force, mais par une persuasion aimante, comme le dit l’hymne des Laudes de la fête du Christ roi: « Non Ille regna cladibus , non vi metuque subdidit: alto levatus stipite, amore traxit omnia « ( » Pas avec l’épée, la force et la crainte, il soumet les peuples, mais il est élevé sur la Croix, il attire avec amour toutes choses « ).

Il n’y a qu’un seul chemin vers Dieu, et c’est Jésus-Christ, car il a lui-même dit: «Je suis le chemin» (Jean 14: 6). Il n’y a qu’une seule vérité, c’est Jésus-Christ, car il a lui-même dit: «Je suis la vérité» (Jean 14: 6). Il n’y a qu’une seule vraie vie surnaturelle de l’âme, et c’est Jésus-Christ, car il a lui-même dit: «Je suis la vie» (Jean 14: 6)….

Si d’autres religions correspondaient également à la volonté de Dieu, il n’y aurait pas eu la condamnation divine de la religion du Veau d’or à l’époque de Moïse (cf. Ex 32, 4-20); alors les chrétiens d’aujourd’hui pourraient impunis cultiver la religion d’un nouveau veau d’or, puisque toutes les religions sont, selon cette théorie, également des voies qui plaisent à Dieu.

Dieu a donné aux apôtres et à eux l’Église pour tous les temps l’ordre solennel d’enseigner toutes les nations et les adeptes de toutes les religions dans la seule et unique vraie Foi, en leur enseignant d’observer tous ses commandements divins et de les baptiser (cf. Mt 28: 19-20). Depuis la prédication des apôtres et du premier pape, l’apôtre Saint-Pierre, l’Église a toujours proclamé qu’il n’y avait de salut que dans un autre nom, c’est-à-dire qu’il n’y avait pas d’autre foi sous le ciel qui devait sauver l’homme, mais le nom et le salut. dans la foi en Jésus-Christ (cf. Ac 4, 12).

Aux dires de saint Augustin, l’Église a enseigné de tout temps: «La religion chrétienne est la seule religion qui possède la voie universelle pour le salut de l’ âme ; car sauf de cette façon, aucun ne peut être sauvé. C’est une sorte de voie royale qui conduit seule à un royaume qui ne bascule pas, comme toutes les dignités temporelles, mais reste ferme sur des fondements éternels »( De civitate Dei , 10, 32, 1)…

Les apôtres et les innombrables martyrs chrétiens de tous les temps, en particulier ceux des trois premiers siècles, auraient été épargnés par le martyre s’ils avaient déclaré: «La religion païenne et son culte sont un moyen qui correspond aussi à la volonté de Dieu. . ”Il n’y aurait eu par exemple aucune France chrétienne, aucune“ fille aînée de l’Église ”si Saint Rémi avait dit à Clovis, roi des Francs:“ Ne méprisez pas votre religion païenne que vous avez vénérée jusqu’à présent, adore maintenant Christ, que tu as persécuté jusqu’à présent. »Le saint évêque a en fait parlé différemment, bien que d’une manière assez brutale:« Adore ce que tu as brûlé et brûle ce que tu as adoré!..

En dehors de la foi chrétienne, c’est-à-dire de l’Église catholique, aucune autre religion ne peut être une voie vraie et à la volonté de Dieu, car c’est la volonté explicite de Dieu que tous croient en son Fils: «C’est la volonté de mon Père, que quiconque regarde le Fils et croit en lui devrait avoir la vie éternelle »(Jean 6: 40). En dehors de la foi chrétienne, c’est-à-dire de l’Église catholique, aucune autre religion n’est capable de transmettre la vraie vie surnaturelle: «C’est la vie éternelle, elle te connaît comme le seul vrai Dieu et Jésus-Christ que tu as envoyé» (Jean 17: 3). .» (gloriadei.io)

Voilà. C'est clair... Et François fait le contraire.

03 avril

Le professeur De Mattei résume bien notre dernière analyse :

« Les années de l'hypocrisie et du mensonge. Jorge Mario Bergoglio a été choisi parce qu'il apparaissait comme un évêque «humble et profondément spirituel»..., «qui allait réformer et purifier l'Église». Rien de tout cela n'est arrivé... En réalité, François s'est avéré être un Pape politique, le Pape le plus politique du dernier siècle. Son origine politique est le péronisme de gauche, qui déteste, par principe, toute forme d'inégalité et qui s'oppose à la culture et à la société occidentales. Transféré au niveau ecclésiastique, le péronisme rencontre la théologie de la libération et conduit à une tentative de démocratisation synodale de l'Église qui déforme son essence…

Cette politique du deux poids, deux mesures fait partie du climat d'ambiguïté et de duplicité dans lequel nous vivons...

Oui, il semble qu'il y ait un plan pour détruire la vie contemplative...

J'ai l'impression que les puissances ecclésiales ou extra-ecclésiales qui ont parrainé l'élection du pape Bergoglio ne sont pas satisfaites des résultats de son pontificat. De leur point de vue, il y eu beaucoup de paroles et peu de faits. Les sponsor du Pape François sont prêts à l'abandonner s'il n'y a pas un changement radical. La dernière chance qui lui est donnée de révolutionner l'Église semble être le Synode d'octobre sur l'Amazonie. Il me semble qu'ils ont déjà envoyé des signaux dans ce sens...»(benoit-et-moi.fr)

C’est bien résumé. Satan agit toujours avec deux visages : séducteur et mensongé.

Il est bien sur le siège de Saint-Pierre.

François, qui a pris le nom en honneur de Saint-François, est bien celui prophétisé par ce dernier :

«… Au moment décisif de cette crise, un personnage non canoniquement élu, élevé à la Papauté, s’efforcera avec adresse de communiquer à beaucoup le poison mortel de son erreur. Alors les scandales se multiplieront, notre congrégation religieuse sera divisée, plusieurs parmi les autres seront complètement détruites, parce que leurs membres ne s’opposeront pas mais consentiront à l’erreur. Il y aura tant et de telles opinions et divisions dans le peuple, et chez les religieux et chez les clercs que si ces jours mauvais n’étaient abrégés, comme l’annonce l’Évangile, même les élus tomberaient dans l’erreur (si cela se pouvait), si dans un tel ouragan ils n’étaient pas protégés par l’immense miséricorde de DIEU. Alors notre Règle et notre manière de vivre seront attaquées très violemment par certains...» (prophetesetmystiques.blogspot.com)

Et c’est bien ce qui arrive comme prédit par Saint-François et mentionné par le professeur De Mattei:

« L’embarras du Vatican à propos des Franciscains de l’Immaculée » (medias-presse.info).

Et ce voyage au Maroc?

Ce fut la suite du document d’Abu Dhabi avec la feuille de route  bien préparée à l'avance.

« Le pape François a défendu samedi « la liberté de conscience » et « la liberté religieuse », permettant à chacun de vivre selon sa propre conviction religieuse, dans un discours prononcé sur une immense esplanade de Rabat, devant des milliers de Marocains et le roi Mohammed VI.
« La liberté de conscience et la liberté religieuse – qui ne se limitent pas à la seule liberté de culte mais qui doivent permettre à chacun de vivre selon sa propre conviction religieuse – sont inséparablement liées à la dignité humaine », a souligné le souverain pontife, en appelant les croyants à « vivre en frères ».» (lalibre.be)

« Le souverain pontife est arrivé samedi au Maroc. Les deux chefs d'État appellent à «conserver» et «promouvoir le caractère spécifique multi-religieux, la dimension spirituelle et l'identité culturelle particulière de Jérusalem»… » (lefigaro.fr)

On prépare Jérusalem commme la capitale mondialiste de la nouvelle religion. Il y a bien feuille de route.

«Nous pensons important de préserver la Ville sainte de Jérusalem / Al Qods Acharif comme patrimoine commun de l’humanité et, par-dessus tout pour les fidèles des trois religions monothéistes, comme lieu de rencontre et symbole de coexistence pacifique, où se cultivent le respect réciproque et le dialogue… Nous souhaitons, par conséquent, que dans la Ville sainte soient pleinement garantis la pleine liberté d’accès aux fidèles des trois religions monothéistes et le droit de chacune d’y exercer son propre culte, de sorte qu’à Jérusalem / Al Qods Acharif s’élève, de la part de leurs fidèles, la prière à Dieu, Créateur de tous, pour un avenir de paix et de fraternité sur la terre» (vatiannews.va)

Et François revient reconfirmer son concept de fraternité avec les musulmans en ce 3 avril dans son retour sur son voyage au Maroc.

« « “Nous descendons du même père Abraham”. Alors, “pourquoi y a-t-il tant de religions ?”, s’est-il encore interrogé, répondant: Dieu a “voulu permettre cette réalité”. “Ce que Dieu veut est la fraternité entre nous, et d’une façon spéciale avec nos frères les musulmans”. Il ne faut donc pas, selon lui, paniquer devant la différence, car Dieu l’a permise.» (cath.ch)

La prophétie politique #28 «Abraham et l’Italie» est en train de se réaliser…

À la moitié probable de la semaine de Daniel…

Alors que peu l’ont remarqué, le sacrifice est l’oblation, la dernière cène, est occultée par François pour la 7ème fois lors du Jeudi Saint.

«En 2019 encore, pour la septième fois consécutive, le pape François privatise la liturgie de l’un des trois jours du Triduum pascal. Plus encore, cette liturgie a complètement disparu du calendrier des célébrations pontificales de la semaine sainte 2019, qui vient d’être publié avec, une fois de plus, un trou béant, sans explication, comme si la liturgie du Jeudi saint n’existait plus du tout… Depuis son élection François escamote systématiquement la liturgie du Jeudi saint, qu’il n’a jamais célébrée en public. Les trois jours saints forment une unité liturgique indivise. L’Eglise y fait mémoire de l’événement central de l’histoire du salut, depuis la dernière Cène jusqu’à la résurrection du Christ… »(benoit-et-moi.fr)

Mais quelques témoins sont là pour avertir ceux qui veulent bien entendre :

« Cardinal Sarah : “L’Eglise est plongée dans l’obscurité du Vendredi saint” » (jesuschristenfrance.fr)

01 Avril

Mercredi, jubilé (50 ans) de la nouvelle messe Paul VI qui pourrait définitivement marqué la moitié de la semaine de Daniel, dépendant aussi de ce qu’il y aura dans l’exhortation apostolique du synode des jeunes à paraître supposément demain, anniversaire du décès de Jean-Paul II.

La dernière semaine a été riche en nouvelles qui ne font que confirmer la progression des prophéties.

Comme l’étrange attitude du pape François le 25 mars à Lorette en refusant le baiser de la bague pontificale. Une question d’hygiène semble-t-il? (version officielle du Vatican)

En ayant toujours en mémoire que l’antéchrist faux prophète aime montrer son bon côté, proche du peuple, la façade… Alors qu’à l’intérieur, c’est l’intransigeance, le régime de peur au Vatican. (Peur au Vatican; benoit-et-moi.fr)

Voici ce que devrait porter le pape François : son anneau du pêcheur en argent (et non en or pour montrer son côté simple encore une fois)

Embrasser «l'Anneau du pêcheur» fait donc allusion à la dignité et à la fonction et constitue une expression de loyauté à son égard en tant que Successeur de saint Pierre.

L'anneau du pêcheur rappelle que Saint-Pierre, pêcheur était, grâce au Christ, devenu pêcheur d'âmes.

Or, François n'a pas l'image traditionnelle de Saint Pierre sur son anneau car il ne porte pas cet anneau.

Il a plutôt choisi une bague en argent doré avec seule une croix en son milieu. Son anneau épiscopal.

L’histoire du baiser de l’anneau du pape le 25 mars a probablement été un signe envoyé par la Sainte Vierge.

Lui qui pensait faire un bon coup en lui consacrant l'exhortation apostolique sur les jeunes, « Christ Vivant », tout en la signant le jour de l'Annonciation dans SA maison de Nazareth, a plutôt reçu un croc en jambe: ELLE a démontré à toute la Terre des « tièdes » qu'il n'y avait pas de pape, puisque ce dernier refuse de faire le lien avec son Fils.

En fait, nous avons vu le vrai visage de l’antéchrist faux-prophète.

Ce signe, d’ailleurs, se rajoute au fait qu'il ne s'est jamais agenouillé devant le Saint Sacrement.

Étant à la moitié de la semaine de Daniel, c’est peut-être le signe que le sacrifice et l’oblation ont cessé puisque le lien est brisé. Volontairement. Nous en avons eu la preuve visuellement.

Il ferme donc la voie qui mène au Père, soit le Fils représenté sur la bague par la croix, lorsque les fidèles veulent baiser la bague.

Revenons dans le passé. Le jour de l’installation de François, soit le 19 mars 2013, fête de Saint-Joseph.

Rappelons que Saint Joseph, est l’époux putatif de la Sainte Vierge. Le pape, est donc l’époux putatif de l’Église.

Or, en ce 19 mars 2013, nous pensions que nous avions un pape proche des pauvres, simple, puisqu’il faisait un virage à 180 degré vis à vis de la tradition.

C’était la joie, l’espoir d’une église pauvre pour les pauvres. C’est l’image que François voulait donner.

Mais 6 ans plus tard, nous avons la preuve que François a refusé de prendre l’Église pour épouse.

Le siège est vide. Pas de pape. Qu’un évêque de Rome et un pape émérite.

Deux frères et personne ne sera le vrai Père. La Mère sera veuve.  (Jean XXIII, prophétie concernant Benoît XVI)

En effet, le jour de son installation n’avait pas l’anneau du pêcheur mais son anneau épiscopal. Il n’avait pas de croix pectorale papale; il a gardé sa croix épiscopale en argent. Il n’avait pas de mozette papale. Il a gardé ses armoiries épiscopales avec la mitre épiscopale et la devise « je choisis de faire la miséricorde » en plus de l’Étoile de Marie et la fleur de nard de Saint Joseph.  (lefigaro.fr)

Il se disait simplement évêque de Rome.

Revenons à la maison de Lorette ce 25 mars.

Plusieurs articles mentionnent que le pape n’a refusé le baiser de la bague qu’aux civils, le permettant pour le corps clérical.

C’est faux.

Voici en lien la vidéo en sa totalité.

Voyez qu’il retire la main, ou qu’il met son doigt ou la main gauche par-dessus la bague, même pour les prêtres et les religieuses!

En fait, pourquoi ce 25 mars pour la signature de l’exhortation apostolique à Lorette, pour la présentation à la Sainte Vierge?

François a fermé la boucle du rituel commencé par Jean XXIII à Lorette.

« À Lorette, le pape François mettra ses pas dans ceux de ses prédécesseurs. Si ce voyage constitue une première pour l’actuel chef de l’Église catholique, nombre de ces prédécesseurs s’y sont rendus en pèlerinage. S’il n’est pas le premier, Jean XXIII (1958-1963) est celui qui instaure le rituel. Le 4 octobre 1962, le « bon Pape » monte à bord d’un train mis à disposition par le gouvernement italien pour se rendre au sanctuaire. À travers ce voyage d’une journée, le pontife souhaitait confier à la Vierge le concile Vatican II... Si le pape argentin n’est pas le premier pape à venir prier à Lorette, il sera le premier à célébrer la messe à l’intérieur de la « sainte Maison » depuis Pie IX, il y a 162 ans. La « sainte Maison » est à présent située au sein d’une église. En ce sens, la visite de François revêt un caractère « historique », a souligné Mgr Fabio Dal Cin, prélat de Lorette.» (fr.aleteia.org)

Quand le pape ne porte pas la croix pectorale pour ne pas choquer lors de rencontres avec les juifs, quand il ne met plus le Christ et Dieu au centre dans ses paroles pour ne pas choquer, c’est une preuve de plus que nous sommes à la 7ème église de l'Apocalypse:


«... Je connais tes œuvres : tu n'es ni froid ni chaud. Plût à Dieu que tu fusses froid ou chaud !
Aussi, parce que tu es tiède et que tu n'es ni froid ni chaud, je vais te vomir de ma bouche...»

Mars 2019

23 Mars

Le 25 mars a été choisi expressément pour la signature de la nouvelle exhortation apostolique sur le synode des jeunes pour la « solennité de l’Annonciation » et la présentation à Marie à Lorette.

Le texte final lui, sera présenté beaucoup plus tard; certains avancent le 2 avril pour que cela coïncide avec l’anniversaire du décès de Jean-Paul II.

Le titre « Christ est vivant » le jour de l’Annonciation est sûrement significatif dépendant de la tournure que le pape donnera à ce titre.

L’ébauche du document final avait donner lieu à quelques idées qui devraient être inclues : l’église inversée, c’est à dire que les jeunes sont maintenant la sagesse de notre monde, et la censure concernant l’Église.

« Dieu parle à l’Église et au monde à travers les jeunes, qui sont l’un des «lieux théologiques»dans lesquels le Seigneur se fait présent. Porteuse d’une saine inquiétude qui la rend dynamique, peut-on lire dans la 2e partie du Document, la jeunesse peut être «plus avancée que les pasteurs» et doit donc être écoutée, respectée, accompagnée. Grâce à elle, l’Église peut se renouveler, en abandonnant «pesanteurs et lenteurs». Le Synode rappelle donc le modèle de «Jésus jeune parmi les jeunes» et invite au témoignage des saints, parmi lesquels de nombreux jeunes, prophètes du changement….

Le Document mentionne aussi l’idée d’un système de certification des sites catholiques, afin de contrer la diffusion de «fake news» concernant l’Église… » (vaticannews.va)

« Synode sur les jeunes: Retour de la censure (benoit-et-moi.fr) »

« Nous invitons les Conférences épiscopales et les Églises particulières à poursuivre ce chemin, en s'engageant dans des processus de discernement communautaire qui incluent aussi dans leurs délibérations ceux qui ne sont pas évêques, comme l'a fait ce Synode». Il s'agit donc d'une méthode qui doit toujours être 'in progress' (en anglais dans le texte) et ouverte. François a l'objectif clair de transférer l'Église vers une synodalité missionnaire continue, ainsi, lisons-nous, «nous pouvons avancer vers une Église participative et coresponsable».»(benoit-et-moi.fr)

En fait, c'est maintenant clair, chaque publication ou synode s'inscrit dans cette « feuille de route » prôné par François.

1. Evangelii Gaudium, les joies de l'Évangile pour bien établir la base de travail.
2. Deux synodes pour détruire la famille
3. Laudato Si
4. Veritatis Gaudium d'adressant aux prêtres, basée évidement sur «Evangelii Gaudium» , où ils doivent devenir des missionnaires œcuméniques. La Constitution apostolique du pape François sur les universités et les facultés ecclésiastiques « Veritatis Gaudium » a été promulguée le 27 décembre 2017, en la fête de saint Jean de «l'Apocalypse»!

«Veritatis gaudium invite « à une conversion missionnaire dans le domaine des facultés et des universités ecclésiastiques » à l’instar d’Evangelii gaudium, qui exhorte à une conversion pastorale pour que les « structures » soient « plus missionnaires », expliquait le cardinal Giuseppe Versaldi le 29 janvier 2018. » (fr.zenith.org)

5. Synode des jeunes
6. Déclaration d'Abu Dhabi
7. Signature « «Le Christ est vivant, notre espérance »» le 25 mars.

Ne reste qu'à soumettre la tête à Satan: la curie. Ce qui sera fait, du moins l'espère-t-il, par le dépôt de la nouvelle constitution de la curie à la Pâques 2019.

Cathéchisme catholique:

«L’Épreuve ultime de l’Église

675 Avant l’avènement du Christ, l’Église doit passer par une épreuve finale qui ébranlera la foi de nombreux croyants. La persécution qui accompagne son pèlerinage sur la terre dévoilera le  » mystère d’iniquité  » sous la forme d’une imposture religieuse apportant aux hommes une solution apparente à leurs problèmes au prix de l’apostasie de la vérité. L’imposture religieuse suprême est celle de l’Anti-Christ, c’est-à-dire celle d’un pseudo-messianisme où l’homme se glorifie lui-même à la place de Dieu et de son Messie venu dans la chair.»


«VOICI POURQUOI MOI AUSSI, RELIGIEUSE, JE ME SENS DÉRACINÉE» …
« … forger une Nouvelle Religion de Tolérance (multiethnique, pacifiste, écologique et, nous y sommes déjà, végane aussi) qui embrasse toutes les religions comme autant de facteurs externes d’une expérience religieuse intime à intégrer. Dans la foi en cette divinité se trouve la solution à tous les problèmes qui affligent le monde. Le Catéchisme de l’Église catholique (oui, puisque je suis une bigote ‘démodée’ [en français dans le texte], je me réfère encore au Catéchisme) en parle comme d’une imposture religieuse très insidieuse (CEC, 657)…
Avec l’affaire Barbarin, sans parler de la version australienne encore plus abjecte, l’Église laisse à l’État le soin de tout décider. Et elle est silencieuse. Elle est devenue une sorte d’entreprise responsable des méfaits de ses subordonnés. Ayant malheureusement vendu sa souveraineté et sa liberté inaliénable, elle n’a plus le courage de contester le jugement des tribunaux du monde. Elle a oublié que ce n’est pas le monde qui juge l’Église, mais l’Église qui juge le monde. «Mais qui suis-je pour juger?».
L’Épouse du Christ est devenue méconnaissable, ainsi rabaissée et soumise au monde. Cette reddition de l’Église l’a aussi amenée à porter les armes du monde, avec lesquelles elle procède à la démolition et à l’anéantissement de la Maison de Dieu.
Donnons la parole à notre Mère, libre, sans bâillon, imprenable, indestructible, sainte et victorieuse… »
http://benoit-et-moi.fr/2019/actualite/une-religieuse-deracinee.html
Plus nous approchons de la fin, plus nous voyons le vrai visage de cet imposture religieuse.
Nous arrivons à la moitié probable de la semaine de Daniel, et on remet sur la table la démission de François et le couronnement du cardinal Pietro Parolin, qui, selon les écrits, le décrivent très bien comme Pierre II le romain.
« Le cardinal Parolin succédera-t-il à François? » (benoit et moi.fr)
http://benoit-et-moi.fr/2019/actualite/le-cardinal-parolin-succedera-t-il-a-franois.html

Les prophéties concernant Benoît XVI et François achèvent.
Le décès de Benoît XVI, celui qui retient toujours le bras de Jésus par ses prières, provoquera la chute des deux Babylone.

19 mars

L’éco-anxiété.

Ce nouveau terme est caractéristique de la génération montante, ces adolescents  endoctrinés qui ont peur de mourir à court terme à cause du « réchauffement climatique ».

Quant à la génération des millénaires, elle est pratiquement acquise à cette cause.

Vendredi dernier, une grève des étudiants pour marcher contre le réchauffement au niveau mondial a prouvé une fois pour toute que la « nouvelle religion » est bien implantée et que l’Église est éclipsée.

Cette nouvelle religion a ses dogmes et elle a les mêmes caractéristiques avec ses notions de ciel et d’enfer.

Le pape a gagné son pari.

Pour sa « maison commune ».

On a même vu des tous petits marchant avec leurs parents, aveugles, les idiots utiles pour l’élite. Ils sont en train de les mener à l’abattoir.

L’humain contrôle le climat.

Du moins, il le croit.

L’arnaque du réchauffement climatique, tel que démontré ici (benoit-et-moi.fr), a réussi à effacer des cœurs et des âmes le Père, le Fils et le Saint Esprit.

C’est toute la notion de péché, effacé par François avec « sa version » de la miséricorde divine qui est en jeu, et en conséquence, le salut des âmes.

Car une société centrée sur le Christ sait que les conséquences des bouleversements dans leur vie, ou sur le plan temporel au niveau des catastrophes et des épidémies, proviennent du péché.

Cette nouvelle église, nous l’avons vu, a été concrètement décrétée aux Nations Unies le 25 septembre 2015 par François, intégrant « Laudato Si » dans « l’Agenda 2030 », suivi le 8 décembre (fête de l’Immaculée Conception) par une projection à saveur écologique sur les murs de la Basilique Saint Pierre : « Fiat Lux » ou « illuminer notre maison commune ».

D’où l’importance du 25 septembre 2015 pour situer la semaine du prophète Daniel…

Et comme nous l’avons analysé, cette semaine de la Passion de l’Église étalée sur 7 années.

Le point de non retour est atteint.

Pas au niveau climatique.

Au niveau spirituel.

Le pape Léon XIII avait bien averti dans l’encyclique Humanum genus  que le point essentiel de la maçonnerie c’est le naturalisme, l’adogmatisme.

La grande prostituée de l’Apocalypse est donc bien en place et sur son front est écrit « mystère ».

La passion de l’Église est en effet un mystère qu’un petit peu réussissent à saisir.

Comment faire confiance à cette Église éclipsée, salie par son adultère avec le « monde moderne », et qui trahit le message du Christ?

Saint Joseph (dont c’est la fête aujourd’hui) patron de l’Église universelle, doit nous servir d’exemple.

Car lui aussi a vécu ce mystère avec Marie, qu’il savait Pure et Sainte, alors qu’il tomba dans le doute et l’incompréhension lorsqu’il vit qu’elle était enceinte, jusqu’à vouloir la quitter.

C’est le choix difficile que nous avons à faire maintenant, celui d’abandonner l’Église éclipsée (note : éclipsée et non morte) ou demeurer fidèle à l’appel du Christ.

Ce que veut Satan :  que toute foi, espérance, charité tombent.

Mais le défi est là pour les « deux témoins » fidèles : demeurer dans l’Église sans s’associer à ses abominations.

Inspirons nous de Saint Joseph:
(Des extraits de Maria Valtorta) 

« Joseph  aussi a eu sa Passion. Et elle commença à Jérusalem quand il se rendit compte de mon état, et elle a duré des jours comme pour Jésus et pour moi. Et spirituellement elle ne fut pas moins douloureuse. C'est uniquement par la sainteté de Joseph, mon époux, qu'elle s'est maintenue sous une forme tellement digne et secrète qu'elle est passée peu connue à travers les siècles...

Mais Joseph était saint. Son esprit, toute pureté, vivait en Dieu. La charité en lui était ardente et forte. Et par sa charité, il vous sauva le Sauveur, tant en ne me dénonçant pas auprès des anciens, qu'en laissant tout par une prompte obéissance pour emmener Jésus en Égypte. Journées peu nombreuses, mais terribles par leur intensité, celles de la passion de Joseph et de ma passion, de cette première passion dont je dus souffrir. Car je comprenais sa souffrance et ne pouvais la lui enlever aucunement pour rester fidèle à l'ordre de Dieu qui m'avait dit : "Tais-toi !" …

il faut espérer, prier, pardonner, pour obtenir que Dieu intervienne en notre faveur. Vous aussi vous avez à vivre votre passion. Vos fautes l'ont méritée. Je vous enseigne comment la surmonter et la transformer en joie. Espérez sans mesure, priez sans défiance, pardonnez pour qu'il vous soit pardonné. Le pardon de Dieu, mes fils, sera la paix a laquelle vous aspirez...

Joseph n'était pas au Golgotha ? Il vous semble qu'il ne soit pas parmi les corédempteurs ? En vérité, je vous dis qu'il en fut le premier et pour cela il est grand aux yeux de Dieu. Grand par le sacrifice, la patience, la constance, la foi. Quelle foi plus grande que la foi de celui qui a cru sans avoir vu les miracles du Messie ?

Louange à mon père putatif, exemple pour vous de ce qui vous manque le plus: pureté, fidélité, amour parfait. À celui qui a merveilleusement lu le Livre scellé, instruit par la Sagesse, pour savoir comprendre les mystères de la Grâce, à celui que Dieu a choisi pour protéger le Salut du monde contre les embûches de tous ses ennemis. »

13 mars

6 ans de pontificat de François aujourd’hui.

Le chiffre de la bête.

Le pape qualifiait son règne de courte durée à son élection. On peut maintenant s’attendre à tout.

...En 2014, dans l’avion qui le ramenait de Corée du Sud, le pape François évoquait un pontificat court : « Deux ou trois ans, et puis… à la maison du Père », lançait-il aux journalistes. « Mon pontificat sera bref, répétait-il en 2015 à la télévision mexicaine. 4 ou 5 années, je ne sais pas, même 2 ou 3. Je sens que le Seigneur m’a placé ici pour un temps court, rien de plus. »… Pourtant, quand on l’interroge sur son avenir, François répond immanquablement « ne pas être sûr d’être là » l’an prochain… Si ces deux dernières affaires ne sont pas du même ordre, elles soulignent néanmoins la nécessité de modifier de fond en comble l’autorité dans l’Église… À 82 ans – Benoît XVI en avait presque 86 quand il a renoncé –, François sait qu’il ne verra sans doute pas aboutir les réformes. L’important pour lui est donc de consolider les processus enclenchés afin, au moins, de les rendre irréversibles. Et c’est ce à quoi il consacre aujourd’hui son pontificat (la-croix.com).

Resituons le règne de François grâce à une clé de l’Apocalypse.

L’Archange Gabriel confirme dans la vision à Saint Jean que les papes sont aussi sept rois, donc une autre clé en 7 : 7 papes.

'' Les cinq premiers sont tombés, l'un subsiste, l'autre n'est pas encore venu, et quand il sera venu, il doit demeurer peu de temps. Et la bête qui était et qui n'est plus, en est elle-même un huitième et elle est des sept, et elle s'en va à la perdition. Et les dix cornes que tu as vues sont dix rois qui n'ont pas encore reçu la royauté, mais qui recevront un pouvoir de roi pour une heure avec la bête. Ceux-ci ont un seul et même dessein, et ils mettent au service de la bête leur puissance et leur autorité. Ils feront la guerre à l'Agneau, mais l'Agneau les vaincra, parce qu'il est Seigneur des seigneurs et Roi des rois, et ceux qui l'accompagnent sont les appelés, les élus et les fidèles. "

Lorsque l'apôtre Jean a sa vision, il voit le temps de la tribulation, et donc le Pape qui est en poste pour ces derniers temps, autrement dit ''l'un subsiste''.

Le Pape de ce moment survit donc à travers ces tribulations; c'est Benoît XVI, aujourd'hui âgé de 91 ans.

Le Vatican est devenu royaume en 1929 avec les Accords du Latran sous Pie XI, premier pape-roi.

Suivent Pie XII, Jean XXIII, Paul VI, Jean-Paul I (ne compte pas; voir analyse générale), et Jean-Paul II.

Si Jean-Paul I compte, alors il peut s’agir des papes depuis Pie XII, qui a pensé à Vatican II mais qui y a renoncé (voir la prophétie concernant Jean XXIII). On arrive donc au même résultat.

Et il est évident que Benoît XVI a été tassé, qu'il '' subsiste ''.

'' L'autre '', c'est bien le Pape François, et nous le savons, même venant de sa bouche, '' il doit demeurer peu de temps ''.

« Le Saint-Père souffrira beaucoup (Benoît XVI). Je serai avec lui jusqu’à la fin pour recevoir son sacrifice. Les méchants attenteront plusieurs fois à sa vie sans pouvoir nuire à ses jours ; mais ni lui , ni son successeur (qui ne régnera pas longtemps – note de Mélanie), ne verront le triomphe de l’Église de Dieu. » (LaSalette)

Saint-Jean affirme que la bête (bête de la Terre) qui était et qui n'est plus, puisqu’elle s’en va à la perdition, est en effet un huitième roi, et qu'elle est des sept. Ce qui confirme que sous le règne du 7ème pape-roi (François) il se produit un changement drastique.

Les 7 papes-rois qui se sont succédés, se sont aussi les 7 églises de l’Apocalypse du chapitre 2.

La 7ème église, donc François et son don de l’ambiguïté, est évidente et fait froid dans le dos :

«  … Église de Laodicée … Je connais tes œuvres : tu n'es ni froid ni chaud. Plût à Dieu que tu fusses froid ou chaud !
Aussi, parce que tu es tiède et que tu n'es ni froid ni chaud, je vais te vomir de ma bouche.
Tu dis : Je suis riche, j'ai acquis de grands biens, je n'ai besoin de rien ; et tu ne sais pas que tu es un malheureux, un misérable, pauvre, aveugle et nu, je te conseille de m'acheter de l'or éprouvé par le feu, afin que tu deviennes riche ; des vêtements blancs pour te vêtir et ne pas laisser paraître la honte de ta nudité ; et un collyre pour oindre tes yeux, afin que tu voies… »

L’abomination de la désolation, l'Anti-Pape, EST sur le trône.

Et, comme témoin de ces 6 années de règne, nous constatons effectivement que François s’en va à la perdition, entraînant avec lui son lot de fidèles catholiques; ce qui est confirmé par la prophétie de Jean XXIII le concernant d’ailleurs.

Ce fait est évident dès les début du pontificat avec son simple « bonsoir » du haut du balcon à son élection et les surprises qui attendaient: pas d’anneau du pêcheur en or, pas les vêtements habituels d’un pape mais juste du blanc, le blanc du pauvre, résidence à la résidence Sainte Marthe, etc.

Le 7ème pape-roi donc, change l'Église pour l'église universelle et devient le 8ème roi. C'est la même personne,  physiquement, en ce qui concernent cette bête, celle de la Terre, qu’est François.

Car, la bête de la mer, celle qui règne sur les foules, semble être le Vatican depuis Vatican II, qui comme on le voit ci-haut, lors du règne de François, n’est plus, et devient…

La nouvelle religion universelle, humaniste. L’humain fait roi, qui n’a plus besoin de son Dieu.

C’est l’antichrist système donc avec à sa tête le Vatican.

Ce que confirmait aussi les écrits du regretté Serge Monast: « La ''Prise du Pouvoir Politique et Militaire'' par l'Antéchrist sous la conduite des Nations-Unies (notons, ici, que le premier Pouvoir étant situé au-dessus du Politique et Militaire, est un ''Pouvoir Religieux'') ».

Le maître de l’ambiguïté, la bête de la Terre, a été élevé sur le trône de Saint-Pierre pour séduire, jouant double jeu pour semer la confusion chez les chrétiens fidèles.

Ce que confirmait Antonio Socci  dans le ''Double Jeu'' du Pape François (benoit-et-moi.fr): « ... Le discours du Pape Bergoglio n'est jamais «oui oui, non non». L'effet qu'il atteint est toujours la confusion spirituelle. Et de fait, beaucoup de bons prêtres me disent que sous ce pontificat, la confusion se répand, et provoque d'immenses dommages spirituels aux âmes. L’Église n'annonce plus la Vérité (qui est considérée comme affaire de fondamentalistes), et elle est enveloppée d'obscurité ... Tandis que ceux qui détiennent le pouvoir clérical exultent, triomphants. »

Nous sommes témoins aussi depuis l’élection de François que les hommes politiques, les 10 rois de l’Apocalypse, se ruent pour le consulter et le saluer.

Saint Jean confirme que la bête qui sort de la terre « a deux cornes semblables à celles d’un agneau et qu’elle parle comme un dragon. Elle exerçait toute la puissance de la première bête en sa présence, et elle amenait la terre et ses habitants à adorer la première bête, dont la plaie mortelle de l’une des ses têtes avait été guérie

La comparaison avec l’agneau est évidente puisque l’Agneau de Dieu, c'est le Christ.

Comme le vicaire du Christ est son représentant sur terre, celui qui est semblable à l’agneau est donc celui qui est à la place de l’agneau, ce qui est confirmé par la Sainte Vierge à La Salette:  « Rome perdra la foi et deviendra le siège de l’Antéchrist ».

Confirmé aussi par le 3ème secret de Fatima en 1917 : le dernier pape sera sous le contrôle de Satan.

Antionio Socci a vu clair et a averti dans son article  « l'agneau qui remplace l'Agneau » :

« Ainsi va l'église sous François (benoit-et-moi.fr)  '' ... Deux épisodes de ces jours-ci font - amèrement - comprendre les effrayantes embardées que le «parti bergoglien , qui aujourd'hui a pris le pouvoir, fait faire à l'Église. Ici, Sandro Magister rapporte ce qu'a dit le nouveau général des jésuites voulu par le pape Bergoglio (ndt: en réalité, il s'agit d'une interview de ce dernier par Giuseppe Rusconi sur Rosso Porpora, traduction à suivre): on en est au remplacement de Jésus par Bergoglio lui-même. Et on en est même à la délégitimation de l’Évangile et du Christ. C'est la foi elle-même qui disparaît. »

La bête de la terre, c'est aussi celui qui fait adorer la première bête de la mer, qui est assise sur les eaux représentant les peuples, les foules, les nations et les langues nous dit saint Jean. Avec l'humanisme, le mondialisme, le réchauffement climatique, le socialisme, etc. prônés par le pape François, la bête de la terre fait vraiment adorer la bête système, la nouvelle église, le dragon à sa tête, l'Antichrist système.

Quel tour de force!

Tout se déroule sous nos yeux et presque personne n'y voit clair tellement l'humain est empêtré dans la bête système, la bête technologique, dans l'illusion, malgré la perte potentielle de son âme.

Même plus! La bête système a même réussi à lui faire croire que l'âme n'existe pas! La bête de la terre a même aboli le péché!

CAR, c’est une guerre pour les âmes qui a lieu. C’est au niveau de l’Esprit que cela se joue, et non au niveau du corps physique.

Récapitulons  avec l’Apocalypse chap. 13 :

« Puis je vis monter de la mer une bête qui avait sept têtes (les 7 papes-rois) et dix cornes,… Une de ses têtes paraissait blessée à mort (Jean Paul II) ; mais sa plaie mortelle fût guérie, et toute la terre, saisie d'admiration, suivit la bête (de la mer, Vatican au sommet de l’antichrist système), et l'on adora le dragon (Lucifer sous son nom de guerre : Satan), parce qu'il avait donné l'autorité à la bête, et l'on adora la bête, en disant : " Qui est semblable à la bête, et qui peut combattre contre elle ?
Et il lui fut donné une bouche proférant des paroles arrogantes et blasphématoires, et il lui fût donné pouvoir d'agir pendant quarante-deux mois (la bête de la mer, antichrist système, aura tout le loisir de détruire l’Église pendant les dernières 3,5 années de la semaine de Daniel; nous y arrivons)...

Et tous les habitants de la terre l'adoreront, ceux dont le nom n'a pas été écrit dans le livre de vie de l'Agneau immolé, dès la fondation du monde (avec la technologie et les réseaux sociaux, phénomènes qui n’existaient pas il y a quelques années déjà, presque tous les habitants de la Terre adorent la bête, ils ne peuvent plus s’en passer)…

Puis je vis monter de la terre une autre bête (de la Terre), qui avait deux cornes semblables à celles d'un agneau, et qui parlait comme un dragon.

Elle exerçait toute la puissance de la première bête en sa présence, et elle amenait la terre et ses habitants à adorer la première bête, dont la plaie mortelle avait été guérie.

Elle opérait aussi de grands prodiges, jusqu'à faire descendre le feu du ciel sur la terre (toutes les techniques audiovisuelles), à la vue des hommes, et elle séduisait les habitants de la terre par les prodiges qu'il lui était donné d'opérer en présence de la bête, persuadant aux habitants de la terre de dresser une image à la bête qui porte la blessure de l'épée et qui a repris vie (avec Vatican II; prodiges? Bien-sûr! Pour séduire les âmes jusqu’à faire oublier qu’elle existe! Le pape a ses comptes de réseaux sociaux! C’est une guerre des âmes! La miséricorde infini est un prodige puissant sur les consciences!)

Et il lui fut donné d'animer l'image de la bête, de façon à la faire parler et à faire tuer tous ceux qui n'adoreraient pas l'image de la bête (morts des âmes; damnation).

Elle fit qu'à tous, petits et grands, riches et pauvres, libres et esclaves, on mit une marque sur la main droite ou sur le front, et que nul ne pût acheter ou vendre, s'il n'avait pas la marque du nom de la bête ou le nombre de son nom (effectivement, notre monde devient un endroit où l’électronique est devenu le mode de paiement lié directement au compte de banque. Sans ce dernier, on ne peut acheter. Même le Vatican est à risque comme on l’a vu lorsque les guichets monétaires avaient été gelés au Vatican sous Benoît XVI. Ainsi tout peut s’arrêter en un claquement de doigts).

C'est ici la sagesse ! Que celui qui a de l'intelligence compte le nombre de la bête ; car c'est un nombre d'homme et ce nombre est six cent soixante-six (soit le chiffre de l’antichrist système, le chiffre de l’homme qui se pense Dieu, la religion humaniste trinitaire 666 qui singe Dieu). »

Serge Monast dans le « complot des Nations Unies contre la chrétienté » avait défini le nouveau critère de cette religion universelle : les vrais chrétiens seront ceux qui partageront les croyances religieuses du nouvel ordre mondial en tant que nécessité de base pour la survie de l’humanité.

Mais ce système antichrist, avec ces 10 rois à sa tête, se retourneront contre l’église, contre la bête de la mer, la prostituée. C’est ce que l’Archange Gabriel confirme au chapitre 17 :

« … Et il me dit : " Les eaux que tu as vues, au lieu où la prostituée est assise, ce sont des peuples, des foules, des nations et des langues.
Et les dix cornes que tu as vues sur la bête haïront elles mêmes la prostituée ; elles la rendront désolée et nue ; elles mangeront ses chairs et la consumeront par le feu. Car Dieu leur a mis au cœur d'exécuter son dessein, et de donner leur royauté à la bête, jusqu'à ce que les paroles de Dieu soient accomplies. Et la femme que tu as vue, c'est la grande cité qui a la royauté sur les rois de la terre. »

Et nous constatons que nous sommes dans cette période où les têtes des cardinaux tombent, justifiés ou non. Tous les moyens sont bons pour l’antichrist système. François est sur le point de soumettre l’Église catholique, et avec la création de la religion humaniste, ils n’auront plus besoin du Vatican, d’où la prophétie de Jean XXIII concernant François qui le confirme.

« Pell: la chasse aux sorcières…

Il faut absolument lire ce qui suit, malgré les passages sordides inévitables (que dans un premier temps je refusais de m'infliger... j'ai donc changé d'avis) pour réaliser qu'une authentique persécution contre l’Église est en cours, et qui plus est sous un pontificat qui était censé réconcilier l’Église avec le monde - alors qu'au contraire la haine du monde a été décuplée par l'appui qu'elle a cru trouver chez le Pape lui-même!  » (benoit-et-moi.fr).

C’est donc le signe que nous atteignons la moitié de la semaine de Daniel, l’apparition des « deux témoins », comme on le voit avec les quelques braves au Vatican et un peu partout qui n’ont pas peur de remettre en doute les paroles du pape, les conclusions tordues des synodes successifs, et de celui sur l’Amazonie à venir en octobre 2019 :

« Des experts, parmi lesquels le cardinal Raymond Burke et l'évêque Athanasius Schneider, tirent la sonnette d'alarme au sujet d'une proposition choquante au Vatican d'envisager de modifier le dossier de l'Eucharistie.
Une telle démarche, préviennent les critiques, invaliderait le sacrement et créerait en réalité une "nouvelle religion".
Le théologien jésuite, le père Francisco Taborda, a évoqué la semaine dernière la possibilité que le prochain synode amazonien prévu pour octobre prochain envisage de changer le sujet de l'Eucharistie, permettant ainsi l'utilisation d'un légume sud-américain appelé yuca plutôt que du pain de froment.
"Il serait tout à fait inapproprié que le Synode sur l'Amazone discute du changement de la question de la Sainte Eucharistie", a déclaré le cardinal Burke à LifeSite. «S'éloigner de l'utilisation de ce qui a toujours été la matière du sacrement de la Sainte Eucharistie a les plus graves implications», a-t-il déclaré.
«C’est tout à fait impossible, car c’est contre la loi divine que Dieu nous a donnée», a répondu Mgr Athanasius Schneider, auxiliaire d’Astana, au changement proposé. "Célébrer l'Eucharistie avec la yuca, ce serait introduire une sorte de nouvelle religion." » (lifesitenews.com).

Voilà où nous en sommes.

8 mars

Pour faite suite à Pie XII, pape à la vision très précise des conséquences du communisme et du socialisme, ou l’humanisme comme on l’appelle de nos jours, il avait vu juste avec cette prophétie :

« l’Église de Pierre doit s’approprier de son passé, sinon elle se creusera elle-même la tombe ».

C’est ce que confirme le professeur Mattei cette semaine :

« L'Église qui a sa propre loi pénale et ses propres tribunaux doit avoir le courage de contester le jugement des tribunaux du monde, convaincue que ce n'est pas le monde qui juge l'Église, mais l'Église qui juge le monde. L'Église devrait revendiquer Sa souveraineté...

Oui, absolument. Je trouve extrêmement grave que l'Église ait renoncé à sa souveraineté. L'Église est une société souveraine, comme l'État, même si Son objectif, contrairement à l'État, est surnaturel...

En renonçant à sa souveraineté, l'Église perd sa liberté et est contrainte de se soumettre à l'État ou d'être persécutée. Aujourd'hui, nous sommes sous un régime de soumission. Si, à une époque, l'État était le bras séculier de l'Église, aujourd'hui, l'Église devient le bras séculier des pouvoirs en place, les politiciens et les médias...

Dans le sens que l'Église obéit aux indications provenant d'organisations nationales et internationales qui ont une vision antithétique de la vision chrétienne» (benoit-et-moi.fr).

Et ce qu’avait aussi constaté le fils spirituel de Benoît XVI et favori lors du dernier conclave :

« … C'est d'ailleurs le fils spirituel de Joseph Ratzinger, le cardinal de Vienne Christoph Schönborn, qui a été le plus sévère, en déclarant lors du dernier consistoire : "Si on continue comme cela, le style de gouvernement que pratique la curie risque de balayer la vie de l'Église dans le monde." » (meteopolitique.com).

D'où la tentative de Benoît XVI de retrouver les raçines profondes de la liturgie, en permettant le retour de la messe tridentine, tentative vaine puisque ce dernier a été éclipsé, tout comme l'est maintenant l'Église.

D'où le fait que le pape François ne prend plus la défense du cardinal Pell en Australie, alors que tout semble indiqué qu'il est innocent, à cause de l'absence de preuves, de témoins, et de l'absurdité de l'emplacement où le délit aurait eu lieu. L'ère des martyrs au Vatican a peut-être commencé. Mais les cardinaux de la dubia eux ne cèdent pas: « Le card. Müller croit le card. Pell innocent » (benoit-et-moi.fr).

D'où le fait que le pape François sortira le document sur le renouvellement de la curie et dégradant les postes décisionnels au niveau des évêchés, acte extrêmement important puisqu'il signifiera la fin de l'unité de l'église temporelle.

6 mars

Nous y voilà. C’est le début du Carême avec ce mercredi des cendres, et c’est  l’entrée dans le jubilé de 50 ans de la première messe vernaculaire de Paul VI.

Le 25 mars a été identifiée dans notre analyse de la Semaine Pascale comme étant probablement la date de la moitié de la semaine de Daniel et date du jour de l’Annonciation, où le Christ s’incarna, et date de la crucifixion et de la rédemption.

Mais pour le pape François, sauver son âme par le chemin du Carême et de la Pâques, ce n’est pas pour cette année.

Dans son message officiel, il revient encore sur le thème de la maison commune.

Il faut sauver la Création.

« Carême 2019: se convertir pour œuvrer à la rédemption de la Création» (vaticannews.va)

« La divinisation de la Nature exclut le surnaturel et remplace le “salut de l’âme” par la “préservation du Milieu naturel”.
 
Adam Weishaupt, chef fondateur de l’ordre des Illuminés de Bavière, écrivait que seulement au nom de la sacralité panthéistique de la Nature, on peut effacer l’origine de tous les maux : la Famille, de même que la Civilisation chrétienne…

Le cardinal Giacomo Biffi écrivait : «L’antéchrist ... met les habits d’un pacifiste élégant et correct, environnementaliste et animaliste... Les valeurs de la solidarité, de la paix et de l’écologie une fois déracinés ou contraposés à l’annonce du fait salvifique, deviennent des instigations à l’idolâtrie»» (Faire le serment de fidélité au magistère de Bergoglio).

Juste avant de commencer cette période du Carême, le pape a annoncé qu’il ouvrira les archives du Vatican concernant le pontificat de Pie XII, soit le 2 mars 2020, date d’élection de Pie XII.

Pie XII, on le sait, n’a pas été déclaré Saint à cause de son rôle lors de la 2ème guerre mondiale.

Cette ouverture terminera probablement la prophétie de Jean XXIII le concernant :

« Le vicaire sera injustement accusé pour son silence, pour son encouragement à la prudence qui sauva le monde…
Les lettres de Barcelone parleront un jour d'un silence chargé d'action et le douzième sera saint et plus saint que lui jamais on ne verra… »

Pie XII est un élément clé de la fin des temps car c’est le dernier pape d’avant Vatican II, un pape qui a condamné le modernisme, qui a mis en garde contre l’humanisme, qui a écarté Montini de la pourpre cardinalice lorsqu’il a découvert son vrai visage.

Pie XII avait eu l’idée du concile, bien avant Jean XXIII, mais y avait renoncé voyant le danger à l’horizon.

Ce qui est confirmé dans la prophétie de Jean XXIII sur lui-même, qui commettra l’erreur, et qui annonce cette période post Vatican II qui mènera l’ouverture du 7ème sceau lors de l’assassinat du pape suivant François :

« Et dans les papiers du Père mort il trouvera le projet pour rassembler les bergers et parler au troupeau. Il osera l'inosé. Il se trompera, mais ce sera un bien. Mais le jour où le Père qui viendra après lui des brumes sera frappé, même sa voix sera entendue dans la tombe.
Le Père mort ouvrira le septième sceau. »

Confirmé par la prophétie concernant François et le futur pape assassiné, par « Mikaïl et Jean descendront sur terre. ».

« Il y a autour de moi des novateurs qui veulent masquer la chapelle sacrée, détruire la flamme universelle de l’Église, rejeter ses ornements, procurer le remords pour son passé historique. Hé bien, j’ai la conviction que l’Église de Pierre doit s’approprier de son passé, sinon elle se creusera elle-même la tombe.
Un jour viendra où le monde civilisé reniera son Dieu, où l’Église doutera comme Pierre a douté. Elle sera tentée de croire que l’homme est devenu Dieu, que son Fils n’est qu’un symbole, une philosophie comme tant d’autres, et dans les églises, les chrétiens chercheront en vain la lampe rouge où Dieu les attend, comme la pécheresse qui cria devant la tombe: “Où l’ont-ils mis?” » (Pie XII).

Et finalement, nous avons peut-être la réponse à cette énigme de cette même prophétie qui sera résolue avec l’ouverture des archives Pie XII :
« Les urnes ouvertes dans les lieux secrets sous le trésor et seront découverts les pas du premier homme. »

Ou, les documents Pie XII accessibles dans les archives secrètes du Vatican, seront découverts les premiers pas vers la religion humaniste, les racines de Vatican II, concrétisée par Jean XXIII et ancrée dans la matière définitivement par Paul VI.

Déjà en avril dernier, à l’annonce de la canonisation de Paul VI, nous avions porté attention sur cet avertissement servi dans la prophétie concernant Pie XII:

« Les lettres de Barcelone parleront un jour d'un silence chargé d'action et le douzième sera saint et plus saint que lui jamais on ne verra.
Ce jour sera celui de la mort du comte qui fut roi à Barcelone. Les lis tomberont, rouges de sang. Mais les œillets ne seront pas immaculés. Tristes jours quand le fou sera saint. Erreur dans les siècles, secret.Le Père de la Mère sera seul et aura des épines.
Le fils de la troisième tête s'en ira de Rome dans les brumes. Mais il reviendra diviser… »

Ou, la troisième tête, la franc-maçonnerie, était dans le sein de l’Église depuis toujours, ennemie de l’Église et du pape. Le fils de la troisième tête, le cardinal Montini, s’en ira de Rome dans les brumes, au nord, mais il reviendra diviser, en tant que pape, et aujourd’hui en tant que futur saint.

Il y a même peut-être une allusion à cette future canonisation de Paul VI avec le lien aux derniers temps (vision de Pie X où le pape devra fuir en passant sur les cadavres de ses prêtres; et il a vu les russes à Gênes) avec le jour où le « fou sera saint ». Il est spécifié que cela sera une erreur.

Or, le fou c’est celui qui a vu la fumée de Satan qui était entrée mais qui n’a rien fait pour la contrer. C’est celui qui a au contraire a continué de détruire l’Église et la messe faisant ainsi une brèche dans la digue qui protégeait l’humanité.

Et le fou est lié à un secret, et la prophétie de Paul VI commence bien par ce secret, soit son appartenance à la franc-maçonnerie, et à l’axe sioniste avec son Éphod qu’il reçu en échange de son anneau papale et sa croix pectorale au siège des Nations Unies des mains mêmes du secrétaire générale, lui-même de haut rang maçonnique. »

« Supposons, cher ami, que le communisme fût seulement l'un des instruments de subversion les plus évidents utilisés contre l’Église et les traditions de la Révélation divine ... Je suis inquiet au sujet du message qu'a donné la Bienheureuse Vierge à Lucie de Fatima. Cette insistance de Marie sur les dangers qui menacent l'Église est un avertissement divin contre le suicide d'altérer la foi, dans sa liturgie, sa théologie et son âme ... J'entends tout autour de moi ces novateurs qui désirent démanteler la Sainte Chapelle, détruire la flamme universelle de L’Église, rejeter ses ornements et la faire se sentir coupable pour son passé historique ... un jour viendra où le monde civilisé reniera son Dieu, quand L’Église doutera comme Pierre a douté. Elle sera alors tentée de croire que l'homme est devenu Dieu ... Dans nos églises, les chrétiens chercheront en vain la lampe rouge où Dieu les attend. Comme Marie Madeleine, en larmes devant le tombeau vide, ils se demanderont: «Où l'ont-ils emmenée? » (Pie XII).

Voilà pourquoi l’annonce du pape François juste avant le Carême 2019 est si importante.

Pie XII a été le dernier rempart contre l’humanisme et ses écrits nous mettent en garde, car cet ère de l'humanisme mène à l'ouverture du 7ème sceau.

Va-t-on mettre l'accent dans un an sur ce fait, ou juste sur le rôle de Pie XII concernant les juifs durant la 2ème guerre mondiale.

Poser la question, c'est y répondre.

Février 2019

23 février

Le sommet sur les abus sexuels sur les mineurs à Rome est en court.

Deux des cardinaux des dubia ont élevé la voix pour dire la vérité et demander aux évêques de recentrer leurs réflexions sur l’Église et sa mission.

Nous sommes bien dans l’ère des deux témoins de l’Apocalypse.

Parce qu'un des modérateurs de cette rencontre, le cardinal Blase Cupich, archevêque de Chicago, un des plus progressistes au Vatican, a déclaré que la fin de ce sommet marquerait le début d’une réforme générale de l’Église.

Vous avez bien lu.

Le début d’une réforme générale de l’Église.

Et plus nous avançons avec cette rencontre, plus nous comprenons que c’est une autre étape de la « feuille de route » du pape François.

« Abus sexuels, la feuille de route de Mgr Charles Scicluna… Après l’intervention poignante du cardinal Luis Antonio Tagle, archevêque de Manille, devant les évêques et responsables religieux réunis jeudi 21 février au Vatican, au premier jour du sommet sur la protection des mineurs, Mgr Charles Scicluna, archevêque de Malte et secrétaire adjoint de la Congrégation pour la doctrine de la foi, a détaillé les différentes étapes et processus pour traiter des abus sexuels dans l’Église…» (la-croix.com)

En effet, ce sont les évêques qui sont réunis et non les cardinaux.

Parce que ils ont été identifiés comme les « futurs gestionnaires » de la nouvelle église.

François a déclaré ouvertement depuis le début de son pontificat que sa mission première était de décentraliser le pouvoir décisionnel vers les évêchés.

Il veut que le traitement des causes de l’église soit fait de manière autonome au niveau des évêchés et des paroisses, sans avoir à demander la permission au Vatican.

On le voit avec la liturgie. Ils auront le pouvoir d’adapter cette dernière aux coutumes locales, avec des mots compris localement, et qui sait, peut-être le pouvoir de célébrer la messe comme ils l’entendent.

Cela a déjà été évoqué. Le pape prévoit sortir le rapport sur la réforme de la Curie le 21 avril, à Pâques.

Et cette réforme n’est plus un secret de polichinelle, c’est avec ce rapport que le transfert du pouvoir décisionnel vers les évêchés sera officialisé.

Facile de voir le plan.

L’Église se décentralise, perd le statut d’unique représentant du Dieu Vivant sur Terre, et s’intègre aux autres religions. C’est bien là l’intention de François avec le voyage au Maroc, et la présentation du document d’Abou Dhabi à Naples le 21 juin prochain.

D’où le cri d’alarme et la lettre cosignée du cardinale Burke :

« Dans des commentaires aux médias sur la lettre ouverte, le cardinal Burke a déclaré: «Compte tenu de l'état de confusion et d'erreur indiscutable dans l'Église concernant les questions morales les plus fondamentales, les pasteurs d'âmes doivent faire entendre leur voix pour défendre l'enseignement du Christ et de son Église. "Le silence est une coopération avec la confusion et les divisions de plus en plus grandes qui portent un préjudice grave à de nombreuses âmes", a-t-il ajouté.» (ncregister.com).

La dite lettre en question :

« Chers Confrères, Présidents des conférences épiscopales,

Nous nous adressons à vous avec une grande tristesse.
Le monde catholique est désorienté et se demande avec angoisse : où va l’Église ?
Face à la dérive en cours, il semble que le problème se réduise à celui des abus sur les mineurs – un crime horrible, tout particulièrement quand il est commis par un prêtre, mais qui n’est qu’un élément d’une crise bien plus vaste. Telle une plaie, la cause homosexuelle se répand dans l’Église, promue par des réseaux organisés et protégée par un climat de complicité et d’Omerta. Les racines de ce phénomène se trouvent évidemment dans ce mélange de matérialisme, de relativisme et d’hédonisme qui refuse absolument l’existence d’une loi morale absolue, c’est-à-dire qui ne souffre pas d’exceptions.
On accuse le cléricalisme est d’être responsable des abus sexuels, mais la première et principale responsabilité du clergé n’est pas dans l’abus de pouvoir, mais dans le fait de s’être éloigné de la vérité de l’Évangile. La négation, y compris publique, dans les paroles comme dans les actes, de la loi divine et naturelle, est à la racine du mal qui corrompt certains secteurs de l’Église.
Face à cette situation, cardinaux et évêques se taisent. Vous tairez-vous également lors de la réunion convoquée ce 21 février au Vatican ?
Nous sommes de ceux qui ont interpellé le Saint-Père en 2016 sur les dubia qui divisaient l’Église à l’issue des conclusions du Synode sur la famille. Aujourd’hui, ces dubia non seulement n’ont pas reçu de réponse mais s’inscrivent dans une crise de la foi bien plus générale. Nous voulons par conséquent vous encourager à faire entendre votre voix et à proclamer l’intégrité de la doctrine de l’Église.
Nous invoquons le Saint-Esprit pour qu’il assiste l’Église et éclaire les pasteurs qui la guident. Un acte décisif est aujourd’hui urgent et nécessaire. Nous mettons notre confiance dans le Seigneur qui a promis : « Voici que je suis avec vous tous les jours jusqu’à la fin du monde » (Mt 28, 20).

Walter Card. Brandmüller
Raymond Leo Card. Burke» (benoit-et-moi.fr)

Cette même journée, devant des pèlerins venant de la patrie de Padre Pio, le pape a senti le besoin de contrecarrer cette missive de ses cardinaux et de tous ces « deux témoins » que nous sommes qui demeurent fidèles à la doctrine véritable, à cette Église que le Christ a bâti avec Saint-Pierre comme pierre angulaire.

Voyez bien comment est-ce que le pape peut passer d’un sujet (c’était une improvisation) soit l’amour de l’Église pour Padre Pio, à un autre qui ne s’adresse pas du tout aux pèlerins mais aux dénigreurs de son projet.

« Dans une longue improvisation, François s’est arrêté sur la signification de l’amour de l’Église, dont Padre Pio constitue donc un témoin. L’Église «est sainte, elle est l’épouse du Christ, mais nous, les fils de l’Église, nous sommes tous pécheurs, mais lui [Padre Pio] a aimé l’Église telle qu’elle était, il ne l’a pas détruite avec la langue, comme c’est la mode maintenant». «Celui qui aime l’Église sait pardonner, a continué le Saint-Père, parce qu’il sait qu’il est lui-même pécheur et qu’il a besoin du pardon de Dieu». Il a ensuite expliqué qu’on ne peut pas vivre «toute une vie» «en accusant l’Église». «Qui est celui que la Bible appelle le grand accusateur?», a demandé François, précisant que ceux «qui passent leur vie à accuser» sont «amis, cousins, parents du diable». D’après le Pape, «on doit signaler les défauts pour corriger, mais à partir du moment où l’on signale les défauts, on dénonce les défauts, on aime l’Église». S’il n’y a pas d’amour, «cela vient du diable», a insisté le Souverain Pontife.» (vaticannews.va)

D’ailleurs, si vous avez vien l’article très important sur benoit-et-moi.fr concernant le « gaslighting », vous comprendrez ici parfaitement la « technique François », ces jeux de mots sur l’ambiguïté dont il est maître.

Bref retour sur l’article :

« LE PAPE FRANÇOIS VOUS GASLIGHTE. C’EST UNE FORME DE VIOLENCE SPIRITUELLE.

« … Les gaslighters, explique Sarkis, racontent des mensonges flagrants. Ils nient ce qu’ils ont dit, même s’il y a des preuves. Ils utilisent des choses qui vous tiennent à cœur pour en tirer avantage. Ils mènent une campagne de manipulation à long terme qui, au fil du temps, détruit leurs victimes. Ils disent une chose et en font une autre. Ils utilisent le renforcement positif – dire des choses avec lesquelles vous êtes d’accord ou qui vous font vous sentir bien (exemple) – pour vous amener à penser qu’ils ne sont pas si mauvais et à douter de votre propre perception. Ils utilisent intentionnellement la confusion pour déraciner votre «sentiment de stabilité et de normalité» afin que vous «remettiez constamment tout en question». Ils projettent LEUR comportement mauvais sur vous. Ils forment des alliances de gens contre vous – réelles ou imaginaires – et les utilisent pour vous isoler. Ils qualifient leurs victimes de « folles » pour nuire à leur crédibilité lorsqu’ils dénoncent les abus. Et ils accusent les autres de mentir afin qu’eux-mêmes soient la source de «la vérité». » (benoit-et-moi.fr)

Facile de comprendre maintenant que l’Église est en danger. Mais cela fait partie des prophéties, et nous savons qu’elle doit mourir pour ressusciter comme nous l’avons aussi analysé en comparant avec la Semaine Pascale.

Marie-Julie Jahenny avait eu en vision ce moment que nous allons vivre très bientôt, soit la mort apparente de l’Église et la fuite du pape.

« Dans le soleil, la Flamme douloureuse repasse et indique que l'Église sera privée du Chef suprême qui maintenant la gouverne.

Pour un temps assez long, l'Église sera exilée de toute prière, de tout office, exilée de Dieu et de ses élus...

Les traces des pieds du Saint Pontife, sur le marchepied de l'autel, seront réduites en cendre et poussière par les flammes de l'enfer.

L'Église, en un deuil profond, verra suspendre le son de la cloche. Celle-ci sera changée en instrument infernal.

Je vois couler, des yeux de l'Église, des larmes d'angoisse... Elle sera livrée à tous les scandales, à toutes les profanations. En plusieurs de ses temples, on prendra des décisions infernales, comme s'ils n'étaient que des maisons ordinaires où l'on peut outrager le Seigneur.

La seconde Flamme qui passe dans le soleil est pleine d'un terreur frémissante que, sans Dieu, on ne pourrait supporter.

J'y vois que les ennemis de l'Église ont dessein, s'ils ne rencontrent pas d'obstacles de la part de la puissance divine, qui n'est pas éteinte, ont dessein de faire sortir Saint Pierre et Saint Paul de tous les sanctuaires où ils ont leur vénération. Ils ont le projet d'ôter ensuite tous les crucifix, toutes les statues des saints, de les jeter dans un lieu profane ou de les briser de la manière la plus odieuse.

Ils ont dessein de décréter à pareil jour (29 juin) un loi pour les prêtres et de les appeler en réunion pour leur imposer cette loi et les y soumettre.

Ce même jour – jour de tous leur projets – ils décréteront que toute communauté et toute maison de prière qui refuseront de se soumettre, pour elles on ne gardera plus aucune réserve, pour elles plus de loi, plus rien de la police pour y garder l'ordre. Chacun aura pleine liberté d'entrer en ces maisons, permission d'y faire ce qu'il voudra, d'y prendre ou d'y détruire ce qui lui fera plaisir.

Les ministres du Seigneur seront traînés de force devant la multitude qui leur aura déclaré une guerre infernale. Ils devront jurer, main levée, foi et confiance aux lois de leur divinité.

Dans le soleil passe un autre Flamme, la troisième. J'y adore Notre-Seigneur dans la puissance de sa gloire. J'y vois le mal à son comble.

Le jour où l'on fête le second grand apôtre, le projet des ennemis de l'Église sera de faire s'élever, ce jour-là, un grand bruit de ces voix qui sortent des instruments qui parlent, de ces instruments maniés par les hommes et qui seront au pouvoir de l'enfer. Ce seront des espèces de musiques, accompagnées du chant le plus ignoble. Déjà ce chant à régné autrefois. Par délicatesse, le soleil ne dit pas quelles sont les paroles infâmes qui sont dedans.

La liberté du mal sera complète et complet l'enfouissement du bien. C'est ce jour qu'auront adoptés les ennemis pour marcher triomphalement sur l'Église, parce que Saint Pierre et Saint Paul sont vénérés comme les défenseurs de l'Église.

Au milieu de ces fêtes infâmes, dans tout notre royaume, la paix et la foi ne seront plus qu'un trouble... Le germe de la foi ne sera pas détruit ; il restera ; mais toutes les fleurs du bien seront flétries et décomposées. Le mal aura son triomphe complet, mais le bien ressuscitera dans toute son épaisseur.

7 janvier 1880 »

21 février

Les trois jours de ténèbres

Que représente les 3 jours de ténèbres?

C’est le signe de Jonas.

Donné par le Père pour donner l’espoir à Marie et aux apôtres pendant la difficile période d’attente de la résurrection.

Donné pour notre temps pour l’attente de la résurrection de l’Église.

3 jours de ténèbres confirmés par Marie de Jésus Crucifié :

« elle a vu « des guerres épouvantables qui bouleversaient tous les États ; et elle disait que lorsque les guerres seraient terminées et après les « trois jours de ténèbres », ténèbres pestilentielles durant lesquelles, les hommes adonnés au vice mourront, de sorte qu’il ne restera debout que le quart des hommes, les autres ayant péri dans la lutte.»

3 jours de ténèbres suggérés par le Père Pel, proche de Padre Pio:

« Ainsi, la carte du monde sera totalement changée, la terre aura de grandes secousses qui l’empêcheront de tourner sur elle-même normalement. Les saisons n’existeront plus trois années avant que la terre redonne des herbes et de la végétation. Grande famine dans le monde entier...

Car ce fléau mondial commencera par une froide nuit d’hiver et un effroyable grondement de tonnerre divin, au son anormal et rempli de cris démoniaques, sera entendu du monde entier ; ce sera la voix du péché que les hommes épouvantés entendront cette nuit-là. »

3 jours de ténèbres entrevus par Padre Pio :

« Je vous donnerai un signe pour vous indiquer le commencement du grand jugement : en une froide nuit d'hiver, je ferai retentir le tonnerre qui fera vibrer les montagnes. Alors fermez vos fenêtres et ne regardez pas dehors...

N'ayez pas peur de ces " trois jours au tombeau " que je vous annonce, précédant mon retour en Gloire dans les cœurs. Ce temps sera terrible d'incompréhension pour les impies et douloureux pour ceux qui m'aiment mais ils seront dans la joyeuse espérance de Ma venue. Douloureux car les fils de la lumière souffriront du triomphe apparent des ténèbres...

Un feu jamais vu descendra sur la terre et une grande partie de l'humanité sera détruite. Le terrible fléau durera 72 heures. Les impies seront pulvérisés et beaucoup seront perdu dans l'obstination de leurs péchés. Le cataclysme qui s'abattra sur l'humanité sera tel qu'il changera la topographie de la terre. Quelques uns tomberont dans un profond sommeil que je leur accorderai pour les rendre inconscients de ce qui se passe sur la terre. La terre sortira de son orbite durant 3 jours. Les familles devront être continuellement en prière. Pendant les trois jours de noirceur, il n'y aura plus de démons en enfer. Ils seront tous sur terre. Ces trois jours seront si noirs que quelqu'un ne pourra voir ses propres mains. Ceux qui ne seront pas en état de grâce mourront de frayeur provoquée par la vue d'horribles démons ou bien ils mourront de démence.»

3 jours de ténèbres entrevus par Marie-Julie Jahenny:

« Il y aura trois jours de ténèbres physiques. Pendant trois jours moins une nuit, il y aura une nuit continuelle. Les cierges de cire bénits pourront seuls donner de la lumière en cette terrible obscurité : un seul suffira pour les trois jours, mais dans les maisons des impies, ils ne donneront aucune clarté.

Pendant ces trois jours et deux nuits, les démons apparaîtront sous les formes les plus hideuses. Vous entendrez dans l’air les blasphèmes les plus horribles. Les éclairs pénétreront dans vos demeures, mais n’y éteindront pas les cierges ; ni le vent, ni la tempête ne pourront les éteindre.
Des nuages rouges comme le sang parcourront le ciel. Les fracas du tonnerre ébranleront la terre. Des éclairs sinistres sillonneront les nues, dans une saison où ils ne se produisent jamais...

Mon peuple, Mon peuple, Mon peuple, tes yeux vont voir le commencement de l’heure épouvantable, quand le froment en herbe ne sera pas au troisième nœud de sa croissance.

Au moment où Mon peuple n’aura plus qu’à s’armer de Foi et l'espérance, encore en la saison dure, pendant quatre heures - de midi à quatre heures en France - en des jours durs encore, le soleil aura comme un voilement de deuil ; Il sera obscurci, sans lumière.
Jamais personne sur la terre ne pourrait croire aux noirceurs de ces ténèbres. La terre n’aura plus rien. L’œil sera voilé, sans qu’il puisse voir le moindre objet.

Mon peuple, ce sera le commencement des châtiments de Ma Justice. C’est le soleil qui annoncera ces douleurs : le ciel qui pleurera, sans pouvoir se consoler, parce que ce sera l’entrée du temps où les âmes se perdront, l’entrée, en un mot de l’épouvantable malheur. Mon peuple, cette obscurité couvrira la Bretagne l’espace de quatre heures, mais il n’y aura pas de mal... une petite frayeur simplement. Vous n'aurez pas peur ? »

3 jours de ténèbres entrevus par Reine Annette de Villechaize:

« La terre… a perdu son équilibre. Je l'a voie secouée par des tremblements de terre. Elle sera ébranlée jusque dans ses fondements. Les trois quarts des hommes seront détruits. Il faut que tout soit renouvelé. Les tremblements de terre ont déjà commencé.

Les guerres, les séditions sous la forme de grèves,et les révolutions sont tellement près de nous qu'il ne faut pas être prophète pour les entrevoir. Mais par quel fléau Dieu achèvera t'il de détruire les impies, rendant la terre comme un désert, comme il a été prédit en plusieurs révélations ?

Vraisemblablement, ce fléau consistera des trois jours de ténèbres pestilentielles, accompagnés d'un orage épouvantable, pendant lesquelles les légions de l'enfer auront des droits. Beaucoup mourront de frayeur. On se croira au jugement dernier. Mais ce ne sera pas encore sitôt la fin. Ce sera le premier jugement qui purgera la terre afin que tout soit renouvelé ».

Regroupons ces quelques indices :

- La terre aura de grandes secousses qui l’empêcheront de tourner sur elle-même normalement.
- La terre sortira de son orbite durant 3 jours.
- Le soleil aura comme un voilement de deuil ; Il sera obscurci, sans lumière.
- Le miracle de la danse du Soleil à Fatima le 13 octobre 1917.
- La terre...a perdu son équilibre. Je l'a voie secouée par des tremblements de terre.
- Apocalypse : « grand tremblement de terre, et le soleil devint noir. »

Et dans les prophéties de Jean XXIII?

Ces 3 jours de ténèbres semblent absent.

Mais ce n’est pas le cas.

Jean XXIII fait souvent référence à l’attente de la lumière, confirmant ainsi qu’il y a période de ténèbres.

« Attendez le signe de Jean. L'agneau est prêt. Signez-vous sept fois avec une main fatiguée et attendez. La lumière vient encore de l'Occident.»

Et le signe de Jean, quel est-il?

C’est le signe de l’Apocalypse (6ème sceau), tel que décrit par les autres prophètes ci-haut :

« Et je vis, quand il eut ouvert le sixième sceau, qu'il se fit un grand tremblement de terre, et le soleil devint noir comme un sac de crin, la lune entière parut comme du sang, et les étoiles du ciel tombèrent vers la terre, comme les figues vertes tombent d'un figuier secoué par un gros vent. Et le ciel se retira comme un livre qu'on roule, et toutes les montagnes et les îles furent remuées de leur place.»

Et ce signe spécifie bien que nous sommes à la fin du 6ème sceau pour entrer dans le 7ème sceau (signez-vous 7 fois).

Ils existent plusieurs théories concernant ce futur phénomène, ce châtiment par le feu : pluies d’étoiles, obscurcissement du Soleil, éruptions volcanique, astéroïdes, comètes…

Mais l’indice principale est : pourquoi cette lumière reviendra-t-elle de l’occident quant nous savons tous que le Soleil se lève à l’est?

Avec ce que nous avons vu jusqu’à maintenant, pourrait-on affirmer que la Terre puisse basculer véritablement sur son axe et du fait, voir sa rotation s’inverser?

Il semble que cela est du domaine du possible.

Car en effet, comme nous l’indique le miracle du Soleil à Fatima, si on voit ce dernier danser, c’est bien que l’axe de la Terre change, puisque le Soleil ne peut bouger de position.

Mais ce phénomène possible n’est pas l’apanage que des prophètes.

Il y a de la documentation scientifique qui mène aussi vers cette thèse.

Quand la Terre part à la dérive (insu.cnrs.fr), ou lorsque les masses de magma à l’intérieur du noyau se déplacent et changent l’équilibre de notre sphère terrestre .

En 2016, l’agence spatiale américaine (NASA) spécifiait avoir résolu deux mystères à propos de la variation de l’axe de la Terre (Study Solves Two Mysteries About Wobbling Earth).

Au lieu du magma, ils ont constaté que la fonte des glaciers changeaient la donne au niveau des masses.

Mais si on se réfère aux prophètes, l’hypothèse du réveil de nombreux volcans et ainsi du déplacement du magma est le plus probable.

La conséquence serait donc un changement de rotation qui ferait lever que le lever de Soleil serait à l’ouest.

Selon les anciennes civilisations, il y aurait des témoignages que cela s’est déjà produit.

Et dans ces écrits, la période de transition où tout semble arrêté est de… 3,5 jours.

Exactement la durée d’exposition des deux témoins de l’Apocalypse avant leurs résurrection, et tout près des 3 jours de ténèbres.

Nous ne connaissons ni la date, ni l’heure

Étant donné que nous ne connaissons pas la date ni l’heure, cette semaine pascale décrite dans les dernières analyses est donc exposée à une « certaine élasticité » au niveau du temps.

Nous avons été avertit que ce moment, le Jugement, frappera comme l’éclair donc lorsque vraiment mais vraiment personne ne s’y attendra.
Comme au temps de Noé.

Par contre des événements clés nous seront donnés pour nous confirmer que nous traversons les étapes identifiés dans cette analyse.

Déjà, une première étape marquant probablement la moitié de la semaine de Daniel a été franchit avec le document d’Abou Dhabi où le pape confirme que le Christ n’est plus nécessaire pour notre salut en apposant sa signature.

Ce document, selon plusieurs spécialistes de la doctrine chrétienne, est à rejeter du revers de la main.

Un de ses spécialistes, surtout pour le rapport avec l’islam (et qui confirme très bien la prophétie du « Livre Maudit » de Jean XXIII), est l’Abbé Guy Pagès.

Et voici ce qu’il avait à dire suite au document sur la fraternité signé par le pape.
 
« … L’Église ne peut pas dire que la division spirituelle actuelle de l’humanité est voulue par Dieu puisque Jésus est venu rassembler dans l’unité les enfants de Dieu dispersés (Jn 11.52) au prix de Sa mort sur une croix ! Dieu veut au contraire que tous, nous soyons un, comme Il est Un (Jn 17.21). Il veut qu’il y ait « un seul troupeau et un seul berger (Jn 10.16) ». Combien donc est-il malheureux de voir celui qui assume aujourd’hui cette mission de berger renier le fondement divin de celle-ci… La division spirituelle et morale de l’humanité n’a rien à voir avec la diversité des couleurs de l’arc en ciel !..

Pour François, « il y a un seul grand danger en ce moment : la destruction, la guerre, la haine entre nous », pour moi, le seul grand danger, maintenant et jusqu’à la fin du monde, est celui de la damnation. Vouloir lui échapper donne la force de porter la croix, seul moyen de vaincre les puissances de l’Enfer et d’éviter les compromissions qui y conduisent. Si Jésus n’avait eu d’autre souci que d’éviter la destruction, la guerre et la haine, Il ne serait pas venu exciter la haine de tous (Mt 10.34 ; Mc 13.13 ; Lc 12.51 ; Jn 15.25), n’aurait pas envoyé ses disciples comme des brebis au milieu des loups (Mt 10.16), ni ne les aurait invités, chacun, à porter sa croix (Lc 9.23 ; 14.27)…

En conclusion, gardons les si religieusement incorrectes recommandations de saint Paul : « Ne formez pas d’attelage disparate avec des infidèles. Quel rapport en effet entre la justice et l’impiété ? Quelle union entre la lumière et les ténèbres ? Quelle entente entre le Christ et Satan ?  Quelle association entre le fidèle et l’infidèle ? (2 Co 6.14-15) ».

Si l’on tient compte de l’hypothèse qu’ainsi le sacrifice a été aboli, il appert donc que l’analyse de la Semaine Pascale est probablement déjà devancée dans le temps, donc février au lieu de la fin mars 2019, à moins qu’un signe plus évident, extraordinaire ne survienne en mars.

Nous verrons.

19 février

7 ème jour: Samedi saint suivi de la résurrection

25 septembre 2021 au 25 septembre 2022 (du samedi après-midi au dimanche matin)

C’est le temps d’attente de Marie, Jésus étant au tombeau.

C’est la continuité des 1,5 années de paix qui se terminent par la prophétie de l’église #11, la guerre humaine, suivi de la guerre de la nature, soit les 3 jours de ténèbres qui seront envoyer par le Père, pour empêcher le massacre de ce qui reste d’élus.

« Où croyez-vous fuir, maintenant que vous avez détruit les Églises et tué le dernier Père ? » spécifie Jean XXIII.

L’Église sera morte…

En apparence.

Comme NSJC sur la croix le Vendredi Saint, il y a eu séparation de l’âme et de son corps physique, ainsi en sera-t-il de l’Église temporelle.

Ce sera la fin des 7 années de la fille de Caïn de la prophétie de Jean XXIII.

Et, comme le Père demanda à Caïn «Où est ton frère Abel ?», le Seigneur demandera à la fille de Caïn, l’église, « Où est ta sœur l’Église? ».

L’église conciliaire ne pourra se substituer à l’Église. Comme pour Jésus, son âme se sera séparée de son corps martyrisé, blessé, insulté... Mais le corps de l'Église sera toujours présent, jusqu’à la résurrection.

L’âme de l’Église, ce sera toujours les « deux témoins », ceux qui ne seront pas apostasiés et qui en apparence seront morts, tassés de la « nouvelle société humaniste», pendant 1260 jours ou 3,5 années.

Comme la présence perpétuelle de NSCJ après sa mort, promesse qu’il a fait aux apôtres et chrétiens, la présence de l’Église sera vérité jusqu’à la fin du monde, jusqu’à la résurrection…

Résurrection de l’Église et des « deux témoins », soient tous ces fidèles à la Loi et aux prophètes qui n’auront pas succombé à l’épreuve.

Sainte Marguerite Marie avait eu le privilège de voir que cela arrivera lorsque un sixième des Chrétiens seront demeurés fidèles, et que les cinq autres sixièmes seraient sous la domination de l’Antéchrist.

Or, le nombre de catholiques par rapport à la population mondiale est présentement estimé à exactement un sixième.

Sainte Marguerite Marie confirme aussi que la domination de l’Antéchrist durera un peu plus de trois ans, et que ce sera dans les années 2000s.

C’est bien une autre preuve que nous sommes entré dans cette période.

Et c’est dans l’Apocalypse Chap. 17 que l’on décrit la chute de la prostituée :

« Et les dix cornes que vous avez vues dans la bête sont ceux qui haïront cette prostituée ; et ils la réduiront dans la dernière désolation, la dépouilleront, dévoreront ses chairs, et la feront périr par le feu. »

Nous le voyons, l’église conciliaire fait tout pour se conformer au plan maçonnique. Nous en avons de preuves de plus en plus évidentes avec François.

Encore la semaine passée François s’est adressé à la Congrégation pour le culte divin.

Sans surprise la liturgie est appelée à changer.

Va-t-on enlever le Christ des tabernacles après l’avoir enlever du cœur de beaucoup de chrétiens?

Encore une fois, François utilise un langage qui n’est pas clair pour le commun des mortels. C’est encore cette fine technique psychologique de contrôle des masses, digne du faux prophète, associée au «gaslighting» pour certains (benoit-et-moi.fr).

Dur de s’y retrouver.

 « Devant l’Assemblée plénière de la Congrégation pour le culte divin, le pape a mis en garde contre une vision idéologique de la liturgie, soulignant sa dimension communautaire…

L’occasion donc, pour le pape, de souligner, 50 ans après la publication du Missel de saint Paul VI, que la liturgie célébrée par l’assemblée est une manifestation communautaire…

Le pape a donc encouragé la Congrégation pour le culte divin, qui se réunissait en plénière pour la première fois depuis son renouvellement en octobre 2016, à approfondir « la formation liturgique du Peuple de Dieu…

« Pour que la liturgie remplisse sa fonction formatrice et transformatrice, il est nécessaire que les pasteurs et les laïcs soient invités à saisir sa signification et son langage symbolique, y compris l’art, la chanson et la musique au service du mystère célébré », a-t-il conclu, insistant sur la nécessaire « méthode mystagogique pour illustrer la liturgie en en valorisant ses prières et ses signes ». ».
(la-croix.com).

Alors, cette église conciliaire, elle devrait donc être de plus en plus adorée puisque de plus en plus conforme au monde moderne, à la tendance humaniste?

Mais non.

Les dix cornes, les dix rois de l’Apocalypse, continuent de la fouler aux pieds avec toutes sortes de scandales.

C'est le prélude à la chute de Babylone qui suivra (Apocalypse,chap. 18), tout comme Jean XXIII a appelé la chute des deux Babylone.

14 février

La feuille de route de François.

Suite de cette « feuille de route » confirmée par Mgr Ayuso le 9 février dernier.

La prochaine étape, nous le savons, est le Maroc en mars, la suite d’Abou Dhabi. Un discours à un centre de formation des imams qui pourrait être explosif… Nous verrons.

« Au Maroc, le pape visitera un centre de formation des imams … Dans ce bâtiment flambant neuf, 1 200 étudiants marocains et africains et presque 50 français étudient le Coran et les sciences islamiques traditionnelles, mais aussi un peu de psychologie et d’histoire. Le pape y prononcera un discours, avant de conclure sa journée par une rencontre avec les migrants au siège de la Caritas…. » (la-croix.com).

Et la « feuille de route » poursuit inexorablement sa course en juin, encore sur le thème interreligieux. Pas surprenant :

« Le pape François à Naples le 21 juin pour parler du dialogue interreligieux... À cette occasion, le pape devrait présenter le texte sur la fraternité humaine signé le 4 février à Abou Dhabi (Émirats arabes unis) avec l’imam d’Al-Azhar Ahmed Al-Tayyeb.

Dans Veritatis gaudium, publié fin janvier 2018, le pape François mettait en avant la nécessité de réaffirmer la dimension « dialogale » des études ecclésiastiques, notamment en théologie. Il s’agit notamment, expliquait François, de favoriser le dialogue « avec ceux qui adhèrent à d’autres convictions religieuses ou humanistes », et à favoriser « les échanges avec les hommes, croyants ou non croyants, versés dans les autres sciences », cherchant « à bien voir la valeur et le sens de leurs affirmations et à en juger à la lumière de la vérité révélée ».» (la-croix.com)

 En fait, c'est maintenant clair, chaque publication ou synode s'inscrit dans cette « feuille de route ».

Cela a commencé avec Evangelii Gaudium, les joies de l'Évangile pour bien établir la base de travail, puis détruire la famille avec deux synodes, endoctriner les jeunes à la religion humaniste avec un synode, Laudato Si sur l'environnement, publication de  « Veritatis Gaudium », basée évidement sur «Evangelii Gaudium» ou la manière de corrompre les prêtres avec le nouvel enseignement, après avoir corrompu la famille, et la jeunesse…

Dans Evangelli Gaudium, les prêtres doivent devenir des missionnaires œcuméniques.

Donc, le pape bouclera le lien le 21 juin à Naples avec le document d'Abou Dhabi  via le centre de formation des imams dans le discours du Maroc. Il mettra en parallèle Evangelli Gaudium avec le document sur la fraternité, et officialisera ainsi une l'église dans l'Église.

Prêtres et imams deviendront alors ambassadeurs de l’œcuménisme humaniste main dans la main.

C'est bien dans Veritatis Gaudium:

« Un quatrième et dernier critère concerne la nécessité urgente de « faire réseau » entre les diverses institutions qui, partout dans le monde, cultivent et promeuvent les études ecclésiastiques, en activant avec détermination les synergies opportunes – y compris avec les institutions académiques des divers pays et avec celles qui s’inspirent des diverses traditions culturelles et religieuses – donnant vie, en même temps à des centres spécialisés de recherche ayant pour fin l’étude des problèmes de notre époque qui assaillent aujourd’hui l’humanité, en arrivant à proposer d’opportunes et réalistes pistes de résolution.» (vatican.va).

Mais, encore une fois, les témoins se lèvent.

À noter que ce sont les spécialistes de la doctrine qui se lèvent, représentant une des deux parties des « deux témoins », la Loi, dans la Loi et les Prophètes.

Les cardinaux Burke, et ceux des dubias, le cardinal Müller...

Et, Mgr Bux (ancien bras droit de Benoît XVI pour la doctrine de la foi) revient à la charge face au document d’Abou Dhabi  :

«« MAIS SI NOUS ENLEVONS LA CROIX DU CHRIST, IL NE NOUS RESTE QUE LE DÉISME (MAÇONNIQUE).»

Monseigneur Bux, inutile de le cacher: dès le titre, la rencontre d'Abu Dhabi a un arrière-goût de relativisme et de syncrétisme. Et aussi, disons-le clairement, de maçonnerie. Elle est en effet caractérisée par un humanitarisme de style purement maçonnique. On pense au livre "Le maître du monde" de Benson, là où il est prophétisé qu'avec la contribution de la Franc-maçonnerie, l'humanitarisme sera à l'avenir la "religion" universelle et aura son propre rituel et son propre credo. Comme nous l'avons vu ponctuellement à Abu Dhabi...


La Déclaration d'Abu Dhabi est un document de tonalité géopolitique et en apparence acceptable, mais en réalité elle reprend le programme maçonnique d'un unique gouvernement mondial...

Quand l'Église ignore la Croix, elle reçoit les applaudissements du monde, mais pas l'approbation de Dieu...

La "sage volonté divine" mentionnée dans la Déclaration ne réside pas dans le pluralisme des religions, mais dans la Croix du Christ, qui est venue rassembler les enfants de Dieu dispersés et faire des deux un peuple. C'est la racine de la vraie fraternité humaine...

... dans la Déclaration d'Abu Dhabi, tout en répétant parfois "au nom de Dieu", Jésus Christ n'est jamais mentionné. Mais l'Église catholique sait qu'"il n'y a pas d'autre nom dans lequel il est établi que les hommes ont le salut" (Actes 4:12) ! Si nous excluons cette pierre angulaire, tout effort de la part des constructeurs est vain...

Ceux qui, par conséquent, sur le chemin du dialogue interreligieux aujourd'hui, omettent l'annonce du Christ Rédempteur ou gardent le silence sur le choix divin de l'Incarnation, font une rétrocession dans l'économie salvifique et favorisent le déisme, spécialement le déisme maçonnique... » (benoit-et-moi.fr).

13 février

6 ème jour : Vendredi Saint

25 septembre 2020 au 25 septembre 2021 (du vendredi après-midi au samedi après-midi)

Logiquement donc, ce devrait être la période du procès de l’église, suivi de la crucifixion de l’église… suivi du Jugement.

Considérant l’information que NSJC nous a laissé via sœur Jeanne Royer :

« … Mais ce que j'ai vu, c'est que si le jugement arrivait dans le siècle de 1900, il ne viendrait que vers la fin, et que si le monde franchit ce siècle, les deux premières décades du siècle de 2000 ne passeront pas sans que le jugement intervienne, ainsi que je l'ai vu dans la lumière de Dieu... ».

Mais elle spécifie bien que Jésus ne lui a pas donné le moment exact, comme il se doit.

C’est donc assez synchronisé autour de 2020, considérant aussi la très grande miséricorde du Père pour sauver le plus d’âmes possibles.

C’est donc la fin de la prophétie concernant Benoît XVI, donc évidement son décès qui confirmera l’éclatement du règne béni de la Sainte Vierge Marie devant la tombe du va nu pieds, donc de la destruction de Rome.

Cette mise à mort de l’église est suivie de la mort du dernier pape annoncée dans la prophétie concernant François, et confirme l’ouverture du 7ème sceau (le voile du Saint des Saints ne s’est-il pas déchiré au Temple, suite au décès de NSJC?) où « Mikail et Jean descendront sur terre. », soit l’arrivée de l’Archange Saint-Michel, et « Jean » pour signifier l’Apocalypse sur Terre.

La prophétie concernant Jean XXIII le confirme : « Mais le jour où le Père qui viendra après lui des brumes sera frappé, même sa voix sera entendue dans la tombe. Le Père mort ouvrira le septième sceau.  »

Le Père qui sera assassiné, on le soupçonne depuis des années, sera probablement Pietro Parolin, car il vient des brumes, près de Milan.

Selon Sainte Brigitte de Suède : « Le Saint-Siège sera vacant un an et demi et que, pour ne pas tomber en esclavage, le Pape devra fuir Rome. »

Ce qui confirme cette période de la fuite de François (ou de son successeur) suite à la destruction de Rome (avant son décès, en Argentine) où il devra croiser le cadavre des ses prêtres.

Prophétie de Pie X:

« Tandis qu’ils donnait une audience, il entra soudain dans un sommeil mystérieux ; quand il revint à lui, il s’écria : « Ce que je vois est effrayant ! Sera-ce moi ? Sera-ce mon successeur ? Ce qui est sûr, c’est que le Pape quittera Rome, et pour sortir du Vatican, il lui faudra passer sur les cadavres de ses prêtres ».»

(À noter que plusieurs prophétes, dont Anne  Catherine Emmerich soutiennent que c'est la Russie qui envahira et détruira Rome, avec l’aide de l’Islam).

Anne Catherine Emmerich :

«… Déjà toute la partie antérieure de l’église était abattue ; il n’y restait plus debout que le sanctuaire avec le Saint-Sacrement.

J’ai vu l’église de Saint-Pierre : elle était démolie, à l’exception du chœur et du maître-autel (10 septembre 1820).

J’eus encore le tableau des démolisseurs s’attaquant à l’église de saint Pierre ; je vis encore comment, à la fin, Marie étendit son manteau au-dessus de l’église et comment les ennemis de Dieu furent chassés.»

Ce qui correspond bien avec la fin de la prophétie concernant Benoît XVI :

« Marie Très Sainte, fille et mère de Dieu, maîtresse du temps futur, bats le rappel de tes fils dans les campagnes, pour qu'ils abattent les deux Babylone. Et que la Mère soit Une, comme toi tu es unique. La terre détruira le ciment et de terre sera, Reine, ta nouvelle Église. Et sur la terre de blé, pour la faim de tes peuples, fleur sur son nouvel autel. Amen.»

Le Frère Jean de Roquetaillade prophétisa en 1345 :

« On dit que la bête s’incarnera à son tour, 20 siècles après l’Incarnation du Verbe. Vers l’an 2000, l’Antéchrist se manifestera sur terre ».

« Dans les derniers temps, le Pape et les cardinaux seront obligés de fuir en abandonnant Rome dans des circonstances tragiques, et sa vie sera remplie de chagrin et de soucis. Le Pape se réfugiera dans un lieu d’exil où il jouira d’un court répit dans un endroit où personne ne le reconnaîtra. Il décédera d’une mort cruelle… »

La prophétie politique de Jean XXIII « Abraham et l’Italie » confirme bien que Rome est détruite, en ruines.

N’y-a-il pas eu orage à la mort de NSJC sur la croix?

De la fin de la prophétie concernant le pape François : « Mais auparavant par ses paroles de vraie science le secret de l'arme qui détruit les armes. Temps de paix, alors, et sur la haute pierre sera le nom d'Albert.»

Albert représente toujours une énigme.

Par contre la « vraie science » pourrait être la pure doctrine de Lucifer apporté par Albert Pike avec son déisme prophétisé.

Pike était bien de la plus haute pierre maçonnique, la 33ème.

Et cela colle avec le Albert de la prophétie des noms de Jean XXIII, où il n’y a aucune lumière pour guider :

« Chaque étoile vit de sa propre lumière, et le son de la voix ne suffit pas dans le noir, quand tout autour on meurt. De toi, on dira paix, mais tu sais que tu n'aurais jamais de paix à l'intérieur. Tard seulement, le monde connaîtra la douleur que tu as semée, par ton égoïsme. »

Et nous y sommes presque, dans ce déisme et la gouvernance mondiale.

À force d'analyser, il faut bien reconnaître que temporellement, une fusion des religions en une seule religion universelle est impossible.

Le projet, quand on lit Pike, est d’aligner le catholicisme romain sur les autres religions, pour qu’elle devienne une église parmi les autres, qui reconnaît finalement la suprématie des droits de l’homme avec ses trois piliers: liberté, égalité, fraternité.

Et c’est réussi vu les derniers gestes du pape François.

Et, c’est bien ce qui est écrit sur l’église, donc le Vatican, dans l’Apocalypse chapitre 17 et 18.

Il y a donc deux églises.

L’Église toujours fidèle au Christ (les deux témoins), et l’église fidèle aux droits de l’homme, soit la prostituée.

En prenant pour hypothèse qu’il s’agît bien de la fin de cette période, ce sixième jour à 15h00, avant la résurrection (venant le 7ème jour), on peut donc affirmer qu’autour de 2020 débuterait le fameux temps de paix (fausse) pour 1,5 années (selon Sainte Brigitte de Suède), c’est à dire la soumission de toutes les religions à l’antichrist après le travail accompli par le faux témoin, la bête de la mer, François.

Car, selon la prophétie de l’église #11 de Jean XXIII, il y a bien une guerre après cette période pour finaliser le 6 ème jour.

Cela représente bien le temps de Jésus au tombeau, entre le Vendredi Saint 15h00, et la résurrection le dimanche matin, soit 1,5 jours.

C’est la paix de s’être débarrassé de ce qui a causé tant de guerres et de maux nous dira-t-on, la religion,  pour embrasser cette« religion », noachique, humaniste et globale, jusqu’au 3 jours des ténèbres, soit la prophétie de l’Église #11 de Jean XXIII.

Comme on peut le constater, la « longue paix » décrite dans la prophétie de l’Église de Jean XXIII n’est pas si longue en fait. Tout est relatif en temps de crise.

Cette période de paix est aussi décrite dans l’Apocalypse : « Et quand l'Agneau eut ouvert le septième sceau, il se fit dans le ciel un silence d'environ une demi-heure.»

Ce qui compte ici, c’est la notion de silence, d’arrêt du temps. Justement, un temps d’attente peut présager un grand événement ou un bouleversement.

Mais que représente cette demi-heure?

Le chapitre 17 de l’Apocalypse nous donne un indice car au verset 12 il est bien spécifié que les dix rois recevront le pouvoir de régner pendant une heure avec la bête.

Or, on sait qu’après l’arrêt du sacrifice et de l’oblation dans la semaine de Daniel, viendra le dévastateur, et il régnera donc pour environ 3.5 années ou moins.

On sait aussi que la domination de la bête sera de 1260 jours, soit 3.5 années ou moins (car la période sera raccourcie).

Alors la moitié est de 1.5 années.

Et, comme spécifié ci-haut, 1.5 années, c’est court, mais pour ceux qui souffrent de la disparition visible de l’Église véritable, et de la persécution encourue, le temps paraîtra bien long…

D’ailleurs des « deux témoins » se lèvent de plus en plus.

Le cardinal Müller n’a pas mis long à répondre, comme témoin.

Ce n’est pas pour rien qu’il fait un appel final qui s'adresse avant tout aux évêques et aux prêtres pour qu'ils se manifestent ouvertement et confirment explicitement la fidélité à la doctrine de l'Église.

Si on se rappelle bien dans nos analyses passées, Serge Monast dans le « complot des Nations Unies contre la chrétienté » avait défini le nouveau critère de cette religion universelle : les vrais chrétiens seront ceux qui partageront les croyances religieuses du nouvel ordre mondial en tant que nécessité de base pour la survie de l’humanité.

Et Anne Catherine Emmerich la voyait ainsi cette église vs l’Église véritable:

«Je revis une autre fois l'église nouvelle et désordonnée qu'ils essayaient de construire ... En elle, il n'y aurait rien de saint. Il y avait des gens qui amassaient le pain dans une crypte sous l'église; mais ils ne loueraient ni ne recevraient le Corps de Notre Seigneur, ce serait seulement du pain. Ceux qui étaient dans l'erreur sans le vouloir, et ceux qui pieusement et ardemment attendaient le Corps du Christ, seraient réconfortés, mais pas par l'Hostie. Alors mon guide (Jésus) dit: «Ceci est une Babel». Je vis des choses déplorables: Je vis des gens qui jouaient, buvaient et bavardaient dans l'église; et même qui flirtaient avec des femmes. Toutes sortes d'abominations étaient commises là. Les prêtres permettaient tout et célébraient la messe avec beaucoup d'irrévérence. Seuls quelques-uns restaient pieux ... Tout cela me causa beaucoup d'angoisse.»

Quels sont les indicateurs que nous y sommes presque, à ce Vendredi Saint de l’Église?

- La création des Nations Unies de la religion est en marche comme nous l’avons vu cette semaine. François a toujours dit que son terme sera court. Aujourd’hui nous savons donc qu’il avait un plan exact à accomplir, et ce dernier est sur le point d’aboutir.

- Benoît XVI a 91 ans et son décès est plus proche qu’éloigné.

- Elizabeth II est la dernière reine d’Angleterre selon les visions d’Anne Catherine Emmerich, et elle confirme cette période de l’antichrist : «  Née sous Élisabeth, elle meurt sous Élisabeth ». Et cette dernière a  92 ans.

- Nous sommes bien en présence des deux empereurs, Trump et Xi Ping, confirmant le contre à rebours de 7 ans de la prophétie de Jean XXIII, qui attend aussi l’enlèvement du 7 ème voile de Salomé, soit le 7ème sceau, ce qui représente le 7ème jour de la passion.
Et les deux empereurs décèdent avant cette période. (Noté que cela peut aussi vouloir dire que les deux puissances, Chine et États-Unis sombrent dans le chaos).

Or, Trump a été élu à l’automne 2016 pour entrer en fonction en janvier 2017. Un terme de 4 ans avant les élections mène à l’automne 2020.

Le temps passe vite.

Ce Vendredi Saint de l'Église arrive à grands pas.

À suivre...

09 février

Suite de la visite du pape en Arabie :

« Abou Dhabi: le document sur la fraternité, une feuille de route selon Mgr Ayuso » (vaticannews.va).

C’est donc bien confirmé. Il y a une feuille de route, et cette dernière est de mettre le Christ à l’écart pour en venir à la religion universelle humaniste.

Le document sur la fraternité s'inscrit dans un plan passé à la vitesse grand V et il  est évident qu’il avait été préparé d'avance.

« Ce document, signé par le pape François et le grand imam d'al-Azhar,  Ahmed el-Tayeb, a été préparé  « avev beaucoup de réflection et de prière » affirme le pape... Le saint père a affirmé que du point de vue catholique, le document sur la fraternité humaine « ne va pas un millimètre plus loin que le concile Vatican II... le document a été rédigé avec l'esprit de Vatican II ». (traduction- vaticannews.va)

Bref, c'est la confirmation qu'ils sont en train de conclure Vatican II.

Ce qu'il faut savoir aussi et qui est important et que les médias ont passé sous silence :

Le pape confirme qu’il y a une 3 ème guerre mondiale éparpillée un peu partout sur la planète, confirmant que nous sommes dans la fin des temps,

ET, « le pape et le grand imam d'al-Azhar ont signé une déclaration historique de fraternité, appelant à la paix entre les nations, les religions et les races devant une audience globale de dirigeants religieux importants de la chrétienté, de l'islam, du judaïsme et de d'autres groupes de foi » (traduction-theguardian.com).

Il s’agît donc bien d’un pas rapide vers les Nations Unies de la religion.

Puisqu’il y a feuille de route, il y a nécessairement des suites logiques pour les prochains mois.

Le Maroc?

La visite au Maroc en mars est en fait LA visite pour commémorer le jubilé de 800 ans de la visite (de mars 1219) de Saint-François  pour convertir le sultan tel que décrit et redouté par le cardinal Müller.

Le logo « Servant de l'Espoir » est en fait une croix faite d'un croissant islamique tronqué par un sabre, aux couleurs papales, englouti dans un croissant rouge islamique. C'est la visite de confirmation de la fusion de ce qu'on vient de voir aux Émirats Arabes Unis avec le document.

« Ce croissant n'apparaît pas à côté de la croix, comme si elle l'accompagnait. Au contraire, le symbole islamique entoure le symbole chrétien. Ce qui passe pour une croix est faible, à peine reconnaissable. Un poteau aqueux et une poutre transversale courbent comme une lame de cimeterre, plus évocatrice de l'épée d'Allah que la jante sur laquelle Christ s'est suspendu. C'est un logo pour les dhimmis.

Soulignant la courtoisie personnelle du pape François avec l'islam, le dessin reflète l' amour-propre d'un œcuméniste du XXIe siècle qui se voit à tort dans l'empreinte de son homonyme. Notre soi-disant "Serviteur de l'espoir" agit et parle au mépris du rejet meurtrier du christianisme par l'islam et de ses principes doctrinaux - une erreur fatale que le moine d'Assise n'a pas commise...

Rien ne pourrait être plus éloigné de la sensibilité du saint François historique que la concession faite par la vérité de sa foi pour coexister avec l'Islam. Son but était la conversion, pas la compréhension réciproque... Il Poverello n'était pas «en train de tendre la main» au sultan dans un geste de dialogue inter religieux. Il cherchait la conversion de l'islam par le baptême du sultan; Le pape François ne cherche que le rapprochement... » (traduction- thefederalist.com).

Le cardinal Müller a été obligé de remettre les pendules à l’heure suite à la signature du document sur la fraternité. Il voulait publier son manifeste à la veille de l’annonce de la démission de Benoît XVI (le 10 février) mais suite à des fuites dans certains médias polonais, il l’a fait aujourd’hui.

Le cardinal Müller en fait est une demande de réalignement à peine voilé sur la doctrine de l'église, et s'adresse donc directement au pape:

« Face à la confusion qui se répand dans l’enseignement de la foi, de nombreux évêques, prêtres, religieux et fidèles laïcs de l’Eglise catholique m’ont demandé de rendre témoignagepubliquement à la vérité de la Révélation…

La confession de la Très Sainte Trinité se situe au cœur de la foi de tous les chrétiens. Nous sommes devenus disciples de Jésus, enfants et amis de Dieu, par le baptême au nom du Père et du Fils et du Saint-Esprit. La distinction entre les trois Personnes dans l’unité du même Dieu (254) établit une différence fondamentale entre le christianisme et les autres religions
tant au niveau de la croyance en Dieu que de la compréhension de ce qu’est l’homme. Les esprits se divisent lorsqu’il s’agit de confesser Jésus le Christ. Il est vrai Dieu et vrai homme, conçu du Saint-Esprit et né de la Vierge Marie. Le Verbe fait chair, le Fils de Dieu, est le seul Rédempteur du monde (679) et le seul Médiateur entre Dieu et les hommes (846). Par conséquent, la première épître de saint Jean présente celui qui nie sa divinité comme l’Antichrist (1 Jn 2, 22), puisque Jésus-Christ, le Fils de Dieu, est de toute éternité un seul et même Etre avec Dieu, son Père (663). La rechute dans les anciennes hérésies, qui ne voyaient en Jésus-Christ qu’un homme bon, un frère et un ami, un prophète et un moraliste, doit être combattue avec une franche et claire détermination. Jésus-Christ est essentiellement le Verbe qui était avec Dieu et qui est Dieu, le Fils du Père, qui a pris notre nature humaine pour nous racheter, et qui viendra juger les vivants et les morts. C’est Lui seul que nous adorons comme
l’unique et vrai Dieu dans l’unité du Père et de l’Esprit Saint (691).»

Le manifeste au complet (lifesitenews.com)

08 février

Il est temps plus que jamais d’être sur ses gardes et de prier pour son âme.

Parce que la possibilité que la semaine de Daniel ait commencé à l’élection de François le 13 mars 2013 (le pacte donc, signé par les cardinaux à l’élection, la mafia Saint-Gaal : d’ailleur le cardinal Daneels était aux cotés de François au balcon pour son discours le soir de l’élection) est plausible.

Parce que à la moitié de la semaine de Daniel, soit à l’automne 2016, nous étions en plein jubilé de la miséricorde. C’est subtil, mais ce dernier, éliminant le péché, a en sorte éliminer le sacrifice de Jésus sur la croix pour les péchés, puisque ces derniers n’existent plus. Nous y reviendrons.

Cela voudrait dire que nous serions dans la dernière année de la semaine de Daniel le 13 mars prochain. C’est une possibilité, mais trop tôt pour être coordonné avec les prophéties de l'Église de Jean XXIII.

Ceci étant dit, nous allons continuer et terminer l’analyse commencée depuis le début de l’année.

Mais il faut d’abord s’attarder aux événements qui se précipitent à un rythme  effarant en 2019.

Il faut comprendre ce qui s’est passé lors de la visite du pape aux Émirats Arabes Unis au début de la semaine.

C’est crucial.

Le pape et l’imam  Ahmed El-Tayeb ont signé un document  sur la fraternité humaine pour la paix mondiale et la coexistence commune, document qui confirme la création des Nations Unies de la religion (vatican.va).

C’est la démarche qui mène exactement à la prophétie politique #23 « Le Concile d’Alexandrie » de Jean XXIII.

Et c’est aussi de se rappeler que c’est une suite à mettre après la signature avec les luthériens en Suède en 2016.

« … Il affirme notamment que chacun doit jouir de « la liberté de croyance, de pensée, d’expression et d’action », ne peut être contraint à « adhérer à une certaine religion », demande de « renoncer à l’usage discriminatoire du terme minorités, qui porte en lui les germes (…) de l’infériorité » au profit du « concept de la pleine citoyenneté ». Il affirme que « le terrorisme (…) n’est pas dû à la religion – même si les terroristes l’instrumentalisent – mais est dû à l’accumulation d’interprétations erronées des textes religieux, aux politiques de faim, de pauvreté, d’injustice, d’oppression, d’arrogance. » Il demande « à tous de cesser d’instrumentaliser les religions pour inciter à la haine, à la violence ».

Dans ce document, les deux chefs religieux déplorent « l’éloignement des valeurs religieuses » du monde moderne et déclarent « adopter la culture du dialogue comme chemin, la collaboration commune comme conduite ; la reconnaissance réciproque comme méthode et critère ». Ce texte et ce voyage, a souligné le pontife, sont « un pas en avant » dans un « processus qui doit mûrir ». » (lemonde.fr)

« Le document « Fraternité humaine » publié aujourd’hui, dans lequel Bergoglio déclare avec l’Imam d’Al Azhar la valeur de la fraternité universelle, pourrait être commenté de plusieurs manières. Bien sûr, il n’y a pas trace dans le texte du Dieu unique et trinitaire, mais il y a une divinité partagée entre toutes les religions, qui semble avoir un diplôme en architecture.

Mais nous nous posons quelques questions:

– Si, comme il le dit, le document « Le pluralisme et la diversité des religions (…) sont une sage volonté divine, par laquelle Dieu a créé les êtres humains », pourquoi Jésus est-il venu pour être crucifié? S’est-il trompé? Que pense Bergoglio de la valeur de la Croix et de la Résurrection? Sont-ils nécessaires oui ou non ? S’il ne le pense pas, qu’attend-il de nous ?

– Si toutes les religions portent, comme le dit le document, de « vrais enseignements », pourquoi donc y a-t-il des prêtres, des évêques et des papes? A ce stade, qu’ils démissionnent tous et nous rendent l’argent.» (benoit-et-moi.fr)

« … A cette fin, l’Église catholique et Al-Azhar, par leur coopération commune, déclarent et promettent de porter ce Document aux Autorités, aux Leaders influents, aux hommes de religion du monde entier, aux organisations régionales et internationales compétentes, aux organisations de la société civile, aux institutions religieuses et aux Leaders de la pensée ; et de s’engager à la diffusion des principes de cette Déclaration à tous les niveaux régionaux et internationaux, en préconisant de les traduire en politiques, en décisions, en textes législatifs, en programmes d’étude et matériaux de communication. » 

C’est très clair.

Seule l’Église catholique reconnaît Jésus comme Fils de Dieu.

Ici, pour la première fois un pape déclare ouvertement l’église comme apostate car  immergeant  l’église dans un mouvement où toutes ces religions adorent le même Dieu.

Alors… Jésus-Christ ne peut pas être ce Dieu.

C’était prévu. Nous étions averti par les prophètes depuis longtemps. C’est le plan même de la franc maçonnerie d’Albert Pike avec son déisme prophétisé.

C'est la chute officielle dans le noachisme planifié et la consécration du peuple juif comme seul peuple prêtre.

François passe à la vitesse finale le plan de la synagogue de Satan.

Anne Catherine Emmerich :

« Je vis tout ce qui tient au protestantisme prendre de plus en plus le dessus, et la religion tomber en décadence complète. II y avait à Rome, même parmi les prélats, bien des personnes de sentiments peu catholiques qui travaillaient au succès de cette affaire. Je vis aussi en Allemagne des ecclésiastiques mondains et des protestants éclairés manifester des désirs et former un plan pour la fusion des confessions religieuses et pour la suppression de l’autorité papale. Et ce plan avait, à Rome même, des fauteurs parmi les prélats.

Ils bâtissaient une grande église étrange et extravagante ; tout le monde devait y entrer pour s’y unir et y posséder les mêmes droits ; évangéliques, catholiques, sectes de toute espèce : ce devait être une vraie communion des profanes où il n’y aurait qu’un pasteur et un troupeau. Il devait aussi y avoir un Pape mais qui ne posséderait rien et serait salarié. Tout était préparé d’avance et bien des choses étaient déjà faites ; mais à l’endroit de l’autel, il n’y avait que désolation et abomination.»

Il faut donc réalisesr que nous n'avons donc plus besoin d'une nouvelle messe œcuménique pour affirmer que le sacrifice perpétuel aurait été aboli.

Car selon la nouvelle église, ET, avec ce qui a été proclamé dans ce document, et la volonté de le rendre à terme, Jésus n’est plus le chemin qui mène au Père.

La reconnaissance officielle que son sacrifice a été inutile (puisque le péché n'existe plus; c’est la miséricorde à volonté), il est maintenant facile de comprendre que selon ce qu’a écrit le prophète Daniel, le sacrifice et l'oblation ont été éliminés.

Et si Jésus-Christ n’est donc pas Dieu, alors le Saint Sacrifice de la Messe est-il nul?

Et non.

Comme l'a promis Jésus et la Sainte Vierge, l'Eucharistie ne sera jamais effacé de cette Terre.

Citons de nouveau Anne Catherine Emmercich sur l’Eucharistie :

« Je vis bien souvent Jésus lui-même cruellement immolé sur l’autel par la célébration indigne et criminelle des saints mystères. Je vis devant des prêtres sacrilèges, la sainte hostie reposer sur l’autel comme un enfant Jésus vivant qu’ils coupaient en morceaux avec la patène et qu’ils martyrisaient horriblement. Leur messe, quoique accomplissant réellement le saint sacrifice, m’apparaissait comme un horrible assassinat.»

Malgré les mauvais prêtres, elle affirme que la Transsubstantiation a bel et bien lieu. Bien que dévoyée et dénaturée, sacrilège et souvent blasphématoire, la nouvelle messe n’a pas supprimé le miracle de la Transsubstantiation.

Ce qui est remarquable aussi, c’est que le pape a auparavant cité Saint-François d’Assise (n’oubliez pas que tout ce mouvement d’ouverture par de Nostra Aetate et a pris sa vitesse de croisière lors de la réunion d’Assise de 1986 avec Jean-Paul II; pas de hasard sur le choix du nom François par Bergoglio):

« citant François d’Assise, il a rapporté le conseil que le saint du XIIIe siècle donnait à des chrétiens qui devaient entrer en contact avec des Sarrasins, le nom donné alors aux Arabes musulmans : « Ne faire ni procès, ni disputes. » Autant dire, rechercher la concorde. »…

C’est faux. Saint-François y était aller pour les convertir au vrai Dieu; Jésus. Pas pour rechercher une entente pour dire que nous avons le même Dieu.

“Allez, de toutes les nations faites des disciples, les baptisant au nom du Père et du Fils et du Saint-Esprit, et leur apprenant à observer tout ce que je vous ai prescrit.

Comme pour faire le lien avec la formidable interview du cardinal Müller:

«… Pour les catholiques, les anniversaires sont devenus dangereux. Après le Jubilé de la Réforme luthérienne, avec tout le faux œcuménisme auquel il a donné une impulsion, arrive maintenant le 800e anniversaire de la rencontre de saint François avec le Sultan. Et l’on voit déjà des cours d’Islam dans les paroisses et les imams invités à l’église pour expliquer qui est Jésus pour l’Islam…. » (benoit-et-moi.fr).

Et parlant du 800 ème anniversaire … Cette lettre du supérieur des francisains. Épouvantable!

Elle confirme même la prophétie de Saint-François concernant son ordre.

« … Nous vivons en un temps où des personnes de différentes fois travaillent à la diabolisation des Musulmans et en incitent d’autres à en avoir peur. Outre l’étude et la prière sur les thèmes de la rencontre et du dialogue, j’encourage les disciples de François qui manquent d’un contact personnel avec l’Islam de rappeler l’expérience de notre fondateur à travers un pas simple et concret : rencontrer un Musulman.
Faites-en sorte de le connaître, lui ou elle, au-delà du plaisir d’une tasse de thé et de la délicatesse sociale. Essayez d’apprendre cette expérience de Dieu qui l’anime, lui ou elle, et permettez à votre ami musulman de voir l’amour que Dieu a infusé dans votre cœur à travers le Christ. Malgré l’insistance du Concile Vatican II affirmant que les Musulmans, avec nous, adorent « l’unique Dieu miséricordieux » (Lumen Gentium 16), de nombreuses voix insistent tristement sur le fait que le dialogue entre Chrétiens et Musulmans est impossible. Beaucoup de contemporains de saint François et du Sultan concordaient retenant que le conflit et la confrontation étaient la seule réponse adéquate au défi qui existait entre eux… » (ekladata.com).

Ce qui est renversant est le fait que la mission de la conversion à NSJC comme seul et unique Dieu a été oublié par tous, même l’ordre des franciscains…

On juge l’arbre à ces fruits… Les fruits de l’Islam sont violence, contrôle, conquêtes, soumissions, etc… C’est loin de la liberté, de la paix, de l’amour, etc… que NSJC nous a enseigné par ses paroles et ses actes.

Jean XXIII en a fait la prophétie politique du « Livre Maudit »; qui achève d’ailleurs.

Le démon s’est fait passé pour l’Archange Gabriel avec Mahomet et l’Église n’est pas à même de le reconnaître.

Pourtant, Gabriel, « Dieu est ma Force » n’est apparu que peu de fois, et dans des circonstances importantes: au prophète Daniel d’ailleurs, lors de l’Annonciation, et à Saint-Jean pour l’Apocalypse.

Pour résumé, tous ces documents, tous ces actes et paroles qui confirment la « non nécessité » de Jésus et de son sacrifice (miséricorde universelle entre autre) ne font que confirmer que l'abolition du sacrifice perpétuel ne représenterait pas la nouvelle messe œcuménique, que nous attendons probablement en vain, mais bel et bien la confirmation par le pape et les ordres que le « chaînon Jésus » pour aller au Ciel n'est plus nécessaire. Il ne reste donc plus qu'une poignée de « deux témoins » de l’Apocalypse pour y croire et le proclamer.

Et cela est confirmé autour de la moitié de la semaine de Daniel, comme prévu.

Que nous réserve donc le pape pour sa visite au Maroc à la fin mars?

« Le pape a également été interrogé sur le choix de ses interlocuteurs en islam. L’occasion de revenir sur son prochain voyage au Maroc, prévu les 30 et 31 mars.

Le chef suprême de l’Église catholique a mis en avant le hasard de la proximité de ses deux voyages inter-religieux aux Émirats arabes unis et au Maroc. “Je voulais aller à Marrakech – à la Conférence des Nations Unies sur les migrations ndlr – mais il y a eu des difficultés protocolaires et je ne pouvais pas aller à une réunion internationale sans avoir au préalable visité le pays”, raconte le pape, dont les propos ont été rapportés par Aciprensa. Le secrétaire d’État du Vatican, Pietro Parolin, s’est alors rendu à Marrakech à sa place en décembre dernier. Et sa visite au Maroc a été reportée juste après celle du pays du Golfe. “C’est une question diplomatique, de politesse. Mais ce n’est pas une chose planifiée”, a-t-il ajouté.» (huffpostmaghreb.com).

Car il faut bien l’avouer, ce document n’est pas apparu à la dernière minute. Il a bien fallu le préparer de longue haleine. Et pourquoi le signer aux Émirats Arabes Unis? Pourquoi pas au Vatican? Et pourquoi avec l’imam de l’université égyptienne?

Il y a bel et bien un plan en marche.

Égypte est synonyme de Sodome dans l’Apocalypse.

Et ce terme désigne Rome.

La prostituée.

05 février

Formidable interview du cardinal Müller qui n'a pas peur de la vérité et qui résume bien l'état de l'église. Un vrai témoin (benoit-et-moi.fr).

Le monde païen franchit de plus en plus les étapes vers sa perte, et ce, de plus en plus rapidement. C’est la fin de la spirale avant d’atteindre la limite acceptable par le Père.

Le Temps est proche.

En effet, les États-Unis et la Russie se sont retirés du traité de non prolifération des armes nucléaires cette semaine. La course à l'armement est n'a plus de limite.

C’est le chaos total au Vénézuéla. Le président Maduro est dans le trouble comme jamais. S’il est assassiné, ce sera probablement une des conditions achevées du la prophétie « Grand Éclair à l’Orient ».

Il ne restera plus qu’à voir quel chef d’Orient important décédera presque en même temps.

Aussi, cet article de La Croix décrit exactement que nous sommes réellement en présence des deux empereurs dans la prophétie de Jean XXIII.
« Les nuages s’amoncellent sur la Chine » (la-croix.com).

5ème jour: le Jeudi Saint

25 septembre 2019 au 25 septembre 2020 (du jeudi après-midi au vendredi après-midi)

C’est bien sûr, la dernière Cène… Et la trahison de Judas.

Et pour notre temps, peut-être la trahison du grand frère à la croix renversée sans les lis des prophéties de Jean XXIII?

 « L’un de vous me trahira » disait Jésus.  On pourrait facilement aboutir à la même conclusion avec ce que nous avons sous les yeux au Vatican présentement.

Et à la fin de cette journée, c’est la capture de Jésus au Gethsémani (extrait de Maria Valtorta).

"Tu le sais... Je suis ton Fils... Tout, mais aide-moi... L'heure est venue... Je ne suis plus de la Terre. Cesse tout besoin d'aide à ton Verbe... Fais que l'Homme te satisfasse comme Rédempteur, comme la Parole t'a été obéissante... Ce que Tu veux... C'est pour eux que je te demande pitié... Les sauverai-je ? C'est cela que je te demande. Je les veux ainsi : sauvés du monde, de la chair, du démon... Puis-je te demander encore ? C'est une juste demande, mon Père. Pas pour Moi. Pour l'homme qui est ta création, et qui voulut rendre fange jusqu'à son âme. Je jette dans ma douleur et dans mon Sang cette boue pour qu'elle redevienne l'incorruptible essence de l'esprit qui t'est agréable... Il est partout. C'est lui le roi ce soir : au palais royal et dans les maisons, parmi les troupes et au Temple... La ville en est pleine, et demain ce sera un enfer..."         

À l’approche de cette période pour nous, la lumière nous est retirée et c’est la chute dans l’apostasie pour l’humanité.

Et c'est ici que comme Pierre, l'Église dans sa passion, et le chrétiens fidèles, feront face au défi du reniement, par trois fois.

Les grands saints qui nous guidaient sont absents. Le dernier fut probablement padre Pio. Les locutions dites divines présentement viennent du démon. Elle ne tendent qu’à sauver la chair, et non l’âme.

De la passion selon Maria Valtorta :

«De l’épisode de la Cène, en plus de la considération de la charité d’un Dieu qui se fait nourriture pour les hommes, quatre enseignements principaux ressortent.   

- Premièrement : la nécessité pour tous les enfants de Dieu d’obéir à la Loi (ceci est relié au concept des deux témoins de l’Apocalypse donc).

- Deuxièmement : la puissance de la prière de Marie.   (La dame de l’Apocalypse, la fin de la prophétie concernant Benoît XVI; et surtout la seule arme efficace pendant ce temps du Jugement : le rosaire).

- Troisièmement : seuls peuvent être maîtres d’eux‑mêmes et supporter les offenses — cette charité sublime par-dessus tout — ceux qui mettent au centre de leur vie la loi de charité, que j’ai proclamée, et non seulement proclamée, mais pratiquée réellement (c’est elle qui sépare l’ivraie du bon grain, c’est elle qui est la clé pour le Royaume des Cieux).

- Quatrièmement : le sacrement de l’Eucharistie opère d’autant mieux qu’on est digne de le recevoir : si on s’en est rendu digne par une constante volonté qui brise la chair et rend l’esprit souverain, en vainquant les concupiscences, en pliant l’être aux vertus, en le tendant comme un arc vers la perfection des vertus et surtout de la charité  (il faut donc se préparer intérieurement pour recevoir l’ultime Eucharistie du Jugement dernier, c’est à dire faire dominer l’Esprit sur la chair).

Si l’arrêt du sacrifice et de l’oblation ne se fait pas autour du carême 2019, il serait logique que cela le soit pendant cette période du Jeudi Saint.

L’Eucharistie étant établi cette journée là, il est logique que ce soit à ce moment qu’Elle serait retirée (toujours au niveau visible, mais elle sera présente dans les cœurs purs et dans les messes des témoins fidèles à la tradition).

" Cependant cette oblation que fit alors Jésus-Christ ne se terminera point en ce moment, mais elle ne fit que commencer. Elle dure, et elle durera éternellement. Car quoiqu’elle doive cesser sur la terre au temps de l’Antéchrist, puisque le sacrifice de la messe cessera durant 1290 jours, ce qui fait trois ans, six mois et demi, comme il est marqué dans le prophète Daniel : " Et a tempore, cum ablatum fuerit juge sacrificium, et posita fuerit abominatio in desolatione, dies mille ducenti nonaginta " (Dan. XII.ll), Néanmoins, le sacrifice de Jésus-Christ ne cessera jamais, puisque Jésus-Christ ne cessera jamais de s’offrir à son Père par une oblation perpétuelle. Car il est Lui-même le prêtre et la victime, mais le prêtre éternel et la victime éternelle. … Ainsi, le sacerdoce de Jésus-Christ sera éternel puisque même après la fin du monde, il continuera d’offrir dans le ciel cette même victime qu’Il offrit une fois sur la croix pour sa gloire et pour le salut des hommes ".

" Le sacrifice de la messe, institué par le Sauveur avant sa mort, est une continuation de celui de la croix, afin que le prix du sang qu’il a donné pour le salut des hommes nous soit appliqué par le sacrifice de l’autel, où la victime offerte est la même que celle de la croix, quoiqu’elle s’offre sans répandre son sang, comme elle l’avait fait sur le Calvaire ".

(Saint Alphonse de Liguori, (1696- 1787) " Du sacrifice de Jésus-Christ)

À suivre...

02 février

C'est la chandeleur aujourd'hui. C'est le temps de faire le plein de cierges bénis. Seuls ces derniers donneront la lumière et le réconfort lors des trois jours de noirceur prophétisés.

Qu'est-ce que la chandeleur? Voir icalendrier.fr.

4ème jour : le mercredi avant Pâques

25 septembre 2018 au 25 septembre 2019 (du mercredi après-midi au jeudi après-midi)

Nous y sommes. Suivant la réunion des évêques au Vatican à la fin février. la période du 6 mars au 21 avril, surtout le 25 mars, devrait être déterminante car à la moitié exacte de la semaine de Daniel.

C’est le temps de la femme avec les deux pieds sur la lune de l’Apocalypse, soit la nouvelle Église avec un grand «E».

Elle est enlevée au désert pour 3,5 années avant de revenir sous la forme de Marie, qui est le chemin qui mène au Fils, et qui couvrira de son manteau les fidèles à la loi et aux prophètes, les deux témoins, pendant les 3 jours de noirceur prophétisés.

Au Vatican, la crise de la couverture des scandales sexuels devrait empirer puisque la conclusion est déjà biaisée par l’intervention de François comme on l’a vu dans la lettre envoyée aux évêques américains au début de janvier, et par le limogeage de son équipe de communication au Vatican à la toute fin de décembre.

Cette période sera aussi marquée par le rapport final de la refonte de la curie le 21 avril avec les grincements de dents chez les cardinaux mécontents qui viendront avec.

À noter aussi qu’avec l’image des prêtres qui nous est reflétée ces derniers mois, pouvons-nous affirmer que le sacrifice que certains célèbrent est toujours valide? C'est douteux.

Et selon la volonté du groupe Saint-Gaal, François a la mission de donner le pouvoir total aux évêchés quant à la liberté de célébrer la messe selon la coutume locale. Il se pourrait que cette volonté soit incluse dans le rapport sur la curie du 21 avril.

En un sens, s’il n’y a plus d’uniformité au niveau de la célébration du sacrifice, le corps mystique du Christ, et l’Église, son épouse, s’en trouvent affaiblis.

"L’Église, corps mystique du Christ ou adaptation au monde ?" (l'abbé Davide Pagliarani, Supérieur général de la Fraternité Saint-Pie X.)

À noter aussi que le Motu proprio publié le 19 janvier qui annonce la suppression de la Commission pontificale Ecclesia Dei pourrait mener à l’interdiction de célébrer la messe tridentine et ainsi confirmer la fin du sacrifice.

Alors, que nous dis Jésus selon Maria Valtorta?

« Rappelez-vous également ceci : craignez plutôt les alliances faciles et les flatteries d'un étranger que ses légions. En effet, tant que vous serez fidèles aux lois de Dieu et de la Patrie, vous vaincrez même si vous êtes encerclés par des armées puissantes, mais quand vous serez corrompus par le poison subtil donné comme un miel enivrant par l'étranger qui a formé des desseins contre vous, Dieu vous abandonnera à cause de vos péchés, et vous serez vaincus et assujettis, sans que votre faux allié livre une bataille sanglante contre vous.  »

Il nous indique clairement qu'il faut demeurer fidèle à la loi et les prophètes, et non pas de succomber au miel enivrant de François et ainsi qu’à ses acolytes.

Et en ce 28 janvier, nous en avons eu une autre preuve :

La bombe Kasper!

C'est aussi en lien avec le cardinal Pietro Parolin avec l’article d’Antonio Socci..: « Et «le parti de la Curie» qui a mal supporté Benoît XVI et veut reprendre le contrôle de l’Église... C'est ce dernier qui a soutenu tout le pontificat de Bergoglio, qui veut aujourd'hui porter à la papauté l'actuel Secrétaire d'Etat Pietro Parolin. » (voir 28 janvier).

La "bombe" de Kasper...

« … Les discours de Kasper montrent qu'avec la tenue prochaine du sommet sur les abus sexuels, fin février, éclipsé par de nouveaux scandales d'abus, il y a une tension croissante dans l'environnement du Pape… » (benoit-et-moi.fr).

En fait, qui est Kasper? (gloria.tv)

« Je crois que le Cardinal Kasper, l'un des grands inspirateurs de la ligne bergoglienne, a montré avec cette sortie que dans le "cercle magique" de François il y a beaucoup de nervosité. Les fameuses réformes n'ont pas été réalisées. La confusion est totale. Le principe de miséricorde, toujours annoncé à l'extérieur, n'est pas appliqué à l'intérieur et de nombreux témoignages provenant des "palais sacrés" parlent de régime dictatorial et de climat de terreur. Le pontificat traverse une période très critique. Ce n'est pas pour rien que François a prévu de nombreux voyages internationaux, qui lui assurent en général le consensus et lui permettent de sortir des sables mouvants du Vatican. »
(benoit-et-moi.fr)

« Bergoglio … adhère aussi à l'Agenda allemand qui va vers une protestantisation de l’église catholique. » nous citait Antonio Socci dans l’article prouvant que le groupe Saint-Gaal veut mettre le cardinal Parolin sur le trône (benoit-et-moi.fr).

« … Bergoglio a radicalement bouleversé les connotations de la papauté: ce n'est plus un message spirituel mais mondain, non plus surnaturel, mais toujours politique. À l’annonce du Christ, unique Sauveur, s'est substituée une imitation politiquement correcte de l’ONU à forte tonalité de gauche radicale...On a appris récemment qu'il était également intervenu directement auprès du Premier ministre de l'époque, Enrico Letta , après la tragédie de Lampedusa. Un appel téléphonique d'octobre 2013 après lequel a été lancée l'opération "Mare Nostrum" [opération militaire et humanitaire menée par la Marina militare à partir du 15 octobre 2013. Lancée dans la foulée du drame de Lampédusa, elle visait à secourir en mer les immigrés clandestins] qui a effectivement ouvert toute grande la porte aux arrivées (benoit-et-moi.fr).

À suivre...

Janvier 2019

31 janvier

4. Les 3,5 premières années de la semaine de Daniel et la passion de l'Église.

Revenons sur l’analyse de mars 2018 concernant la période de la semaine pascale de 7 jours/7 années avec les extraits tirés de l'œuvre de Maria Valtorta à partir de la date hypothétique du 25 septembre 2015.

1er jour : Le dimanche des rameaux.

C'est le début de la semaine de 7 ans, donc du 25 septembre 2015 au 25 septembre 2016 pour la première année (du dimanche après-midi au lundi après-midi).

C’est le début du jubilé de la miséricorde qui a officiellement supprimé le péché (selon François), du 8 décembre 2015 (affront à l’Immaculée Conception) au 20 novembre 2016 (affront à la fête du Christ Roi).

C’était le premier des deux synodes  sur la famille dont le cardinal Kasper (membre de la mafia Saint-Gaal) a qualifié le rapport final de « révolutionnaire », mot particulièrement populaire dans la bouche de François par les temps qui courent.

C’était le début du jubilé de la déclaration « Nostra Aetate » du 28 octobre 1965 du concile Vatican II, doctrine d’ouverture et de dialogue avec les autres religions, permettant de justifier les visites aberrantes de divers papes dans des lieux de cultes de religions différentes n’adorant pas Jésus-Christ comme Dieu : à la fin de ce jubilé, le 31 octobre 2016, François se rendait en Suède pour signer l’accord avec la luthériens, rien de moins.

Mais en ce jour il y a plus ou moins 2019 années, Jésus pleurait sur Jérusalem… Et l’avertissement s’adresse donc à la Rome Babylone d'aujourd'hui:

« Et toi, cité qui veux ta ruine et sur qui je pleure, sache que ton Christ prie pour ta rédemption. Oh ! si au moins en cette heure qui te reste tu savais venir à Celui qui serait ta paix ! Si au moins tu comprenais à cette heure l'Amour qui passe au milieu de toi et si tu te dépouillais de la haine qui te rend aveugle et folle, cruelle pour toi-même et pour ton bien ! Mais un jour viendra où tu te rappelleras cette heure ! Trop tard alors pour pleurer et te repentir ! L'Amour sera passé et sera disparu de tes routes et il restera la Haine que tu as préférée. Et la haine se tournera vers toi, vers tes enfants. Car on a ce qu'on a voulu, et la haine se paie par la haine.

Et ce ne sera pas alors la haine des forts contre le désarmé. Mais ce sera haine contre haine, et donc guerre et mort. Entourée de tranchées et de gens armés, tu souffriras avant d'être détruite et tu verras tomber tes fils tués par les armes et par la faim, et les survivants être prisonniers et méprisés, et tu demanderas miséricorde, et tu ne la trouveras plus parce que tu n'as pas voulu connaître ton Salut.

Je pleure, amis, car j'ai un cœur d'homme et les ruines de la patrie m'arrachent des larmes. Mais que ce qui est juste s'accomplisse puisque dans ces murs la corruption dépasse toute limite et attire le châtiment de Dieu. Malheur aux citoyens qui sont la cause du mal de leur patrie ! Malheur aux chefs qui en sont la principale cause ! Malheur à ceux qui devraient être saints pour amener les autres à être honnêtes, et qui au contraire profanent la Maison de leur ministère et eux-mêmes ! Venez. À rien ne servira mon action. Mais faisons en sorte que la Lumière brille encore une fois au milieu des Ténèbres !"  »

2ème Jour : Lundi avant la Pâques.

Septembre 2016 à septembre 2017. (lundi après-midi au mardi après-midi)

C’est l’apparition du deuxième empereur de la prophétie « Le Temps est Proche », c’est à dire Donald Trump.

L’autre empereur, le président chinois qui s’est déclaré élu à vie. Il a même fait inscrire dans la constitution que ce qu’il pense a force de loi et doit être inséré dans la constitution, à l’image de Mao. C’est celui qui mourra dans le désert, isolé.

Pour le premier, facile d’imaginer qu’il est celui qui mourra dans la tour de son rêve, symbolisé par son narcissisme extrême.

« Les cris et les barrières de la contestation se lèvent, mais déjà la Bête sort de l'eau. »

On voit bien que cela a progressé depuis avec le phénomène des « gilets jaunes » en France qui se répand un peu partout dans le monde. Plus de socialisme demandent-ils… Ce qui donne carte blanche pour le dernier droit pour un gouvernement mondial et une nouvelle religion mondiale.

La bête de la mer, sort de l’eau, c’est à dire qu’on voit alors le vrai visage de François en 2016 (surtout avec le synode d’octobre) avec son langage de l’ambiguïté qui sème la confusion et le découragement chez les chrétiens.

Ce qui est confirmé par plusieurs spécialistes du Vatican, dont cette dernière :

«Dans une tentative de dialogue avec le monde, l'Église a renoncé à s'occuper des âmes et du salut éternel. Sous le pontificat actuel, cette tendance est devenue plus prononcée que jamais. François a montré qu'il a une vision complètement horizontale de la vie de foi. La grande majorité de ses interventions sont consacrées aux problèmes sociaux et économiques.

Je crois que François, surtout après Amoris laetitia, l'exhortation apostolique de 2016 publiée après les deux synodes sur la famille, a ouvert la porte de l'Église à l'entrée du relativisme et de l'éthique de situation. L'enseignement des prédécesseurs, Jean-Paul II et Benoît XVI, est déformé. L'ambiguïté règne en maître.

Le silence sur le jugement de Dieu est très grave, car il déforme la miséricorde divine. Dieu est en effet un père bon et miséricordieux, mais il n'est pas accommodant et relativiste. Comme tout vrai père, il prend son fils et sa liberté au sérieux, et c'est pour cela qu'il lui indique le chemin de la vérité et du bien. Dieu juge l'homme. Faire disparaître de la conscience de l'homme ce sentiment n'est pas une œuvre de miséricorde, mais quelque chose de démoniaque, parce qu'il remet des âmes à la perdition: exactement ce que le diable veut.» (benoit-et-moi.fr)

Son vrai visage est dévoilé... pour les fidèles à la loi et aux prophètes. Il est le  faux prophète de la bête Dragon, le système antéchrist humaniste.

Une autre analyse sur le langage déroutant de la bête de la mer:

« Le principal facteur qui ressort est la manière contradictoire de s’exprimer, l’affirmation d’un jugement mais aussi son contraire, de sorte que chacun tire de ses discours ce qui l’intéresse… en allant plus à fond dans sa réponse, il est clair que nous en sommes toujours à la méthode de «démarrer des processus» qui lui est si chère. Cela commence par des exceptions… En tout cas, cette façon de proposer sa pensée crée inévitablement confusion, frustration et division, et on le voit à la façon dont les observateurs et beaucoup de fidèles se battent à coup de citations du Pape qui se contredisent l’une l’autre. » (benoit-et-moi.fr)

Sur sa vision du système mondialiste, on ne peut se tromper. Il prophétise cette vision à plein avec ses thèmes chers sur l’immigration, la nécessité de la miséricorde infini, l’écologie…

Avez-vous oublié ce diaporama d’animaux à saveur écologique COP 21 sur la basilique Saint-Pierre, le 8 décembre 2016?

Jour de l’Immaculée Conception…

Et le titre de cette représentation était bien en ligne avec sa déclaration aux Nations Unies (un autre indice alors) du 25 septembre 2015 :  « Fiat Lux : illuminer notre maison commune » (la-croix.com).

Et cette semaine, les signes montrant que nous sommes passés en vitesse grand V en termes de mondialisation, et surtout d’émergence de la nouvelle religion universelle sont biens présents…

« Cuba: le Pape François encourage «l’équilibre du monde»

La quatrième conférence internationale «Pour l’équilibre du monde» s’est ouverte à La Havane. Dans un message envoyé aux participants, François salue et encourage les participants dans leur dialogue…. » (vaticannews.va).

« Le pape doit en effet participer à la “Rencontre internationale interreligieuse sur la fraternité humaine”, prévue le 5 février. La manifestation, organisée par le conseil des sages musulmans, rassemblera plus de 600 représentants de différentes communautés religieuses et verra également la présence du Cheick Ahmed al Tayyib, grand imam de l’Université égyptienne d’al-Azhar, la plus influente de l’islam sunnite (cath.ch).

La fin de la prophétie « Le Temps est Proche », donc les 3,5 dernières années après la révélation de l’antichrist, verra la guerre de la nature apportée par Dieu pour arrêter la guerre des humains.

Mais le pire sera la fin de ces 7 années avec les 3 jours de noirceur (prophétisés par padre Pio).

Dans l’église, les signes ne manquent pas :  c'est le schisme. Ce sont les dégâts causés par «Amoris Laetitia», les dubias, les cardinaux contre les cardinaux, la révélation de François comme le faux prophète.

C’est « Et la Mère n'a pas de père, parce que beaucoup veulent être son père.  »,  avec Benoît XVI et François comme papes.

Cette période, c’est aussi la statue de Luther au Vatican puis comme mentionné ci-haut, le voyage de  François en Suède.

Mais en ce jour il y a plus ou moins 2019 années, Jésus avertissait sévèrement avec la parabole des vignerons homicides et l’événement du figuier stérile qu'il maudit parce qu'il ne porte pas de bons fruits, comme aujourd'hui il maudirait le Vatican qui n’a pas su prendre soin de ses enfants, tout comme Babylone la Terre qui a perdu la foi :

« Tu es comme beaucoup de cœurs en Israël. Tu n'as pas de douceurs pour le Fils de l'homme, et pas de pitié. Qu'il ne puisse plus jamais naître de toi un seul fruit et que personne ne se rassasie de
toi à l'avenir" dit Jésus. »

« Le Royaume de Dieu vous sera enlevé et il sera donné à des gens qui en produisent des fruits. Et celui qui tombera contre cette pierre se brisera, et celui sur lequel la pierre tombera sera écrasé. »

3ème jour : le mardi avant Pâques.

25 septembre 2017 au 25 septembre 2018 (du mardi après-midi au mercredi après-midi)

C’est la débâcle au niveau des révélations des couvertures des abus sexuels sur des mineurs dans l’église.

La pièce maîtresse, la clé qui fait tout basculer et qui est un signe important pour les croyants qui ont les yeux pour voir et le oreilles pour entendre, c’est l’ultimatum de Mgr Vigano au pape dans une lettre datée du 26 août 2018.

Ce qu’il faut savoir, c’est que Benoît XVI a formellement été à l’encontre du lobby gay au Vatican, et ce dès mai 2011, pour régler ce mal interne. Mais il semble qu’à ce moment, le lobby a gagné et ils l’ont forcé à démissionner (fr.zenit.org).

Ce jour, dans la passion selon Maria Valtorta, Jésus nous donne la signification du figuier desséché :

«Elles n’ont plus de moelle, tu l’as dit. Or ce qui vaut d’un arbre peut s’appliquer à une nation ou à une religion : quand il ne reste que l’écorce dure et le feuillage inutile — c’est‑à‑dire la férocité et un aspect extérieur hypocrite —, c’est signe que la mort est là. La moelle, blanche et pleine de sève, correspond à la sainteté, à la spiritualité. L’écorce dure et le feuillage inutile à l’humanité dépourvue de vie spirituelle et de justice. Malheur aux religions qui deviennent humaines parce que leurs prêtres et leurs fidèles n’ont plus l’esprit vital. Malheur aux nations dont les chefs ne sont que férocité et verbosité tapageuse dépourvue d’idées fécondes ! Malheur aux hommes qui n’ont plus de vie spirituelle !»

Tout concorde.

Mais, il y a un lien extrêmement important à faire ici avec le signe du figuier que Jésus nous donne pour la fin des temps en Mathieu 24.

Cette église (figuier) doit disparaître pour renaître de nouveau. Il a bien progression vers le milieu de la semaine de Daniel.

« Apprenez du figuier une ressemblance : quand vous voyez ses branches s'attendrir et mettre des feuilles, vous savez que l'été est proche. De même aussi, quand vous verrez toutes ces choses, sachez que le Christ va venir. En vérité je vous dis : elle ne passera pas cette génération qui n'a pas voulu de Moi avant que tout cela se produise. Ma parole ne tombera pas. Ce que je dis sera. Le cœur et la pensée des hommes peuvent changer, mais ma parole ne change pas. Le ciel et la terre passeront mais mes paroles ne passeront pas. »

Ce mal qui ronge maintenant le Vatican et qu’on tentera de dissimuler à la conférence des évêques à la fin février 2019, c’est bien cette moelle pourrie de l’intérieur qui est maintenant bien visible aux yeux des initiés. Notre Dame avait bien averti à propos des mauvais prêtres à La Salette... Car le coeur du problème n'est pas adressé... Celui du lobby gay et de l'homosexualité au sein du Vatican.

Alors, puisque nous voyons cette moelle du figuier pourrie maintenant ET en même temps que nous voyons de nouvelles pousses qui commencent à germer, c’est à dire que dans la séparation du bon grain de l’ivraie (nous sommes à cette période) s'élèvent des fidèles à la foi forte et vivante, ceux fidèles à la loi et aux prophètes, les justes… C'est le signe que nous sommes à la fin des temps, et donc que nous arrivons à la moitié de la semaine de Daniel, avec l’apparition des deux témoins.

À suivre...

28 janvier

3. Les 7 ans de la semaine de Daniel

On y a fait référence très souvent, elle est dans la bible, et c’est aussi dans les prophéties de Jean XXIII.

La principe de calcul donné par le Père est en base 7, septième jour, où tout est accompli, dans la Genèse, et la résurrection du Christ dans le nouveau testament.

Donc, partant du point de départ probable du 25 septembre 2015, où l’église Babylone Vatican représentée par François a prêché l’Agenda 2030 au siège de la Babylone politique, les Nations Unies à New York, s’amorce la semaine de Daniel, en base 7.

La clé selon Daniel cité par Jésus est de voir l’abomination sur le siège de Saint Pierre, pour nous permettre en tant que chrétiens de reconnaître le signe que cette église est fausse.

L’église éclipsée, telle que mentionnée dans le message de la Sainte Vierge à Mélanie de La Salette, a aussi été prophétisée à plusieurs reprises, tel qu’on vient de le redécouvrir  via benoit-et-moi.fr par le père Julio Meinvielle :

« «Il pourra y avoir deux Églises: la première, l'Église de la publicité, magnifiée dans la propagande, avec des évêques, des prêtres et des théologiens médiatiques, et aussi avec un Pontife aux gestes ambigus; et la seconde, l'Église du silence, avec un Pape fidèle au Christ dans son enseignement, soutenu par quelques prêtres, évêques et fidèles, dispersés dans le monde pusillus comme grex [petit troupeau]. Celle-ci serait l'Église des promesses, et pas la première, qui pourrait faire défection. Le même Pape présidera les deux Églises qui, apparemment et extérieurement, ne seraient qu'une seule. Le Pape, avec son attitude ambiguë, favoriserait l'équivoque. Car, d'un côté, en enseignant une doctrine impeccable, il serait le chef de l'Église des promesses et, de l'autre, en commettant des actes erronés et même répréhensibles, il semblerait encourager la subversion et maintenir l'Église gnostique de la publicité».

Cette fausse église est aussi confirmée par la prophétie politique #32, et nous indique la base  de calcul, soit 7  ans, comme Daniel:

« La fille de Caïn est montée au Nord, pour prêcher. Luxure dans la nouvelle Babylone, pour sept ans.
La septième année tombe le septième voile de Salomé, mais il n'existe pas d'empereur, il n'existe pas qui saura lever l'épée et couper le cou de Jean. Le temps est proche. »

Le 7ème voile de Salomé termine donc le compte à rebours : 7 ans, 7 voiles à enlever, tout s’accomplit au 7ème voile.

On retrouve donc le 777, chiffre de la trinité.

C'est en lien avec l’épisode de Jéricho avant l’entrée en Terre Promise, une autre indication en base 7.

Les hébreux ont fait le tour de la ville 6 jours de suite comme indiqué. Au septième et dernier jour, il ont fait dans le même jour sept tours, mais ce n’est qu’au septième tour que les murailles s’effondrent : 7 tours, 7 ème jour, 7 ème tour de la septième journée : 777.

Nous avons aussi été averti par la révélation des 7 sceaux, 7 trompettes, et 7 coupes de l’Apocalypse : ce n’est qu’à la fin de la sixième période (période de l’Antéchrist), qui se termine par la résurrection des deux témoins au septième sceau qu’a lieu le Jugement.

Et outre la prophétie politique #32, plusieurs des prophéties de Jean XXIII nous donnent le signe en base 7 :

- La prophétie politique # 28 décrie exactement la situation actuelle avec l’Italie: « Sept chefs tués sur sept collines, avant la troisième Italie. Rebelle, ultime rebelle à l'Europe, liée par Sévère aux drapeaux rouges. »

- La prophétie politique # 31 qui termine le Jugement :« A sept, de la Grèce à travers le monde, après la vision. »

- La prophétie politique #26 qui décrivent le sixième sceau avant l’ultime 777 : « Gog et Magog se disputent son nom, mais ils connaissent tous deux le passage, aujourd'hui que le Calvaire est retourné. Mais la croix n'est pas prête. Je vous ai appelés, d'autres vous appelleront.
Sept fois sept fois sept fois. La première lumière est posée dans la main et la septième encore dans la main. Des autres, vous connaissez la caverne rouge. Ouvrez, ouvrez, rien ne doit être caché aujourd'hui. L'obscurité a déjà dévoré sa part. »

Le tout lié aux prophéties de l’Église  dont l’après François : « L'agneau est prêt. Signez-vous sept fois avec une main fatiguée et attendez. La lumière vient encore de l'Occident. »

Et de se rappeler aussi la prophétie concernant Jean XXIII qui donne l’indice pour notre temps, au décès du prochain père, probablement Pietro Parolin :

« Mais le jour où le Père qui viendra après lui des brumes sera frappé, même sa voix sera entendue dans la tombe. Le Père mort ouvrira le septième sceau. »

En lien avec le cardinal Pietro Parolin, ce rappel de l’article d’Antonio Socci..: « Et «le parti de la Curie» qui a mal supporté Benoît XVI et veut reprendre le contrôle de l’Église... C'est ce dernier qui a soutenu tout le pontificat de Bergoglio, qui veut aujourd'hui porter à la papauté l'actuel Secrétaire d'Etat Pietro Parolin. » (benoit-et-moi.fr).

À suivre…

24 janvier

L’actualité regorge d’indices qui nous laissent croire qu’on se dirige effectivement vers un événement important ce printemps.

Les tensions sont incroyables au Vénézuéla avec une autre tentative de coup d’État raté lundi et la l’auto proclamation du chef de l’opposition comme président intérimaire, reconnus par plusieurs pays. C’est le chaos total dans les rues.

Comme spécifié à plusieurs reprises depuis des années, Maduro est probablement celui qui sera assassiné au « sud de Luther » comme condition au « Grand Éclair à l’Orient ». À noter que sur le fond, c’est la guerre diplomatique entre l’est et l’ouest pour empêcher les russes et les chinois de prendre pied en Amérique du Sud.

Ainsi, aujourd’hui, nous avons le président américain et chinois comme les deux empereurs de la prophétie « le Temps est Proche », la situation au Vénézuéla, ainsi que les « cardinaux contre les cardinaux » au Vatican dans la plus grande débandade sur fond de scandales sexuels.

Mais l’étau se resserre… Le pape protège ses amis… Et il se méfie de ses ennemis qui ont la mémoire longue en Argentine…

«Les amitiés embarrassantes du Pape...

Le Pape choisit ou préfère les gens qui ont un passé, et peut-être un squelette dans le placard. Qui est plus obéissant et fidèle que quelqu'un qui a peur? Un pontife qui règne non pas avec l'Evangile mais avec des dossiers?

Qui sait pourquoi, six ans après son élection, ce Pontife n'a jamais - nous disons jamais - songé à retourner dans son pays natal. C'est étrange, non? De quoi a-t-il peur? » (benoit-et-moi.fr).

La fuite ou le décès est proche… Comme dicté dans la prophétie le concernant.

La mission qui lui a été confiée par le groupe Saint Gaal et la franc-maçonnerie achève.

Le but du faux prophète François est de ne plus reculé, nous l’avons vu, et il injecte cette bonne vieille tactique socialiste dans le système en faisant les changements petit à petit, de sorte que l’église sera complètement réformée au bout de son terme.

Pour preuve, François depuis son élection a:

«  • Abolie, la messe publique du Pontife, pour la solennité de l'Assomption au Ciel, le 15 août ;
    • Abolie l'adoration eucharistique avec le Pontife durant des visites apostoliques ou les JMJ, dans les rencontres avec les jeunes ;
    • Imposées à l'Église les Premières Vêpres pour la Création du 1er septembre, en présence du Souverain Pontife ;
    • Abolies les premières Vêpres de l'Avent - avec ou sans Pontife ;
    • Aboli le salut au Saint-Sacrement par le Souverain Pontife, lors des visites aux églises ;
    • Abolie l'adoration eucharistique durant les rencontres religieuses sur la place Saint-Pierre. Pendant l'Année du Jubilé de la Miséricorde, pas une seule adoration du Saint-Sacrement n'a été faite publiquement;
    • Abolie la présence du Souverain Pontife à l'unique procession publique romaine du Corpus Domini [Fête-Dieu], alors qued les Papes du passé, prisonniers dans la Cité du Vatican, se limitaient à la faire sur la place, afin de ne pas faire manquer aux fidèles ce précieux témoignage: Pierre, humblement à genoux, devant le Roi des rois.
    • Aboli le lancer des colombes du dernier dimanche de janvier, à l'Angélus, à l'occasion du salut habituel à l'Action catholique, remplacé par le lancer de... ballons colorés.....
    • Abolie la bénédiction papale pour le Premier de l'An, à l'Angélus, par respect pour les non-croyants (Drôle de bénédiction papale pour le jour de l'an).
    • Abolie aujourd'hui la traditionnelle bénédiction papale des agneaux pour la confection des pallium des archevêques... (benoit-et-moi.fr)

Anne-Catherine Emmerich avait eu les visions de cet « homme noir », le jésuite, le laïque, à plusieurs reprises. À noter qu’il y a toujours un pape valide à côté de l’homme noir… Benoît XVI…

Nous les avons regroupées :

« Je vis, dit-elle un jour, le Pape en prières. Il était entouré de faux amis. Je vis surtout un petit homme noir travailler à la ruine de l’Église avec une grande activité. Il s’efforçait de captiver les cardinaux par des adulations hypocrites »

Le 15 novembre 1819, la Vénérable dit : « Il me faut aller à Rome (en esprit comme toujours). Je vis le Pape faire trop de concessions dans d’importantes affaires traitées avec les hétérodoxes. Il y a à Rome un homme noir qui sait beaucoup obtenir par des flatteries et des promesses. Il se cache derrière des cardinaux ; et le Pape, dans le désir d’obtenir une certaine chose, a consenti à une autre chose qui sera exploitée d’une manière nuisible. J’ai vu cela sous la forme de conférences et d’échange d’écrits. Je vis ensuite l’homme noir se vanter plein de jactance devant son parti. « Je l’ai emporté, dit-il, nous allons voir bientôt ce qu’il adviendra de la Pierre sur laquelle est bâtie L’Église ». Mais il s’était vanté trop vite. Il me fallut aller trouver le Pape. Il était à genoux et priait. Je lui dis, ce que j’étais chargé de lui faire savoir. Et je le vis tout à coup se lever et sonner. Il fit appeler un cardinal qu’il chargea de retirer la concession qui avait été faite. Le cardinal entendant cela, fut tout bouleversé et demanda au Pape d’où lui venait cette pensée. Le Pape répondit qu’il n’avait point à s’expliquer là-dessus. « Cela suffit, dit-il, il en doit être ainsi ». L’autre sortit tout stupéfait.

« Je vis beaucoup de gens pieux qu’attristaient fort les intrigues de l’homme-noir. Il avait l’air d’un Juif.»

« Le petit homme-noir, que je vois si souvent, a beaucoup de gens qu’il fait travailler pour lui sans qu’ils sachent dans quel but. Il a aussi ses affidés dans LA NOUVELLE EGLISE DES TENEBRES », c’est-à-dire si nous ne nous trompons, dans ce que l’on a appelé le catholicisme libéral, puis la démocratie chrétienne, le naturalisme et enfin le modernisme.

Un autre jour, parlant encore de l’homme-noir, la Vénérable dit : « Je le vis opérer beaucoup de soustractions et de falsifications ». Elle le voyait, ajoute son historien, faire disparaître certaines pièces, en dénaturer d’autres, obtenir la destitution des hommes en place qui le gênaient dans ses desseins. » Elle voyait des conseillers du Pape gagnés par ses séductions, favoriser les menées de la secte. Ils s’efforçaient de soustraire à la connaissance du Pontife les démarches entreprises dans un but hostile à l’Église, celui, par exemple, d’unir les croyances catholique, luthérienne et grecque dans une même Église, dont le Pape destitué de tout pouvoir séculier, ne serait que le chef apparent. » « D’un lieu central et ténébreux, disait encore Anne-Catherine, je vois partir des messagers qui portent en divers lieux des communications. Ces communications, je les vois sortir de la bouche des émissaires comme une vapeur noire qui tombe sur la poitrine des auditeurs et allume en eux la haine et la rage ».

Anne-Catherine avait terminé le récit de sa grande vision de 1820 par des paroles de consolation. Après avoir dit : « J’ai sous les yeux le tableau des démolitions de l’Église de Pierre et des manèges de l’homme-noir, » elle avait ajouté : « Je vois comment A LA FIN Marie étendit son manteau au-dessus de l’Église et comment les ennemis de Dieu furent chassés. » Nous venons d’entendre Notre-Seigneur lui mettre au cœur la même espérance »(resistance-catholique.org).

Benoît XVI a donc encore un rôle très important à jouer.

«Je vis aussi la relation entre les deux papes ... Je vis combien seraient néfastes les conséquences de cette fausse Église. Je l'ai vu augmenter en taille; des hérétiques de toutes sortes venaient dans la ville [de Rome]. Le clergé local devenait tiède, et je vis une grande obscurité». (13 mai 1820).

«Je vois le Saint-Père dans une grande angoisse. Il habite dans un bâtiment autre que celui d'avant et il n'y admet qu'un nombre limité d'amis proches de lui. Je crains que le Saint-Père ne souffrira beaucoup d'autres épreuves avant de mourir. Je vois que la fausse église des ténèbres fait des progrès, et je vois l'énorme influence qu'elle a sur les gens». (10 Août 1820)

Il est âgé, et malade, mais il représente une clé. Selon la prophétie de Jean XXIII le concernant, à son décès éclate le règne bénie de la Sainte Vierge.

Il y a un notion de temps ici, très court laps de temps, avant des événements importants.

La chute de François est très proche.

La réunion des évêques en février marquera un point tournant, et c’est dans la période du carême que çà cassera probablement…

Le 1er avril, un livre paraîtra, « Sodome », où tous les noms du lobby gay au Vatican seront mis à jour… Tous ceux que François protègent…
(lien Amitiés embarrassantes du pape ci-haut).

L’église sera ébranlée.

20 janvier

2. La moitié de la semaine de Daniel

Revenons donc au 25 septembre 2015.

En y ajoutant 3.5 années nous arrivons au  25 mars 2019.

Or, nous savons avec l’analyse de mars 2018, que nous sommes toujours dans le jubilé des jubilés de 153 ans en 2019.

En effet, la fin du jubilé partant du 8 décembre 1865 (donc un an complété en 1866) + les trois années du jubilé des jubilés (153 ans) selon Saint-Augustin, donne le 8 décembre 2019.

Donc à partir du 8 décembre 2018, nous sommes entrés dans la période où Jésus confirme l'aspect physique de sa résurrection (donc la résurrection de l'Église à venir, des témoins) ET le caractère universel de la mission qui leur est confiée (le début de la mission des 2 témoins de l'Apocalypse).

Le 153 on le rappelle symbolise la totalité des rachetés. Il signifie donc cette période du tri du bon grain de l’ivraie présenté dans la bible.

Aussi, en 2019, nous l’avions mentionné en mars dernier, nous sommes dans le jubilé de la première messe vernaculaire de Paul VI du 7 mars 1965 (1 an révolu en 1966 + 50 ans) donne le 7 mars 2016, additionné de 3 ans donnent le 7 mars 2019, coïncidant avec le 153 de Saint-Augustin, jubilé que le pape a célébré d’ailleurs tellement il est important (la-croix.com). 

Or, la date du début du carême 2019 est le 6 mars avec le mercredi des cendres.

Cela coïncide donc avec le début des symboliques 40 jours dans le désert menant à Pâques.

Mais, la date importante de ce carême 2019 est le 25 mars.

Selon les pères de l’église, c’est le jour de l’Annonciation, où le Christ s’incarna, confirmée par Marie D’Agréda dans son livre sur la vie de la très Sainte  Vierge Marie : « Tout ceci s’accomplit un vendredi, le 25 du mois de mars, à l’aurore, à la même heure où Adam avait été créé, trois mille neuf cent soixante ans auparavant. »

C’est aussi la date de la crucifixion et de la rédemption. Selon Mgr Gaume, qui a étudié les anciens textes « c’était le vendredi 25 mars, la 34ème année de l’ère chrétienne et la 18ème du règne de Tibère, sous le consulat de Rubellius Geminus et de Rufius Geminus. »

C’est aussi selon la loi mosaïque la sortie d’Égypte du 14 nizan au 15 nizan, soit la Pâque juive.

Comme signe, le Père avait décidé que la crucifixion se passerait à la célébration de la Pâques.

Donc, la cessation du sacrifice et de l’oblation selon Daniel peut facilement être anticipé entre le 7 mars prochain et Pâques, soit le 21 avril.

Coïncidence?…

Probablement pas...

Car le pape François veut présenter sa réforme de la curie le jour de Pâques (cath.ch)

En quoi consiste-t-elle?

«la réforme de la Curie arrive à un tournant important:

Le «chemin» de réforme pour une «transformation missionnaire» de toute l’Église est arrivé «à un tournant important»… Son titre provisoire, après cinq ans de travail du Conseil des Cardinaux, est Praedicate evangelium. » ou Annoncez l’Évangile (vaticannews.va).

Basé sur « Evangelii Gaudium », c’est l’application du programme du Groupe Saint-Gall qui ont tassé Benoît XVI et mis François en position. « … Un point qui a toujours uni le Groupe Saint-Gall concerne la demande d’une plus grande autonomie aux églises locales pour l’application des règles de l’Église universelle. En d’autres termes, on espérait une plus grande collégialité, sur les ailes d’un esprit du Concile à mettre pleinement en œuvre, en particulier pour celles qui étaient considérées comme de simples questions de discipline de l’Église, mais pas seulement. … » (gloria.tv)

Mais, se pourrait-il que l’arrêt du sacrifice et de l’oblation selon Daniel serait la suppression définitive du rite tridentin?

« … la fin de la Commission Ecclesia Dei, établie en 1988 pour le dialogue avec la Fraternité Sacerdotale Saint Pie X, mais aujourd’hui point de référence surtout pour l’application de Summorum Pontificum, le Motu Proprio de Benoît XVI qui libéralisa la messe en Latin selon le rite antique….

La suppression de la Commission Ecclesia Dei ne changerait rien formellement mais donnerait en fait beaucoup plus de force à ceux qui voudraient annuler Summorum Pontificum et la messe sous la «forme extraordinaire».

Cela peut sembler une question «technique», mais en réalité c’est un point vital pour l’Église, étant donné que la liturgie est le cœur de la foi catholique, et dans une Église qui semble déjà si divisée et confuse, la dernière chose dont elle a besoin est une autre fracture. » (benoit-et-moi.fr).

C’est fait. Hier. Le Motu proprio publié le 19 janvier annonce la suppression de la Commission pontificale Ecclesia Dei.

En mouvement vers la suppression du sacrifice perpétuel avec la nouvelle messe oecuménique?

« Pape François : le chemin œcuménique n’est pas une option. Il a précisé qu’il s’agissait d’un chemin «irréversible», insistant sur le fait qu’il ne s’agissait pas d’une «option».» (vatiannews.va)

Comme décrit le 18 janvier... François: « Je veux que dans ce chemin nous faisons ensemble, on ne puisse plus revenir en arrière».

C'est à dire qu'il confirme la victoire de Vatican II aux médias depuis quelques jours.

Or, ce qui est aussi très important dans l'article du vaticannews est ceci: le projet de la messe œcuménique sera probablement sur ce document... « de reconnaitre la contribution de la récente Déclaration de la Commission de dialogue luthérano-catholique de Finlande sur l’Église, l’eucharistie et le ministère, intitulée Communion in growth

Qu'est-ce qu'on a dit de « Communion in growth » à sa sortie en Finlande (traduction): « Un document de dialogue sur l'Église, l'Eucharistie et le Ministère publié par les luthériens et les catholiques romains en Finlande en 2017 pourrait ouvrir la voie à une déclaration internationale entre les deux églises chrétiennes, déclarent les responsables d'église de la nation nordique »(lutheranworld.org).

« Communion en croissance , un rapport de la Commission de dialogue luthérien-catholique de Finlande, a constaté que malgré les différences d’accent mis entre l’Eglise catholique romaine de Finlande et l’Eglise évangélique luthérienne de Finlande, l’Eucharistie et le ministère (ordonné), il n'y a pas de division réelle dans l'église à la lumière du consensus obtenu sur les vérités fondamentales de la foi concernant ces thèmes...

Cependant, les responsables d'église finlandais sont d'accord pour souhaiter que des discussions similaires sur l'Eglise, l'Eucharistie et le Ministère aient lieu au niveau international. Ils ont exprimé l'espoir que la FLM et le Conseil pontifical pour la promotion de l'unité des chrétiens (PCPCU) "constitueraient un groupe de travail qui devrait fournir et produire une déclaration commune sur ces questions", a déclaré Mgr Peura.

"Il est important que cela se fasse au niveau international."»

Comme dans l’analyse de mars dernier, avons nous un signe du ciel de prévu pour le carême 2019?

Aucun pour l’instant. Aucune comète, aucun astéroïde, et un Soleil en début de cycle comme vu dans la dernière analyse.

Mais le Seigneur a toujours averti qu’il viendra comme un voleur, ou comme l’éclair qui frappe de l’orient à l’occident.

Le pape Pie IX semble aller dans ce sens dans l'une de ses prophéties :

« Etant donné que le monde s’est placé contre Dieu et son Église, il est clair que Dieu se réserve la victoire sur les ennemis. Non seulement les hommes ne s’occupent pas de Dieu mais ils l’oublient complètement, préférant les satisfactions terrestres. Pour cela, il est clair que ces personnes ne peuvent revenir à Dieu en aucune autre manière qu’à travers un acte qui ne pourra être attribué à un agent secondaire. Alors tous seront obligés de reconnaître l’intervention surnaturelle de Dieu en s’exclamant : Cela arrive par l’intervention du Seigneur et c’est merveilleux à nos yeux ! Arrivera un grand événement qui remplira le monde de stupeur. Mais ceci sera précédé par la domination de la Révolution. L’Église devra souffrir énormément. »

À suivre…

18 janvier

Déroutant. C'est le mot pour décrire François qui continue de parler de Jésus tout en démolissant l’église, avec son sens de l’ambiguïté volontaire.

Pour ceux qui ne l’ont pas remarquer, François ne bénit plus depuis le 1er janvier dernier.

En fait, il le fait à la manière des grands prêtres juifs, comme dans le Livre des Nombres, bras étendues vers la foule.

C’est un autre signe prouvant qu’une autre étape du plan a été franchit, à l’insu des croyants, et s’ajoutant à tous ces refus de s’agenouiller devant le Saint Sacrement.

« François et cette singulière « BÉNÉDICTION SANS BÉNÉDICTION »». (benoit-et-moi.fr)

C’est la soumission à la synagogue de Satan et à la judéo-maçonnerie. Cela a le mérite d'être clair.

Car il y  a un but... Sans retour en arrière. Des changements établis petit à petit que les croyants pourront digérer et accepter, car la mémoire est une faculté qui oublie. Mais tout s'accélère...

« « Je veux que dans ce chemin nous faisons ensemble, on ne puisse plus revenir en arrière». Donc, une fois le chemin commencé, peu importe la longueur du trajet parcouru; ce qui importe, c'est qu'une fois ce trajet parcouru - court ou long - on ne puisse plus revenir en arrière. »

Alors, « Quel est le vrai programme de François? »

« La réponse pourrait être: avant le conclave de 2013, il y eut des réunions du collège des cardinaux, dans lesquelles fut élaboré une sorte de pro-memoria pour le futur pontife. Bien entendu, les conclusions de ces réunions n'ont pas été publiées, mais les experts ont fourni les lignes directrices de la «plate-forme» prédisposée:.. » (gloria.tv)

Étonnant aussi comment Roberto de Mattei avait vu juste déjà en 1996...

« de Mattei avait tout prévu dès 1996, et d'une façon stupéfiante à la lumière de ce qui s'est passé depuis…
mise en oeuvre de son programme, qui est un programme de démantèlement de la papauté. On commencera par la liquidation de l'enseignement moral en invoquant le primat de la pastorale... La stratégie la plus probable ne sera pas la négation frontale de l'enseignement dogmatique, mais la stratégie du chaos… » (benoit-et-moi.fr).

Et, comme on l’a vu précédement, nous sommes dans une « ère nouvelle » depuis le 25 septembre 2015 selon la synagogue de Satan.

« Au soixante-dixième anniversaire de l’ONU, « née des cendres de la guerre », c’est par une ovation debout et un tonnerre d’applaudissements que les chefs d’État et de gouvernement ainsi que les ministres ont adopté le Programme « ambitieux » de développement durable à l’horizon 2030.  Le lancement de cette « ère nouvelle » confirmée par le pape François en personne... » (un.org)

17 janvier

1. La semaine de Daniel corrigée.

En effet, en poussant plus loin la recherche dernièrement, force est de conclure que l’alliance conclue entre le Vatican et les Nations Unies, les deux Babylone de la prophétie de Jean XXIII (avec à sa tête la bête de la mer religion: François, et la bête de la terre politique : Emmanuel Macron) n’a pas eu lieu le 18 juin 2015 à la publication de « Laudato Si », pour la protection de la maison commune, mais bel et bien le 25 septembre 2015, lorsque François s’est rendu tout spécialement au siège des Nations Unies à New York et qu’il a adhéré pleinement à  l’Agenda 2030.

Un extrait de son discours : « Le drame de toute cette situation d’exclusion et d’injustice, avec ces conséquences claires, me conduit, avec tout le peuple chrétien et avec tant d’autres, à prendre conscience aussi de ma grave responsabilité à ce sujet, et pour cette raison, j’élève la voix, me joignant à tous ceux qui souhaitent des solutions urgentes et efficaces. L’adoption de l’‘‘Agenda 2030 pour le Développement Durable’’ au Sommet mondial, qui commencera aujourd’hui même, est un signe important d’espérance. J’espère que la Conférence de Paris sur le changement climatique aboutira à des accords fondamentaux et efficaces… ». (vatican.va)

Donc l’officialisation de « Laudato Si » se fait à cette date en intégrant l’Agenda 2030.

Il est très important de noter un fait hyper important à propos de cet agenda: il n’y a aucun aspect religieux!

Ce sont tous des objectifs du triomphe de l’humanisme pour la maison commune. C’est le triomphe annoncé de Satan auquel François travaille. (Agenda 2030). 

Citons de nouveau le prophète Daniel :

« Il conclura une alliance ferme avec un grand nombre pendant une semaine ; et, au milieu de la semaine, il fera cesser le sacrifice et l'oblation, et sur l'aile des abominations viendra un dévastateur, et cela jusqu'à ce que la destruction et ce qui a été décrété se répandent sur le dévasté...
Depuis le temps où sera interrompu le sacrifice perpétuel, et où sera dressée l'abomination du dévastateur, il y aura mille deux cent quatre-vingt-dix jours.
Heureux celui qui attendra et arrivera jusqu'à mille trois cent trente-cinq jours ! »

Donc, l’alliance ne durera que pour une semaine, soit 7 ans… Et non pas 15 ans jusqu’en 2030, car Dieu raccourcira le temps de tribulations comme promis.

Aujourd,hui, l’abomination, donc François est sur le trône de Saint-Pierre. Nous n'avons plus besoin de preuves.

Au milieu de la semaine, soit 3.5 années, cessera le sacrifice et l’oblation.

Et selon l’Apocalypse c’est là que la bête ou l’antéchrist se révèle au monde et prend le pouvoir.

Daniel fait intervenir le dévastateur, Jean XXIII le grand frère crucifié renversé sans les lys.

C’est aussi l’apparition des deux témoins de l’Apocalypse. Nous l’avons vu dans l’article précédent, les témoins se lèvent en masse, et ce sera plus marquant après la réunion de fin février au Vatican.

Un autre témoin, une autre preuve qui confirme l'état actuel de l'église:

« voici tous mes «dubia» de prêtre et de religieux »

 « ... Pourquoi, depuis le début de son pontificat jusqu'à aujourd'hui, s'agenouille-t-il devant les personnes à qui il lave les pieds, mais ne peut le faire devant Jésus-Sacrement, ni pendant la consécration, ni quand il est devant le Très Saint Sacrement solennellement exposé (alors qu'il y a à côté de lui un prie-Dieu avec tout ce qu'il faut de coussins, et que tous les autres - cérémoniaires et célébrants - sont prostrés sur le sol)?.. »
(benoit et moi.fr).

Et ceci... « Pape François : quand la critique vient du Vatican » (fsspx.news)

À suivre…

13 janvier

Nous voici en 2019.

Le Soleil a inversé ses pôles en cette fin de 2018, ce qui veut dire selon plusieurs experts que le cycle 25 de 11 ans est débuté. L'accroissement de l'activité solaire se fait habituellement graduellement (donc pas de tempête normalement avant 3 ans environ), mais déjà des institutions financières simulent des scénarios et s'inquiètent de notre vulnérabilité technologique face aux tempêtes solaires.

« OP 2019: X-class solar flare creates chaos and inflicts $2 trillion of damage » (Saxo Bank).

Une autre faiblesse face aux tempêtes solaires est l'exposition des armes de destruction bourrées de plus en plus d'électronique. Par exemple, en novembre dernier, une équipe de chercheurs a découvert que des explosions de mines américaines au Vietnam en 1972 étaient dus à une éruption solaire de classe X (scientifiqueamerican.com).

Pourquoi ramener le Soleil à l'avant plan? Tout simplement qu'il n'y pas d'autres signes de prévus au niveau cométaire et que le Sainte Vierge à Fatima a été assez explicite avec le miracle du Soleil le 13 octobre 1917.

Fin 2018 a été aussi témoin du chambardement du bureau des communications du Vatican. Il faut dire que nous approchons des dates de cette réunion au sujet sensible au Vatican du 21 au 24 février prochain, soit la discussion des problèmes à charactères sexuels présents dans l'église:

– François a congédié ses deux portes paroles officiels le 31 décembre 2018, ce qui laisse présager que les communications doivent aller dans le sens que François voudra du 21 au 24 février. Il prépare probablement quelque chose de gros.
(la-croix.com).

– Or, Greg Burke est membre de l’Opus Dei, partisan donc de la ligne dure, conservatrice, contrairement aux politiques de François.

– Il avait tout d'abord été officiellement engagé comme conseiller de Benoît XVI, le 28 juin 2012, pour l'aider à gérer les Vatileaks sur les scandales sexuels et financiers révélé en mai 2012 par… le cardinal Vigano. Et oui. Celui là même qui, après avoir été muté à Washington a refait surface dans les médias en confrontant le Vatican et le pape l’automne dernier, ce qui a conduit à l'élaboration de cette rencontre de févier 2019.

– Et, il ne faut pas oublier ceci: « Le 21 février 2013, le quotidien italien La Repubblica avance l’hypothèse que la renonciation du pape Benoit XVI serait en partie motivée par l’existence d’un lobby gay qu’aurait révélé l’enquête sur les fuites, ordonnée par le pape lui-même, ce qu’a vivement démenti le porte-parole du Vatican. » (fr.wikipedia.org)

– De plus, les évêques américains se sont réunis du 2 au 9 janvier à Chicago pour préparer la réunion de février. Or, François leur a adressé une lettre pour essayer de les faire taire et les influencer (vaticannews.va).

« Par ailleurs, le texte de la lettre et les interventions précédentes suggèrent déjà la voie sur laquelle le Pape a l'intention de diriger la discussion lors du sommet de février: la cause des abus réside dans le cléricalisme et dans un exercice déformé du pouvoir. Il n'est donc pas fait mention du problème qui, si nous voulons vraiment nous attaquer à la plaie des abus, ne peut pas être éludé: l'homosexualité. Comme nous l'avons déjà dit, au moins 80% des abus commis par les prêtres sont des actes homosexuels et c'est là que nous devons agir avec détermination. Il est certain qu'il serait très impopulaire pour le Pape de soulever cette question, mais il est illusoire de chercher une issue qui n'envisage pas de traiter avec la réalité (benoit-et-moi.fr) »

Conservateurs et progressistes s'affronteront donc en cette fin février. Il se peut que François en ressorte amoché, ou même qu'il démissionne.

En fait, on voit poindre depuis le dernier synode de 2016 l'apparition des deux témoins de l'Apocalypse, « témoins qui ont la mission de prophétiser, revêtus de sacs, pendant mille deux cent soixante jours », c'est à dire ceux habillés de soutanes qui remettent en cause l'église progressiste face aux deux candélabres, la Loi et les Prophètes.

Effectivement, les cardinaux de la dubia, le cardinal Burke en tête, la fraternité Saint-Pie X, Mgr Williamson, Mgr Schneider, le cardinal Vigano...

Les cardinaux contre cardinaux, évêques contre évêques...

« Deux cardinaux allemands résistent. Il s'agit du cardinal Muller et du cardinal Brandmuller, qui s'insurgent du traitement des affaires de "pédophilie" par les médias et par une certaine hiérarchie ecclésiastique. Tous deux mettent en garde: attention aux amalgames » (benoit-et-moi.fr).

« Don Minutella, un prêtre italien sanctionné par la miséricorde bergoglienne pour ses critiques du Pape » ici et ici (benoit-et-moi.fr).

François continue dans l'ambiguité avec ses discours, semant le doute chez les chrétiens vacillants dans leur foi, qui ne peuvent croire que l'abomination de la désolation est sur le trône de Saint-Pierre, menant les brebis à l'apostasie générale. Même la Sainte Vierge Marie n'est pas née Sainte affirme François, reniant ainsi Sa parole divine « Je suis l'Immaculée Conception » prononcée à Lourdes à la petite Bernadette.

« En quelques jours, le pape François a fait trois déclarations au contenu très problématique. D'abord, il a dit que Marie n'était pas née sainte. Puis il a dit que le christianisme est révolutionnaire. Enfin, qu'il vaut mieux être athée que d'aller à l'église et mal se comporter. Un langage délibérément imprécis. » (benoit-et-moi.fr).

Il est bon de nous rappeler les derniers messages de Benoît XVI avant sa démission. Ils portaient notamment sur l'intégrité morale et religieuse de l'Église. Il dénoncait dans un sermon l'hypocrisie religieuse et les divisions au sein du corps ecclésiastique. Lors du dernier angélus du premier dimanche de carême, il rappella que l'Église appelle chacun de ses membres à « se renouveler dans l'Esprit et à se réorienter vers Dieu en reniant l'orgueil et l'égoïsme ».

L'article §675 du Catéchisme de l'Église catholique nous enseigne que «avant la venue du Christ, l'Église doit passer par une épreuve finale qui ébranlera la foi de nombreux croyants», et que «la persécution qui accompagne son pèlerinage [de l'Église] sur terre révélera le "mystère d'iniquité" sous la forme d'une imposture religieuse qui offre aux hommes une solution apparente à leurs problèmes, au prix de l'apostasie de la vérité»…» (Où va l'église?  benoit-et-moi.fr)

Nous y sommes.

Décembre 2018

22 décembre

L'étoile de la nativité. C'est ainsi que le médias ont nommé la comète 46P/Wirtanen, vu sa petitesse, elle n'a pas le panache des grandes comètes qui marquent l'histoire. Il faut avoir l'oeil pour la trouver, car effectivement, elle ressemble plus à une étoile supplémentaire dans le ciel nocturne.

Aucune comète n'est prévue pour 2019 et 2020... Alors, qu'en penser à titre de signe céleste? C'est donc dire que si le Ciel nous donne un signe quelconque, ce sera alors une surprise de taille.

Mais, à l'approche de la naissance de Jésus il y a 2018 années, il faut dire que seul quelques sages selon la tradition savaient qu'un événement extraordinaire s'était produit suite à l'apparition du signe dans ciel. Pourtant, à ce moment, ce n'était qu'un enfant dans une crèche, et cette petite étoile dans le ciel de l'an 0 annoncait l'incarnation du Père parmi l'humanité.

Aujourd'hui, seul une poignée de fidèles à l'échelle de l'humanité regardent le ciel à la recherche du signe du retour de NSJC. Et comme il y a plus de 2018 années, le signe est peut-ềtre discret, comme la comète Wirtanen, d'ici la fête des rois mages.

Ou, curieusement, la comète suit un chemin qui depuis le 12 décembre, a commencé au pied de la Tilma de Notre Dame de Guadelupe (il y a des constellations sur la Tilma) et suis les constellations jusqu'au Coeur Immaculée de Notre Dame autour de juillet 2019, soit autour de la fête de Notre Dame du Mont Carmel.

Ce qu'il faut savoir, c'est que Notre Dame du Mont Carmel, est le nom qu'a utilisé la Sainte Vierge à la dernière apparition de Fatima, soit au miracle du Soleil du 13 octobre 1917. C'est à cette occasion qu'Elle demande à Lucie de porter le scapulaire pour son salut, tout en priant son Coeur Immaculé, et surtout lui consacrer la Russie.

Alors, est-on entré dans cette période de la moitié de la semaine du prophète Daniel tel qu'analysé en mars dernier? Malgré ce « petit » signe dans le ciel?

Nous le saurons très bientôt avec le signe de la suppression du sacrifice et de l'oblation. Il faut aussi considérer la seconde hypothèse du mois du 3 avril 2019, date du jubilé des 50 ans de la nouvelle messe de Paul VI (voir analyse de mars).

En tout cas, ce mois de décembre semble nous donner des signes évidents du début de la chute de Babylone, le système humaniste édifié à titre de dieu païen avec sa religion des droits de l'homme.

- Chute des bourses financières; du jamais vu depuis la crise de 2008.

- Chaos géopolitiques avec augmentation de l'armement de plus en plus sophistiquée, et risques de guerres un peu partout.

- Tensions migratoires en Europe et au sud des États-Unis.

- Guerres économiques des super puissances.

- Apparitions des « gilets jaunes » un peut partout dans le monde, où on demande encore plus de socialisme, signifiant la chute contrôlée du système, voulue par l'élite, et établir son nouvel ordre mondial.

- Accord mondial sur la migration au Maroc, soutenu par le pape François, et le futur Pierre II le Romain de la prophétie de St-Malachi: « Pacte mondial pour des migrations sûres, ordonnées et régulières : un progrès important pour le card. Parolin » (fr.zenith.org).

- Accord mondial en à la COP 24 en Pologne sur le réchauffement climatique, avec l'assentiment du Vatican évidement.

- « 70è anniversaire de l’adoption de la déclaration universelle des droits de l’homme par l’ONU, le pape François « appelle à défendre les droits de l’homme » (Vatican News, 10 décembre)

En conclusion de son message le pape François «adresse un vibrant appel à ceux qui ont des responsabilités institutionnelles, en leur demandant de mettre les droits de l’homme au centre de toutes les politiques, y compris celles de coopération au développement, même quand cela signifie d’aller à contre-courant».

Cela a le mérite d'être clair. Aucun pape ne peut affirmer mettre la religion des droits de l'homme au centre au détriment de NSJC et du Père.

Il confirme donc son statut d'antéchrist. C'est le temps des aveugles qui conduisent les aveugles.

- Le pape le confirme de nouveau avec son message du 18 décembre préparant la journée mondiale de la paix:  « Dans son message annuel, publié mardi 18 décembre, pour la Journée mondiale de la paix, qui sera célébrée le 1er janvier 2019, le pape François appelle responsables politiques et citoyens du monde entier à développer « une politique de la paix, qui reconnaît bien les fragilités humaines et les assume ».

La paix « est le fruit de (ce) grand projet politique qui se fonde sur la responsabilité réciproque et sur l’interdépendance des êtres humains » et qui s’est concrétisé dans la Déclaration universelle des droits de l’homme, dont on célébrait en 2018 le 70e anniversaire, rappelle-t-il. » (la-croix.com).

11 décembre

Veille de la fête de Notre Dame de Guadelupe, la femme de l'Apocalypse, et la comète 46P/Wirtanen au plus près du Soleil demain. Pour ceux qui connaissent la constellation d'Orion, suivez la flèche de l'arc d'Orion qui pointe directement sur cette dernière au Sud Est.

Pour des images de la Tilma de Notre Dame de Guadelupe à grande résolution, voir ici (gloria.tv).

C'est officiel. La religion humaniste des changements climatiques a supplanté la grande fête de l'Immaculée Conception le 8 décembre dernier. Partout dans le monde, cette marche avec les plus jeunes endoctrinés par cette élite, a probablement confirmé l'atteinte de la moitié de la semaine de Daniel (en référence au pacte signé même avec le Vatican le 18 juin 2015; voir analyse de mars) .

Car c'est aussi la COP24 en Pologne, et à cette occasion le Vatican nous confirme encore qu'il soumet l'Église à l'humanisme: « COP24 : L’Église catholique appelle à un profond changement financier, social et agricole » (novethic.fr).

C'était aussi la célébration des 70 ans de la déclaration des droits de l'Homme hier. « Le Saint-Père appelle à défendre les droits de l’homme » (vaticannews.va).

Et en ce mois de décembre 2018, année de la renaissance du Phoenix (selon la revue The Economist 1988), année importante donc pour l'élite comme nous l'avons analysé depuis mars dernier.

En effet, le dernier coup de barre pour sa réalisation a été donné... Pour ceux qui ne dorment pas, c'est clair.

La bataille ultime pour un gouvernement du nouvel ordre mondial est lancée...

La France, c'est la fille aînée de l'Église. C'est le pouls mondial de la civilisation chrétienne. Suivre sa déchéance, c'est suivre la déchéance de la Babylone de l'Apocalypse toute entière.

Le chaos est maintenant présent en France, ouvrant la porte à des mesures globalistes afin de ne pas faire éclater l'Europe. Mais le premier jour d'Europe vient et cela rapidement comme prévu dans les prophéties de Jean XXIII « Grand Éclair à l'Orient et Foudre en Plein Jour ».

À New York, même la directrice du Fonds Monétaire International confirme cette poussée ultime, tout juste après la conférence du président Macron sur la paix mondiale le 11 novembre dernier à Paris.

«Christine Lagarde craint l’avènement d’un « âge de la colère »

« Pour réduire les inégalités dans le partage des bienfaits économiques de la mondialisation qui nourrissent « colère et amertume », la directrice générale du Fonds monétaire international a plaidé, mardi, lors d’un discours à la prestigieuse bibliothèque du Congrès à Washington, en faveur d’un « nouveau multilatéralisme » et d’une « coopération internationale ré-imaginée ».

La patronne du FMI Christine Lagarde a lancé mardi un vigoureux appel à un renouvellement de la coopération internationale, craignant l’avènement d’un « âge de la colère » où les inégalités pourraient bientôt surpasser celles de l'« âge d’or » du capitalisme au XIXe siècle.»»
(ouest-france.fr).

Et que dire du pacte de Marrakech sur les migrations des Nations Unies qui vient d'être signé: signal de la globalisation.

Les Nations Unies sont à l'oeuvre, l'une des deux Babylones des prophéties de Jean XXIII avec le Vatican.

Il y a d'autres signes évidents que nous avançons dans le calendrier prophétique de Jean XXIII, dont ces migrants venus d'Amérique du Sud et qui sont maintenant à la porte des États-Unis, un pays en proie à des déchirements à venir selon la prophétie politique #25 « Les États Unis libérés » de Jean XXIII.

Du côté de l'Église, c'est la chute vertigineuse... «Ce que nous voyons à présent, c'est que ceux qui veulent "améliorer" la doctrine en la falsifiant ne sont pas disciplinés, tandis que d'autres, qui sont clairement fidèles à la Parole du Christ, sont accusés d'être "rigides" et "pharisiens". Est-ce cela, la voie à suivre pour guider l'Église?» (benoit-et-moi.fr)

Il y a aussi la rumeur que le pape François démissionnera lors de la conférence des évêques de fin février, tout juste 6 ans après la démission de Benoît XVI.

L'étau se resserre sur le pape. L'ancien bras droit pour la doctrine de la Foi sous Benoît XVI dit tout haut sur la situation actuelle.

(via la traduction française de Google) « Dans une importante interview négligée le mois dernier, un théologien du Vatican a déclaré qu’à moins que le pape François ne se corrige et réaffirme l’enseignement de l’Église sur la morale, la foi et les sacrements, « l’apostasie va s’intensifier et le schisme de facto s’élargir ».

Pour faire face à la crise actuelle, il a suggéré d’examiner la «validité juridique» de la démission du pape Benoît XVI afin de «surmonter les problèmes qui nous paraissent aujourd’hui insurmontables». Le conseiller théologien de la Congrégation pour les Causes des Saints a laissé entendre cette étude plus approfondie de la situation pourrait révéler que François n’est pas et n’a jamais été un pape valide, mais est en réalité un antipape qui pourrait être retiré de la papauté, annulant ainsi ses erreurs « insurmontables ».

Mgr. Nicola Bux, ancien consultant de la Congrégation pour la Doctrine de la Foi sous Benoît XVI, a fait ces remarques remarquables dans une interview en profondeur avec le journaliste vaticaniste Aldo Maria Valli, le même journaliste qui a interviewé Mgr Carlo Viganò avant d’accuser le pape couvrant une inconduite sexuelle de bureau dans une lettre époustouflante de onze pages en août… »
(pjmedia.com)

Selon « Mgr. Bux, la situation est devenue « encore plus urgente à la suite des derniers changements introduits par le pape, tels que celui concernant la définition de » l’anti-évangélisation « de la peine de mort. »

« Et les problèmes, disais-je, sont notables, soit nous admettons que l’Église a enseigné la légitimité de quelque chose d’anti-évangélique pratiquement depuis deux mille ans, soit nous devons admettre que c’est le pape Bergoglio qui a commis une erreur en considérant l’anti-évangélique quoique, au contraire, il est au moins abstraitement conforme à l’Apocalypse « , a déclaré Bux. « C’est une question très délicate, mais tôt ou tard, il devra remédier à cette situation. Et pas seulement pour la peine de mort. »…

Mgr. Bux a également évoqué la tendance du pape à se taire face aux critiques et au refus d’engager des accusations d’hérésie ou d’apostasie en rappelant l’avertissement de Saint-Pie X dans son encyclique de 1907, Pascendi Dominici Gregis: « Ne jamais confesser sa propre hérésie » est «le comportement typique des modernistes, car ils peuvent ainsi se cacher au sein de l’Église»».

Voici le commentaire d’Antonio Socci suite à la sortie de son livre la semaine dernière (traduction de l’italien via Google):

« Bien sûr, il est fort probable que le pape émérite ait vraisemblablement recours à une fracture très grave et irréparable (par exemple sur l’Eucharistie) qui sanctionnerait un schisme; c’est la simple possibilité, c’est la simple « présence » de Benoît XVI qui arrête les révolutionnaires. Qui aurait pu penser que le silence érémitique d’un vieux pape avait un tel pouvoir d’interdiction?

Cependant, malgré le silence imposé et ne contredisant pas publiquement Bergoglio, il a voulu apporter à ceux qui détiennent le pouvoir au Vatican des signaux clairs pour défendre l’essentiel, une institution divine et qui n’est accessible à personne, pas même des papes: en particulier l’Eucharistie et la Sainte Messe.

Car une intercommunion avec les protestants et peut-être même une réforme liturgique qui changerait la messe catholique au sens œcuménique est souhaitée dans les projets de certains cercles réformateurs. » (ilgiornale.it).

Ne soyez donc pas surpris si François annonce un nouveau concile en 2019, Vatican III. Car la tactique est facile à voir maintenant. Introduire les besoins de nouvelles réformes à coups de synodes, et mettre ainsi de l'avant l'énormité de la tâche à acccomplir, de sorte qu'elle ne pourra être traitée que par un concile.

Et c'est ainsi qu'éventuellement passerait la nouvelle forme de la messe oecuménique tant souhaitée... Et que serait officialisée la nouvelle religion humaniste, la victoire de Satan.

Conférence de Mgr. Williamson sur la chute de l'humanité (vidéo), qui explique où nous en sommes.

Novembre 2018

05 novembre

Si vous vous rappelez au début du pontificat de François, une ses premières priorités a été la décentralisation vers les évêchés et les paroisses… « le débat sur le rôle des Églises locales et la décentralisation voulue par le pape François…. » (lavie.fr).

Une semaine après le synode des jeunes, le résumé préléminaire donné par le Vatican donne à penser que le document final sera une véritable tournure majeure dans l'église; en fait la confirmation de l'exitence de la nouvelle église universelle (vaticannews.va).

Les textes des synodes précédents ont préparé les esprits pour ce qui est à venir. Nous avons l’impression que tout a été tranquille au dernier synode. Or, le texte ci-haut en référence précise bien que le discours a changé. Les textes plus précis et moins ambigus à la Bergoglio, ont maintenant pour but d’influencer la pastorale.

Donc ce synode concrétise ce fait en donnant toute liberté à la pastorale dans les paroisses au détriment de la doctrine. Cela fait penser à la parabole du Christ en Jean chap. 15 sur la vigne et les sarments.

L’ennemi fait donc tout pour séparer les derniers chrétiens de la vigne en voulant que l’église s’adapte ou se modernise comme le voulait bien Paul VI.

En poussant la recherche plus loin, on se demande: mais pourquoi donc a-t-on canonisé Oscar Romero le même jour que Paul VI.

« Le ministre français des affaires étrangères a salué, dimanche 14 octobre à Rome, la mémoire des nouveaux saints Paul VI et Oscar Romero. » (la-croix.com).

En fait, Romero était un des meneurs de la théologie de la libération, prôné par François, basé sur le marxisme, soit de redonner au peuple sa liberté de décision (l’humanisme) où l’humain façonne sa propre religion.

Or, grande surprise aussi, « Romero est honoré par d’autres Églises chrétiennes notamment la Communion anglicane : il se trouve être l’un des dix martyrs du xxe siècle à figurer parmi les statues situées au-dessus de la grande porte Ouest de l’abbaye de Westminster à Londres au Royaume-Uni. » (fr.wikipedia.org),

Tout est clair. Octobre a marqué l’annonce publique de l’église universelle. Satan a son roi en Paul VI sur le trône.

Il ne reste plus que l’annonce d’un nouvelle messe oecuménique, peut-être le 8 décembre prochain car l’ennemi aime le 8 décembre pour l’annonce ou la publication de documents. Par exemple, Paul VI le 8 décembre 1965, avec la clôture du concile Vatican II et la publication de « Gaudium et Spes », François publie le 8 décembre 2017 « Veritatis Gaudium », 8 décembre 2015, jubilé de la miséricorde, etc…

Il faut toujours avoir en mémoire le chiffre 153, le nombre caractéristique de la mission du Christ dans le nouveau testament qui symbolise l’ensemble des rachetés. Les pères de l’Église s’accordent à voir dans le nombre 153 le symbole d’universalité de l’Église. Saint Augustin va dans le même sens en affirmant qu’il symbolise la totalité des élus, le jubilé des jubilés.

En 1864, Pie IX craignait ce monde dont nous sommes à l’apogée aujourd’hui (grâce aux apparitions de La Salette où la Vierge avait averti que les démons seraient relâchés) et il a déclarer un jubilé extraordinaire le 8 décembre 1865 pour contrer l’ennemi.

Mais avant, rappelons nous, il a publié intentionnellement, le 8 décembre 1864, son encyclique « Quanta Cura » accompagné de son syllabus « complectens præciuos nostræ ætatis errores… » ou « Recueil renfermant les principales erreurs de notre temps qui sont signalées dans les allocutions consistoriales, encycliques et autres lettres apostoliques de Notre Très Saint-Père le pape Pie IX ».

« … ils osent enseigner que « la perfection des gouvernements et le progrès civil exigent absolument que la société humaine soit constituée et gouvernée sans plus tenir compte de la religion que si elle n’existait pas, ou du moins sans faire aucune différence entre la vraie religion et les fausses. »

« Quand la religion est bannie de la société civile, quand la doctrine et l’autorité de la révélation divine sont rejetées, la vraie justice ou plutôt la vraie notion de la justice et du droit humain s’obscurcit, se perd, et la force matérielle prend la place de la justice et du vrai droit. Qui ne voit, qui ne sent très bien qu’une société soustraite aux lois de la religion et de la vraie justice ne peut avoir d’autre but que d’amasser, d’accumuler des richesses et, dans tous ses actes, d’autre loi que l’indomptable désir de satisfaire ses passions et de se procurer des jouissances ? Voilà pourquoi les hommes de ce caractère poursuivent d’une haine cruelle les ordres religieux, sans avoir égard aux immenses services rendus par eux à la religion, à la société et aux lettres. Non contents de bannir la religion de la société, ils veulent l’exclure de la famille. Enseignant et professant la funeste erreur du Communisme et du Socialisme, ils affirment que « la société domestique ou la famille emprunte toute sa raison d’être du droit purement civil et, en conséquence, que de la loi civile découlent et dépendent tous les droits des parents sur les enfants, même le droit d’instruction et d’éducation ». Tous ceux qui ont entrepris de bouleverser l’ordre religieux et l’ordre social, et d’anéantir toutes les lois divines et humaines, ont toujours fait conspirer leurs conseils coupables, leur activité et leurs efforts à tromper et à dépraver surtout la jeunesse. Voilà pourquoi le clergé régulier et séculier, malgré les plus indubitables et les plus illustres témoignages rendus par l’histoire à ses immenses services est, de leur part, l’objet d’atroces et incessantes persécutions, et pourquoi ils disent que « le clergé étant ennemi du véritable et utile progrès dans la science et la civilisation, il faut lui ôter l’instruction et l’éducation de la jeunesse » …

Cela va parfaitement dans le sens du dernier synode.

Nous sommes dans le jubilé des jubilés depuis la mise en garde de Pie IX, jusqu’au 8 décembre.

Octobre 2018

30 octobre

Le synode est du passé. L'Église a terminé son veuvage le 28 octobre. L'église conciliaire a ses trois faux saints qui couronnent l'humanisme atteint, soit le 666.

Jamais dans l'histoire des papes ont été proclamés saints, aussi vite, sans preuve vraiment, ou presque.

« CANONISATION AUTOMATIQUE DES PAPES! » (benoit-et-moi.fr)

Quant au synode... Rien de très fracassant pour l'instant sinon la continuité dans l'inclusion ou non des termes reliés aux LGBTs pour justifier les déviances de certains dans le clergé, pour éliminer le péché si gênant, « de la manière sournoise dont on veut légitimer l'homosexualité dans le clergé ». « Synode: la pression LGBT ) (benoit-et-moi.fr).

La durée de l'Antéchrist selon le  vénérable Barthélémy Holzhauser, soit 55.5 ans ou 666 mois, sera bientôt atteinte le 29 décembre.

« Le populisme politiquement correct n’est toutefois pas une trouvaille du pape actuel. Si la tiare, la couronne des papes, est le symbole du vicariat du Christ sur terre, alors la dévaluation de l’Eglise par elle-même a commencé avec Paul VI. Kathpedia écrit à cet égard (entrée : « Tiare »):

« Paul VI fut, en 1963, le dernier pape à être couronné. L’année suivante, le 13 novembre 1964, impressionné par le Concile Vatican II, il déposa sa tiare, dont la forme avait pourtant été modernisée, sous les applaudissements des pères conciliaires. Ses successeurs ne se sont plus fait couronner ». (benoit-et-moi.fr)

Presque 55.5 années donc depuis le couronnement de Paul VI du 30 juin 1963.

Le 13 novembre est donc l'entrée dans la 55ème année depuis le dépôt de la tiare, depuis l'abdication du pouvoir spitiruel à la faveur de Satan.

Nous l'avons vu en mars dernier. Le 55 est étroitement lié à la Vierge Marie.

« C'est le nombre de la grâce divine, lieu des noces vivantes de Dieu avec l’âme créée. On attribuera principalement ce nombre aux mystères de MARIE, plénitude de la grâce. Ainsi, quand la grâce est parfaitement elle-même dans les trois dimensions de l’homme, on est en face de MARIE Reine : 555 » (catholiquedunet.com)... pour s'opposer au 666.

Le compte à rebours laisse résonner son tic tac... Devant tant de déviances, d'histoires d'horreurs inimaginables, et de montées de dictateurs à travers le monde, il faut bien admettre que le Ciel ne pourra attendre encore longtemps. Les derniers chrétiens sont mêmes chassés de Jérusalem. (mediapresse.info).

Marie devra agir.

Le mois d'octobre a effectivement été très chaud, mais pas de la manière que nous avions anticipé. Les piliers de l'Église ont plutôt été fragilisés par la tendance aux scandales sexuels tout le mois.

Que nous réserve novembre?

En tout cas, à l'approche du 12 décembre, la comète 46P/Wirtanen est pile selon les prédictions pour une magnitude de 3, avec sa position au plus près de la Terre le 16 décembre. Bref elle brillera dans le ciel, étant visible à l’oeil nu, et ce autant dans l’hémisphère Nord que Sud, pendant toute la période des fêtes. Une des dix comètes les plus brillantes depuis 1950 malgré sa petitesse. Elle a donc toute les caractéristiques pour une nouvelle étoile de Bethléem…

02 octobre

Nous y voilà. Ouverture du synode des jeunes demain à Rome. Canonisation de Paul VI dans 12 jours.

Plusieurs événements importants qui nous éclairent ont eu lieu en cette fin de septembre.

Tout d'abord, l'accord entre le Vatican et le dragon, la Chine, en matière de nomination des évêques. Aberrant. Le chef d'orchestre a été évidemment le cardinal Pietro Parolin.

« ... Parolin, un diplomate de carrière considéré comme l’un des principaux papabili lors du prochain conclave, n’a pas mentionné de noms lorsqu’il a ajouté : « Tout le monde a le droit de penser ce qu’il veut, mais il doit le faire avec respect ». Cependant, ces remarques visent le cardinal Joseph Zen de Hong Kong, qui a appelé publiquement le secrétaire d’Etat à démissionner à cause de cet accord : « Ils livrent le troupeau à la gueule des loups ; c’est une trahison incroyable », a déclaré Joseph Zen à l’agence Reuters dans une interview publiée jeudi dernier.
L’évêque émérite de Hong Kong, âgé de 86 ans, s’est également interrogé sur le catholicisme de Parolin : « Je ne pense pas qu’il ait la foi. Il est juste un bon diplomate, dans un sens profane et mondain », a-t-il dit.

Steve Mosher, expert de la Chine et auteur de l’ouvrage Bully of Asia: Why China’s Dream is the New Threat to World Order [« La brute de l’Asie: Pourquoi le rêve de la Chine est la nouvelle menace pour l’ordre mondial »], soutient le cardinal Zen en condamnant l’accord proposé par Parolin : « Le Parti communiste s’est employé longtemps à forcer les catholiques chinois à sortir des catacombes pour qu’ils puissent être soumis au strict contrôle du Parti », a déclaré Mosher à <LifeSiteNews>. « Que des gens au Vatican, y compris le cardinal Parolin, aient pu croire que c’est une bonne idée de prêter le nom du pape à leurs actions, voilà qui me dépasse ».

Zen s’est longtemps méfié de Parolin, avertissant le pape François en 2013 que son nouveau secrétaire d’État a un « esprit empoisonné » : « il croit en la diplomatie, mais il n’a pas notre foi ». Mais François a néanmoins chargé Parolin de renouer les négociations avec Pékin, que le pape Benoît avant sa renonciation avait interrompues... » (benoit-et-moi.fr)

N'oubliez surtout pas que Parolin est aussi spécialiste des négocations sur le nucléaire et sur l'Iran. Il prend du galon, et bien-sûr, confirme ce que nous avançons depuis de nombreuses années à son sujet dans la prophétie de Jean XXIII concernant François.

L'Iran a bombardé l'est de l'Euphrate avec des missiles (zerohedge.com) et énerve grandement Israël avec la pression qu'elle met à partir de la Syrie et du Liban. L'Iran se met donc en position précaire comme candidate du « Grand Éclair à l'Orient » puisque pour le moment, la tension baisse du côté de la Corée du Nord.

Aucune nouvelle du côté de Benoît XVI. Cela ne saurait tarder. La fin de la prophétie le concernant étant étroitement liée à celle de François, il serait pas surprenant de le voir retourner vers le Père bientôt. Fera-t-il une sortie pour la canonisation de Paul VI? C'est à voir.

Les attaques contre l'église augmentent et la pression est forte. Mgr Gänswein considère que la révélation des scandales d'abus sexuels constitue le « 11 septembre de l'Église »: « ... Quelle est la part de Ratzinger dans les mots de Gänswein? Probablement beaucoup, si l'on considère la proximité et la familiarité entre le pape émérite et son secrétaire. D'un autre côté, l'archevêque ne s'exprimerait pas d'une certaine manière s'il ne sentait pas qu'il avait l'approbation de Benoît... » (benoit-et-moi.fr)

Ce qui a poussé un des principaux journaux allemands d'y aller d'une attaque en règle contre le pape: « UN CARDINAL: LE PAPE EST "GLACIAL, MACHIAVÉLIQUE ET SOURNOIS, ET, CE QUI EST PIRE, IL MENT". » (benoit-et-moi.fr)

Ce qui en retour a mené le pape à demander aux fidèles de prier « pour l'Eglise attaquée par le diable". Qu'on ne s'y trompe pas: le diable, alias "le grand accusateur" (terme qu'il a employé dans ses homélies à Sainte Marthe), ce sont "ceux qui sèment quotidiennement la division, la haine et la moquerie envers les successeurs des apôtres, encourageant la propagation d'une mentalité schismatique". »(benoit-et-moi.fr)

« Le pape François a décidé d’inviter les fidèles du monde entier à prier le Rosaire chaque jour pendant le mois d’octobre afin de protéger l’Eglise contre le diable, indique un communiqué du Saint-Siège le 29 septembre 2018.... » (cath.ch)

Voilà qui confirme la grande analyse de mars dernier. Ce qui sortira du synode et de la canonisation de Paul VI ne sent pas bon.

Si le pape demande de prier, il le fait pour faire passer son plan, qui est plutôt de diviser les cardinaux que de rassembler. Satan inverse tout. François en ait le digne fils spirituel assis sur le trône de Saint-Pierre comme prévu par le message de La Salette. Cela fait maintenant plus de 5 années que François a mis à exécution la fin du plan maçonnique, soit la destruction de l'Église depuis Vatican II. François, le maître de l'ambiguité.

Nous allons vivre l'aboutissement de Vatican II, les 60 ans de veuvage de l'Église se terminant le 28 octobre à la fin du synode (60 ans depuis l'élection de Jean XXIII le 28 octobre 1958).

L'ennemi va frapper fort, comme prévu dans le plan. Satan va bientôt déclarer sa victoire, et aussitôt, cette société enfumée via la technologie, à la charité refroidie à l'extrême, complètement tournée vers elle-même, ivre d'humanisme, subira sa chute, la chute de Babylone prévue dans l'Apocalypse.

Cette fausse victoire était prévue,

« Mais l’Eglise Catholique est toujours vivante...
Nous devons la détruire sans merci et sans le moindre retard. La plus grande partie de la presse mondiale est
sous notre contrôle ; faisons en sorte qu’elle excite violemment la haine du monde contre l’Eglise Catholique, intensifions
nos activités pour empoisonner la moralité des gentils ; ceux-ci doivent être amenés à détester le patriotisme et l’amour
de leur famille, à considérer leur Foi comme une honte, leur obéissance à l’Eglise comme une servitude dégradante, de
façon à ce qu’ils deviennent sourds aux appels de l’Eglise et aveugles à ses avertissements contre nous. Avant tout,
faisons en sorte que les chrétiens se retirent de l’Eglise Catholique et que les non-chrétiens ne se rapprochent pas de
cette Eglise, sans cela, la principale obstruction à notre domination se renforcera et tout notre travail sera annulé, notre
complot sera découvert, les gentils se retourneront contre nous avec un esprit de vengeance et notre domination sur eux
ne sera jamais réalisée.
Rappelons-nous que tant que nos ennemis de l’Eglise Catholique seront actifs, nous ne pourrons jamais
devenir les maîtres du monde... Et rappelons-nous également que le futur roi d’Israël ne régnera jamais sur le monde
faut que le pape de Rome ne sera pas détrôné, de même que tous les autres monarques des gentils régnant sur la
terre». (L’ACTION JUDÉO-MAÇONNIQUE DANS LE CONCILE- a-c-r-f.com)

Mais Dieu avait d'autres plans.

Septembre 2018

12 septembre

Les scandales qui secouent l'église avaient été décris il y a 20 ans par Malachi Martin dans son livre « la maison battue par les vents ».
(benoit-et-moi.fr): « Satan intronisé au Vatican, une simple fiction? »

Comme rappel, le même Malachi Martin nous avait dit de surveiller le signe dan le Ciel, à la période présente...

Or, fait curieux, nous entrons dans le minimum du cycle solaire, ce qui veut dire plus de trous coronaux et plus de tempêtes géomagnétiques. De plus, à l'équinoxe d'automne, le champ magnétique terrestre est en position de faiblesse parce que des craques apparaissent à ce moment là.

Mais, au même moment, le FBI américain décide de fermer l'observatoire solaire au Nouveau Mexique (zerohedge.com - clique droit pour traduire en francais).

Ce qui est plus exceptionnel, à la fin de l'article, les liens d'observatoires astronomiques importants d'un peu partout à travers la planète. Toutes les caméras webs de ces sites ont été fermées. Toutes.

À l'approche de la date du miracle du Soleil à Fatima, un 13 octobre... Est-ce qu'on cache quelque chose à la population?

Il y a toujours la comète 46P/Wirtanen en approche. Passerait-elle plus près de la Terre qu'on veut bien nous le dire?

En tout cas, nous entrons sûrement dans une période intense d'aurores boréales... Et c'est par une aurore boréale de janvier 1938 que nous avions été avertis par la Sainte Vierge de la venue de la 2ème guerre mondiale.

Avec ce qui se passe en Syrie avec la bataille finale, et du côté du Vatican où nous voyons sûrement que le pape devra fuir, fuir dans le sens aussi d'être poussé dehors par les cardinaux et les évêques, c'est que nous entrons dans la période prédite par les prophéties, dont celles de Jean XXIII.

Léo Zagami (quoique c'est une source peu être douteuse) affirme sur son site que le pape s'apprête à démissionner et à retourner en Argentine.

8 septembre

Fête de la nativité de la Sainte Vierge Marie aujourd'hui.

Or, dans ce monde babylonien, la préoccupation du jour du 8 septembre 2018 est... Le climat.

« Manifestation planétaire face à l'urgence du dérèglement climatique » et dans l'ordre logique de la démission du ministre français Nicola Hulot, la fille aînée de l'église suit le pas: « Paris: des milliers de personnes rassemblées pour le climat » (lapresse.ca).

Faisons le lien avec la comète 46P/Wirtanen, intimement aussi lié à Israël puisque découverte en 1948.

Quarante six. C'est le chiffre de la comète Wirtanen, qui sans hasard, sera au plus près de la Terre... Juste après le jour de naissance du pape François.

Quarante six, c'est le chiffre de la naissance (23 chromosomes dans l'ovule unis à 23 chromosomes dans le spermatozoïde donnent 46 chromosomes à la cellule humaine), donc aussi l'annonce d'une nouvelle ère.

Or, les juifs affirmèrent qu'il a fallu 46 ans pour bâtir le Temple de Salomon, et ont confronté le Christ qui disait détruisez ce Temple et en 3 jours je le reconstruirai.

Satan singe Dieu à l'inverse...

Il a fallut 46 ans pour détruire le Temple du Père, c'est à dire diluer la foi catholique et éliminer petit à petit le sacré avec la nouvelle messe en vigueur le 30 novembre 1969, et bâtir son propre temple avec la nouvelle religion mondiale basée sur la maison commune, la Terre (voir analyse de mars où Jésus fait référence à la Terre comme étant la Babylone dans les écrits de Maria Valtorta).

Or, 46 ans après, c'est la conférence de Paris, la COP 21, qui a eu lieu du 30 novembre au 12 décembre 2015.

Nous avions démontré dans la longue analyse de Mars que le Vatican avait adhéré à cette nouvelle religion (qui marquait le début de la semaine du prophète Daniel, soit le 18 juin 2015 avec la signature officielle), et qui pointait ainsi le milieu de la semaine où le sacrifice perpétuel serait éliminé 3,5 années après, soit le 18 décembre 2018.

2015, c'est aussi le 26 octobre où l'église catholique lançait un appel en faveur d’un traité qui permettrait réellement de freiner les dérèglements climatiques mondiaux et qui soit synonyme de véritable transformation lors de la conférence COP21 à venir. Depuis ce temps, le Vatican ne cesse de parler de changements climatiques et a même reçu l'avertissement du Cardinal Mueller (voir analyses précédentes).

Or, on l'a vu, la COP 24 en Pologne a été rapprochée  de 2020 à 2018,  soit du 3 décembre au 12 décembre, donnant en fait deux indices reliés à la comête Wirtanen pour le possible grand Avertissement entre le 12 décembre (position plus près du Soleil) et le 18 décembre (position plus près de la Terre).

46 ans pour détruire le temple et 3 ans pour le rebâtir donne l'indication que Satan est près à éliminer la présence réelle à partir de la canonisation de son pape, Paul VI, le lendemain du jour du passage (101 ans révolus après le miracle du Soleil de Fatima du 13 octobre 1917), et établir sa religion basée sur le climat, sur la maison commune, vers le 12 décembre 2018.

Mais actuellement, tout tourne autour du  "Viganogate" au Vatican, sans répit. « François contre les chiens sauvages (benoit-et-moi.fr) et le silence de Benoît XVI nous confirment que nous sommes bien avec deux frères et personne n'est le vrai père comme dans la prophétie de Jean XXIII.

Août 2018

28 août

« On ne peut ignorer la nouveauté: c'est maintenant le Pape lui-même qui est accusé. » (série de liens tirés de Benoit-et-moi.fr).

Voilà. Comme prévu, la débâcle est amorcée pour la destitution du pape François avec les accusations de Mgr Vigano, ancien nonce apostolique à Washington, qui n'a plus rien à perdre et cris fort le désarroi des conservateurs au Vatican qui sont en train de perdre la bataille.

Le pape savait depuis le début , soit il y a cinq ans et selon le rapport remis par Mgr Vigano (ici en anglais mais vous pouvez identifier les noms), plusieurs cardinaux importants ont passé l'éponge sur les faits et ont choisi de se taire.

Le père John Hunwickle amène un fait important, le jour de l'Assomption: « Peut-être le 22 août restera-t-il dans l'Histoire comme l'intervention mariale qui a précipité la fin de ce pontificat calamiteux et diviseur. »

Ainsi, la Sainte-Vierge a commencé son intervention et nous confirme que nous sommes sur le point de terminer la prophétie de Jean XXIII concernant Benoît XVI et passer à la vitesse supérieure avec celle concernant François, soit sa fuite et la mise sur le trône rapide du cardinal Pietro Parolin.

Car, sans l'intervention de la Sainte-Vierge, le petit reste périra. Elle vient de nous montrer que la limite est atteinte. C'est d'ailleurs la crainte qu'exprimait Mgr Vigano: « ... Il s'inquiète pour l'Eglise, il craint qu'à son sommet il y ait des gens qui travaillent non pas pour apporter l'Evangile de Jésus aux hommes et aux femmes de notre temps, mais pour apporter la confusion et céder à la logique du monde... ».

« Marie Très Sainte, fille et mère de Dieu, maîtresse du temps futur, bats le rappel de tes fils dans les campagnes, pour qu'ils abattent les deux Babylone.
Et que la Mère soit Une, comme toi tu es unique.
La terre détruira le ciment et de terre sera, Reine, ta nouvelle Église. Et sur la terre de blé, pour la faim de tes peuples, fleur sur son nouvel autel. Amen. »

26 août

Plus on approche d'octobre, plus la situation géopolitique se corse autour de la Syrie et l'Iran et en Mer de Chine. Le Vénézuéla est aussi au bords du chaos avec un taux d'inflation présentement à 180000% en 2018. Il y a donc crise des migrants vénézuéliens dans cette région où les pays limitrophes font face à des émeutes et commençent donc à fermer leurs frontières.

Encore une fois, ce sont des indices pour l'imminence proche de la prophétie « Grand Éclair à l'Orient ».

Devant la possibilité levée par les américains d'une nouvelle attaque chimique en Syrie, les russes ont tout de suite déployé des vaisseaux au port syrien de Tartous ainsi que des bombardiers équippés d'armes nucléaires. (voir zerohedge.com ici et ici).

Les chinois augmentent la cadence quant à la production de navires de guerre. (zerohedge.com).

Dernière photo de la comète 46P/Wirtanen prévu le 12 décembre, fête de Notre-Dame de Guadeloupe, la dame de l'Apocalypse.

Curieusement, en hébreu c'est la valeur numérique du mot « haïa », soit la « bête ».

C'est aussi le temple dont les juifs avaient mis 46 ans à construire et que Jésus disait vouloir rebâtir en 3 jours. Ils ne comprenaient pas la notion mystique de ce temple, puisque Jésus les amenaient du temporel au spirituel, soit l'indication d'un passage, d'une transition, bref de la résurrection...

Un nouveau départ. La valeur numérique d'Adam en grecque est de 46.

Curieusement aussi, elle fut découverte en 1948, année de la création d'Israël, donc il y a 70 ans. 70 comme les 70 semaines du livre de Daniel, les 70 années de captivité des juifs en Babylone, et un cycle évolutif étant complètement achevé selon Saint-Augustin (voir analyse de mars).

Et cette comète correspond aussi à la centurie VI-VI de Nostradamus (invasion de Rome via la Mer Rouge et décès du pape; voir analyse du 23 mars) puisqu'elle sera dans la constellation du Taureau, au nord, et tout près de la constellation du Cancer.

46P/Wirtanen est probablement un signe.

22 août

C'est évident, l'église catholique subit l'assault final ces dernières semaines avec les scandales des prêtres pédophiles aux États-Unis.

C'est le barrage qui crevasse, c'est la dernière barrière qui cède, celle de la morale. Car depuis longtemps, l'église catholique était la seule gardienne de la morale et pouvait agir ainsi tant qu'elle montrait patte blanche.

Ce n'est plus le cas. Elle n'a plus de crédibilité.

C'est le signal. Satan frappe son dernier coup. Les événements devraient se dégrader comme prévu concernant le pape et l'église d'ici la fin de l'année.

Car avant tout, c'est le problème de l'homosexualité des prêtres qui en est la raçine, et çà, François a évité le sujet dans sa lettre adressée au peuple de Dieu. Comment le pouvait-il, lui qui a affirmé « qui suis-je pour jugez? ».  Marco Tosatti a rappelé ces propos du pape dans son dernier billet (benoit-et-moi.fr) tout en concluant:

« Nous verrons, mais il est certain que nous vivons la phase finale de la tragédie: c'est un lent déclin, celui du pontificat de Bergoglio, qui laissera beaucoup de morts et de blessés sur le terrain. Mais il aura aussi divisé les disciples du Christ et les hommes fidèles à la vraie Église: d'une part ceux qui sont dans l'Église, mais qui ne sont pas "de l'Église", comme disait saint Augustin, d'autre part les Judas de toutes sortes.

Tout comme Judas sembla victorieux, pendant un certain temps, et que le Christ sembla vaincu, ainsi la fausse Église a semblé pendant un certain temps impossible à arrêter. Mais peut-être, étant donné le climat de défaite, l'obscurité la plus profonde est-elle sur le point de passer, et la Résurrection approche-t-elle..... »

Voilà. Les analyses des vaticanistes s'accordent avec les prophéties.

13 ans de scandales à caractère pédophile dans l'église.

C'est tout le temps écoulé sans intervention depuis le cri du coeur de Benoît XVI en 2005. « Et immédiatement, on s'étonne du fait que 13 ans et deux papes se sont écoulés depuis lors et pourtant on continue à parler de la même «saleté». Manifestement, quelque chose ne tourne pas rond.... » (benoit-et-moi.fr).

Treize, on l'a vu dans l'analyse importante de mars, est le chiffre de la purification, celui utilisé par la Vierge Marie à chaque 13 du mois durant les 153 jours entre mai et octobre 1917.

Treize, c'est l'élément de trop, celui qui fait passer d'un cycle à un autre.

La dernière barrière, dont la tête est François (élu le 13 mars 2013), qui a décidé de déifier l'humain et délaisser Dieu, en récolte les fruits, à moins que cela ne soit voulu...

« Si l'objectif est de diviniser l'homme, alors le péché originel doit être éliminé. Au contraire, il faut dire que l'homme est naturellement bon. Et c'est précisément ce que fait l'humanitarisme. Évidemment, il s'agit d'une grande illusion; il est donc d'une importance fondamentale que les consciences soient dominées, asservies et dûment chloroformées: personne ne doit découvrir le truc. D'où le culte de l'homme, afin de renforcer la vision générale, et donc la persécution des catholiques, ces obstinés qui ne veulent pas se courber et continuent à croire que le château de cartes peut s'effondrer... » (le pape a-t-il lu Benson? Benoit-et-moi.fr).

Rivarol dans ce billet hebdomadaire résume cette atrophie spirituelle et l'esclavage de l'humain par la technique, piège dont François a volontairement poussé l'église par des paroles mielleuses à caractères socialistes, maintenant l'ambiguité au point que les disciples ne savent plus sur quel pied danser, incluant les cardinaux.

Le schisme est là.  La pomme est pourrie de l'intérieur. Les scandales des prêtres américains n'ajoutent que le l'huile sur le feu.

Le cardinal Müller a averti: « « Les chrétiens n’ont pas l’obligation de suivre l’agenda ecolo-gauchiste du pape ».

« La politique environnementale n’a rien à faire ni avec la foi ni avec la morale. Les évêques ne sont pas des scientifiques, des experts environnementaux ou des politiciens » précise en effet Gerhard Müller qui par ailleurs dénonce ces même politiciens écologiques comme ceux qui imposent l’avortement...

Gerhard Müller ose également, au cours de cet entretien, évoquer « un schisme » existant de facto  entre une aile « progressiste » et une aile « conservatrice » au sein de l’Église officielle : « le Saint-Père et les évêques », explique-t-il, doivent « dispenser la clarté, basée sur la Parole de Dieu donnée par Jésus-Christ » afin d’éviter « le schisme » entre ceux qui sont souvent décrits comme les partis « conservateur » et « progressiste »...

Il conclut en lançant une autre critique envers le pape argentin concernant les nominations cardinalices.

Le quotidien australien écrit :

« Le cardinal Müller explique que beaucoup des cardinaux qui devront élire le successeur du pape François ne se connaissent pas. Le problème c’est que le pape François a organisé cinq consistoires pour créer des cardinaux ; mais, depuis quatre ans, il n’a convoqué aucune assemblée plénière du collège cardinalice. Une telle déficience contredit tout de même la profession de « style moderne », collégial et « synodal » que François disait vouloir promouvoir. »( medias-presse.info).

« Le 29 juin dernier, le Souverain Pontife a tenu un Consistoire pour la création de nouveaux cardinaux. Mais pour la troisième fois consécutive, le Consistoire public n'a pas été précédé par le Consistoire "secret", c'est-à-dire par la réunion de tous les cardinaux présents à Rome... » (benoit-et-moi.fr).

On n'a plus besoin de preuves.

François a été élu pour diviser, élever les cardinaux contre les cardinaux, faire tomber l'église pour la faire entrer dans le nouvel ordre mondial avec la nouvelle religion mondiale.

Pourtant, il doit bien connaître l'avertissement donné par Saint-Paul aux romains (chap 1) d'alors qui s'applique facilement à notre temps:

«... Se vantant d'être sages, ils sont devenus fous; et ils ont échangé la majesté du Dieu incorruptible pour des images représentant l'homme corruptible, des oiseaux, des quadrupèdes et des reptiles. Aussi Dieu les a-t-il livrés, au milieu des convoitises de leurs cœurs, à l'impureté, en sorte qu'ils déshonorent entre eux leurs propres corps, eux qui ont échangé le Dieu véritable pour le mensonge, et qui ont adoré et servi la créature de préférence au Créateur, (lequel est béni éternellement. Amen !).

C'est pourquoi Dieu les a livrés à des passions d'ignominie : leurs femmes ont changé l'usage naturel en celui qui est contre nature; de même aussi les hommes, au lieu d'user de la femme selon l'ordre de la nature, ont, dans leurs désirs, brûlé les uns pour les autres, ayant hommes avec hommes un commerce infâme, et recevant, dans une mutuelle dégradation, le juste salaire de leur égarement.

Et comme ils ne se sont pas souciés de bien connaître Dieu, Dieu les a livrés à leur sens pervers pour faire ce qui ne convient pas, étant remplis de toute espèce d'iniquité, de malice, [de fornication], de cupidité, de méchanceté, pleins d'envie, de pensées homicides, de querelle, de fraude, de malignité, semeurs de faux bruits, calomniateurs, haïs de Dieu, arrogants, hautains, fanfarons, ingénieux au mal, rebelles à leurs parents, sans intelligence, sans loyauté, [implacables], sans affection, sans pitié. Et bien qu'ils connaissent le jugement de Dieu déclarant dignes de mort ceux qui commettent de telles choses, non seulement ils les font, mais encore ils approuvent ceux qui les font. »

La dernière jambette de Satan étant donnée, reste à voir ce que François fera. On s'en doute grâce aux prophéties. Satan laisse toujours tomber ses serviteurs fidèles lorsque le sale boulot est fait. Il devra fuir ou mourir.

Cela a été le cas de Judas.

9 août

Le 6 août dernier, 40 ans depuis le décès de Paul VI.

40 ans en 2018, l'année de sa canonisation.

40 ans de traversée du désert de l’Église, grâce à celui qui a concrétisé les réformes du concile Vatican II, Paul VI.

40 ans depuis son décès pour atteindre la grande apostasie.

En 2018, le but est atteint, l'humain s'est divinisé, il est devenu le 666 de l'Apocalypse.

« Le postulateur de sa cause en canonisation, le père rédemptoriste Antonio Marrazzo, rappelle à Vatican News que «le message d’humanité de Paul VI, nous le trouvons dans “Pensée sur la mort” mais également dans son testament : on y trouve la synthèse de comment le pape Montini entendait l’homme, et en particulier, l’homme à l’image de Dieu. Mettre l’homme au centre comme image de Dieu ...» (vaticannews.va).

Revenons à notre longue analyse de mars dernier, spécialement celle du 24 mars puisque nous avons de nouvelles précisions concernant la canonisation de Paul VI qui aura lieu le 14 octobre et non le 28 octobre...

« 13 octobre, 8 décembre. Décidément deux dates charnières. Deux indices majeurs. Tous deux données par la Sainte Vierge Marie.

Revenons avec Léon XIII et sa vision.

1985 : naissance de l'antéchrist système. Satan singe Dieu et son fils.

Donc 30 ans de vie caché comme le Christ donne le 13 octobre 2015.

On ajoute 3 ans de vie publique comme Jésus, ce qui nous amène en 2018.

Le 13 octobre 2018 est donc une date de victoire de Satan. Il affronte Marie sur son propre terrain par le chiffre de la purification.
Il a même laissé un indice en 2016, année de jubilé de la miséricorde, un an avant le jubilé de 100 ans de Fatima, année de jubilé des 500 ans de la réforme de Luther:

La statue de Luther mise à l’honneur au Vatican par la volonté de François – 13 octobre 2016.

Statue exposée d'ailleurs à la salle Paul VI.

Satan a déjà réussi à se déclarer roi de la Terre. Il est sur le point de se déclarer roi de l’église.

Qu'est-ce qu'il y a de prévu le 13 octobre 2018?

C'est le synode sur les jeunes au Vatican du 3 au 28 octobre 2018, et à la fin duquel Satan couronnera son roi, Paul VI, par la canonisation du 28 octobre! (correction: 14 octobre) »... « Donc deux dates importantes :

Fin du synode, canonisation de Paul VI : 28 octobre (correction: 14 octobre) 2018, victoire de Satan. Résurrection en sorte: naissance de l'église universelle.

40 jours au désert pour les témoins fidèles nous mènent au 8 décembre 2018, jour de l'Immaculée Conception, signal de l'Avertissement, de la nouvelle pentecôte, du signe dans le ciel.

Comme spécifié au début, par le Jubilé des jubilé du 8 décembre 2018, Jésus confirme l'aspect physique de sa résurrection (donc la résurrection de l'Église à venir, des témoins) ET le caractère universel de la mission qui leur est confiée (le début de la mission des 2 témoins de l'Apocalypse) (153 poissons dans les filets)...

Sous l'aile de notre Mère, Marie, corédemptrice.

N'oublions pas nos dates du 12 et 18 décembre 2018 également. »

« Un petit rappel en cette fête des apôtres Pierre et Paul du 29 juin (de l'analyse de mars):

Le  vénérable Barthélémy Holzhauser, dans une célèbre interprétation de l'Apocalypse publiée en 1650 avait calculé la durée de vie de l'Antéchrist à 55.5 ans ou 666 mois.

Or il y a très exactement 666 mois, ou 55 ans et demi, entre l'élection de Paul VI  au souverain pontificat (le 29 juin 1963 : fête des apôtres Paul et Pierre, les deux piliers) et cette période débutant avec sa future canonisation (14 octobre 2018), et le milieu de la semaine de Daniel.

Ce même 29 juin 1963 représente aussi cette messe noire à la chapelle St-Paul pour introduire Satan au Vatican... »

L'enjeu, c'est la messe, l'élimination de la présence réelle à la consécration. Et c'est Paul VI qui en est responsable (Jean XXIII le démontre bien dans la prophétie le concernant).

Or, nous en avons discuté, la nouvelle messe est en préparation en coulisse. Il est difficile d'en avoir des indices mais déjà, « catholiques et luthériens discutent du baptême et de la communion ecclésiale » selon vaticannews.va.

Paul VI est une clé pour nous situer dans la fin des temps. Nul le connaît le jour ni l'heure, mais par les signes nous nous devons en temps que chrétiens, d'être préparé.

Nous le voyons, aujourd'hui, nous en subissons les conséquences. Vous vous souvenez de l'analyse générale, où on fait la démonstration que Benoît XVI a la devise la « labeur du soleil » des prophéties de St-Malachi... Sécheresses, feux, canicules dans tout l'hémisphère nord de la planète cet été, sommet de neige montagneux qui fond à vue d'oeil en Suède, une 4ème année de terres brûlées en Australie... Même, inconnue jusqu'ici, une tornade de feu observée dans les feux de Californie avec des vents de 230 kmh.

Tornade de feu Californie (zerohedge.com)

Le plus haut sommet suédois fond  (lapresse.ca)

« Dieu a déchaîné la guerre de la nature pour empêcher la guerre des hommes. » Prophétie de Jean XXIII « Le Temps est proche ».

Tout comme la Notre Dame à Fatima avait avertit que le Soleil causerait problème s'il n'y avait pas conversion.

« Le temps est proche » annonce « le Grand Éclair à l'Orient » et on est passé proche de voir un homme politique se faire assassiner au sud de Luther la semaine dernière. Elle concerne le président vénézuélien évidemment.

La chute de Maduro est proche, président colombien (lapresse.ca)

Attentat sur Maduro avec drones (vidéos) (zerohedge.com)

Juillet 2018

26 juillet

Il semblerait selon l'Australian Broadcasting Corporation que les États-Unis serait prêts à bombarder les installations nucléaires iraniennes dès le prochain mois.

Cela cadre toujours avec la prophétie du « Grand Éclair à l'Orient » malgré le fait que les deux décès qui y sont associés n'ont pas encore eu lieu.

Mais le pape est isolé et seul, à bout de souffle. Ce qui nous rapproche de l'échéance.

« François: solitude, épuisement... (benoit-et-moi.fr) »

« "Bergoglio a été élu pour luthéraniser l'Église".
... Le pape qui ferait une réforme dans le sens luthérien de l'Église était lui, Bergoglio. Une réforme au sens luthérien, parce que la pastorale - ou la politique - de la compréhension interreligieuse avec les luthériens (et ensuite avec tous les autres) vise à s'assurer que les luthériens sont appréciés et approuvés. » (cronicasdepapafrancisco.com - faites la traduction google, la suite est intéressante).

18 juillet

« Deux frères et personne ne sera le vrai Père... » (Jean XXIII). Il semble que c'est toujours le cas. François est allé demander à Benoît XVI de bénir la nomination des 14 nouveaux cardinaux. Ce qu'il faut retenir: « le pape émérite,  âgé de 91 ans, est très faible physiquement » (fsspx.news). C'est ce dernier qui semble protéger ce qui reste du monde catholique par ses prières. Son décès imminent est la clé des événements qui auront probablement lieu autour du synode d'octobre (voir analyse de mars).

« De la petite île de la Méditerranée partira le cri du nouveau chevalier. Et les bateaux aux fausses bannières seront coulés. Le premier jour d'Europe. »

Est-ce que cette prophétie indique la crise des migrants en Europe? Si c'est le cas, elle indique donc que nous sommes dans la « Foudre en Plein Jour » et que celle-ci est imminente.

Le président américain fait tout pour mettre le chaos dans les plans du nouvel ordre mondial. Il est critiqué, même à l'interne, pour sa rencontre avec le président russe à Helsinki. Mais, mettre le chaos est justement une manière de recréer un nouveau monde. Il ne faut pas oublier que les grands manitous de l'économie n'ont plus de moyens pour la faire croître à l'infini, à part imprimer de l'argent liquide comme ils le font depuis des années. Mais cela aussi a sa limite.

D'où la guerre commerciale ouverte par le président américain avec tous ses partenaires.

Dans l'histoire du monde, la guerre commerciale a toujours été suivi d'une guerre physique entre nations.

Juin 2018

27 juin

À voir toutes les courbettes entre les américains et la Corée du Nord, il semble bien que nous sommes entrés dans la période de fausse paix décrite dans quelques prophéties (voir analyse du 30 mars).

De plus, la victoire est sur le point d'être déclaré en Syrie, et les américains ont vainement essayé une ultime tentative de négociation avec la Palestine pour leurs plan de paix... Qui sera annoncé sans eux très prochainement.

« Quand les hommes diront: Paix et sûreté! » avertissait bien Saint-Paul.

De plus, nous avons toutes les indications que nous avons devant nous les deux empereurs de la prophétie « Le temps est proche » de Jean XXIII, soit le président américain et le président chinois. Il est bien spécifié que les deux décèdent grâce à une intervention divine, mais il se pourrait comme bien des prophéties que ce soit une interpétration mystique, du genre, leurs rêves de dominer le monde meurent.

Ce qui est une guerre commerciale (« Rien n'arrêtera Trump » (lapresse.ca)), pourrait vite dégénérer, surtout avec ce qui se passe dans le îles de la Mer Jaune.

Et, spirituellement, en tant qu'humanité, notre âme est morte. Et cela se confirme de plus en plus,  « L'Eglise a disparu » (benoit-et-moi.fr), le pape « veut donner au monde une âme globale » (la-croix.com), conformément à Veritatis Gaudium (voir longue analyse de mars 2018).

La pseudo-victoire de Satan est proche. Le représentant de la bête de la mer (religieuse: pape François) et de la bête de la terre (politique: président Macron) se sont rencontrés et ont confirmé qu'ils sont sur la même longueur d'ondes sur la question des migrants.

De la « Foudre en plein Jour »: ... De la petite île de la Méditerranée partira le cri du nouveau chevalier. Et les bateaux aux fausses bannières seront coulés. Le premier jour d'Europe. »

Pierre Hillard chez Tepa: « Le nouvel ordre mondial va t-il gagner? »

N'oubliez surtout pas que Macron est le fils spirituel des Rothschild, mis en place pour comme le roi David moderne qui fera le pont pour le peuple prêtre sioniste, et ainsi éliminé le dernier obstacle, la Sainte Église Catholique et Apostolique, en l'absorbant grâce à François. Elle deviendra une église comme les autres dans le Conseil œcuménique des Églises (COE) dont il était l'invité cette semaine.

D'ailleurs, avez-vous remarquez que dans le monde des « églises », seul l'Église Catholique essait de s'adapter en laissant derrière ses valeurs chrétiennes?

Le cardinal Parolin était l'invité des Bilderberg, mais il confirme que l'idée n'était pas de lui. En tout cas, il y a une suite, puisqu'il a été nommé cardinal-évêque cette semaine, ce qui fait de lui le doyen et futur président du prochain conclave.

La période octobre-décembre (voir analyse de mars 2018) approche à grands pas... Et la comète 46P/Wirtanen aussi. Elle a maintenant été repérée et photographiée, en route pour le 16 décembre tel que prévu.

Un petit rappel en cette fête des apôtres Pierre et Paul du 29 juin (de l'analyse de mars):

Le  vénérable Barthélémy Holzhauser, dans une célèbre interprétation de l'Apocalypse publiée en 1650 avait calculé la durée de vie de l'Antéchrist à 55.5 ans ou 666 mois.

Or il y a très exactement 666 mois, ou 55 ans et demi, entre l'élection de Paul VI  au souverain pontificat (le 29 juin 1963 : fête des apôtres Paul et Pierre, les deux piliers) et cette période débutant avec sa future canonisation (14 octobre 2018), et le milieu de la semaine de Daniel.

Ce même 29 juin 1963 représente aussi cette messe noire à la chapelle St-Paul pour introduire Satan au Vatican...

10 juin

Le cardinal Pietro Parolin... Invité à la réunion des tous puissants au Bilderberg 2018.

Il y a deux Bilderberg: celui où on discute de sujets plus généralistes avec les invités, et celui où le cercle des initiés décide vraiment de la gouvernance mondiale. Dans quel club le cardinal est-il invité?

Nous le pressentons depuis longtemps comme le prochain papabile, comme le Pierre II le Romain de la prophétie de St-Malachie, comme l'autre père qui sera assassiné de la prophétie de Jean XXIII.

La franc-maçonnerie a bien  envahi l'église, et maintenant l'église se déplace dans son antre. Celui ou celle qui participe à Bilderberg en ressort souvent président plus tard... Obama, Clinton, Macron...

Mais, selon la prophétie de Jean XXIII, il semble bien qu'il n'y aura pas le temps d'un conclave à la fuite de François et Parolin devra agir comme numéro 2 devenu numéro 1 par la force des choses.

« L'Eglise capitule devant le monde. Après le cardinal Parolin invité du Club Bilderberg, voilà un Sommet international organisé au Vatican avec les PDG des principales compagnie pétrolières, qui rencontreront le Pape pour parler du climat... «Si les religions veulent jouer un rôle constructif en tant que membres de la nouvelle communauté mondiale qui est en train d'émerger, elles doivent reconstruire leur vision du monde et leur éthique à la lumière de la pensée écologique». C'est ce qu'affirmait en 1997 Steven C. Rockefeller, le plus âgé de la quatrième génération de la dynastie américaine... C'est à cet objectif que doivent également servir l'Assemblée des religions mondiales et l'œcuménisme: la recherche de valeurs communes sur lesquelles construire l'harmonie mondiale... » (benoit-et-moi.fr).

L'église capitule et fraye avec le monde, pendant que François baffoue le Saint Sacrement lors de la fête Dieu à Ostie. « Fête Dieu: une célébration au rabais » (benoit-et-moi.fr). Cela sent la fin, l'abandon officielle du Pape de Dieu au dépend de l'humanisme, officiellement, devant les puissants de la « maison commune ». C'est une victoire pour Satan. Une marque dans le temps qui nous indique qu'on nous sommes mûrs pour une intervention divine.

Car les habitants de la maison commune sont bel et bien soumis à Satan. « «Beaucoup de ficelles invisibles dans la tech nous agitent comme des marionnettes»... Ancien ingénieur de Google, Tristan Harris dénonce les pratiques de son ancien employeur et des grands groupes de la Silicon Valley. Il exhorte les chefs d'États et citoyens à exercer un contre-pouvoir contre leur influence nocive.» (lefigaro.fr).

La marque de la bête. Elle est là. Pas besoin de puce électronique. Le téléphone intelligent laisse sa marque directement sur votre esprit, votre mentalité, vos habitudes, votre comportement. La technologie lié à votre compte de banque est cette marque avec laquelle vous ne pouvez plus acheter ni vendre (surtout après l'effondrement financier mondial imminent).

Il faut se dissocier de la bête comme Saint Jean nous l'a indiqué dans l'Apocalypse, ne pas avoir la marque de la bête sur son front et sa main, c'est à dire (n'oublions pas que cette une guerre de l'esprit qui se joue, votre âme étant le trophée) ne pas adhérer et ne pas adorer le système de mode de vie et de pensée de la civilisation de la bête. La marque sur la main droite symbolise l’humain qui adhère et sur le front elle symbolise l’humain qui adore.

Et la Vierge Marie a toujours proclamé que la seule façon de contrer la bête est par la prière. Le silence est d'Or. Satan le sait et bombarde l'esprit constamment via sa technologie.

Les signes pour ceux qui demeurent fidèles dans leurs esprits et leurs coeurs ne manquent pas conformément aux avertissements de NSJC. Après Hawaï, c'est au tour du « volcan de feu » de cracher sa lave et donner à cette région du Guatémala des airs de Pompéï (voir zerohedge ici et ici).

Le chaos s'installe au niveau géopolitique. On l'a constaté avec la réunion du G7 en fin de semaine. La zizanie s'installe en occident et Trump fait bande à part. Pendant que ce dernier joue au « démolisseur » cite LaPresse, Poutine et Xi Jiping solidifient leur alliance (lapresse.ca).

« C'est le temps de deux empereurs » cite la prophétie de Jean XXIII  « La Foudre en plein Jour », tout comme l'Église n'a plus de Père. Nous sommes proche de ce moment.

La foudre ou « Grand Éclair à l'Orient » pourrait être en Iran, en Corée du Nord, ou dans la région des îles contestées de la Mer de Chine... Sans avertissement.

Gardons en mémoire la parabole des dix vierges et réfléchissons à ce que nous faisons de nos talents.

Mai 2018

29 mai

Il semble bien que le signal a été donné par l'élite pour son assault final en vue de l'établissement du système du nouvel ordre mondial.

Avez-vous remarqué que tout est concentré dans un laps de temps très court?

Établissement de l'ambassade américaine à Jérusalem, Macron qui annonce la formation d'une armée mondiale de 10 nations, retrait des américains de l'accord nucléaire iranien, déstabilisant ainsi les alliés de l'alliance transatlantique, annonce du nouveau plan de paix américain Israël-Palestine imminent, implosion de l'Europe par une dictature à Bruxelles qui force, à l'encontre de la volonté du peuple pour une nième fois, l'imposition d'un premier ministre italien issue des banksters encore une fois, scandale de corruption financière en Espagne...

En conséquence, le dollar américain monte (c'est voulu), ce qui met de la pression sur l'Euro, et sur les pays pauvres qui payent leurs dettes au FMI en dollars américain.

Le prix du baril de pétrole monte (c'est voulu), ce qui met de la pression sur les emplois dépendants du pétrole comme les taxis et les cammionneurs, semant le chaos par des grèves qui paralysent l'économie (exemple au Brésil).

Les obligations des États super endettés (ce qui est la majorité) montent et atteignent le taux critique des 3% d'intérêts, ce qui veut dire que plusieurs d'entres eux ne pourront plus rembourser puisque le produit intérieur brut est inférieur à ce 3%.

L'histoire se répète. Devant l'impossibilité de rembourser, le monde a besoin d'une guerre selon l'élite, ce qui suspend les paiements des pays, tout en enrichissant ceux qui vendent des armes, et achètent tout à rabais pendant le chaos... Soit cette même élite.

La crise financière mondiale tant annoncée depuis 2008 semble au coin de la rue.

Tout ce qui est bâtit sur du sable tombera. Babylone est sur le bord du gouffre.

Qu'est-ce qui est important? L'argent ou l'âme? Ce qui est bâtit sur le sable, ou ce qui est bâtit sur le roc?

23 mai

Babylone la grande, la Terre comme y faisait référence par NSJC via Maria Valtorta, est sur le point de tomber.

Physiquement, elle ventile de plus en plus. L'exemple le plus frappant est le volcan Kilauea à Hawaï.

Économiquement, il y a guerre. Guerre menée principalement par l'axe anglo sioniste enver l'Iran et par ricochet envers l'Europe, en fait envers tous ceux qui contrecarrent le plan de l'élite. En fait nous assistons à la dernière bataille pour le partage du gâteau décrit par Pierre Hillard. Même l'Allemagne s'aligne un peu plus avec la Chine et la Russie. À croire que Poutine gagnera son pari (si ce n'est celui de l'élite) de créer une alliance eurasienne, de Lisbonne à Vladivostok. Mais pour l'instant, l'Italie inquiète. C'est la faillite tout comme en Argentine et au Vénézuéla. Les banques sont exposées au crédit toxique et l'effet domino est à craindre.

Il y a guerre au Moyen-Orient et en Ukraine. Cela on le sait. Même la Suède s'y prépare en envoyant un livret sur « quoi faire en cas de guerre » à ses citoyens.

Il y a guerre au niveau spirituel. C'est évident même si nous n'y voyons que le résultat temporel avec la débandade au Vatican.

Jean XXIII lui prophétise la chute des deux Babylone représentant le pouvoir politique temporel (les Nations-Unies) et le pouvoir spirituel (Vatican).

Le « Grand Éclair à l'Orient »  et « Foudre en plein jour » sont à nos portes... Un décès à l'Orient et un autre au sud de Luther?

La rumeur concernant le décès du prince saoudien coure toujours. Le président éthiopien dit l'avoir rencontré mais les photos misent dans les médias sont datés bien avant l'attentat.

Charles Gave, dans son dernier papier qui décrit le mal profond des élites, est très inquiet de la situation aux États-Unis avec l'élection de mi-mandat qui s'en vient ... « Bataille entre Trump et l’État profond aux USA... En revanche, plus on se rapprochera de l’élection, plus je craindrais pour la vie de monsieur Trump. Il est en train de défier des gens que rien n’arrête. S’il n’est pas assassiné, alors la VRAIE présidence Trump commencera en novembre 2018. » (insolentiae.com) .

21 mai

La famille. La Sainte Vierge et les puissances célestes ont toujours proclamé que la destruction de la famille menait au chaos et à la grande apostasie.

Nous vivons cette époque où cette génération de jeunes n'ont absolument, ou presque, aucune idée de la présence de l'Esprit en eux, suite logique des pertes de valeurs spirituelles qui étaient enseignées jadis par la famille.

Le nouvel esprit qui les anime n'est autre que l'humain hyper divinisé qui montre son image à plusieurs têtes via la technologie moderne prophétisée dans plusieurs apparitions célestes.

L'image. L'illusion parfaite.

On nous en a mis plein la vue en fin de semaine avec le mariage royal à Windsor. Les élites suivent le plan qui leur est dicté et ils envoient le message via les médias. Travail réussi en ce 19 mai. Ce n'est pas un hasard.

Juste avant la célébration de la Pentecôte... qui fut donc éclipsée. Au même jour que l'apparition de Notre-Dame des 7 douleurs en 1853. Juste avant la célébration de Marie Mère de l'Église du 21 mai.

Mariage royal sur damier maçonnique... « Là, ce n'était qu'exaltation du métissage, de la liberté de moeurs (la mariée est divorcée), et surtout de la "marche vers la modernité" entreprise par l'antique monarchie.  » (benoit-et-moi.fr)

La bête est sur le point d'atteindre son apothéose. Elle vient de démontrer le triomphe de l'église protestante (la reine d'Angleterre en étant le chef), et elle est sur le point de le démontrer au Vatican, où François suit la même voie de liberté de moeurs et d'une église moderne.

Voir le résumé du quinquennat de François (benoit-et-moi.fr) :

... «Alors que jusqu'à présent, pour orienter le comportement des fidèles, l'Église se limitait à présenter une doctrine abstraite (la loi morale), et ensuite chacun devait s'arranger avec sa propre conscience pour appliquer les normes morales générales à la situation concrète dans laquelle il vivait; à présent, l'Eglise est invitée à ne plus laisser les hommes faire leurs choix seuls, mais à accueillir, accompagner, discerner et intégrer ... alors qu'avant, c'était la doctrine qui guidait une vie morale, à présent cette tâche est confiée au discernement... Il est inutile de déclarer que la doctrine n'est pas modifiée, lorsqu'elle ne sert plus à diriger notre vie. Le changement de paradigme la rend complètement insignifiante».

Ce sont les valeurs inversées, aboutissement de la destruction de la famille... Jumelée à la destruction de l'Église, accélérée depuis Vatican II.

Or, les deux vont se rejoindre le 14 octobre prochain. Car c'est maintenant la date officielle de la canonisation de Paul VI, et non le 28 octobre comme nous l'anticipions, puisque le Vatican laissait savoir que ce serait à la fin du synode des jeunes.

Alors?

C'est encore plus significatif puisque cela marquera la fin du jubilé centenaire de Fatima le13 octobre à midi, nous atteindrons officiellement 101 ans. Or, dans l'analyse du 28 avril sur la signification du 101, nous avions affirmé que la phase finale commençait effectivement le 13 mai, et que le 101 pointait probablement sur 2018. Le 101, c'est le passage, l'initiation.

Le synode des jeunes sera donc la dernière tentative pour séduire le petit reste des jeunes qui ont encore la foi. Comme le synode sur la famille, l'église proposera probablement une liberté de moeurs en conclusion.

« Humanae vitae » de Paul VI ( qui aura son jubilé (50 ans) le 25 juillet 2018, et qui avait été réaffirmé en 2008 par Benoît XVI) sera probablement mis à la poubelle et « renouvelé ».

Destruction de la famille. Destruction de l'Église. Passion du Christ. Passion de l'Église à son image.

Marie avait prévenu le 13 octobre 1917, avant le miracle du Soleil qui pointait sur les 3 jours des ténèbres de la fin des temps.

Les enfants ont vu ce jour là la Sainte Famille, puis Notre-Dame des 7 douleurs accompagnée de Jésus, et finalement Notre-Dame du Carmel.

Sans la famille, les 7 douleurs de l'Église. Or, l'apparition de N-D des 7 douleurs fut la première fois où la Sainte Vierge mentionne aussi précisément la fin du monde, de ce monde. Et le mont Carmel, il est juste à côté de la plaine de Mediggo, en Israël.

Le signe précurseur pour cette fin des temps est selon Jean XXIII la fuite du pape juste après le « Grand Éclair à l'Orient ».

« Ceci arrivera quand en Orient sera mort un chef ... »

Or, il y a une rumeur persistante que le prince saoudien serait décédé dans une attaque du 21 avril dernier au palais royal. Ce dernier n'a pas été vu publiquement ni dans les médias depuis, avec tout ce qui s'est passé au Moyen-Orient...

« Le Prince saoudien Ben Salmane a-t-il fait l’objet d’une tentative d’assassinat ? » (insolentiae.com).

10 mai

C’est fait, les États-Unis ont quitté l’accord sur le nucléaire iranien. Comme nous l’anticipions, il n’y a aucun hasard, Israël et l’Iran via ses positions en Syrie ont commencé à se lancer des missiles et des roquettes.

Le transfert de l’ambassade américaine à Jérusalem le 14 mai (en même temps que l’achèvement du cycle de 70 ans; voir analyse précédente) ne contribuera pas à une baisse de tension assurément.

L’Arabie Saoudite demande à avoir l’arme nucléaire, le Bahreïn a appuyé Israël… Bref comme dans la prophétie de Jean XXIII, c’est la guerre entre les fils de Mahomet et ceux de Fatima.

En mer de Chine, les chinois ont finalement installé des batteries anti-aériennes et des missiles sur les îles tant contestés par ses voisins, soulevant l’ire des américains et des japonais.

Ces îles sont peut être une autre piste pour la prophétie « Grand Éclair à l’Orient » puisque Jean XXIII parle de « l’Asie en flammes » dans la « Foudre en plein jour » qui est en fait le même événement prophétisé.

En parallèle à cette augmentation de la tension géopolitique, nous avons une accélération vers l’établissement de l’œcuménisme mondiale de l’église universelle grâce au pape François.

Déjà, « Luca Maria Negro, le président de la Fédération des Églises Évangéliques d'Italie » annonçait le 10 janvier sur net.it « que "2018 sera une année cruciale pour l'œcuménisme en Italie et dans le monde."

Pour appuyer cette affirmation, Negro dit que cette année, un Tavolo permanente di consultazione (Conseil permanent de consultation) avec des catholiques, des protestants et des orthodoxes sera fondé en Italie. Negro n'explique pas pourquoi cela sera "crucial" pour l'œcuménisme dans le monde entier.

Anonimi della Croce répond à cette question : selon le blog, ce nouveau conseil est la commission secrète déjà existante qui travaille sur une messe œcuménique...

Monseigneur Ambrogio Spreafico de Frosinone, responsable de l'œcuménisme à la Conférence des évêques, a déclaré le 11 décembre à agensir.it que la base de cette nouvelle structure est que "personne ne peut dire qu'il est le seul possesseur de la pleine vérité ". Ceci est, cependant, une des revendications essentielles de l'Église catholique...» (gloria.tv)

Donc, après la visite oecuménique de Genève le 21 juin prochain, François ira à Bali, au sud de l’Italie, le 7 juillet, pour « une « journée de réflexion et de prière sur la situation dramatique du Moyen-Orient qui afflige tant de frères et sœurs dans la foi ».

Bari, « fenêtre sur l’Orient », résume le Vatican dans un communiqué, est un lieu symbolique des rapports entre Orient et Occident chrétiens puisque y sont conservées les reliques de saint Nicolas, patron de la Russie et très vénéré par les orthodoxes.

À cette « rencontre œcuménique pour la paix », telle que la définit le Vatican, le pape « entend inviter les chefs des Églises et des communautés chrétiennes de la région », a ajouté Greg Burke, directeur de la Salle de presse du Saint-Siège, sans préciser lesquels de responsables d’Églises seraient présents. » (africa.la-croix.com)

Et à n’en pas douter, le prochain synode des jeunes en octobre, dont la conclusion est déjà probablement écrite, en sera un aboutissant sur une victoire de l’œcuménisme puisque le pré-synode a retenu les intrants de  jeunes catholiques, protestants et athées. C’est le futur de l’église universelle et il faut adhérer à leurs demandes, au détriment de la vérité.

Mais cela ne date pas d’hier. C’est un plan à long terme qui arrive à son dénouement.

Déjà, en « 1980, le Cardinal Danneels avait déclaré qu’il était temps de trouver “un nouvel équilibre entre la loi et la miséricorde”. En clair, mettre la doctrine au second plan et la miséricorde au premier.

Tout ceci pose la question des “ententes” et des “complicités” qui jouent au sein de l’Eglise au moment d’un conclave où se joue le choix d’un successeur de Pierre.

En février 1996, Jean-Paul II, qui n’ignorait rien de ce qui se passait à Saint-Gall, semble prendre les devants. Il publie la Constitution apostolique “Universi Dominici Gregis” qui traite, entre autres points, de l’élection du souverain pontife… » (benoit-et-moi.fr)

D’ailleurs le cardinal Burke nous avertit encore et affirme que « l'assaut dévastateur contre l'Église vient même de "sa tête".

Les ennemis de l'Église se réjouissent de "l'assaut dévastateur en cours" contre l'autorité donnée à l'Église par Dieu, et qui proviennent de l'intérieur de son corps et "même de sa tête", a déclaré le cardinal Raymond Burke à Bratislava, en Slovaquie, le 27 avril.

S'exprimant lors du festival Bratislavské Hanusove Dni sur le mariage et la famille, il a souligné que les ennemis de l'Église ne reconnaissent pas publiquement leur joie afin que les gens [stupides] ne comprennent pas ce qui se passe " jusqu'à ce que la destruction soit terminée."
(gloria.tv)

Monseigneur Lefebvre nous avait mis aussi en garde (vidéo), avec le lancement de l'assaut final de Vatican II.

Avril 2018

28 avril

Fatima, du 13 mai 1917 au 13 octobre 1917.

En nous référant au concept de jubilé, la cinquantième année est l’année de la libération, dans l’Ancien Testament par la libération de l’esclavage, pour le Nouveau Testament, par la libération des péchés, symbolisée à une certaine époque par les indulgences.

Nous sommes sur le point d’entrer dans la clôture du jubilé centenaire de Fatima, soit l’atteinte des 101 ans le 13 mai prochain. C’est un compte à rebours. Les portes se ferment.

Pour la franc-maçonnerie, le 101 représente les portes de l’initiation, avec les deux colonnes de chaque côtés, avec au centre le Saint des Saints ou le champ sacré caractérisé par le 0 ou le cercle du compas.

La Vierge Marie a donné la signification spirituelle dans ses 101 larmes versées à Akita au Japon en 1973.

Ce chiffre est relié au passage du chapitre 3, verset 15 du livre de la Genèse.

« Il y a une signification au chiffre 101. Il signifie que le péché est entré dans le monde par une femme et c'est par une femme que viendra le salut. Le zéro entre les deux 1, représente le Dieu éternel qui est de toute éternité jusqu'à l'éternité. Le premier 1 représente Ève et le deuxième, la Vierge Marie. »

« Le Père Yasuda, le directeur spirituel de Sœur Agnès, commenta que ce passage de la Genèse s'appelle le Protévangile et est considéré comme la première lueur du salut, la première promesse d'un Sauveur, faite par Dieu. C'est aussi le premier verset de la Bible à faire allusion à l'Immaculée Conception de Marie, qui ne fut jamais sous la domination de Satan. »

Donc en plus de pointé sur 2018 (1917+101 ans), tout indique que le temps du Salut entre dans sa phase finale, le 13 mai prochain.

Ce n’est probablement pas un hasard, mais tout est soudainement à la réconciliation du côté de la Corée du Nord, probablement avec la menace des chinois à l’endroit du président lors de sa visite il y a deux semaines. Mais la haute hiéarchie chinoise fait partie du plan mondialiste... Et tous doivent rentrer au bercail, incluant Kim Jong-un.

Et comme on l’a constaté, les flammèches entre Israël et l’Iran augmentent…

Le 26 avril, le ministre de la défense israélienne déclare que le régime iranien en est à ses derniers jours (zerohedge.com).

Cette même journée, le commandant de la marine iranienne menace de couler les vaisseaux américains, créant une « situation catastrophique » si le président américain ne renouvelle pas l’accord sur le nucléaire. (zerohedge.com)

Le lendemain, « le chef d’état-major des Forces armées iraniennes, Mohammad Baqeri, a déclaré que le régime israélien était loin de barrer la route à la nation iranienne. » (presstv.com)

Or, le 12 mai prochain, le président américain mettra probablement un terme à l’accord nucléaire.

Le lendemain, la première porte du jubilé centenaire de Fatima sera close et annonce le compte à rebours les 13 du mois comme en 1917 jusqu’au mois d’octobre, où nous verrons la canonisation de Paul VI et le synode des jeunes.

N’est-ce pas ainsi que l’on souligne temporellement la fin d’un jubilé au Vatican et dans les églises, en fermant la porte sainte?

Puis le 14 mai, ce sera la célébration de la première année de consécration de l’Emmanuel, qui rappelons nous, avait fêté cette victoire devant l’œil qui voit tout de la pyramide du Louvre…

Et ce sera la fête aussi dans tout Israël qui célébrera les 70 ans de son existence.

Or, selon Saint-Augustin, le 70 est le nombre correspondant à la totalité d'une évolution où un cycle évolutif étant complètement achevé.

Le 101 représente donc vraiment un passage avec comme finale le 13 octobre, jour du miracle du Soleil à Fatima, jour du début des 100 ans donné à Satan par NSJC relaté par Léon XIII en 1884 (1884 + 33 ans du Christ = 1917), donc 101 ans en octobre 2018, tout comme la révolution bolchevique d’octobre 1917 (peu après le dernier avertissement de la Vierge Marie du danger de la Russie), tout comme la franc-maçonnerie jubilait à Rome le soir du 16 octobre 1917…

« Lorsque les francs-maçons commencèrent à se démener de plus en plus effrontément et qu’ils eurent dressé leur étendard sous les fenêtres mêmes du Vatican, cet étendard où, sur un fond noir, Lucifer foulait sous ses pieds l’archange Michel, lorsqu’ils se mirent à distribuer des tracts invectivant contre le saint Père, l’idée se fit jour de fonder une association ayant pour but de combattre les francs-maçons et d’autres suppôts de Lucifer …

À l’occasion du deuxième centenaire de la fondation de la maçonnerie moderne, en cette année 1917, les francs-maçons se livraient à Rome-même à de sacrilèges parodies...

En 1917, les francs-maçons qui s’exhibaient à Rome avaient aussi des banderoles proclamant : « Satan doit régner au Vatican. Le pape sera son esclave ! » (leblogdumesnil.unblog.fr)

Voilà. Nous y sommes.

« … Les cinquante dernières années ont été marquées par l’activité de « théologiens mauvais et hérétiques » afin de conquérir le pouvoir. Et il conclut : « Maintenant, ils l’ont conquis »…

C’est ce qu’a déclaré Monseigneur Antonio Livi, ancien Doyen et Professeur à l’Université du Latran à Rome, anciennement incardiné dans l’Opus Dei à Gloria.tv dans une interview exclusive.

Le Pape François avait été élu pour effectuer une « réforme au sens Luthérien ».

Selon Livi, dans la nouvelle église Luthérienne à venir, le Pape, les Évêques et les Prêtres ne seront plus une expression du sacré mais de la politique…

(Note: comme nous l'avons souvent affirmé, les deux bêtes, politique et religieuse doivent fusionner)

Sur la base de nombreux témoignages historiques, Mgr Livi est « absolument certain » que l’élection du Pape François a été orchestrée...

Mgr Livi fait remarquer qu’un hérétique connu comme le Cardinal Kasper a été choisi par le Pape François comme l’inspiration principale pour le Synode de la Famille. Pour Livi, c’est une autre indication que l’élection de François a été une grande mise en scène qui conduira finalement à la reconnaissance de Luther et à la création d’une Messe sans Consécration. Selon Livi, cette révolution était déjà prévue au début des années soixante.

Monsignor Antonio Livi, a dénoncé une persécution contre lui et tous ceux qui ne s'alignent pas sur la « dictature » du relativisme « qui gouverne l'Église actuelle ». »(dieuetmoilenul.blogspot.ca)

Œcuménisme, nouvelle messe, élimination de la présence réelle… C’est là l’aboutissement de cette papauté. Préparer la table pour l’antéchrist.

25 avril

L’invasion russe et la fuite du pape.

Comme nous pouvons le constater, la situation en Syrie semble se stabiliser avec la victoire des forces syriennes sur les rebelles grâce à la Russie et l’Iran, ce qui confirme une partie de la prophétie « La foudre en plein jour » car l’idole abattue, Daech et son leader, est pratiquement éliminé de la carte. 

« de l'Orient la foudre en plein jour, quand l'idole sera abattue et les mangeurs de cœurs se seront dispersés. Quand l'Islam sera divisé, et les fils de Mahomet lutteront contre les fils de Fatima, les plus secrets, de l'Asie en flammes, parmi ces derniers, avec un nouveau visage, l'homme à la tunique jaune sera reconnu.  Les fils de Mahomet vaincront, le nom de Fatima sera reconsacré, et le sang du cruel baignera le désert. »

Puisque Daech n’est plus le problème au Moyen-Orient, toute l’attention va vers Israël.

Israël a attaqué directement une base aérienne syrienne où des iraniens ont été tués.

L’Iran est sur ses gardes. « Ce qui se profile en Syrie, c’est un affrontement entre Israël et l’Iran ». (lemonde.fr)

Devant ce fait, les russes ont signifié leur intention d’envoyer des missiles S300 en Syrie. Israël menace de les abattre.

Ce qui veut dire que la «Foudre en Plein Jour», ou, le «Grand Éclair à l’Orient» est imminent.

Et, « de la petite île de la Méditerranée partira le cri du nouveau chevalier. Et les bateaux aux fausses bannières seront coulés. Le premier jour d'Europe. »

Il est maintenant évident dans la prophétie qu’il y aura une attaque fausse bannière où des vaisseaux seront coulés, ce qui donnera le prétexte à la Russie pour envahir l’Europe via la trahison de l’Italie.

Les américains ont déployé le porte-avions Trumman et sa flotte pour la Méditerranée le 11 avril dernier.

Les deux axes sont engagés :  l’axe anglo-sioniste (OTAN) et les sunnites, et l’alliance russe, iranienne (incluant tous les chiites) et chinoise.
C’est la bête politique de l’Apocalypse.

Pour la bête religieuse, l'église universelle, si elle veut rassembler tous les humains, elle doit absolument éliminer la notion de pape pour finalement englober les orthodoxes et les protestants.

« Où croyez-vous fuir, maintenant que vous avez détruit les Églises et tué le dernier Père ? » confirme Jean XXIII.

Or, plusieurs prophéties confirment bel et bien que la fuite du pape de Rome est une conséquence de la destruction de cette dernière par une attaque les russes.

Marie Loli, visionnaire de Garabandal : « Je sais la date de l'avertissement, mais la sainte Vierge a dit ne le dire à personne... C'est quand la Russie de manière inattendue et soudaine attaquera et inondera une grande partie du monde libre.»
(Garabandal Der Zeifinger Gottes», Albrecht Wetter, p.131)

Anna Maria Taigi confirme:

«  Un jour viendra où le Pape enfermé au Vatican se trouvera comprimé comme dans un cercle de fer. Toute espérance humaine sera perdue et c’est alors que Dieu fera éclater, tout à coup, sa miséricorde…

Les cadavres tués aux environs de Rome seront aussi nombreux que les poissons charriés dans cette ville par un récent débordement du Tibre…

La religion doit être persécutée et les prêtres massacrés. Les Églises seront fermées, mais seulement pour un court laps de temps. Le Saint-Père sera obligé de quitter Rome. »

« Je frapperai le berger et les brebis seront dispersées" lit-on dans Zacharie 13, 7. Cela concernait le Christ, mais il a bien spécifié que l’Église subirait la même passion.

Des visionnaires de Fatima : « En 1917, fut révélée aux bergers de Fatima, la même révélation qu’eut le pape St Pie X quelques années auparavant, de façon encore plus précise : « Nous avons vu un évêque vêtu de blanc, que nous crûmes être le saint Père, fuir d’une ville en ruines et le pas vacillant » .

Or, François prend toujours plaisir à dire qu’il n’est que l’évêque de Rome… Et il est vêtu de blanc.

Et le schisme, et la grogne, sont d'actualité…

Le cardinal Leonardo Sandri au pape François derrière portes closes l’automne dernier: « Nous t’avons élu pour faire des réformes, non pour faire table rase de tout ».

« Le cardinal américain Raymond Leo Burke a remis en question, lors d’un colloque le 7 avril 2018 à Rome, l’autorité absolue du pape sur des questions de doctrine. L’événement était organisé par les milieux traditionalistes proches des auteurs des ‘Dubia’, qui s’opposent à certaines ouvertures exposées dans l’exhortation Amoris laetitia. (cath.ch)

« Allocution de Mgr Schneider au Symposium de Rome, le Pape n'est pas le « propriétaire » de la Vérité mais son « serviteur et vicaire » »
(dieuetmoilenul.blogspot.ca)

La destruction de Rome et la fuite du pape est bel et bien relié à l’avertissement de la Vierge Marie à Fatima concernant la Russie selon la prophétie politique #28 de Jean XXIII « Abraham et l’Italie »…

« Aujourd'hui Rome n'a plus ce nom. C'est un souvenir et ses palais sont au Nord. Ici les ruines, ruines des hommes et des choses. Abraham est fils et père de l'Europe et ses frères sont ici. Sept chefs tués sur sept collines, avant la troisième Italie. Rebelle, ultime rebelle à l'Europe, liée par Sévère aux drapeaux rouges. Le serment secret sur le Janicule, le complot, puis le vent de la liberté. Frères parmi les frères. Quelqu'un pleure et prie dans la petite maison de Lorette. Le monde l'entend chaque nuit.»

Ou, aujourd'hui Rome est détruite, c’est un souvenir et le centre de la chrétienté est au Nord. L’Italie trahira l’Europe avec la Russie. La symbolique est représentée par les 7 chefs européens qui seront trahis par le serment secret sur le Janicule. Le Janicule est la 8ème colline de Rome.

Nous avons beaucoup discuté de la symbolique du 7 et du 8 en mars dernier.

Le 8 est le chiffre du Jugement d’abord, suivi de la Résurrection.

 « St Jérome, qui suit la 1ère Kabbalah de Moïse, après les 7 jours de la création, le 8ème jour est réservé au travail du Messie, et c’est pour cela que le Christ fait toujours ses miracles ( et son œuvre rédemptrice de la blessure du Cœur ) le jour du Shabbat, dont le fruit resplendit au 8ème jour ( sa résurrection )… La même Tradition juive fait dire qu'il y avait au Temple de Jérusalem huit portes dont la huitième ne doit s'ouvrir que pour le retour du Messie ». (du site du Père Nathan catholiquedu.free.fr)

Et parce qu’elle avait avertit des dangers de la Russie à Fatima, la Vierge Marie pleure dans la maison natale de Nazareth à Lorette parce que nous le l’avons pas écouté et nous n’avons pas consacrer complètement la Russie à son Cœur Immaculée.

C’est aussi la prophétie concernant le pape François qui devient plus claire en considérant la destruction de Rome:

« … Mikail et Jean descendront sur terre. Les urnes ouvertes dans les lieux secrets sous le trésor et seront découverts les pas du premier homme. Le grand frère d'Orient fera trembler le monde par la croix renversée sans les lis. Le nouveau Père ira vers lui mais laissera la Mère orpheline... »

Ou, c’est le temps de l’Archange Michel et de l’Apocalypse de Jean. La basilique St-Pierre sera complètement détruite, ce qui ouvrira les urnes/tombeaux de la crypte, et le tombeau de Saint-Pierre sera à découvert. Suite à la fuite de François, le nouveau pape par intérim sera assassiné par le grand frère d’Orient ou son entourage.

Nous avons le même indice dans la prophétie concernant Benoît XVI :

« Marie Très Sainte, fille et mère de Dieu, maîtresse du temps futur, bats le rappel de tes fils dans les campagnes, pour qu'ils abattent les deux Babylone. Et que la Mère soit Une, comme toi tu es unique. La terre détruira le ciment et de terre sera, Reine, ta nouvelle Église. Et sur la terre de blé, pour la faim de tes peuples, fleur sur son nouvel autel. Amen. »

Où Marie est appelée pour abattre la bête politique et la bête religieuse afin que l’Église renaisse. Il est spécifié que la terre détruira le ciment, ou que le centre de la papauté sera rasé, confirmant la prophétie de Pie X où la pape marchera sur les cadavres des ses prêtres, et aussi que les russes seront à Gênes.

Pierre Hillard l'a souvent répété (les temps sont mûrs) : nous assistons à une guerre mondialiste pour le partage du gâteau. Or, le président russe rêve d'une union eurasienne de Lisbonne à Vladivostok, la seule manière selon lui de faire face à l'axe anglo-sioniste. Ce qu'il ne peut avoir par la diplomatie, il ira le chercher par la force lorsque l'opportunité se présentera... Bientôt.

17 avril

« l’Église de Pierre doit s’approprier de son passé, sinon elle se creusera elle-même la tombe » confirme Pie XII. Il avait bien vu.

Et elle la creuse par son obsession de la pensée œcuménique, par cette mission suicidaire de François qui n’en démord pas.

« Depuis son élection, le pape François n’a cessé de promouvoir la plaine communion à chaque visite de la délégation du patriarcat œcuménique de Constantinople. L’évêque de Rome – l’appellation ne déplaît pas aux orthodoxes – évoquait, en 2013, l’urgence de rechercher l’unité entre les chrétiens à laquelle […] “nous ne pouvons pas renoncer”. En 2015, la pleine communion entre catholiques et orthodoxes était une de ses principales préoccupations. La miséricorde devait être en 2016 le critère des rapports entre les deux Églises. Le pape a évoqué le 27 juin 2017, les apôtres Pierre et Paul, qui avec leurs styles différents, ont témoigné de l’amour miséricordieux du Père en disciples de Jésus-Christ. Il en va de même pour les deux Eglises qui représentent “l’unité dans la diversité”. » (cath.ch)

Mgr Williamson nous met en garde et explique dans cette vidéo cette différence entre la pensée catholique, la vérité, et la pensée œcuménique, l’unité. La vérité dans l’unité, rien d’autre.

Cela résume bien où nous en sommes… Depuis la Ligue des Nations… jusqu’aux Nations-Unies.

L’erreur est là : si les religions sont réunis dans l’œcuménisme, l’Église sera plus forte pour faire face au monde moderne.

Mais, « l’œcuménisme a été une erreur terrible de Vatican II. Vatican II a été le désastre le plus terrible dans toute l’histoire de l’Église… Tout fiche le camp! »

Et la bête religieuse est toujours accompagnée de la bête politique.

Et cette dernière, il faut être aveugle pour ne pas constater qu’elle mesmérise les foules par les grands discours rassembleurs, pour ce monde illusoire de paix basé sur la divinité de l’humain.

Les 10 rois de l’Apocalypse sont à l’œuvre. Un a été choisi, Emmanuel Macron, fils spirituel des sionistes, qui selon eux fera triompher la fille aînée de l’Église dans sa mission via la fusion de la laïcité et de la religion.

N’est-ce pas lui et la France qui aussitôt après l’attaque de missiles sur la Syrie ont été mis à l’avant plan et ont mis sur la table une proposition de paix au siège des Nations Unies le 14 avril dernier?

Pas de hasard. Ce ne sont pas les américains ni les britanniques mais Macron et la France.

Nous l’avons toujours affirmé dans nos analyses, le « Grand Éclair à l’Orient » ne sera qu’un événement qui ne servira qu’à établir le nouvel ordre mondial politique et religieux (car la cible sera probablement l’Iran pour faire plier les chiites; puisque les sunnites ont déjà succombé au charme du libéralisme. Mgr Williamson y fait référence dans la vidéo ci-haut) où le choisi apportera la paix de l’humanisme.

Alors il faut le préparer pour qu’il soit accepter mondialement ce messie, en le faisant voir, avec non moins que deux interviews à la télévision cette semaine, avec des plans de vues bien montés devant le symbole franc-maçon de la tour Eiffel en arrière plan, comme on l’avait fait le 14 mai dernier à la prise de pouvoir en mettant Macron devant l’œil qui voit tout à la pyramide du Louvre.

Son fidèle lieutenant canadien, Trudeau, ce professeur d’art dramatique, mis lui aussi au pouvoir pour diriger les bons moutons canadiens vers le gouffre, est allé renforcer cette image aujourd’hui afin de promouvoir les valeurs libérales de l’élite en pleine Assemblée Nationale française.

« Trudeau présente sa recette pour combattre le cynisme aux députés français... Confrontées aux grands défis de notre époque, les démocraties libérales portent la responsabilité d’articuler une vision claire et convaincante de l’avenir auquel elles aspirent, du monde qu’elles espèrent bâtir. Il s’agit là du mandat que nous ont confié nos concitoyens… »

Voyez le discours. On fait croire aux concitoyens que c’est eux qui dirigent. Quelle illusion.

Et d’ajouter :

« Alors que de nombreux pays se définissent en s'opposant, le Canada, lui, s'affirme. Nous nous déclarons ainsi pour le commerce progressiste, pour la diversité, pour l'immigration, pour la protection de l'environnement, pour l'égalité des sexes, pour la règle de droit, pour la démocratie, pour l'égalité, pour la liberté. » (ici.radio-canada.ca)

On croirait entendre le pape François. Normal, les deux bêtes ont le même père, Satan.

Cela a au moins le mérite d’être clair… Pour ceux qui ont encore la capacité de voir et d’entendre…

L’élite est dans le sprint final. Le sentez-vous? Elle n’a pas le choix, le système économique mondial est sur le point de s’effondrer. Ils doivent agir.

D’où le mot d’ordre au Vatican également. C'est probablement pour cela qu'il n'y aura bientôt plus de pape. Mgr Williamson l'a bien défini. L'église universelle si elle veut rassembler doit absolument éliminer la notion de pape pour faire revenir au bercail les orthodoxes et les protestants.

15 avril

La grande Babylone est sur le point de s’écrouler.

Les deux Babylone la constituant doivent être détruites : le politique et la fausse église.

C’est là l’appel de Jean XXIII pour l’intervention divine de notre Sainte Mère.

À l’approche de l’anniversaire de naissance du pape Benoît XVI demain, et vu sa santé déclinante, il est temps de réviser la prophétie de Jean XXIII le concernant. (photo datant du 9 avril démontrant sa grande fatigue via benoit-et-moi.fr).

« Deux frères et personne ne sera le vrai Père. La Mère sera veuve. »

Nous avons la confirmation à la lumière des agissements de François que la Mère est veuve. Elle le sera encore plus avec la fuite de ce dernier et ce autour du 28 octobre prochain, aux 60 ans donnés par Saint-Paul comme signe de veuvage (soit depuis l’élection de Jean XXIII le 28 octobre 1958).

Il y a deux frères car Benoît XVI a été rétrogradé au titre de pape émérite, et il se tait dans le silence et la prière depuis 5 ans. Par contre, grâce à cela, c’est probablement lui qui retient le bras de Jésus via Marie.

François a refusé les habits et le titre de pape, et proclame qu’il n’est que l’évêque de Rome. C’est clair de ce côté.

« Les frères d’Orient et d’Occident se tueront et dans l’assaut tueront leurs enfants. »

L’actualité déborde de nouvelles qui confirment très bien cette prophétie.

« Alors le saint aux pieds nus descendra du mont et, devant la tombe du va-nu-pieds, éclatera le règne béni de la Très Sainte Vierge.  »

Il est tout de même curieux que le saint aux pieds nus soit associé au destin de l’Église. Nous l’avions identifié comme le dalaï-lama depuis longtemps (voir prophétie  de Jean XXIII concernant le pape Jean-Paul II). Associé donc à Jean-Paul II aussi puisqu'ils agissaient en parallèles.

Mais ce n’est pas surprenant car le dalaï-lama prône quand même un exemple de vie pleine de compassion. Mais son temps est fait. Il a basculé dans le camp de François après sa résignation comme chef politique du Tibet : «Chef spirituel, le dalaï-lama ne parle presque plus que de science ou d’éducation et affiche volontiers son scepticisme à l’égard des pratiques religieuses – «A quoi bon prier, parler du Ciel, il faut être dans l’action pour la paix», dit-il. (letemps.ch)

On le sait, le tombeau de Jean-Paul II est surveillé par une webcam 24 heures sur 24.

Il est situé dans la chapelle Saint-Sébastien de la Basilique St-Pierre depuis sa béatification le 1 mai 2011, mois de Marie, puisque ce dernier était très lié à Marie (voir sa prophétie).

Le règne bénie de la Sainte-Vierge éclatera donc devant son tombeau.

On pensait il y a quelques années que l’abandon du pouvoir politique était l’explication de la descente du mont du saint aux pieds nus.

Mais nous avons compris depuis l’abdication de Benoît XVI que nous avions deux prophéties qui avançaient en parallèles : Benoît et François.

Pour savoir si nous sommes proche de la réalisation de la prophétie, il faut que le saint aux pieds nus descende du mont . Nul doute maintenant qu’il est question du décès du dalaï-lama, qui vit à Dharamsala sur sa montagne.

Alors, qu’en est-il de ce côté?

Et bien, il semble que le pauvre homme est sur le point de succombé à son cancer de la prostate. Les dernières images donnent même à penser que ce cancer s’est répandu et qu’il est incurable. Tous ses événements et voyages pour 2018 ont été annulées.

« Le dalaï-lama se meurt » (artvoice.com; clique de la droite et traduire en français).

Il ne serait donc pas surprenant que son décès soit en 2018 et ce autour d’octobre ou du moins, très proche du décès de Benoît XVI.

Et c’est là que Jean XXIII nous avertis :

« Écoutez ses paroles.  Marie Très Sainte, fille et mère de Dieu, maîtresse du temps futur, bats le rappel de tes fils dans les campagnes, pour qu’ils abattent les deux Babylone.  Et que la Mère soit Une, comme toi tu es unique.  La terre détruira le ciment et de terre sera, Reine, ta nouvelle Église. Et sur la terre de blé, pour la faim de tes peuples, fleur sur son nouvel autel. Amen. »

Or, selon nos dernières analyses l’événement important qui pourrait tout faire basculer  est le décès de Benoît XVI, celui qui maintient encore l’Église par sa prière.

Cela pourrait être parfaitement synchronisé avec la tenue du synode des jeunes en octobre, ou encore plus invraisemblable encore, le 28 octobre prochain lors de la canonisation de Paul VI, forçant ainsi une cérémonie funéraire, éclipsant ainsi ce dernier.

Cette série d’événements aurait le mérite de réunir en même temps, morts ou vivants, les papes depuis Vatican II (sauf Jean-Paul I qui ne compte pas (voir analyse générale).

En effet, les tombeaux des papes Jean XXIII et Jean-Paul II ont été montés à l’étage depuis les cryptes. Or, la montée de Paul VI depuis la crypte sera le signal de la fin de Vatican II par un signe quelconque de la Vierge Marie… Et l’Avertissement à venir.

Car Paul VI saint, c’est la limite. C’est la consécration de la victoire de Satan avec Vatican II… Et son saint. Il ne lui manquera que son Pierre sur la chaise du pape.

Ici, il faut ouvrir une parenthèse, et examiner cet avertissement servi dans la prophétie concernant Pie XII:

« La troisième était dans le sein de la Mère depuis toujours, ennemie de la Mère et du Père.
Les lettres de Barcelone parleront un jour d'un silence chargé d'action et le douzième sera saint et plus saint que lui jamais on ne verra.
Ce jour sera celui de la mort du comte qui fut roi à Barcelone.
Les lis tomberont, rouges de sang. Mais les œillets ne seront pas immaculés. Tristes jours quand le fou sera saint. Erreur dans les siècles, secret.
Le Père de la Mère sera seul et aura des épines.
Le fils de la troisième tête s'en ira de Rome dans les brumes. Mais il reviendra diviser… »

Ou, la troisième tête, la franc-maçonnerie, était dans le sein de l’Église depuis toujours, ennemie de l’Église et du pape. Le fils de la troisième tête, le cardinal Montini, s’en ira de Rome dans les brumes, au nord, mais il reviendra diviser, en tant que pape, et aujourd’hui en tant que futur saint.

Il y a même peut-être une allusion à cette future canonisation de Paul VI avec le lien aux derniers temps (vision de Pie X où le pape devra fuir en passant sur les cadavres de ses prêtres; et il a vu les russes à Gênes) avec le jour où le « fou sera saint ». Il est spécifié que cela sera une erreur.

Or, le fou c’est celui qui a vu la fumée de Satan qui était entrée mais qui n’a rien fait pour la contrer. C’est celui qui a au contraire a continué de détruire l’Église et la messe faisant ainsi une brèche dans la digue qui protégeait l’humanité.

Et le fou est lié à un secret, et la prophétie de Paul VI commence bien par ce secret, soit son appartenance à la franc-maçonnerie, et à l’axe sioniste avec son Éphod qu’il reçu en échange de son anneau papale et sa croix pectorale au siège des Nations Unies des mains mêmes du secrétaire générale, lui-même de haut rang maçonnique.

Pas étonnant donc que c’est le seul pape visé aussi négativement par les prophéties de Jean XXIII.

ET, c’est le cardinal Montini qui a écrit le discours d’ouverture de Vatican II pour Jean XXIII. Le fou était en action dès le tout début, pour détruire la messe, et créer l’église universelle.

« discours d’ouverture de Vatican II du 11 octobre 1962, préparé et rédigé par l’archevêque de Milan, Montini (Témoignage de Mgr Colombo, publié par Juffè, Paul VI, p.129), mais prononcé par Jean XXIII ; un discours qui a ouvert les portes. Note : (Pendant une réception donnée par le Card. Suenens pour des hôtes non catholiques, le Directeur de la ‘Foundation Trust’ anglaise, Michel Harper, déclara : « Jean XXIII a ouvert la fenêtre, mais Paul VI a ouvert la porte ! ») à toutes les nouveautés. En effet, le Message au Monde du 30 octobre 1963, voté par acclamation, fut un signal de victoire de l’esprit nouveau. »

«Alors que tout à l’opposé, le programme de Paul VI était de provoquer le naufrage du Règne de Dieu par un œcuménisme universel de foi en l’homme, et d’un culte de l’homme qui mène forcément à un humanisme déiste au service de l’ONU maçonnique…
La religion de Dieu comprend aussi la Religion révélée, la seule vraie. La religion de l’homme, au contraire, considère comme un contresens une Religion révélée qui obligerait tous les hommes, car elle dépend de l’homme, bien plus, elle est créature de l’homme.»

« La Réforme Liturgique, voulue par Paul VI et réalisée avec la contribution et à la satisfaction des théologiens protestants, a produit des dommages extrêmement graves pour la foi. » (Cardinal Joseph Ratzinger; futur Benoît XVI)

… En effet, ce n’est pas par hasard que Paul VI a inclus dans le ‘Consilium’ chargé de la réforme liturgique, jusqu’à six membres protestants, qui représentaient le ‘Conseil Mondial des Églises’, c’est-à-dire : L’Église d’Angleterre, l’Église luthérienne et la Communauté protestante de Taizé. Voici les noms de ces membres protestants qui ont collaboré à l’élaboration du ‘Novus Ordo Missæ’ : Georges, Jasper, Sephard, Konnet, Smith et Thurian. Parmi eux, deux anglicans (l’un Anglais, l’autre Américain), un membre du Conseil Mondial Luthérien ; un autre, membre du Conseil Mondial des Églises, et deux autres luthériens de Taizé. (Le Pape et les pasteurs le 10 avril 1970) »

Plus de détails sur Paul VI avec les écrits de Don Luigi Villa ici et ici.

Ironiquement, Pie XII n’est pas encore saint, faute de miracle, alors que Jean XXIII a été canonisé sans miracle, et que les deux nécessaires à Paul VI sont très douteux, inventés.

En fait, c’est l’axe sioniste qui bloque Pie XII en tant que saint et plus saint que jamais.

« Faute de miracle, la canonisation de Pie XII est retardée »  (fr.aleteia.org).

« Nous savons à présent que le prudent silence de Pie XII face aux atrocités nazies cachait bien des choses. Mais sa béatification semble pour l’instant bloquée pour des raisons... métaphysiques. Le pape François a évoqué le miracle manquant. En effet, en temps normal, deux miracles doivent être attribués à tout candidat à la canonisation. Pourtant le Saint-Père avait su se montrer plus souple pour la canonisation de Jean XXIII… mais il ne pesait pas sur le bon pape Roncalli de suspicions des médias ou des polémistes sur son incapacité à protéger les juifs pendant la Deuxième Guerre mondiale. Pie XII a ouvertement choisi le silence, ce qui explique les controverses soulevées par son procès de canonisation.» (famillechretienne.fr)

« La cause de béatification est ouverte. Je suis informé. Mais il n’y a pas eu de miracle, et on ne peut donc aller de l’avant. Un miracle est nécessaire”, a déclaré le souverain pontife, lors d’une séance improvisée de questions-réponses avec des journalistes à bord de son avion du retour… » (lemondejuif.info).

Pourtant… Des témoignages à la tonne de rabbins, de juifs et de non juifs confirment le contraire depuis des décennies (voir livre de Don Luigi sur Pie XII).

Mais cela ne saurait tarder… Et vous ne saurez pas surpris. Les archives du Vatican sur Pie XII devraient être ouvertes en octobre 2018!

« Les archives du pontificat de Pie XII (1939-1958) pourraient être ouvertes « d’ici un an » a confié, jeudi 12 octobre (2017),… »
(la-croix.com)

Quant aux lettres de Barcelone, c'est codé, comme toute prophétie. D'ailleurs Louis XIII a reçu le titre de compte de Barcelone et cela pourrait venir de la succession de la monarchie française. On ne sait.

Fermons la parenthèse et retournons à Paul VI.

Puisque ce dernier a eu son jour de paix à sa cérémonie funéraire en 1978, on sait d’avance que la canonisation devrait causer problème…

Jean XXIII : « Tu auras un jour de paix, un seul. Puis tu devras t'en remettre au pacte. Les brumes. »

Il y a toujours aussi cette allusion aux brumes, soit Milan, le nord de l’Italie, et cela ne désigne que Paul VI ou le cardinal Pietro Parolin, qui, nous anticipons, sera assassiné à la fuite de François.

« Mais le jour où le Père qui viendra après lui des brumes sera frappé, même sa voix sera entendue dans la tombe. Le Père mort ouvrira le septième sceau. Pour lui je demande pardon.»

Donc soit Paul VI, ou soit Pietro Parolin ouvrira le septième sceau.

Or selon l’Apocalypse… « Et quand l'Agneau eut ouvert le septième sceau, il se fit dans le ciel un silence d'environ une demi-heure. »

C’est cette trêve, l’Avertissement, au milieu de la semaine de Daniel, que nous anticipons pour décembre 2018.

Jésus dans une catéchèse de Maria Valtorta rapporte que ce « sera alors le temps de mon Royaume de la Terre. Il y aura donc une trêve dans les crimes démoniaques pour donner le temps aux humains de réentendre les voix du ciel. Une fois écartée la force qui déchaîne l’horreur, de grands courants spirituels descendront comme des chutes de grâce, comme des rivières d’eaux célestes, pour dire des paroles de Lumière… Mais les hommes resteront sourds,.. Lorsque la dernière tentative sera achevée, Satan viendra pour la dernière fois et il trouvera des disciples aux quatre coins de la terre, et ils seront plus nombreux que les grains de sable de la mer. »  (maria-valtorta.org)

Sainte Catherine Emmerich avait eu cette vision de l’Avertissement, en décembre d’ailleurs, lors de la fête de l’auteur de l’Apocalypse… Et le pape était absent dans sa vision, confirmant la fuite de François en sorte.

«Le 27 décembre, jour de la fête de saint Jean l’Évangéliste, elle vit L’Église romaine brillante comme un soleil. Il en partait des rayons qui se répandaient sur le monde entier : Il me fut dit que cela se rapportait à l'Apocalypse de saint Jean, sur laquelle diverses personnes dans l’Église doivent recevoir des lumières et cette lumière tombera tout entière sur l’Église».

«Le Pape n'était pas dans l’Église. Il était caché...«Je crois que ceux qui étaient dans l'Eglise (ceux qui faisaient encore partie de la véritable église par leur attachement secret au Pape invisible ?) ne savaient pas où il était. Je ne sais plus s'il priait ou s'il était mort, mais je vis que tous les assistants, prêtres et laïques, devaient poser la main sur un certain passage du livre des Evangiles et que sur beaucoup d'entre eux, descendait comme un signe particulier, une lumière que leur transmettaient les saints apotres et ls saints évêques. Je vis aussi que plusieurs ne faisaient cela que pour la forme»… »

Pendant que le monde était en guerre dans la région de la Syrie?

Anne Catherine Emmerich a vu aussi: « J'ai appris, par une vision, que vers la fin du monde, une bataille sera livrée contre l'Antéchrist, dans la plaine de Mageddo»

Et ils sont tous rassemblés dans cette région.

Et le fou deviendra saint le 28 octobre.

«Il y a autour de moi des novateurs qui veulent masquer la chapelle sacrée, détruire la flamme universelle de l’Église, rejeter ses ornements, procurer le remords pour son passé historique. Hé bien, j’ai la conviction que l’Église de Pierre doit s’approprier de son passé, sinon elle se creusera elle-même la tombe.
Un jour viendra où le monde civilisé reniera son Dieu, où l’Église doutera comme Pierre a douté. Elle sera tentée de croire que l’homme est devenu Dieu, que son Fils n’est qu’un symbole, une philosophie comme tant d’autres, et dans les églises, les chrétiens chercheront en vain la lampe rouge où Dieu les attend, comme la pécheresse qui cria devant la tombe: “Où l’ont-ils mis?”».

Pie XII

11 avril

«Soyez dans la joie et l’allégresse»!

C’est fait. C’est publié. François a fait son appel.

« Gaudete et Exsultate » ou l’appel à la sainteté…

Dans le monde contemporain!

Pourquoi ce sujet? Pourquoi publié en ce 9 avril? Pourquoi donc avec « le monde » contemporain?

Jésus a proclamé devant l’autorité suprême de l’époque, Rome, représenté par Pilate, que son royaume n’était « pas de ce monde », affirmant par le fait même que nous ne sommes pas du monde, que l’Église n’est pas ce ce monde.

Mais à quelle « sainteté » fait-il allusion?

Pour comprendre cet appel à la « fête », à cette réjouissance à venir, il faut remonter dans le temps tout en se rappelant encore une fois que nous sommes dans le jubilé des jubilés de Satan (voir analyse du 29 mars) depuis le 21 novembre dernier.

Car en réalité, c’est à la fête de l’humain divinisé que nous sommes invités, bien averti à l’avance de se méfier du chiffre de la bête, le 666, chiffre de l’homme divinisé (le 6ème jour de la création dans la genèse; Adam), qui singe la trinité divine.

Pie IX le savait (grâce surtout aux apparitions de La Salette où la Vierge avait averti que les démons seraient relâchés). Il craignait ce monde dont nous sommes à l’apogée aujourd’hui.

Car avant de déclarer le jubilé extraordinaire du 8 décembre 1865 pour contrer l’ennemi (voir analyse du 17 mars), il a publié intentionnellement, le 8 décembre 1864, son encyclique « Quanta Cura » accompagné de son syllabus « complectens præciuos nostræ ætatis errores... » ou « Recueil renfermant les principales erreurs de notre temps qui sont signalées dans les allocutions consistoriales, encycliques et autres lettres apostoliques de Notre Très Saint-Père le pape Pie IX ».

Un syllabus est un recueil destiné à rappeler les questions tranchées par l’autorité papale. Il est notamment considéré comme une condamnation de la séparation de l'Église et de l'État.

Quelques paroles de Pie IX :

« ... ils osent enseigner que « la perfection des gouvernements et le progrès civil exigent absolument que la société humaine soit constituée et gouvernée sans plus tenir compte de la religion que si elle n'existait pas, ou du moins sans faire aucune différence entre la vraie religion et les fausses. »

« Quand la religion est bannie de la société civile, quand la doctrine et l'autorité de la révélation divine sont rejetées, la vraie justice ou plutôt la vraie notion de la justice et du droit humain s'obscurcit, se perd, et la force matérielle prend la place de la justice et du vrai droit. Qui ne voit, qui ne sent très bien qu'une société soustraite aux lois de la religion et de la vraie justice ne peut avoir d'autre but que d'amasser, d'accumuler des richesses et, dans tous ses actes, d'autre loi que l'indomptable désir de satisfaire ses passions et de se procurer des jouissances ? Voilà pourquoi les hommes de ce caractère poursuivent d'une haine cruelle les ordres religieux, sans avoir égard aux immenses services rendus par eux à la religion, à la société et aux lettres. Non contents de bannir la religion de la société, ils veulent l'exclure de la famille. Enseignant et professant la funeste erreur du Communisme et du Socialisme, ils affirment que « la société domestique ou la famille emprunte toute sa raison d'être du droit purement civil et, en conséquence, que de la loi civile découlent et dépendent tous les droits des parents sur les enfants, même le droit d'instruction et d'éducation ». Tous ceux qui ont entrepris de bouleverser l'ordre religieux et l'ordre social, et d'anéantir toutes les lois divines et humaines, ont toujours fait conspirer leurs conseils coupables, leur activité et leurs efforts à tromper et à dépraver surtout la jeunesse. Voilà pourquoi le clergé régulier et séculier, malgré les plus indubitables et les plus illustres témoignages rendus par l'histoire à ses immenses services est, de leur part, l'objet d'atroces et incessantes persécutions, et pourquoi ils disent que « le clergé étant ennemi du véritable et utile progrès dans la science et la civilisation, il faut lui ôter l'instruction et l'éducation de la jeunesse » …

« Gaudium et Spes  »

Paul VI, 8 décembre 1965, date de jubilé, clôture du concile Vatican II et  publication de « Gaudium et Spes  » ou « Joie et Espoir ».

C’est l’un des des principaux documents de l'Église catholique issus de Vatican II.

Paul VI fait donc entrer l’Église dans ce monde matérialiste, socialiste et communiste. Pourtant la Sainte Vierge avait averti à Fatima de se méfier.

 « L'Église tremble et tes lettres la secouent inutilement. » (prophéties Jean XXIII concernant Paul VI).

C’est pourquoi  « Gaudium et Spes »  a été l’objet d’une attention toute spéciale dans le monde entier.

Pour la première fois il y avait un rapprochement intentionnel de l’Église avec les réalités matérialistes terrestres lors d’un concile (Jean XXIII avait tout de même commencer le processus avec son encyclique « Pacem in Terris »).

« L'élaboration de la constitution pastorale Gaudium et Spes fut difficile et marquée par de vifs débats. Rédigé à partir d'une thèse faite sur la base des archives du Saint-Siège, l'ouvrage de Giovanni Turbanti, Un concilio per il mondo moderno: la redazione della costituzione pastorale "Gaudium et Spes" del Vaticano II, retrace dans le détail le chemin par lequel les rédacteurs ont progressé à partir du schéma initial, dit « Schéma XIII » pour parvenir au texte définitif… » (wikipedia)

Le 13, on le sait, c'est le chiffre de la purification. De là toute l'importance du schéma XIII.

Or, en référence à notre introduction, et a l’encontre de la clairvoyance de Pie IX, « Gaudium et Spes » propose la perspective suivante : l'Église est dans le monde sans être du monde

Or, Benoit XVI, lorsqu’encore cardinal nous avait mis en garde :

« Si l’on cherche un diagnostic global du texte [Gaudium et Spes], on pourrait dire qu’il est une révision du Syllabus de Pie IX, une sorte de contre-syllabus ... »

Comme on le mentionne ci-haut, il y a eu beaucoup de tractations au concile sur ce sujet à cause du schéma XIII. Sans entrer dans les détails, Paul VI avait du faire appel à homme d’expérience, Mgr Gérard Phillips, pour faire passer le cap au Schéma XIII, tient, le 8 avril 1965.

« Sur sa proposition, l’exposé (sociologique) initial décrivant l’homme dans le monde d’aujourd’hui est extrapolé comme préface au chapitre I, et devient un simple expositio introductoria. » (books.google.ca)

L’homme dans le monde d’aujourd’hui ou « Gaudium et spes » met donc l’humain au centre, le divinise, lui rend « sa dignité », avec toute la conscience morale qui l’accompagne (socialisme). C’est le 666 appliqué...

« La conviction grandit que le genre humain peut et doit non seulement renforcer sans cesse sa maîtrise sur la création, mais qu’il peut et doit en outre instituer un ordre politique, social et économique qui soit toujours plus au service de l’homme, et qui permette à chacun, à chaque groupe, d’affirmer sa dignité propre et de la développer » (GS 9).

... « Dans la vie économico-sociale aussi, il faut honorer et promouvoir la dignité de la personne humaine, sa vocation intégrale et le bien de toute la société. C’est l’homme en effet qui est l’auteur, le centre et le but de toute la vie économico-sociale » (GS 63).

Or, Mgr Gérard Phillips avait aussi oeuvré auparavant (acquérant ses lettres de noblesse pour Paul VI) sur la constitution dogmatique « Lumen Gentium » ou Lumière des Nations, publié on le sait le 21 novembre 1964, date du début du jubilé des jubilé de Satan (soit le 21 novembre 2017; voir analyse 29 mars).

« … l’autorité particulière qu’il s’était ainsi acquise allait être mise à la disposition des travaux de la Commission chargée de rédiger la constitution pastorale sur l’Église dans le monde d’aujourd’hui(books.google.ca)

Ici, il ne faut surtout pas oublier (voir analyse du 28 mars), que « Lumen Gentium »  a écarté Marie comme corédemptrice (c’est un moment clé de ces derniers temps). Elle a été éclipsée pour être intégrée dans la constitution, afin de la replacer dans une théologie plus vaste de l’Église.

« Lumen Gentium », c’est aussi le premier appel universel à la sainteté.

« On a sans doute sous-estimé cette notion, qui n’a pas provoqué de débats importants à l’époque. Pourtant, l’appel à la sainteté, qui devait être au départ lié à la vie religieuse, est devenu universel. » (la-croix.com)

Pourtant, cette semaine, ce sujet refait surface.

En cette année jubilaire satanique, François met le clou final et te dit (car il tutoie dans « Gaudete et Exsultate ») : ce monde contemporain peut te mener à la sainteté.

On le répète. Il y un plan, et ce depuis longtemps, et nous atteignons la finale.

« Désormais, on a compris qu'il y avait un ordre du jour à mettre en oeuvre - nous en avons parlé en plusieurs occasions - et il est mis en oeuvre graduellement, selon un tableau soigneusement planifié. On a commencé par dire que la doctrine ne change pas, mais que c'est seulement la pratique pastorale qui doit s'adapter au changement d'époque. A présent, comme nous l'avions prévu, on est passés à la deuxième phase: le renouveau pastoral ne suffit plus, il faut aussi remettre en discussion les questions doctrinales qui avaient été clarifiées de manière définitive.

Comment s'y prendre? La réponse est simple: «Il existe un développement de la doctrine».» (benoit-et-moi.fr)

« Je pense que l'église de François n'est pas déséquilibrée à droite ou à gauche, elle est déséquilibrée, c'est tout. Elle est déséquilibrée en faveur du sécularisme, de la justice sociale, des droits de l'homme, des pauvres, des immigrants et de l'égalité économique. L'Église de François a chargé le siècle sur ses épaules et pense qu'en le portant avec elle, en se l'appropriant, elle réalisera le royaume du Christ sur terre. C'est là, à mon avis, la principale rupture avec la doctrine et la tradition. Je n'ai pas de compétences techniques et je ne m'exprime pas de façon formelle, mais je pense qu'il s'agit d'une hérésie pélagienne: le siècle non pas comme chute et condamnation, mais comme élévation et opportunité. Le pape François n'est pas le seul à le penser. En plus des jésuites sud-américains, des théologiens de la libération et de l'émancipation sociale, des évêques et des prêtres "de rue", Jean XXIII le pensait également dans son encyclique Pacem in Terris, et aussi, en grande partie, le Concile Vatican II, avec Gaudium et Spes. » (benoit-et-moi.fr)

Cette semaine est importante. La guerre est à nos portes. C’est voulu. L’élite détourne l’attention.

Le lendemain du 8 avril, à 8 mois du 8 décembre du Jubilé des Jubilés de Pie IX, en 2018, François passe un message:

Nous aurons un premier saint venant du monde contemporain. Peut-être même un messie.

Car voyez-vous, Paul VI fut celui qui fit basculer l’Église dans le monde contemporain, et l’ascenseur lui sera retourné en octobre lors de sa canonisation (voir analyse du 22 mars).

ET ce, sans les préalables miraculeux nécessaires.

Or, en ce 9 avril 2018, vu les circonstances de la Semaine Sainte, l’Annonciation avait été reporté en ce lundi.

L’Annonciation, c’est quand même l’annonce de la venue du Messie par l’Archange Gabriel, Force De Dieu.

De quoi a-t-on parlé au Vatican?

« Gaudete et Exsultate »!

« Le père François-Marie Léthel, carme, professeur à la Faculté théologique pontificale Teresianum à Rome, consulteur à la Congrégation pour les causes des saints et coauteur de l’ouvrage «Les saints nous conduisent à Jésus» aux éditions Salvator, nous confie sa joie à la lecture de cette exhortation apostolique qu’il qualifie de «grand texte de réforme». » (vaticannews.va)

On exulte! Une grande réforme!

Mais en ce lundi, la Vierge Marie a été complètement éclipsée pour faire place à l’annonce d’un éventuel saint ou messie de Satan.

(Rappelons ici l’importance du chiffre 8, chiffre du Jugement et de la Résurrection.

 « St Jérome, qui suit la 1ère Kabbalah de Moïse, après les 7 jours de la création, le 8ème jour est réservé au travail du Messie, et c’est pour cela que le Christ fait toujours ses miracles ( et son œuvre rédemptrice de la blessure du Cœur ) le jour du Shabbat, dont le fruit resplendit au 8ème jour ( sa résurrection )… La même Tradition juive fait dire qu'il y avait au Temple de Jérusalem huit portes dont la huitième ne doit s'ouvrir que pour le retour du Messie ». (du site du Père Nathan catholiquedu.free.fr)

Or, en ce lendemain du 8 avril, le messie choisi par l’axe sioniste, Emmanuel Macron, fait un appel à l’intégration du catholicisme au langage commun de la laïcité et de la franc-maçonnerie. C’est un appel à la fille aînée de l’Église pour basculer dans cette future « église universelle ».

« … Emmanuel Macron a allègrement puisé dans le lexique catholique comme dans ses auteurs de référence, dans les citations évangéliques comme dans les textes du pape François, pour prouver à son auditoire qu’ils parlaient un langage commun… » (lemonde.fr)

Or, selon Mgr Pontier: «Le discours des Bernardins a instauré un climat de confiance». (vaticannews.va)

Emmanuel Macron est ciblé pour ramener la paix après le « Grand Éclair à l’Orient ». Il monte le ton face à l’attaque chimique en Syrie. Il doit se faire valoir. Tout est orchestré.

La bête de la mer (religieuse) et de la terre (politique) actent côte à côte pour la victoire.

François pour la Babylone spirituelle ainsi que Macron pour la Babylone politique.

Le même jour.

«  Gaudete et Exsultate ». C’est la finale. Le monde contemporain a absorbé l’Église… Et c’est de ce monde que viendront dorénavant les saints, ces exemples, qui causeront la perte des âmes.

06 avril

L’étau se resserre.

Demain, grande conférence « Église, où vas-tu?» à Rome en l’honneur d’un des cardinaux de la dubia décédé. Le cardinal Burke y sera.

« Seul un aveugle peut nier qu'il y a une grande confusion dans l'Église… Un autre thème qui sera abordé lors de la réunion du 7 avril est celui des limites du pouvoir du Pontife au sein de l'Eglise, spécialement en matière de doctrine; un sujet récemment écrit par l'ancien préfet de la Congrégation pour la Doctrine de la Foi, le cardinal Gerhard Müller, dans un long article paru dans le magazine américain First Things.

Nous avons souvent voulu minimiser la dénonciation faite par divers cardinaux et évêques sur la confusion présente dans le monde catholique.
»  (lanuovabq.it) (traduction via google)

En parrallèle, est sorti un article spécial dans le dernière édition du magazine Le Point avec comme titre : «à quoi joue le pape François?»
(lepoint.fr)

«Où va l’Église?», entrevue avec le cardinal Burke :

« Ce qui s'est passé avec la dernière interview donnée à Eugenio Scalfari pendant la Semaine Sainte et rendue publique le Jeudi Saint est allé au-delà du tolérable. Qu'un athée notoire prétende annoncer une révolution dans l'enseignement de l'Église catholique, considérant qu'il parle au nom du Pape, niant l'immortalité de l'âme humaine et l'existence de l'enfer, a été source de profond scandale non seulement pour beaucoup de catholiques mais aussi pour beaucoup de laïcs qui respectent l'Église catholique et ses enseignements, même s'ils ne les partagent pas.

De plus, le Jeudi Saint est l'un des jours les plus saints de l'année, le jour où le Seigneur a institué le Saint Sacrement de l'Eucharistie et du sacerdoce,…

Si ces choses sont très graves et source d'embarras, le silence de nombreux Pasteurs est surprenant….Pour les fidèles qui comprennent la gravité de la situation, le manque de direction doctrinale et disciplinaire de la part de leurs pasteurs les laisse perdus. Pour les fidèles qui ne comprennent pas la gravité de la situation, ce manque les laisse dans la confusion et peut-être victimes d'erreurs nuisibles à leur âme…

Le §675 du Catéchisme de l'Église catholique nous enseigne que «avant la venue du Christ, l'Église doit passer par une épreuve finale qui ébranlera la foi de nombreux croyants», et que «la persécution qui accompagne son pèlerinage [de l'Église] sur terre révélera le "mystère d'iniquité" sous la forme d'une imposture religieuse qui offre aux hommes une solution apparente à leurs problèmes, au prix de l'apostasie de la vérité»…» (benoit-et-moi.fr)

Cela ne fait juste que confirmer ce que nous pensions.

Le Jeudi Saint a vu un affront à la création du Sacerdone et à l’Eucharistie.

Ce n’est pas un hasard. On le sait, l’Eucharistie est un des deux piliers à éliminer.

Pour le sacerdoce, François s’en est occupé avec «Veritatis Gaudium» (voir analyse du 20 mars où nous montrions « l’intégration de la nouvelle morale dans l'enseignement futur des prêtres pour en faire de missionnaires oecuméniques.

« Lors de la messe chrismale, jeudi matin 29 mars en la basilique Saint-Pierre, le pape a invité les prêtres à être « des prêtres proches, qui sont présents, qui parlent avec tout le monde… Des prêtres de rue ». (la-croix.com)

Finalement, car il faut bien que la formation des nouveaux prêtres s'adapte, et que ces derniers deviennent des missionnaires œcuméniques, François publie  le 8 décembre 2017 « Veritatis Gaudium », basée évidement sur «Evangelii Gaudium».»


Le 8 décembre c’est important.

On le sait.

On a analysé le 7 de l’Apocalypse dans les dernières analyses. Or le 8 suit le 7 et donc il représente le Jugement et donc la Résurrection.

C’est la même chose pour celui qui singe Dieu.

N’oubliez-pas. Satan crie victoire en 2018!

Son jubilé est commencé depuis le 21 novembre 2017 (voir analyse du 29 mars).

Cette fin de semaine est un tournant important. Il y en a peu qui le voit.

Dimanche, le 8 avril, se sera  le « dimanche de la divine Miséricorde ».

Or, « le pape François présidera une messe à l’occasion de la « rencontre des Missionnaires de la Miséricorde ».

Et puis, « Le pape rencontrera plus de 550 « Missionnaires de la Miséricorde », des 5 continents, le mardi 10 avril, à 10h30, au Palais apostolique du Vatican. Puis à 12h, les missionnaires participeront à la messe dans la basilique Saint-Pierre, présidée par le pape François, annonce le Conseil pontifical pour la promotion de la nouvelle évangélisation. Il s’agit de la deuxième rencontre des Missionnaires avec le pape, à deux ans de la création de ce ministère spécial pendant le Jubilé de la Miséricorde… » (fr.zenit.org/)

« Que sait-on des « missionnaires de la miséricorde » ?

Petit rappel :

«… Pour l’Année de la miséricorde, qui s’ouvrira le 8 décembre à Rome, et le 15 ailleurs, le pape a souhaité des « missionnaires de la miséricorde » dans chaque diocèse… » (www.la-croix.com)

Ahhhh… La divine Miséricorde. Le péché : éliminé!

C’est l’oeuvre de François qui continue, qui détruit, qui prépare…

Car il en profite, il y a un plan. On l’a démontré avec les encycliques et les lettres apostoliques.

Mais il faut fermer la boucle, préparer la fête du 28 octobre 2018 où l’Église sera probablement veuve.

Il faut faire vite. Avant le Jubilé des Jubilés de l'Église.

Alors en ce 8 avril, 8 mois avant le Jubilé des Jubilés (le 153 depuis 1865) du 8 décembre 2018, nous avons un avertissement.

« Réjouissez-vous et soyez dans l’allégresse »…

Car voyez-vous, François publiera sa prochaine exhortation apostolique « intitulée Gaudete et Exsultate, ses premiers mots en latin, elle portera sur « l’appel à la sainteté dans le monde contemporain ». » (la-croix.com)

Publiée entre le dimanche de la divine Miséricorde et la rencontre avec les missionnaires de la Miséricorde…

C’est un signe de François… Qui nous réserve sûrement quelques surprises.

03 avril

Le Ciel et L'enfer

Le pape François s'est calmé sur le sujet de l'existence ou non de l'enfer. Il n'a pas eu le choix supposément car des cardinaux se sont élevés et il est passible d'hérésie. (Hérésie est synonyme de fuite de François selon Jean XXIII. Ce peut-être un signe.)

Ceci, bien-sûr, alimente le schisme, monte les cardinaux contre les cardinaux, et nous mène évidemment vers cette fuite prophétisée de François.

Pour ajouter aux propos de la longue analyse des deux dernières semaines, « Rome : sécurité renforcée pour la messe de Pâques du pape François », car on craint à la Place Saint-Pierre. (leparisien.fr)

On le sait, la miséricorde infini est le sujet auquel tient mordicus François pour faire basculer l'Église dans le nouvel ordre mondial avec son église universelle.

Ce qui le place dans une situation délicate face à l'existence de l'enfer. Cela fait plusieurs fois que ce sujet revient sur la table. Il le pense réellement… Mais il doit entretenir cette ambiguïté si caractéristique. Son agissement est vraiment digne du diable, qui ne dit pas toute la vérité, et qui séduit par n'importe lequel moyen.

«En réalité, la non-existence de l'enfer (même si elle n'est pas directement formulée par François, là encore Phil Lawler explique très bien pourquoi) est une conséquence de la conception bergoglienne de la miséricorde, laquelle sert d'alibi au plan de changer l’Église poursuivi par François. Et elle revient souvent, sous différentes formes, dans ses propos.

Carlota en a trouvé une autre illustration: en février 2018, interrogé par un jeune roumain, le pape avait répondu « Personne d’entre nous ne peut dire qu’une personne n’est pas allée au ciel. Je te dis quelque chose qui t’étonnera peut-être : nous ne pouvons même pas dire cela de Judas » (voir le commentaire de Carlota ci-dessous).

Ce qui rappelle évidemment d'autres propos, ceux prononcés en juin 2016 lors du Congrès ecclésial de Rome, à Saint-Jean de Latran (sur l'affaire de la fausse interprétation du chapiteau du Vézelay, ...: La miséricorde n’est pas une chose qui m’est venue à l’esprit, à moi (…). C’est un processus, [en cours] depuis des années, dans l’Église. On voit que le Seigneur demandait de réveiller dans l’Église cette attitude de miséricorde parmi les fidèles. Il est le Miséricordieux qui pardonne tout.

Je suis très touché par un chapiteau médiéval qui se trouve dans la Basilique Sainte Marie Madeleine à Vézelay, en France, où commence le Chemin de Saint Jacques. Sur ce chapiteau, d’un côté il y a Judas pendu, les yeux ouverts, la langue dehors, et de l’autre il y a le Bon Pasteur qui l’emmène avec lui(...).

La miséricorde est un mystère, c’est un mystère. C’est le mystère de Dieu.» (benoit-et-moi.fr)

«UN SOULÈVEMENT DES CARDINAUX A STOPPÉ (POUR L'INSTANT) L'HÉRÉSIE BERGOGLIENNE SUR L'ENFER.

Il semble que cette fois - face à une citation qui attribue directement au Pape Bergoglio deux hérésies explicites, en opposition à deux dogmes fondamentaux de l'Église - un cardinal important (non italien) se soit indigné, ait appelé plusieurs collègues et ensuite, également en leur nom, ait exposé directement à Bergoglio ce que cet entretien pourrait signifier (professer des thèses hérétiques est l'une des quatre causes de cessation du ministère pétrinien).

Bergoglio a consulté Mgr Becciu, le substitut, et a décidé de se mettre immédiatement à l'abri avec cette déclaration de son porte-parole, dont a été informé préventivement Scalfari qui - jusqu'à aujourd'hui - a joué le jeu.» (benoit-et-moi.fr)

Voilà ce que Jésus pense de cette miséricorde moderne hérétique de François via l'une des catéchèses donnée à Maria Valtorta :

« Beaucoup de chrétiens tombent dans l'hérésie de croire qu'il est inutile de faire des efforts pour éviter le péché, en renonçant à son propre moi. Certains parmi eux se révolteraient comme devant une calomnie si quelqu'un leur disait qu'ils sont atteints de quiétisme; car, disent-ils, il y a Quelqu'un qui a payé pour tous, et donné la Grâce avec une abondance infinie. Ils vont même plus loin. Ils poussent leur hérésie jusqu'à dire, et d'avouer publiquement, qu'en agissant ainsi ils augmentent la gloire de Dieu et sa puissance. Ils soutiennent que l'homme est sauvé uniquement par les mérites de l'Homme-Dieu et qu'aucune coopération n'est nécessaire de la part de la bonne volonté des hommes.

Non. Ce n'est pas ainsi. L'abondance de la Grâce est infinie, mais l'énormité de cette hérésie est presque sans limites. Elle outrage le Sang divin, le divin Sacrifice du Christ.       

Oui, il est mort pour tous. Oui, il est la compassion, le remède, le salut et la Vie de tous. Mais ces "tous" doivent avoir une volonté de justice. Il est possible que leur faiblesse les fasse tomber, que par traîtrise le démon les terrasse ou les entraîne. Dans ce cas, Jésus accourt, soulève, purifie, pardonne, guérit et sauve, comme son Nom l'indique. Il est l'éternel Réparateur.» (maria-valtorta.org)

Cela fait partie de la fin de la boucle du cycle commencé par Paul VI sur l'obligation pour l'Église d'épouser la modernité.

« On ne peut nier que Paul VI n’ait été très fortement marqué par le libéralisme. Cela explique l’évolution historique vécue par l’Eglise en ces dernières décades, et cela caractérise très bien le comportement personnel de Paul VI. Le libéral, vous ai-je dit, est un homme qui vit perpétuellement dans la contradiction : il affirme les principes, mais fait le contraire, il est perpétuellement dans l’incohérence. […]»
(credidimus-caritati.blogspot.ca)

Le père Malachi Martin résume bien dans son roman «Vatican, le trésor de St-Pierre», la mission des papes depuis Vatican II, et spécialement François.

Les propos sortant de la bouche du personnage fictif (vraiment?) du pape Profumi (Pie XII) :

« Mais, à certains moment, dans de petites et de grandes choses, nous n'avons pas pris position, une position catholique. Nous nous sommes conformés au système, parce que nous faisions partie du système. Nos évêques n'ont pas pris position. Pas plus que nos prêtres. Pas plus que nos théologiens et nos professeurs, pas plus que nous au Vatican. Nous avons suivi le courant. Nous nous sommes dit que nous étions des missionnaires. Mais c'était le monde et son système qui nous entraînaient, nous convertissaient à leur façon de penser. Nous sommes devenus comme les autres. Nous avons échoué parce que nous sommes devenus comme eux. »

Comme on le sait, il ne reste à François qu'à boucler l'entente qui éliminera la présence réelle par une célébration de la parole œcuménique.

Preuve par Jésus via la catéchèse de Maria Valtorta que c'est bien le but depuis longtemps :

«Lucifer ! Comme il doit rire de son rire horrible en ces temps, en ces heures de gloire qui lui appartiennent ! Il se tient sur son trône — lui, le maudit, le foudroyé, le chassé par Dieu — il se tient sur le trône que les hommes lui élèvent, et l'Agneau est offert à son infâme dérision. On offre à son horrible raillerie Celui qu'il n'a jamais pu vaincre, Celui dans lequel il n'a jamais pu pénétrer, Celui qui l'a vaincu cent fois et mille fois, Celui qui l'oblige à s'avouer vaincu depuis vingt siècles, Celui qui le vaincra jusqu'à la fin, en libérant de son infâme puissance les esprits de bonne volonté. 

Il sera vaincu. Mais en attendant il fait figure de vainqueur. Et le Sacrement des sacrements, ce mystère d'amour auquel l'amour humain même le plus séraphique ne parvient pas à rendre digne honneur, ce mystère d'amour est livré à Satan par des hommes comme moyen pour son triomphe éphémère. 

À Paul tout cela ne fut pas révélé. Non. La miséricorde de Dieu lui cacha ce péché qui fait frémir le Ciel entier. Vous, qui avec le Ciel frémissez d'horreur, écoutez bien: si les gens qui profanent les Saintes Espèces ignoraient qu'en elles est le Christ vivant et vrai, comme il le fut sur Terre et comme il est dans le Ciel, s'ils ne croyaient pas en sa présence dans les Espèces consacrées, leurs pratiques se réduiraient à un simple acte de magie. Mais ils savent. C'est cela qui devient pour eux péché impardonnable.

La prière du Rédempteur ne peut pas s'appliquer dans leur cas, car ils "savent ce qu'ils font". La parole de Paul elle non plus ne peut s'appliquer à leur cas, car elle dit ceci: "Même ayant connu que la divinité (celle à qui on pense et à qui on croit) récompense les bons et punit les méchants (tout croyant prête un concept de justice, même très imparfait, à la divinité qu'il s'est créée ou à celle qu'il reconnaît comme vraie et unique) ils ne comprirent pas que celui qui fait de telles choses est digne de mort".

Ni la prière du Rédempteur, ni les paroles de Paul ne peuvent s'appliquer au cas en question, car ces gens comprennent, et malgré cela ils accomplissent la profanation suprême.» (maria-valtorta.org)

Et c'est déjà commencé par des célébrations oecuméniques exemplaires...

Par Jean-Paul II d'abord à Assise en 1986 (un 27 octobre d'ailleurs), par François en Suède pour le 500 ème de Luther. Et çà se répand vers le bas de la pyramide maintenant.

Un exemple parmi tant d'autres :

« S’il fallait une preuve de plus des démences sacrilèges auxquelles conduit le Novus ordo Missaede Paul VI, ce qui vient de se passer au Brésil en serait une de taille.
La Commission pastorale de la Terre de la Conférence épiscopale brésilienne a organisé la semaine dernière la 41e édition de la Procession de la Terre dans la lignée de Laudato Si, intitulée « Femmes Terre. Résistance, soins et diversité ». Comme le fait remarquer le quotidien italien La Nuova Bussola Quotidiana, cet événement « s’adresse surtout aux paysans… Et naturellement ces temps derniers, après la publication de l’encyclique Laudato Si, les thèmes de la défense de la nature, de l’attention envers elle et envers le travail qui lui est dédié ont assumé une emphase encore plus grande. »

Si grande, que tout le monde doit communier ensemble, avec enthousiasme et euphorie, pour la défense de la Terre Mère… Communier dans tous les sens du terme : ainsi pendant la messe Paul VI, au moment de la consécration, la foule de fidèles présents a pu voir au cours de cette concélébration novus ordo, des évêques et prêtres d’obédience romaine « consacrer » « pain et vin » avec deux « évêquesses » protestantes (vidéo ici à partir de la 49″) !

Autour de cette table de la profanation étaient présents, outre les deux femmes ministres, Mgr Donizetti, évêque auxiliaire de Porto Alegre, Mgr Romulo, évêque de Montenegro, Mgr Adilson Busin, auxiliaire de Porto Alegre, Mgr Alessandro Ruffinoni, évêque de Caxias do Sul, Mgr Rodolfo Weber, archevêque de Passo Fundo, Mgr Jacinto Bergmann, archevêque de Pelotas, Mgr Jaime Kohl, évêque de Osório, le curé du lieu et un diacre. Et puisque les deux « évêquesses« ont « concélébré » et « consacré », pour sûr elles ont du communier… » (medias-presse.info)

Mars 2018

30 mars

François n'a pas les genoux assez solides pour faire la génuflexion devant le Saint-Sacrement, mais encore une fois, il le fait pour laver des pieds un Jeudi Saint.
Le pape François lave les pieds de 12 prisonniers à Rome (challenges.fr).

13. La période de Paix et les 3 derniers jours.

Car ce n'est pas tout.

Le 28 octobre 2018 donc, on prévoit que l'Église sera veuve.

Jean XXIII relie ce veuvage à la prophétie de Benoît XVI où «Deux frères et personne ne sera le vrai Père. La Mère sera veuve.», de même qu'il confirme le tout à la prophétie de l'Église #11 où «Où croyez-vous fuir, maintenant que vous avez détruit les Églises et tué le dernier Père ?».

Le 28 octobre 1958 Jean XXIII, est élu à la papauté grâce à la franc-maçonnerie selon plusieurs sources. C'est l'entrée officielle de l'ennemi au Vatican.

Or,  Saint Paul prescrit qu'une femme ne peut être inscrite au groupe des veuves que si elle est âgée d'au moins 60 ans. (1 Ti 5,9)

Ce qui confirme aussi que l'Église sera donc veuve le 28 octobre 2018.

Ce qui coïncidera un peu plus tard avec le début de la période de paix de 3,5 années après l'Avertissement, que nous prévoyons entre le 8 décembre et le 18 décembre plus ou moins quelques jours.

Mélanie de La Salette l'appelait d'ailleurs la fausse paix, probablement du fait que l'humanité sous le joug de Satan verra l'église universelle comme le remède à leurs problèmes de guerre, puisque la majorité des guerres sont à cause de la religion.

Tout dépendra aussi du «Grand Éclair à l'Orient» de Jean XXIII.

À noter aussi que pendant cette paix, les 2 témoins de l'Apocalypse, ceux fidèles à la loi et aux prophètes, croîtront en sagesse.

«Avant que ceci arrive, il y aura une espèce de fausse paix dans le monde ; on ne pensera qu'à se divertir ; les méchants se livreront à toutes sortes de péchés. Mais les enfants de la Sainte Église, les enfants de la Foi, mes vrais imitateurs, croîtront dans l'amour de Dieu et dans les vertus qui me sont les plus chères. Heureuses les âmes humbles conduites par l’Esprit-Saint ! Je combattrai avec elles jusqu'à ce qu'elles arrivent à la plénitude de l'âge» (La Salette)

Cette paix peut être fausse aussi dans le sens que pendant les 3,5 années de règne de Satan, sous la gouverne d'un gouvernement mondial (Babylone politique) et d'un église universelle (Babylone spirituelle) donc, les gentils se croiront en sécurité.

St-Paul y a fait référence :

« Quand les hommes diront : " Paix et sûreté ! " c'est alors qu'une ruine soudaine fondra sur eux comme la douleur sur la femme qui doit enfanter, et ils n'y échapperont point.»

Jésus dans les catéchèses de Maria Valtorta fait aussi mention de cette période de paix:

« Après la défaite de l’Antéchrist (Jean XXIII : grand frère croix renversée sans les lis) viendra une période de paix pour donner aux humains, secoués par la stupeur des sept plaies et de la chute de Babylone, le temps de se rassembler sous mon signe. L’époque antichrétienne atteindra sa puissance maximale dans sa troisième manifestation, c’est-à-dire à la dernière venue de Satan. »

Et Jésus explique ensuite la signification des 7 plaies :

«Les sept dernières plaies correspondent aux sept tonnerres non décrits. Comme d’habitude, ce sont des descriptions figuratives dont cependant la réalité n’est pas totalement exclue. »

Jean XXIII nous spécifie aussi cette période de paix et la situe entre la fin de la prophétie concernant François (et Pierre II le romain) et le début des 3 jours de châtiments, soit la prophétie de l'Église #11.

Dans l'Apocalypse, nous trouvons cette période de paix par le  «silence d'une demi heure» :

«Et quand l'Agneau eut ouvert le septième sceau, il se fit dans le ciel un silence d'environ une demi-heure.»

Et Jean XXIII nous donne l'indice sur le moment de l'ouverture du 7 ème sceau dans la prophétie le concernant:

«Mais le jour où le Père qui viendra après lui des brumes sera frappé, même sa voix sera entendue dans la tombe. Le Père mort ouvrira le septième sceau. »

Paul VI venait des brumes, c'est à dire selon Pier Carpi, de Milan.

Pietro Parolin vient aussi de la région de Milan.

Donc lorsque Pietro Parolin sera frappé (le pape assassiné de la prophétie de François), ce sera le moment de l'ouverture du 7ème sceau.

Même François le 27 mars dernier évoquait sa peur qu'un terroriste fou attaque la Place St-Pierre.
«Le pape évoque le danger qu'«un fou» commette un massacre au Vatican» (tvanouvelles.ca).

Les vrais fidèles auront alors 3,5 années pour être témoins auprès de tous afin de sauver le plus d'âmes possibles, car ces années, on le sait par NSJC, seront raccourcies car mêmes les élus seraient séduits à long terme.

Alors viendra une courte période de guerre et les 3 jours de ténèbres, en commémoration des 3 jours au tombeau du Christ (ou les 3 jours de Jonas dans la baleine).

C'est prédit par plusieurs dont Padre Pio. Le 23 septembre 2018 d'ailleurs, c'est le jubilé de son décès il y a 50 ans. (fsspx.news)

La veille de sa mort, il célébrait son jubilé (50 ans) du début des stigmates.

Tout comme les 3 jours ont été annoncés à Anna Maria Taigi :

 «DIEU va envoyer deux peines :

l'une sera sous la forme de guerres, de révolutions et d'autres maux, elle aura la terre pour d'origine.
L'autre sera envoyée du ciel. Il viendra sur la terre entière une intense obscurité d'une durée de trois jours et trois nuits. Rien ne pourra être vu, et l'air sera chargé de la peste qui demande principalement, mais pas seulement, les ennemis de la religion. Il sera impossible d'utiliser l'éclairage humain au cours de cette obscurité, à l'exception des bougies bénies. Celui, qui, par curiosité, ouvrira sa fenêtre pour regarder dehors, ou quitter son domicile, mourra sur place. Au cours de ces trois jours, les gens devront rester dans leur maison, prier le ROSAIRE et supplier DIEU de miséricorde». (prophetesetmystiques.blogspot.ca)

Le Rosaire (Marie l'Arche) et l'Hostie (l'Eucharistie).

Les deux colonnes.

C'est ce qui nous importe.

Que  NSJC vous bénisse en ce Vendredi Saint.

Joyeuses Pâques à tous.

En communion.

29 mars

Un peu d'actualités avant de continuer. Samedi dernier, obnubilé par le scandale de la lettre trafiquée du Vatican, les 300 jeunes réunis pour la réunion pré-synodale d'octobre ont remis le rapport tant attendu.

« Vatican Insider, le porte-parole (à peine) officieux du pape, titrait le 24 mars:
LES JEUNES DU PRÉ-SYNODE : "NOUS VOULONS UNE ÉGLISE MOINS MORALISATRICE, QUI ADMET SES ERREURS"... Voici la traduction d’un article d’un journaliste espagnol qui craint bien que les « jeux soient déjà faits » et que les jeunes de ce pré-synode ne soient qu’un alibi. Une impression déjà ressentie pour le précédent Synode « bergoglien », celui des Familles...

L’Église est la gardienne d’un message, ce n’est pas un forum de discussion...

Le cas le plus frappant est celui de la modernité elle-même. Stricto sensu, « moderne » signifie ce qui est de maintenant, mais les mandarins du discours, les maîtres de la pensée dominante progressiste, sont convaincus que cela s’est arrêté aux alentours de 1968 et que ce qui est moderne a dû rester fixé pour toujours... » (benoit-et-moi.fr)

Voilà. Voilà.

Dans notre analyse débutée le 12 mars, nous avons fait le tour des encycliques, lettres apostoliques et synodes de François et avec cette vue d'ensemble nous constatons qu'il y a un plan en cours; et que peu de chrétiens le voient. Ouverture sur la miséricorde infini, plus de péché. Protection de la maison commune, la Terre ou Babylone comme la nomme Jésus dans les catéchèses de Maria Valtorta. Destruction de la vraie famille de l'Église avec «Amoris Laetitia», dont la preuve du schisme et des cardinaux contre cardinaux.

Intégration de la nouvelle morale dans l'enseignement futur des prêtres pour en faire de missionnaires oecuméniques.

« Lors de la messe chrismale, jeudi matin 29 mars en la basilique Saint-Pierre, le pape a invité les prêtres à être « des prêtres proches, qui sont présents, qui parlent avec tout le monde… Des prêtres de rue ». (la-croix.com)

Il ne restait que les jeunes.

Mais où est la proclamation de Jésus Christ Sauveur comme seule et unique voie vers le Père?

Non. Il n'a de mots que pour l'oecuménisme.

N'oubliez-pas que Satan a même réussi à faire oublier que l'enfer n'existe pas.

Logique puisque François prône la miséricorde infini.

ET il en donne la preuve aujourd'hui, en ce Jeudi Saint.

« "L'Enfer où les âmes des pécheurs doivent souffrir pour l'éternité n'existe pas", a expliqué le pape François dans une interview donnée au journal italien La Repubblica à l'occasion du Jeudi Saint.

Après la mort, les âmes qui se repentent reçoivent le pardon divin et sont admises au Paradis. "Mais les âmes qui ne se repentent pas et qui ne peuvent donc recevoir de pardon disparaissent", poursuit le Pape. "L'Enfer n'existe pas, ce qui existe, en revanche, c'est la disparition des âmes pécheresses."...» (Libre.be)

Retenez la bien celle-là. Car verbalement, François vient de croiser une limite et il a le mérite d'être clair.

Mais c'est contre tout l'enseignement du Christ. Que ce soit via la Sainte Parole ou via des Saints, des stigmatisés,...

Or voyez-vous, ce n'est pas anodin. Satan aussi a son plan, et ses jubilés.

1968, c'est la révolution jeunesse étudiante un peu partout à travers le monde. C'est la libération.

Cela fait partie du plan Vatican II, la modernité... Et cela fait maintenant 50 ans.

Mais la modernité n'était qu'une étape.

Suite de l'analyse:

12. Le Jubilé des jubilés de Satan

Parce que outre Marie, c'est le Saint-Esprit qu'il fallait faire taire.

On sait que c'est le 28 octobre 2018 que le sort de Marie et de l'Eucharistie sera probablement scellé…

Pourquoi Satan met-il l'accent sur le 21 mai et le 28 octobre 2018?

Parce que son temps est compté. Les 100 ans (vision de Léon XIII) accordés par NSJC sont dépassés, et il sait bien que nous sommes dans la dernière semaine de Daniel. Notre-Dame d'Akita avec 101 larmes nous pointe sur 2018.

Or, le 28 octobre 2018 représente aussi un délai de 55 ans après le vote du 29 octobre 1963 décidant de mettre la Vierge Marie à l'écart.

Et que représente le 55?

Il est étroitement lié à la Vierge Marie!

«

- Cinquante-cinq années séparent l'Annonciation de l'Assomption de la Vierge.

- Ce nombre se retrouve dans le chapelet de la Vierge Marie: le cercle formé par le collier est composé de 55 grains. Dans les visions de Marie d'Agréda, celle-ci fait mention d'un chiffre mystérieux rattaché à un collier dont la description fait penser à celle du chapelet. Quelques jours avant la naissance de Jésus, la Vierge Marie fut portée dans le ciel. En signe des privilèges qu'Elle avait comme Épouse de Dieu et comme Reine de l'Univers, Elle fut revêtue par deux séraphins d'habits et de joyaux splendides, dont un collier auquel pendait trois pierres précieuses avec un chiffre mystérieux dont le sens ne lui fut pas découvert. Ce n'est qu'après la naissance du Sauveur que le secret des chiffres de l'ornement lui fut révélé.

- En tant que Corédemptrice avec le Christ, la Vierge ressentie de façon mystérieuse sur son corps toutes les souffrances de son Fils depuis le début de sa passion. Suite à la mort de Jésus en croix, ces souffrances continuèrent encore et ce, jusqu'à la résurrection de son Divin Fils. Pendant 55 heures elle supporta ses souffrances depuis le début de l'agonie de Jésus à Gethsémani jusqu'à sa résurrection. Le chiffre 55 pourrait être aussi vu comme l'union des 5 plaies physiques de Jésus avec les 5 plaies mystiques de Marie.

- Le chapelet de la Sainte Famille est composé de 55 grains, divisés en cinq dizaines. Sur les petits grains, les noms de Jésus, Marie et Joseph sont invoqués. Sur les gros grains, une prière est adressée au Coeur Sacré de Jésus pour protéger nos familles. Enfin, sur la croix, le priant dit "actes de Foi, d'Espérance et de Charité".» (membre.oricom.ca)

Le  vénérable Barthélémy Holzhauser, dans une célèbre interprétation de l'Apocalypse publiée en 1650 avait calculé la durée de vie de l'Antéchrist à 55.5 ans ou 666 mois.

Or il y a très exactement 666 mois, ou 55 ans et demi, entre l'élection de Paul VI  au souverain pontificat (le 29 juin 1963 : fête des apôtres Paul et Pierre, les deux piliers) et cette période débutant avec sa future canonisation (28 octobre 2018), et le milieu de la semaine de Daniel.

Et que représente donc le 21 mai 2018 à part la fête de Marie Mère de L'église?

En référence à Paul VI qui a tenu à vénérer la Vierge Marie sous le vocable de « Mère de l’Église » le 21 novembre 1964, dans son discours d’approbation de la Constitution dogmatique sur l’Église « Lumen Gentium », tout en ne faisant pas partie de celle-ci.

Or, puisque Satan singe Dieu, il a son Jubilé des jubilés lui aussi.

1964 nous réfère à l'année où les démons ont été relâchés affirme Marie à Mélanie de La Salette, soit 1864.

1964 est donc le jubilé de «Lumen Gentium» de Paul VI.

En y ajoutant 50 ans, nous avons 2014.

Que fait le pape François?

Il déclare l'«année de vie consacré» le 21 novembre 2014 en spécifiant :

«Nous le remercions de manière particulière (Dieu) pour ces 50 dernières années faisant suite au Concile Vatican II, qui a représenté un ‘coup de vent’ de l’Esprit Saint pour toute l’Église. Grâce à lui la vie consacrée a mis en œuvre un chemin fécond de renouveau qui, avec ses lumières et ses ombres, a été un temps de grâce, marqué par la présence de l’Esprit. (w2.vatican.va)

Pour atteindre le chiffre du Jubilé des jubilés, nous ajoutons 3 ans et nous avons le 21 novembre 2017.

On y revient.

Le 153 représente Le nombre caractéristique de la mission du Christ dans le nouveau testament qui symbolise l’ensemble des rachetés. Les pères de l’Église s’accordent à voir dans le nombre 153 le symbole d’universalité de l’Église. Saint Augustin va dans le même sens en affirmant qu’il symbolise la totalité des élus.

Or l'église universelle donc inversée de Satan fait de même en symbolisant l'ensemble des âmes perdus.

Satan est déjà dans son jubilé. Il célèbre déjà!

Et il confirme Marie comme Mère de l'église universelle à venir, et il obnubile la messe votive de l'Esprit-Saint du 21 mai 2018!

On voit à quel  «coup de vent» de l’Esprit Saint il faisait référence le 21 novembre 2014, celui de Vatican II.

Ce que le Vatican confirme avec la procédure à suivre pour le 21 mai 2018 :

« Le document précise que demeure valable le passage du Missel romain précisant que «dans les lieux où, de coutume, les fidèles sont nombreux à la messe du lundi ou du mardi de Pentecôte, on reprend la messe du dimanche de Pentecôte ou l’on dit une messe votive de l’Esprit Saint».  Les normes déjà établies au sujet du calendrier liturgique demeurent donc en vigueur.

Toutefois, à parité d’importance, il est conseillé de privilégier la mémoire obligatoire de la Bienheureuse Vierge Marie Mère de l’Église, dont les textes sont annexes au Décret rendu public le 3 mars dernier, avec les lectures indiquées qui «illuminent le mystère de la Maternité spirituelle .»» (vaticannews.va)

Or, aussi un 21 mai, en 1965, Paul VI s’adressa à la Société Salésienne Saint Jean de Bosco (en référence au songe, aux deux colonnes):

« ... mais aujourd'hui nous pensons plutôt à l'immense processus de transformation qui s'opère dans la société moderne, peut-être non sans quelque inquiétude d'origine spirituelle mystérieuse, bonne ou perverse… Nous pouvons donc conclure ces observations modestes avec une recommandation finale, également digne de vous; c'est-à-dire: progrès! C'est la recommandation que chaque enseignant fait à ses élèves, et que chaque enseignant de l'esprit fait aux disciples de la perfection chrétienne. Nous le répéterons en référence au grand effort que l’Église fait à travers le Concile œcuménique; c'est un effort vers la fidélité toujours meilleure aux enseignements du Maître divin, c'est un effort vers la revitalisation de son esprit et de ses formes, c'est un effort vers l'authenticité et le caractère sacré de la vie chrétienne, c'est un effort pour une meilleure compréhension de l'histoire du salut et une capacité plus fraternelle et apostolique à rapprocher l'homme moderne, ses problèmes, ses faiblesses, ses ressources, ses aspirations... »

Saint Pie X constatait :

«Le premier pas fut fait par le protestantisme, le second est fait par le modernisme; le prochain précipitera dans l'athéisme».

Il avait entièrement raison.

Et il y a bien un plan.

À suivre...

28 mars

11. Le songe de Saint Jean de Bosco et  «Auxilium Christianorum»

Le songe, les deux colonnes :

« J’ai vu une grande bataille sur la mer : le navire de Pierre, piloté par le Pape et escorté de bateaux de moindre importance, devait soutenir l’assaut de beaucoup d’autres bâtiments qui lui livraient bataille. Le vent contraire et la mer agitée semblaient favoriser les ennemis.
Mais au milieu de la mer, j’ai vu émerger deux colonnes très hautes : sur la première, une grande Hostie -l’Eucharistie- et sur l’autre (plus basse) une statue de la Vierge Immaculée avec un écriteau : Auxilium christianorum.
Le navire du Pape n’avait aucun moyen humain de défense. C’était une sorte de souffle qui provenait de ces deux colonnes, qui défendait le navire et réparait aussitôt tous les dégâts. La bataille se faisait toujours plus furieuse; le Pape cherche à se diriger entre les deux colonnes, au milieu d’une tempête de coups. Tandis que les armes des agresseurs sont en grande partie détruites; s’engage une lutte corps à corps. Une première fois, le pape est gravement blessé, mais ensuite il se relève; puis une seconde fois… et cette fois il meurt tandis que les ennemis exultent. Le nouveau pape, élu immédiatement après, reprend la barre et réussit à atteindre les deux colonnes, y accrochant avec deux chaînes le navire, qui est sauvé, tandis que les bateaux ennemis fuient, se détruisent réciproquement, et coulent. »

Lorsque le sacrifice perpétuel sera aboli, c'est à dire à la naissance de la nouvelle église universelle avec sa nouvelle messe œcuménique, précédé ou en simultané avec la fuite du pape François (ou même son décès), précédé du décès de Benoît XVI, Marie Mère de Dieu sera éclipsée tout comme l'Eucharistie (ce qui est déjà dans l'église protestante).

Ce sont les deux colonnes. C'est tout ce qui restera aux fidèles à la loi et aux prophètes, aux 2 témoins, pour s'accrocher dans le dernier droit.

La protestantisation de l'Église catholique intégrée à l'église universelle par François, le faux prophète, le précurseur selon les catéchèses de Maria Valtorta (d'ailleurs il décède dans le songe de Don Bosco), est le coup fatal.

Jean XXIII nous le rappelle aussi avec la venue du grand frère à la croix renversée sans les lis, l'antéchrist. Antéchrist qui décédera tout comme Pierre II le romain qui sera assassiné (cardinal Pietro Parolin probablement; tout comme dans le songe de Don Bosco où il est spécifié qu'un pape devra prendre la barque rapidement, donc sans conclave).

Et avec l'église universelle, vient la période de paix et de réjouissances des païens. Trois ans et demi. C'est pourquoi on la nomme «la fausse» paix.

Mais l'Église va être triomphante à cause des témoins. Ils ressusciteront confirme l'Apocalypse. Ce sera les derniers 3 jours prophétisés.

Mais continuons avec Marie, notre Arche des derniers temps.

Auxilium Christianorum

Le culte de Notre-Dame Auxiliatrice. C'est sur l'écriteau de la colonne «Marie» de Don Bosco.

Ce titre donné à la Sainte Vierge Marie fut officiellement introduit dans l'Eglise par Pie V, après la célèbre victoire de Lépante en 1571, lorsque qu'il ordonna d'inscrire dans la litanie Lorétienne l'invocation "Maria Auxilium Christianorum, ora pro nobis".

«Pie VII en institua la fête, le jour de sa rentrée à Rome, après les années de captivité à Savone puis à Fontainebleau. C'était le 24 mai 1814, la fête fut donc fixée au 24 mai.» (spiritualite-chretienne.com)

Confirmé par l’Esprit-Saint  à Maria Valtorta : « "c’est maintenant l’heure de Marie". Elle est le prophète des derniers temps, l’arche mystique posée entre le Ciel et la terre qui, telle celle de Noé, rassemble et abrite ceux qui seront sauvés parce qu’ils l’auront voulu.

Son action est donc maternelle, toute à la fois longue et rapide.

C’est l’ultime recours.

Ce temps de Marie est aussi appelé la Vierge des derniers temps. »

La Vierge Marie avait conclu ses apparitions concernant les avertissements de Fatima à sœur Lucie par la révélation de Tuy,

« une grandiose théophanie dont on ne trouve probablement pas d’exemple comparable dans l’histoire de l’Église depuis l’apparition qui terrassa Saul sur le chemin de Damas pour en faire de ce jour l’Apôtre des nations... »

« Les blasphèmes contre sa Maternité divine, en refusant en même temps de la reconnaître comme Mère des hommes.  » La formule est éclairante  : Mère de Dieu, parce qu’elle est la Mère du Christ, l’Immaculée est aussi “ Mère de Dieu ” à l’égard «  du reste de ses enfants  », comme dit l’Apocalypse, parce que c’est elle qui, dans la douleur, les enfante à la vie divine…»

Le rappel de consacrer la Russie fut fait un 13 du mois, comme les autres apparitions de 1917, au chiffre de la purification.

«Désormais, à partir de ce 13 juin 1929 où Dieu a achevé de révéler solennellement son grand dessein sur l’Église, sur la Russie et sur le monde, on peut dire que le drame de notre siècle est noué, dont l’issue dépend finalement du Saint-Père puisque c’est à lui qu’il revient de commander aux évêques de faire avec lui la consécration demandée. Bien sûr, les fidèles aussi peuvent agir efficacement  : par leurs prières et leurs sacrifices, ils méritent la grâce. Mais il n’empêche que rien de décisif pour la paix et le salut du monde ne peut se faire sans le Pape. Il faut insister, car ce point du message de Fatima est souvent passé sous silence  : Dieu promet d’accomplir des miracles de grâces, par la médiation du Cœur Immaculé de Marie, mais à la condition formelle que les Pasteurs de l’Église les lui réclament solennellement, et manifestent, par leur obéissance à ses demandes, que face aux extrêmes périls de l’heure, c’est d’Elle et d’Elle seule qu’ils attendent le salut. (…)

C’est dire que plus que jamais, depuis la théophanie de Tuy, tout dépend du Pape…» (crc-resurrection.org)

«Auxilium Christianorum», c'est la protection, l'Arche.

Satan le sait. Depuis longtemps.

Alors… Que doit-il arriver pour éclipser Marie comme le souligne l'Apocalypse?

Il leur faut simplement l'intégrer à l'église universelle, comme chez les protestants notions nous.

Et c'est ce qu'a fait le pape François.

En pleine fête de Notre-Dame de Lourdes, le 11 février 2018, il signe un décret sur la célébration de la bienheureuse Vierge Marie Mère de l'Église dans le calendrier romain général. (la-croix.com)

N'oubliez-pas qu'il est le maître de l’ambiguïté. Il faut être allumé pour savoir exactement le but de la manœuvre. Même le cardinal Sarah n'y voit que du feu, mais il confirme au moins que l'important c'est l'hostie (Eucharistie) et la Vierge Marie.

« Le Souverain pontife, affirme ce décret, espère que cette mémoire favorisera “la croissance du sens maternel de l’Église“ et une “vraie piété mariale“. La nouvelle fête liturgique de Marie Mère de l’Église exprime la « maternité spirituelle » de la Vierge, affirme le cardinal Robert Sarah. D′après le préfet de la Congrégation, en instaurant cette fête pour ″toute l′Église″ le lundi de la Pentecôte, le souhait est de rappeler que ″tous les disciples du Christ″ doivent ancrer leur vie dans trois grandes réalités : la croix, l′hostie et la Vierge.(fr.aleteia.org)

Mais… L''annonce a été délibérément faite le 3 mars, soit 4 jours avant le 7 mars où François a officiellement confirmé la canonisation de Paul VI pour le 28 octobre prochain… Et le 7 mars, on le sait est le symbole fort de la première messe vernaculaire de Paul VI!

C'est comme s'il liait les deux événements.

Tout, tout mène à Paul VI depuis le début de l'analyse du 12 mars.

Jean XXIII ne l'a pas ménager dans le prophétie le concernant… Et il le lie même à Marie: « O tourmenté élu dans les tourments, Père veuf dont Marie sait le secret. Elle le taira par foi. Tu payes encore le solde de Paris. »

Et oui.

« C’est le bienheureux pape Paul VI qui a tenu à vénérer la Vierge Marie sous le vocable de « Mère de l’Église » au cours du concile Vatican II, le 21 novembre 1964, dans son discours d’approbation de la Constitution dogmatique sur l’Église « Lumen Gentium », tout en ne faisant pas partie de celle-ci. »(sedifop.com)

« Lumen Gentium » ou Lumière des Nations. Cela a le mérite d'être clair. On le comprend facilement aujourd'hui. Ce n'est pas la lumière du ciel, mais celle venant de Lucifer ou Satan.

Lors de la seconde session du concile, il était prévu de faire de Marie un sujet à part entière. Mais il en fut autrement. Donner trop d’importance à la Vierge Marie mettait un frein au rapprochement avec les orthodoxes et les protestants. N'oubliez-pas. L’œcuménisme était déjà à l’œuvre avec Paul VI, et à cause de cela, on lui enleva les titres de médiatrice et de corédemptrice qui étaient prévus à prime abord.

C'est confirmé par l’abbé Berto, secrétaire de Mgr Lefebvre au concile Vatican II :

« LA DATE DE L’ECLIPSE DE L’EGLISE : 29 OCTOBRE 1963… Il n'y a qu'une explication. Le funeste vote de la veille, apostasiant l'Évangile des Noces de Cana, loin d'inviter la sainte Vierge, lui avait signifié son congé. Elle encombrait ! La Vierge Marie encombrait le Concile, qui l'invitait à sortir. Oh ! elle ne se l'est pas fait dire deux fois ! La terre n'a pas tremblé, la foudre n'est pas tombée sur Saint-Pierre. La Vierge Marie est sortie discrètement dans un profond silence ; seulement, si discrètement, dans un silence si profond, qu'elle n'a pas dit Vinum non habent, et les destins de la deuxième session ont été scellés. Quand on est un Concile œcuménique et qu'on fait sortir la sainte Vierge, on devrait au moins se rappeler qu'elle ne demande qu'à s'effacer, c'est assez connu, et qu'elle pourrait bien s'effacer trop. » (a-c-r-f.com)

Marie, Mère de l'Église…

Mais de quelle Église?

Là est la subtilité… L'église universelle bien-sûr.

Or, voyez-vous, cette journée décrété par François, le lundi de la Pentecôte, tombe le 21 mai en 2018.

«Auxilium Christianorum» est célébré le 24 mai. Il fallait contrer Marie, et intégrer les protestants pour la nouvelle messe œcuménique.

C'est fait. Mais ce n'est pas tout…

À suivre…

27 mars

10. Notre Dame de la Guadelupe : l'Arche Marie

Daniel :

«Depuis le temps où sera interrompu le sacrifice perpétuel, et où sera dressée l'abomination du dévastateur, il y aura mille deux cent quatre-vingt-dix jours. Heureux celui qui attendra et arrivera jusqu'à mille trois cent trente-cinq jours !»

Nous venons de démontrer que le milieu de le semaine de Daniel est établi pour le 18 décembre et qu'à ce moment l'entente sur la nouvelle église universelle, et la fuite du pape François devrait avoir lieu, ou serait sur le point de l'être.

Car on garde en réserve le fait que  le sacrifice perpétuel pourrait être le 7 mars 2019, date de clôture d'un jubilé + 3 ans (donc de 2018 à 2019) de la première messe en langue vernaculaire de Paul VI.

Car, aussi, 33 ans et 3 mois de la vie du Christ (car c'est à cet âge qu'à été initié par le Christ, la nouvelle cène, ajouté à son sacrifice pour le pardon des péchés) additionnés au 7 décembre 1985, soit la date de remise du rapport du nouveau catéchisme, donne le 7 mars 2019.

Mais décembre est privilégié car tous les signes pointent dans cette direction…

Et surtout sur le 8 décembre, fête de l'Immaculée Conception, le 153, le Jubilé des jubilés.

Mais voilà un signe dans le ciel :

« selon la tradition,  le 9 décembre 1531, sur la colline de Tepeyac, un peu au nord de Mexico, une jeune dame « éblouissante de lumière » apparaît à un indigène Juan Diego Cuauhtlatoatzin, baptisé depuis peu. Selon l'homme, elle se révèle à lui comme la Vierge Marie et le charge de demander à l'évêque de faire construire une église sur le lieu même de l'apparition. Le prélat, d'abord incrédule, demande au témoin d'obtenir de la Vierge Marie un signe. Celle-ci ne tarde pas à le lui accorder. Le 12 décembre, se montrant pour la quatrième et dernière fois à Juan Diego... »

La Tilma de Guadelupe, «Un miracle permanent».

Or, Notre-Dame de Guadelupe ou la femme de l'Apocalypse, c'est Marie avec la nouvelle Église qu'elle est sur le point d'enfanter. Et c'est Marie qui demande de passer le message à l'évêque de bâtir « une nouvelle Église ». Tout un symbole.

L'énigme d'une image prodigieuse (crc-resurrection.org).

Le 12 décembre Juan Diego est témoin de la Sainte Vierge qui imprime son image sur la Tilma, prête à enfanter, les deux pieds sur la lune, comme dans la description de l'Apocalypse…

« Puis il parut dans le ciel un grand signe : une femme revêtue du soleil, la lune sous ses pieds, et une couronne de douze étoiles sur sa tête. Elle était enceinte, et elle criait, dans le travail et les douleurs de l'enfantement.»

Et surtout, elle montre l'importance de cette date en imprimant sur son manteau les constellations visibles dans le ciel le 12 décembre, pointant ainsi vers un signe venant du ciel…

Comme la comète 46P/Wirtanen du 12 décembre 2018.

Le mystère des yeux de Notre Dame de Guadelupe  en 13 images (fr.aleteia.org).

Le 13, nous l'avons vu, est le chiffre de la purification. Par ses yeux miraculeux, Marie annonce la purification. Autre signe.

Selon l’auteur, ces 13 figures révéleraient dans leur ensemble un message de la Vierge Marie pour l’humanité : « devant Dieu, les hommes et les femmes de toutes races sont égaux.»

Oui, Marie est notre Arche de la fin des temps.

L'Avertissement que nous prévoyons le 8 décembre, est sa Pentecôte qui réveillera les 2 témoins fidèles à la foi et aux prophètes, comme Elle l'a fait pour les apôtres en son temps (tiré de la catéchèse de Maria Valtorta):

« Et puis voilà la Lumière, le Feu, l’Esprit-Saint, qui entre avec un dernier bruit mélodieux sous la forme d’un globe très brillant et ardent dans la pièce close, sans remuer les portes et les fenêtres, et qui plane un instant au-dessus de la tête de Marie à environ trois palmes de sa tête qui est maintenant découverte, car Marie, voyant le Feu Paraclet, a levé les bras comme pour l’invoquer et a rejeté la tête en arrière avec un cri de joie, avec un sourire d’amour sans bornes. Et après cet instant où tout le Feu de l’Esprit-Saint, tout l’Amour est rassemblé au-dessus de son Épouse, le Globe très Saint se partage en treize flammes mélodieuses et très brillantes, d’une lumière qu’aucune comparaison terrestre ne peut décrire et descend pour baiser le front de chaque apôtre.  

Mais la flamme qui descend sur Marie n’est pas une flamme dressée sur son front qu’elle baise, mais une couronne qui entoure et ceint, comme un diadème, sa tête virginale, en couronnant comme Reine la Fille, la Mère, l’Épouse de Dieu, la Vierge incorruptible, la toute Belle, l’éternelle Aimée et l’éternelle Enfant, que rien ne peut avilir, et en rien, Celle que la douleur avait vieillie, mais qui est ressuscitée dans la joie de la résurrection, partageant avec son Fils un accroissement de beauté et de fraîcheur de la chair, du regard, de la vitalité, ayant déjà une anticipation de la beauté de son Corps glorieux monté au Ciel pour être la fleur du Paradis.            

L’Esprit-Saint fait briller ses flammes autour de la tête de l’Aimée. Quelles paroles peut-Il lui dire ? Mystère ! Son visage béni est transfiguré par une joie surnaturelle, et rit du sourire des Séraphins pendant que des larmes bienheureuses semblent des diamants qui descendent le long des joues de la Bénie, frappées comme elles le sont par la Lumière de l’Esprit-Saint.»

L'arche pour ces derniers temps ne sera pas temporelle, mais spirituelle. C'est Marie. C'est le rosaire, le 153.

Jésus nous confirme (via Maria Valtorta) que tout doit passer par Marie:

«Il ne peut y avoir de seconde rédemption accomplie par moi, le Christ. Mais il peut en y avoir encore une pour sauver un plus grand nombre d’âmes des spirales infernales: celle de Marie la glorieuse. C’est dans sa dévotion que réside le secret de la Rédemption finale.»

Marie est corédemptrice. Elle a été au pied de la croix en souffrant avec son fils. Elle le sera comme Elle l'a indiqué par la vision de la rue du Bac avec la médaille miraculeuse, avec le signe de la croix uni au « M »de Marie:

«La médaille miraculeuse présente quatre spécificités. D’abord elle a été comme « dessinée » par la Vierge elle-même

Et les 12 étoiles sont supposées la couronner et non être autour de la médaille (comme dans la vision de Maria Valtorta ci-haut avec les flammes du St-Esprit au-dessus de sa tête, représentant cette Pentecôte).

La parole donnée par Marie fut « O Marie conçue sans péché, priez pour nous qui avons recours à vous » et confirme donc l'Immaculée Conception, soit la date du 8 décembre.

Tout comme cette date est pointée à Lourdes, le 11 février 1858: « Je suis l'Immaculée Conception ».

Tout comme Marie pointe sur le 8 décembre 1634 à Quito lors de sa dernière apparition.

Résumons :

Nous avons l'Immaculée Conception, la Pentecôte, l'Avertissement le 8 décembre.

Nous avons les dates de Notre-Dame de Guadelupe  du 9 au 12 décembre.

Tout cela après les 40 jours dans le désert pour les témoins, comme le Christ, à éprouver leur foi entre la nouvelle église et la tradition à partir du sacrilège du 28 octobre.

Durant les 3,5 années commençant entre cette date et le 18 décembre, c'est le triomphe de Satan qui sera annoncé.

Satan a besoin de son Pierre et de son Paul, les deux piliers, les deux témoins de l'Église, et il confirme l'élévation de son Paul le 28 octobre 2018 par la canonisation de Paul VI, et en faisant monter l'antéchrist sur le trône de Pierre (le grand frère à la croix renversé sans les lis de Jean XXIII), puisque François aura quitté (d'ailleurs François clame à toute la planète aujourd'hui sa crainte de voir un tireur fou arriver sur la place St-Pierre).

Mais pour l'Église, comme Paul a été converti sur le chemin de Damas, les chrétiens fidèles à la loi et la tradition seront envahi par le Saint-Esprit et deviendront les deux témoins pendant 3,5 années, moins le temps raccourci promit par le Christ.

Marie et l'Eucharistie seront amenés au désert, car l'Eucharistie sera probablement «éclipsé» (et non arrêté) avec la nouvelle église universelle le 28 octobre, peut-être même déjà avec la nouvelle messe œcuménique.

À suivre...

26 mars

Suite de l'analyse débutée le 13 mars dernier.

9. «Laudato Si»

Il est temps de ramenez «Laudato Si». Pourquoi?

Selon le Centre de recherche et d'action sociales (CERAS), il s'agit sans doute du document magistériel le plus important depuis le concile Vatican II (1962-1965).

Petit rappel… «Laudato Si» (sauvegarde de la maison commune, c'est à dire «La Terre») est signée le 24 mai 2015 et publié le 18 juin 2015.

18 juin 2015 + 6 mois = 18 décembre 2015.

La fin des temps c'est la chute de Babylone.

Jean XXIII l'appelle dans sa prophétie sur Benoît XVI  par la chute des deux Babylones, le pouvoir politique, avec son centre aux Nations Unies, et le pouvoir spirituel avec son centre sur Rome, ou autre, dépendant où sera la centre de la nouvelle église universelle.

Mais les deux ne font qu'un : la Babylone nommé dans l'Apocalypse et dont Jésus fait mention dans la catéchèse de Maria Valtorta, c'est la Terre:

« Maintenant, Maria, je te prends par la main pour te conduire au point le plus obscur du livre de Jean. Ses glossateurs ont épuisé leur science en nombre de déductions pour s’expliquer et expliquer aux foules qui est la ‘grande Babylone’. Avec une vision humaine, à laquelle les chocs provoqués par des événements souhaités ou arrivés n’étaient pas étrangers, ils ont donné le nom de Babylone à plusieurs choses.
Mais comment se fait-il qu’ils n’aient pas pensé que la ‘grande Babylone’ est toute la Terre ? Je serais un Dieu Créateur bien petit et limité si je n’avais créé que la Terre comme monde habité ! D’un battement de ma volonté, j’ai suscité des mondes et des mondes du néant et je les ai projetés, poussières lumineuses, dans l’immensité du firmament.     

La Terre, dont vous êtes si fiers et si férocement jaloux, n’est qu’une de ces poussières tournant dans l’infini, et pas la plus grande. Mais certainement la plus corrompue. Des vies et des vies pullulent dans les millions de mondes qui font la joie de votre regard dans les nuits sereines, et la perfection de Dieu vous apparaîtra quand vous pourrez voir, avec la vue intellectuelle de l’esprit réuni à Dieu, les merveilles de ces mondes.

La Terre n’est-elle pas la grande prostituée qui a forniqué avec toutes les puissances de la terre et de l’enfer, et les habitants de la Terre ne se sont-ils pas prostitués, corps et âme, pour triompher dans le jour terrestre ? »

Suite à «Laudato Si» du 18 juin, le pape François prend l'initiative, dans son message du 6 août 2015, d'instituer la journée mondiale de prière pour la protection de la création, dans la droite ligne de sa récente encyclique «Laudato Si».

Puis il se rend au siège des Nations Unies le 25 septembre 2015, où plus de 144 chefs d’États l'attendait, et il offrit sa bénédiction à la signature discrète de l’agenda 2030, c’est-à-dire  le plan d’action pour un monde unifié.

«Laudato Si», la sauvegarde de la maison commune… Pour l'élite… Comme c'est inscrit sur les  Georgia Stones.

Qui pouvait imaginer que la communauté mondiale  allait communier dans la même ferveur, celle de l’humain divinisé commandant aux éléments naturels ? Pour la sauvegarde de la maison commune…

François explique dans son document que  « la crise écologique nous appelle à une conversion spirituelle profonde : les chrétiens sont appelés à une conversion écologique » .

Le 26 octobre 2015, l'église catholique lançait un appel en faveur d’un traité qui permettrait réellement de freiner les dérèglements climatiques mondiaux et qui soit synonyme de véritable transformation lors de la conférence COP21 à venir.

Et oui, octobre, on se rapprochait de la COP 21 à Paris qui avait lieu du 30 novembre au… 12 décembre 2015.

En plein jubilé de Vatican II, en plein jubilé de la miséricorde, en plein dans le mille pour la mise en place de la nouvelle religion universelle…

8 décembre, 12 décembre, et 18 décembre.

Fait à remarquer, la COP 24 des Nations Unies en Pologne a été devancée de 2020 à 2018… du 3 décembre au 14 décembre…

Tout pointe sur la fin 2018.

Notre-Dame à Akita avait versé 101 larmes pointant sur 2018.

« Le Temps Est Proche» Jean XXIII

« C'est le temps des deux empereurs (on les connaît maintenant, Macron et le président américain qui travaillent en commun pour l'axe sioniste élitiste)
Et la Mère n'a pas de père, parce que beaucoup veulent être son père. (cardinaux contre cardinaux)
Et deux seront soutenus par les adversaires (François et Benoît XVI).
Les cris et les barrières de la contestation se lèvent, mais déjà la Bête sort de l'eau.(ceux fidèles à la loi et aux prophètes contestent mais la naissance de l'église universelle se fait jour)...
La fille de Caïn est montée au Nord, pour prêcher. Luxure dans la nouvelle Babylone, pour sept ans.(La fille de Caïn, l'église prostituée, est montée à Paris, pour prêcher. Luxure sur la nouvelle Terre, pour sept ans).»

À noter que la COP 21 à Paris a vu tous les pays signés le texte de l'accord.

Tous.

Incluant l'État du Vatican, qui était entré de plein pieds dans la nouvelle Babylone officiellement le 18 juin 2015 avec la publication de «Laudato Si».

La parole des paroles donnée par Daniel se réalisait :

« Il conclura une alliance ferme avec un grand nombre pendant une semaine ; et, au milieu de la semaine, il fera cesser le sacrifice et l'oblation, et sur l'aile des abominations viendra un dévastateur, et cela jusqu'à ce que la destruction et ce qui a été décrété se répandent sur le dévasté. »

Et il conclura une alliance ferme avec un grand nombre pendant une semaine…

Quand on y pense.

Un accord pas seulement avec les luthériens le 31 octobre 2016; pas seulement un accord entre cardinaux et évêques lors des synodes d'octobre 2015 et 2016…

Non, l'alliance a commencé officiellement le 18 juin 2015!

Avec toute la Babylone!

3 années et demi plus tard, c'est l'annonce du milieu de la semaine de Daniel, le 18 décembre 2018.

Et c'est exactement le moment où la comète 46P/Wintenen sera au plus près de la Terre!

28 octobre 2018 : canonisation de Paul VI, fin du synode.

40 jours dans le désert…

8 décembre 2018 : le 153 de Saint-Augustin, le Jubilé des jubilés, l'Avertissement, la nouvelle Pentecôte.

12 décembre… Le signe :  la comète 46P/Wirtanen est à la périhélie, elle devient plus lumineuse.

18 décembre : la comète, le milieu de la semaine de Daniel, le début de la vie publique des 2 témoins de l'Apocalypse pour 3,5 années…

ET de la femme de l'Apocalypse qui s'enfuit au désert durant le même temps…

À suivre...

25 mars

Trop d'actualités, et trop gros scandale. On ne peut passer outre avant de continuer l'analyse débutée le 13 mars dernier.

En fait, on remarque que plus on avance vers les dates d'octobre/décembre, plus nous avons des indices de la chute de François au Vatican.

Le dernier événement en lice est la falsification de la lettre d'approbation qu'il a demandé à Benoît XVI pour démontrer qu'il était un grand théologien.

Benoît XVI avec son habileté intellectuelle a envoyé un refus catégorique, mais le conseiller en communication du Vatican a trafiqué le papier donné à la presse. Il a dû démissionner après qu'il eu été prouvé que des passages de la lettre avaient été effacés à au moins 3 endroits, des passages qui discréditaient François.

Voici la suite du déroulement du scandale via valeursactuelles.com et benoit-et-moi.fr:

- Lettre de Benoît XVI, Fake news au Vatican (valeursactuelles.com)

- L'étrange lettre de Benoît XVI

- L'étrange lettre de Benoît XVI (IV)

- Benoît XVI (le vrai!) est de retour

- La colère du Père Hunwicke

- Pape cherche désespérément légitimation

- Au début, il y avait le bon pasteur, les autres fake news ont suivi...

Deux choses à retenir de cet événement :

1) François est un imposteur, un Judas. C'est maintenant prouvé.

C'est spécial, non? Un pape qui parle du sauveur et de son enseignement mais qui ne prône jamais Jésus et son Église comme la seule vérité : l'ambiguïté, le don de François. Nous avions été averti que le faux prophète agirait ainsi.

« Comment changer l’Église… LE PAPE FRANÇOIS EST AIMÉ. SA PAPAUTÉ POURRAIT ÊTRE UN DÉSASTRE. » (benoit-et-moi.fr)

« Bergoglio dans les cordes:

... L'Église vit son Vendredi Saint et doit donc passer par la mort sur la croix pour pouvoir ressusciter, comme son Époux. Cet événement inéluctable n'exclut pas, cependant, que ceux qui souhaitent participer à la renaissance future la préparent dès maintenant avec leur collaboration. Sur le Calvaire, la Mère du Sauveur fut la seule à s'associer à Son sacrifice pour coopérer à la Rédemption afin que nous aussi, nés de l'unique offrande des deux, puissions le faire. Aujourd'hui, ses enfants, consacrés à son Coeur Immaculé, doivent l'imiter activement afin que leur sacrifice soit fécond et hâte la Résurrection. » (benoit-et-moi.fr)

Comme on l'a mentionné dans notre analyse, l'Église vit sa Passion, comme le Christ, et seule Marie, l'Arche, est notre seule refuge maintenant.

2) Nous sommes dans l’ère des fausses nouvelles, et le Vatican en fait maintenant partie. Satan fonce à toute allure.

Avez-vous remarquez que le Vatican a remodelé son site de presse dans les premières semaines de 2018?

Il se nomme maintenant Vaticannews. Le site a pris une allure plus jeune, adapté à cette génération, et appuyé par une nouvelle machine de communication digne des politiciens corrompus.

Et sur ce site, en ce dimanche des rameaux, rien de plus déconcertant de lire l'homélie de François.

« Messe des Rameaux: le Pape appelle les jeunes à faire entendre leur cri

... le récit est aussi radieux que douloureux. La lecture de la Passion du Christ, «ses histoires de joie et de souffrances, d’erreurs et de succès», sont à rapprocher de nos existences propres, a d’emblée suggéré le Saint-Père dans son homélie en cette célébration des Rameaux et de la Passion, sommet de l’année liturgique.  

Ombres et lumières d’une fragile humanité

Tout comme Judas ou Pierre, femmes et hommes de notre temps, nous sommes capables «d’aimer autant que d’haïr»…, a affirmé le Pape François, développant ce conflit permanent qui sévit au sein de l’homme.

D’un côté, l’homme est capable «de courageux sacrifices», de l’autre, il sait «se laver les mains» au moment opportun ; d’un côté il est capable «de fidélité», de l’autre de «grands abandons et de grandes trahisons».

Parmi de telles batailles intérieures, différents cris résonnent. Un arsenal de sonorités qui laisse entendre «le cri de celui dont la voix ne tremble pas pour hurler: ‘’Crucifie-le !’’», énonce François.

Ce cri issu du vacarme hiérosolymitain accompagnant l’entrée du Christ dans la ville, n’est assurément pas spontané, avance le Souverain Pontife, proposant une réflexion sur «l’arrogance, l’autosuffisance et l’orgueil de la calomnie»,  associée à ce mauvais cri. » (vaticannews.va)

Pour ceux qui ont des oreilles pour entendre, ils sont capables de sentir le Judas au Vatican. Ce discours efface les derniers doutes que certains pourraient avoir.

Il vient de lancer un message codé à ses acolytes que le temps est venu. Dans l'acclamation de la foule, il se réjouit à l'avance de la venue de l'antéchrist et de l'église universelle en octobre prochain.

Les jeunes sont intentionnellement visés par le synode, pour le mal, et non pour le bien.

Pensez-y…

Si le pape doit fuir comme Jean XXIII l'a prophétisé…

- ce sera parce que ces jeunes avec une pensée contraire à l'Église catholique auront fait mettre la dernière touche au triomphe de l'église universelle.

- ce sera parce que les évêques seront réunis, tous, au Vatican, que le pape devra marcher sur les cadavres de ses prêtres comme prophétisé par Saint Pie X.

Octobre 2018 sera chaud, très chaud.

24 mars

8. Saint-Augustin et Léon XIII

Saint-Augustin détient ici la clé avec la signification du chiffre 153.

Pourquoi le 153?

Commençons par ceci :

Dans le Nouveau Testament, il y a deux pêches miraculeuses, une avant la résurrection du Christ, et la seconde, relatée par Saint-Jean, liée à une manifestation de Jésus ressuscité au même groupe de pêcheurs.

Retenez bien :

Jésus confirme alors aux apôtres l'aspect physique de sa résurrection ET le caractère universel de la mission qui leur est confiée (153 poissons dans les filets).

Matthieu (13, 47-50) nous précise aussi que la pêche représente aussi le Jugement, au tri, la séparation du bon grain de l'ivraie.

«… le royaume des cieux est encore semblable à un filet qu'on a jeté dans la mer et qui ramasse des poissons de toutes sortes. Lorsqu'il est plein, les pêcheurs le retirent, et, s'asseyant sur le rivage, ils choisissent les bons pour les mettre dans des vases, et jettent les mauvais. Il en sera de même à la fin du monde : les anges viendront et sépareront les méchants d'avec les justes, et ils les jetteront dans la fournaise ardente : c'est là qu'il y aura des pleurs et des grincements de dents.»

Mais le sujet est complet avec le «Traité sur l'Évangile de Jean de Saint Augustin» sur les 153 poissons :

« Quant à la pêche qui suivit la résurrection, elle désigne l’Église du ciel; car les poissons viennent tous de la droite, comme les élus; comme les élus ils sont comptés, et s’ils sont au nombre précis de 153, c’est que ce nombre encore désigne les élus.

Pour être du nombre des élus, il faut avoir accompli la loi de Dieu, ou les 10 commandements, avec le secours des 7 dons de l’Esprit-Saint. Le nombre 17 est ainsi le chiffre des élus. Additionnez tous les nombres inférieurs jusqu’à celui-là, vous obtiendrez cent cinquante-trois...

« Jamais le Seigneur n’aurait donné cet ordre, s’il n’avait eu dessein de nous tracer un enseignement qui nous fût salutaire. Qu’importait à Jésus-Christ qu’on prît des poissons ou qu’on n’en prît pas ?

Rappelons-nous que les disciples firent deux pêches sur l’ordre de Notre-Seigneur Jésus-Christ, l’une avant sa passion, l’autre après sa résurrection.

Ces deux pêches figurent donc l’Église; l’Église telle qu’elle est aujourd’hui, et l’Église telle qu’elle sera à la résurrection des morts. Aujourd’hui, en effet, les bons et les méchants sont innombrables dans son sein, tandis qu’après la résurrection elle ne renfermera que les bons, dont le nombre sera fixé. »

« 153 représente Le nombre caractéristique de la mission du Christ dans le nouveau testament qui symbolise l’ensemble des rachetés. Les pères de l’Église s’accordent à voir dans le nombre 153 le symbole d’universalité de l’Église. Saint Augustin va dans le même sens en affirmant qu’il symbolise la totalité des élus.

Saint Augustin déclare : « Dans le nombre dix-sept comme dans ses multiples on trouve un sacrement admirable ».

Le Saint-Esprit et ses dons sont figurés par 7, et 10 représente la loi accomplie par la grâce du Saint-Esprit, ce qui forme 17 au total.

Sont ainsi réunis dans le filet à la fois les Juifs (pour la loi) et les païens (pour l’Esprit Saint).

Saint Augustin explique encore que c’est 50, le nombre du Jubilé, doublement placé sous le nombre 3 le chiffre de la Divinité, il l’est par la multiplication (3 x 50 = 150) et par l’addition (150 + 3 = 153) ; ce Nombre 153 signifie en quelque sorte le Jubilé des jubilés ; il pourrait être le Nombre de l’Église de l’Agape, celle du grand Jubilé messianique...» (H. Kruse : vd 1960, p. 129-148, cité par : Bible chrétienne Evangiles, no 371.)

Du 13 mai 1917 au 13 octobre 1917, Marie est apparue aux 3 bergers sur une période de 153 jours.

153, c'est aussi le nombre du Rosaire, soit 3 chapelets d'Ave Maria.

Donc, 153 signifie le Jubilé des jubilés.

Or, Pie IX a ouvert officiellement le jubilé de 1865 en 1864 (l'année où les démons sont relâchés réf. La Salette. Déjà la Vierge donne un avertissement à Mélanie: « Dans l'année 1865, on verra l'abomination dans les lieux saints... »), exactement le 8 décembre.

Donc la suite des événements destructeurs de l'Église expliqués depuis le début de l'analyse du 13 mars pour mener au Jubilé des jubilés va ainsi :

8 décembre 1865
8 décembre 1965 : 100 ans
8 décembre 2015 : 150 ans, + 3 années = 8 décembre 2018 : 153 ans.

Mais ce n'est pas tout!

Le pape Léon XIII a eu sa vision du Christ et de Satan le 13 octobre 1884.
Le 13 est le chiffre de la purification (facilement confirmé par la Vierge Marie à Fatima entres autres).
C'est donc dire que les 100 ans de séduction de Satan commence en 1884 et la première année se termine  donc le 13 octobre 1885.

Point de départ donc 1885, et on ajoute les 100 années, soit le maximum accordé par Jésus  = 1985  

Que se passe-t-il en 1985?

Vous avez sûrement entendu parler de Georges Orwell et son livre 1984!

En 1985 donc l'antéchrist système est né.

Qu'arrive-t-il avec Jean-Paul II en 1985?

Il fête encore Vatican II!

Cette fois, on fait la refonte du catéchisme pour y inclure la nouvelle morale; un nouveau poison de Satan.

Et il reprend les paroles de Paul VI.

« Dans cet esprit, j’ai convoqué, le 25 janvier 1985, une assemblée extraordinaire du Synode des évêques, à l’occasion du vingtième anniversaire de la clôture du Concile. Le but de cette assemblée était de célébrer les grâces et les fruits spirituels du Concile Vatican II, d’en approfondir l’enseignement pour mieux y adhérer et d’en promouvoir la connaissance et l’application. En cette circonstance, les Pères du Synode ont émis le vœu " que soit rédigé un catéchisme ou compendium de toute la doctrine catholique tant sur la foi que sur la morale, qui serait comme un texte de référence pour les catéchismes ou compendiums qui sont composés dans les divers pays.
Pasteurs et fidèles y trouvent des orientations pour ce " renouveau de pensée, d’activité, de mœurs, de force morale, de joie et d’espérance qui a été le but même du Concile "
(Paul VI, Discours de clôture du Concile œcuménique Vatican II, 8 décembre 1965, AAS 58 (1966), pp. 7-8. . )

Or, le rapport final du Synode extraordinaire est signé du  7 décembre 1985!

Juste avant l'Immaculée Conception du 8 décembre… Encore une fois.

13 octobre, 8 décembre. Décidément deux dates charnières. Deux indices majeurs. Tous deux données par la Sainte Vierge Marie.

Revenons avec Léon XIII et sa vision.

1985 : naissance de l'antéchrist système. Satan singe Dieu et son fils.

Donc 30 ans de vie caché comme le Christ donne le 13 octobre 2015.

On ajoute 3 ans de vie publique comme Jésus, ce qui nous amène en 2018.

Le 13 octobre 2018 est donc une date de victoire de Satan. Il affronte Marie sur son propre terrain par le chiffre de la purification.

Il a même laissé un indice en 2016, année de jubilé de la miséricorde, un an avant le jubilé de 100 ans de Fatima, année de jubilé des 500 ans de la réforme de Luther:

La statue de Luther mise à l’honneur au Vatican par la volonté de François – 13 octobre 2016 (medias-catholique.info).

Statue exposé d'ailleurs à la salle Paul VI.

Satan a déjà réussi à se déclarer roi de la Terre. Il est sur le point de se déclarer roi de l’église.

Qu'est-ce qu'il y a de prévu le 13 octobre 2018?

C'est le synode sur les jeunes au Vatican du 3 au 28 octobre 2018, et à la fin duquel Satan couronnera son roi, Paul VI, par la canonisation du 28 octobre!

Après le nouveau catéchisme, la destruction de la famille, le nouvel enseignement des prêtres… Il ne restait qu'à inclure les jeunes pour former la nouvelle église universelle.

Voyons ce que François leurs disait en préparation du synode le 19 mars dernier (ce n'est pas un hasard! Fête de Saint-Joseph, patron de la famille!):

 « Bonjour à vous tous mes amis. Vous avez pensé à moi? Maintenant récitez vos prières au dieu en lequel vous croyez, quel qu’il soit, et que vos doutes vous accompagnent toujours. »

Satan est narcissique. François vient d'en faire la preuve encore une fois. En plus, croyez à n'importe quel Dieu, il n'y a pas de problème. Jésus n'est plus le seul Dieu et l'unique sauveur…

La destination pour les jeunes est pourtant claire quand on sait lire entre les lignes:

Le 13 janvier 2017 (et oui, un 13 du mois), lettre du pape François aux jeunes à l’occasion de la présentation du Document préparatoire de la XVe Assemblée générale ordinaire du Synode des évêques.

 « Quitte ton pays, ta parenté et la maison de ton père, pour le pays que je t’indiquerai ». Une invitation afin « qu’il laisse tout et aille vers une nouvelle terre ». « Quelle est pour nous aujourd’hui cette nouvelle terre, souligne le pape François, si ce n’est une société plus juste et fraternelle que vous désirez profondément et que vous voulez construire jusqu’aux périphéries du monde ? » Même si, malheureusement, constate-t-il, pour de nombreux jeunes aujourd’hui l’invitation « quitte » prend un tout autre sens, celui de la contrainte et de la fuite du pays. « Un monde meilleur se construit aussi grâce à vous, à votre désir de changement et à votre générosité », écrit-il plus loin à l’adresse des jeunes. « L’Église même désire se mettre à l’écoute de votre voix, de votre sensibilité, de votre foi ; voire de vos doutes et de vos critiques. » (la-croix.com)

Il évoque longuement un synode « dont aucun jeune ne doit se sentir exclu ! ». Même ceux « qui se sentent agnostiques », ceux dont « la foi est tiède », ceux « qui se sont éloignés de l’Église » ou qui « se sentent athées », insiste-t-il. « Chaque jeune a quelque chose à dire aux autres, aux adultes, aux prêtres, aux sœurs, aux évêques et au pape. Tous nous avons besoin de vous écouter ! »

Il met la touche finale à l'église universelle. Aucun doute.

Donc deux dates importantes :

Fin du synode, canonisation de Paul VI : 28 octobre 2018, victoire de Satan. Résurrection en sorte: naissance de l'église universelle.

40 jours au désert pour les témoins fidèles nous mènent au 8 décembre 2018, jour de l'Immaculée Conception, signal de l'Avertissement, de la nouvelle pentecôte, du signe dans le ciel.

Comme spécifié au début, par le Jubilé des jubilé du 8 décembre 2018, Jésus confirme l'aspect physique de sa résurrection (donc la résurrection de l'Église à venir, des témoins) ET le caractère universel de la mission qui leur est confiée (le début de la mission des 2 témoins de l'Apocalypse) (153 poissons dans les filets)...

Sous l'aile de notre Mère, Marie, corédemptrice.

N'oublions pas nos dates du 12 et 18 décembre 2018 également.

À suivre...

23 mars

7. Le signe dans le ciel suite.

L'ennemi utilise lui aussi les jubilés, et la Sainte Vierge s'en sert pour nous avertir du danger imminent 3 années (ou mois) plus tard disions-nous.

C'est un signe à suivre.

Un autre exemple du 3 : «Le 13 juillet 1917, Notre-Dame avait entretenu les trois enfants de Fatima du sort de la Russie. Trois mois avant la « révolution d’octobre »»

Donc, selon cette logique du 3, l'ennemi (Luther) entre dans la bergerie le 8 décembre 2015, c'est l'avertissement de la Sainte Vierge. Quelque chose de grand arrivera donc le 8 décembre 2015 + 3 années = 8 décembre 2018.

Alors, pour répondre à notre question d'hier, y-a-t-il un signe dans le ciel prévu proche de cette date?

Et bien oui.

(Ayez toujours en mémoire aussi que le signe dans le ciel, l'Avertissement, est lié à la fuite ou au décès du pape François selon la prophétie de Jean XXIII.)

Le 12 décembre 2018 la comète 46P/Wirtanen sera à sa position la plus près du Soleil (périhélie).

Sa position la plus près de la Terre sera le 18 décembre 2018.

On retient ces deux dates.

Les astronomes prévoient que cette comète sera l'une des 10 comètes les plus brillantes des 100 dernières années, car c'est une comète hyperactive.

Elle sera visible à l’œil nu. VISIBLE DANS LES DEUX HÉMISPHÈRES, ce qui est plus rare, donc partout sur la terre!

Or, cette comète a une autre particularité. Vous vous souvenez de l'agence spatiale européenne (ESA) qui a fait atterrir sa sonde Rosetta sur une comète en 2016?

Et bien, 46P/Wirtanen était LA comète visée mais la Providence en avait décidé autrement puisque le retard du programme avait fait manquer la fenêtre de lancement à l'ESA. Donc nous n'avons aucune source de la composition ou de la forme de cette comète...

Autre particularité…

Même l'Observatoire du Vatican la surveille depuis décembre 2016 (vofoundation.org).

Vous rappelez-vous aussi la centurie II-41 de Nostradamus dans nos analyse de François?

«La grand estoille par sept jours bruslera,
Nuée fera deux soleils apparoir,
Le gros mastin toute nuict hurlera,
Quand grand pontife changera de terroir.»

Pendant 7 jours une comète fera apparaître deux soleils dans le ciel lorsque le pape changera de territoire.

Mais il n'y a pas que celle-là. Il y a aussi la centurie II-15 où

«Un peu devant monarque trucidé ?
Castor Pollux en nef, astre crinite :
L'erain public par terre & mer vuidé,
Pise, Ast, Ferrare, Turin terre interdicte.»

Un peut avant que le Pape soit assassiné, l'église auras deux frères (deux papes), alors on verra l'étoile chevelue (la comète), par terre et mer (les armées ennemies) pilleront l'argent public, les villes italiennes de Pise, Ast, Ferrare et Turin seront terre interdite.

Et la centurie VI-VI où

«Apparoistra vers le Septentrion
Non loing de Cancer l'estoille chevelue:
Suze, Sienne, Boëce, Eretrion,
Mourra de Rome grand, la nuict disperue.»
 
Apparaîtra vers l’hémisphère nord (ou vers les sept étoiles de la Petite Ourse?), non loin de la constellation du cancer, une étoile chevelue,
Suze (province de Turin), Sienne (Toscane), et Rome invasion venir de la Mer Rouge,  Mourra venant de Rome le Pape, après la comète disparaîtra dans la nuit.

À noter aussi qu'il peut s'agir de Pierre II le romain qui sera assassiné dans la prophétie concernant François.

(Sources de la traduction des deux dernières centuries: troisiemeguerremondiale.net)

Il y a aussi le père Malachi Martin qui nous disait de surveiller le ciel, autour de 2017.

Il y a aussi les voyants de Garabandal à propos de l'Avertissement…

« On verra dans le ciel comme deux étoiles qui entreront en collision dans un vacarme épouvantable et beaucoup de lumière, mais elles ne tomberont pas… »

Jean XXIII à propos de la fuite de François et du début de la paix.
 
«Mikail et Jean descendront sur terre… Mais auparavant par ses paroles de vraie science le secret de l'arme qui détruit les armes. Temps de paix, alors, et sur la haute pierre sera le nom d'Albert.»

L'archange Michel et Jean (pour l'Apocalypse) descendront sur Terre. C'est bien le début de la fin.

Albert?

Quand on y réfléchi longuement, il n'y a que deux possibilités : intervention humaine ou divine.

Jean XXIII spécifie dans la prophétie politique «Le Nouveau Soleil» (tiens donc?) que c'est grâce à un homme de Boston, que les armes seront vaincus. Mais comme toute prophétie, ce n'est qu'un code difficile à déchiffrer.

Faites des recherches sur Boston et vous trouverez que Boston a été construite sur 3 collines (en référence à trinité, trois croix sur le Golgotha, le trident…) et qu'elle a été nommé à partir d'une caste supérieure protestante, des élites, qui ont fait face aux immigrants catholiques irlandais (les Kennedy entres autres).

Ainsi Boston peut représenter L'ÉLITE mondiale.

Mais Jean XXIII spécifie que sur la haute pierre sera le nom d'Albert.

La haute pierre maçonnique, c'est le pignon de la pyramide, l’œil qui voit tout, le 33ème échelon. Mais c'est une singerie de Dieu.

Car originalement, c'est le symbole du Saint-Esprit sur les bâtiments catholiques à Rome.

Alors, est-ce que Jean XXIII fait référence à Albert Einstein et à la bombe nucléaire?

Est-ce qu'il fait référence comme nous l'avions longtemps pensé au cardinal Albert Malcolm Ranjith?

Mais pour vaincre définitivement les armes, il faut absolument une intervention divine.

Les systèmes électroniques, les ordinateurs, etc. doivent être réduits à néant, ou le danger venant vers la Terre est tel que tous doivent se mobiliser pour empêcher la destruction planétaire.

Voici une autre hypothèse, moins probable, mais c'est une possibilité, car il y a une pierre haute aussi, comme... un astéroïde.

Or, il y a un astéroïde qui se nomme Albert.

Découvert en 1911, il avait été égaré par les astronomes, et il fut redécouvert en 2000.

Selon la NASA, Albert ne représente aucun danger, même dans un futur très lointain… Sauf, et il n'y ont pas pensé, si Albert rencontre un autre astre…

Albert a une autre particularité… Il a été nommé en l'honneur du baron Albert Freiherr von Rothschild. Pas besoin de faire la démonstration ici de cette famille qui veut dominer le monde. On le sait depuis longtemps.

Si la NASA ne prenait pas au sérieux cette menace, elle ne ferait pas cet exercice fictif comme celui-ci tenu à Tokyo du 15 au 19 mai 2017.

- un astéroïde frappera la Terre en 2027. Ironiquement, la trajectoire passe au-dessus de la Corée du Nord. (NASA)

- Voici le PDF de l'exercise (NASA).

Mais, mais....

La force divine, c'est la LUMIÈRE. (Cela aussi c'est Einstein avec ses théories sur la lumière).

Marie l'a démontré avec le miracle du Soleil le 13 octobre 1917 à Fatima.

Et sans surprise, nous entrons dans le minimum solaire en 2018/2019.

Une tempête solaire d'envergure serait vraiment inattendue.

Et la devise de Benoît XVI selon St-Malachi est «la labeur du soleil» selon notre analyse générale… Et Benoît XVI, n'est pas pas encore décédé mais on sait que cela approche...

La prophétie #26 Lumière de la lumière de Jean XXIII nous donne cet autre indice:

«Lumière de la lumière et antique flamme chaque espérance arrive à sa rive. Amie rotonde défais tes cheveux, quelqu'un tombe, ne le ramasse pas. Le visage de la femme est homme et l'unité n'existe pas sinon là où la glace se lève et descend.»

Ou, une comète apparaîtra (rotonde défait tes cheveux) au moment où la promesse du Christ en Matthieu 24 se réalise, et lorsqu'on parlera de réchauffement climatique et du moment où on ne reconnaîtra plus une femme d'un homme, c'est à dire que lorsque les valeurs de la société seront inversées...

Donc si on résume, nous aurons un signe dans le ciel et les dates importantes sont les 12 et 18 décembre.

Mais nous n'avons pas encore notre réponse pour notre date du 8 décembre 2018…

À suivre...

22 mars

6. Le signe dans le ciel.

À noter que les jubilés ordinaires du Vatican (à tout les 25 années) n'occupent que peu d'importance. Ce sont les jubilés extraordinaires et les jubilés à partir ce ceux-ci qui sont à scruter à la loupe.

Afin de démontrer l'importance du jubilé dans la fin des temps, voici un extrait de Jésus commentant le jubilé de Maria Valtorta lors de la fête de ses 50 ans , ET, en même temps l'importance de Marie comme arche de cette fin des temps où nous devons nous réfugier. Nous reviendrons plus tard sur ce dernier sujet.

« « Tu as eu ton Année Sainte pendant ta cinquantième année. Tu m’as eu comme toi seule le sais. Et tu demeureras dans ton année jubilaire jusqu’à ce qu’elle se change pour toi en un siècle éternel de paix paradisiaque. Mais un caractère spécial devra marquer l’Année Sainte à venir: le caractère marial.      

On a célébré une Année Sainte extraordinaire à l’occasion du dix-neuvième centenaire de ma Passion. La Sagesse infinie aimerait que l’on célèbre également cet autre centenaire de la glorieuse Assomption de ma Mère au ciel, et que cette célébration donne un caractère particulier à la prochaine Année Sainte. La Sagesse infinie aimerait que l’on entende ce devoir, ce besoin, cette prévoyance, de donner à la prochaine Année Sainte un caractère de triomphe marial et donc d’encouragement à la dévotion de Marie, qui est votre salut — en cette terrible conclusion de ce siècle terrible pendant lequel peut avoir lieu l’ouverture complète des sept sceaux en guise de punition de Dieu —. Voici déjà trop de siècles que la chrétienté attend cette proclamation triomphale de la Vierge Mère, assumée par Dieu au ciel pour faire la joie de Dieu dont elle fut le Temple vivant sur terre, et pour y être la Reine des chœurs célestes et du peuple des saints.     

En vérité, un bon nombre de sceaux ont déjà été ouverts. Mais malheur si tous l’étaient, ou s’ils doivent l’être !   

Hâtez l’heure du triomphe de la Femme, archétype de ceux qui ont été marqués du signe des serviteurs de Dieu, des élus dont le ciel est la demeure. Hâtez l’heure du triomphe de Marie sur Satan, sur le monde, la matière, la mort, vaincue deux fois par nous, vaincue en elle comme créature, d’une part parce qu’elle n’a pas connu la mort spirituelle du péché, d’autre part dans sa chair qui vit sans s’être corrompue.       

Hâtez l’heure du triomphe de Marie. Que les hommes, les femmes, les enfants de l’Église une, sainte, catholique, apostolique et romaine s'unissent aux anges dirigés par Michel, afin que soit abattu pour un temps le dragon aux sept têtes, dix cornes et sept diadèmes maudits : les sept séductions. La chrétienté aura alors le temps de se réunir et de se fortifier dans la charité et la foi, et de resserrer les rangs pour se défendre lors de l’ultime bataille.        

Malheur si la femme vêtue de pourpre et d’écarlate qui a pour trône la bête immonde aux noms de blasphème venait à être proclamée reine avant que ne le soit, sur une parole infaillible, la Reine des anges et des hommes, la Femme revêtue de soleil qui a la lune sous les pieds et dont la tête est couronnée d’étoiles. »

Afin de préciser notre analyse commencée le 13 mars, nous ajoutons deux autres éléments dont nous avons été avertis :

a) Akita

On part du premier indice dont nous avons déjà fait mention : Marie a versé 101 larmes à Akita et sachant qu'Elle a répété le message de Fatima (avec un avertissement à Garabandal en 1961 parce que le pape Jean XXIII n'avait pas publié le 3 ème secret en 1960 comme demandé par sœur Lucie; Jean XXIII préfère la religion de l'humain divinisé et y va de «Pacem in Terris» pour influencer le conflit de la Baie Des Cochons à Cuba), donc donnant un indice sur une année importante :

Fatima 1917 + 101 années = 2018.

b) Le signe dans le ciel. 

Plusieurs citations dans nos analyses confirment que nous aurons un avertissement, une chance donnée par Jésus et le Père pour prendre conscience de nos péchés et de changer de voie au dernier moment.
L'information donnée aux voyants à Garabandal confirme que l'Avertissement aura lieu durant une année paire. Sachant que nous avons identifié le printemps 2019 comme le milieu de la semaine de Daniel, et donc que les 3,5 dernières années suivantes seront marquées par la domination de l'église universelle satanique, il faut que l'Avertissement arrive selon cette hypothèse,  en 2018.

Les voyants de Garabandal ont aussi affirmé qu'un miracle aura lieu à cet endroit dans moins de 12 mois mais probablement 3 mois suivant l'Avertissement, et ce sera un jeudi soir, à 20 h 30, entre le 8 et le 16 du mois de mars, avril et mai. Cela coïncide parfaitement avec notre hypothèse, au moment de l'annonce possible de la nouvelle messe œcuménique suivant le jubilé de la messe Paul VI du 7 mars ou 3 avril 2019.

Ce qui veut dire que nous avons besoin d'un signe dans le ciel en 2018. Existe-t-il potentiellement, et quand?

Mais retournons d'abord à notre jubilé important, soit celui du 8 décembre 1965, le triomphe de Vatican II.

Dès:

- 1865 : nous avons vu la mise en garde de Pie IX. Il est en fuite. C'est le début de la destruction de l'Église annoncé par la Vierge Marie à La Salette où les démons ont été relâchés en 1864. C'est le début de la perte des États Pontificaux.

- 1915 : 50 ans plus tard. Le cardinal Pietro Gasparri, franc-maçon notable identifié surtout par le Marquis de la Franquerie dans son ouvrage intitulé «Lucifer et son Pouvoir Occulte», entre au Vatican et commence le travail du nouvel ordre mondal : « C'est ainsi que j'avais pu constater que nombre d'entre eux étaient très inquiets de la politique maçonnique et internationaliste du franc-maçon Gasparri, Secrétaire d'Etat de Pie XI … »

Ainsi le cardinal Pietro Gasparri est le premier destructeur moderne de l'Église, nommé secrétaire d'État le 13 octobre 1914!

Soit 3 ans avant la dernière apparition et le miracle de Fatima.

Notez la procédure car elle nous servira plus loin…

Le 3, le chiffre Divin, est important comme le 7. Comme les 3 ans de vie publique du Christ, les 3 jours au tombeau...

En 1914, l'ennemi entre à la bergerievia Gasparri, et le 13 octobre 1917 Marie sert un avertissement ultime à  l'humanité: quelque chose vient de se produire et vous n'avez pas beaucoup de temps pour vous repentir.

Gasparri fut nommé carmelingue en décembre 1916. Une autre date importante. Pensez jubilé 2016.

Finalement, ce dernier est le signataire des Accords du Latran au nom de Pie XI en 1929. La papauté ne conserve que l'État du Vatican et est ainsi enclavé. Travail réussi au niveau temporel de la religion, pendant que les franc-maçons s'occupaient du côté financier avec le krach.

- 1965 : 8 décembre, fin de Vatican II, le jour de l'Immaculée Conception. 100 ans après le jubilé extraordinaire de 1865, donc double jubilé. C'est la destruction non plus physique mais spirituelle de l'Église qui s'amorce.

Notez ceci, c'est important :

La déclaration « Nostra Aetate » du 28 octobre 1965 du concile Vatican II est la doctrine d’ouverture et de dialogue avec les autres religions, permettant de justifier les visites aberrantes de divers papes dans des lieux de cultes de religions différentes n’adorant pas Jésus-Christ comme Dieu.»

Donc jubilé le 28 octobre 2015. 1 an plus tard, François visite Luther en Suède et signe une entente… le 31 octobre, le 28 ne tombant pas un dimanche. 3 ans plus tard… Projetons nous dans le futur…

Le 28 octobre 2018, un dimanche, après le synode destructeur de la famille de 2015 (l'ennemi est entré dans la bergerie), ce sera la fin du synode de la jeunesse (il faut bien l'orienter vers le mal elle aussi, « Présenter aux jeunes la « voie du bonheur » proposée par l’Evangile de façon « attirante », « fascinante »» fr.zenit.org), et surtout, surtout…

On vient juste de nous annoncer que François canonisera Paul VI ce même jour en 2018, 1 jubilé + 3 ans après la déclaration « Nostra Aetate » de Paul VI, initiateur de la nouvelle messe Paul VI, précurseur de la nouvelle messe œcuménique. C'est la victoire. Satan jubile.

Pas de hasard.

L'ennemi utilise lui aussi les jubilés, et la Sainte Vierge s'en sert pour nous avertir du danger imminent 3 années (ou mois) plus tard, danger qui en terme de temps est de plus en plus court, comme un spirale vers le bas.

- 2015 : triple jubilé (le chiffre Divin encore une fois!) amorcé en 1865.  Octobre 2015 : fin du synode sur la famille, et tout ce qu'on a analysé depuis le 13 mars. C'est une période critique, pour nous, dernière génération avant le Jugement. C'est le début de la semaine de Daniel.

Voyez-vous la tendance?

Premier jubilé de Vatican II le 8 décembre…

8 décembre 1965, fin de Vatican II.
8 décembre 2015, jubilé de Vatican II, début du jubilé extraordinaire de la miséricorde.
8 décembre 2016, fin du jubilé de la miséricorde.
8 décembre 2017, publication de  « Veritatis Gaudium », basée évidement sur «Evangelii Gaudium» ou la manière de corrompre les prêtres avec le nouvel enseignement, après avoir corrompu la famille, et la jeunesse…

Et le 8 décembre 2018?

À suivre…

21 mars

Revenons donc à la semaine de Daniel.

La difficulté est d'en déterminer le début. Il faut donc observer les signes donnés par NSJC et les prophètes pour bien cibler cette période avec un peu plus de précision.

Comme dans la semaine pascale il y a plus ou moins 2018 ans, Jésus s'est rendu à Jérusalem pour la Pâques juive pour éclipser l'ancien rituel de l'ancien testament pour en établir un nouveau, et faire naître la nouvelle Église avec la nouvelle cène au centre de la messe.

Avec toutes les informations que nous avons apportées dans cette analyse, nous avons en mains les preuves qu'une nouvelle église universelle naissante avec une nouvelle messe œcuménique en préparation monte en croissance pendant que l'Église catholique s'éclipse.

On connaît la fin de l'histoire. Elle le sera finalement pendant les 3.5 dernières années de la semaine de Daniel.

Les 3.5 premières années ne servent qu'à mettre en place la trahison. Ce que nous avons prouvé hier, et ci-haut.

La parole qui nous donne la clé est celle de Jésus en Matthieu 24 (selon Maria Valtorta): « Quand vous verrez l'abomination de la désolation, prédite par Daniel — que celui qui m'écoute comprenne bien et que celui qui lit le prophète sache lire entre les lignes — alors que celui qui sera en Judée s'enfuie sur les montagnes »

Et cette parole donnée par Daniel est la suivante : « Il conclura une alliance ferme avec un grand nombre pendant une semaine ; et, au milieu de la semaine, il fera cesser le sacrifice et l'oblation, et sur l'aile des abominations viendra un dévastateur, et cela jusqu'à ce que la destruction et ce qui a été décrété se répandent sur le dévasté. »

Nous avons donc deux indices : a) une alliance qui donne le début de la semaine, et b) la cessation du sacrifice perpétuel qui donne le milieu de la semaine.

a) Or, une alliance, nous en avons bien une.

Le 31 octobre 2016 (en plein jubilé de la miséricorde. Aussitôt après le jubilé de Vatican II (8 décembre 2015, 8 décembre 2016, et n'oubliez pas le 8 décembre 2017 ci-haut mentionné), François durant la commémoration du 500 ème anniversaire de la réforme de Luther en Suède, signe un déclaration conjointe avec le président de la Fédération luthérienne mondiale!

« Le 31 octobre 2016, l’antipape François se trouvait en Suède pour commémorer la « Réforme » protestante. Durant son voyage, il participa à un service de prière œcuménique dans le temple luthérien, prit part à une prière commune avec des hérétiques notoires, et signa une Déclaration conjointe avec le président de la Fédération luthérienne mondiale, « l’évêque » Munib Younan, un hérétique notoire. »

« ... on où s’enchaînent les erreurs historiques, de graves atteintes à la prédication de la foi catholique et un faux humanisme source de tant de maux, nous ne pouvons rester silencieux.
Sous le fallacieux prétexte de l’amour du prochain et le souhait d’une unité factice et illusoire, la foi catholique est sacrifiée sur l’autel de l’œcuménisme qui met en péril le salut des âmes. Les erreurs les plus énormes et la vérité de Notre-Seigneur Jésus-Christ sont mis sur le même pied d’égalité. » (medias-catholique.info)

Cela est le début de l'entente du Judas moderne avec les prêtres du Sanhédrin, de la nouvelle église oecuménique.
 
Or, nous avons prouvé que François avait eu plusieurs discussions avec différents membres des communautés luthériennes dans notre analyse du 19 mars. On peut évidement remonter jusqu'au 25 janvier 2016 à l'annonce de la future visite de François. Tout a donc probablement été orchestré bien avant, soit autour du 8 décembre 2015, au début du jubilé extraordinaire de la miséricorde.

Donc, première hypothèse du début de la semaine de Daniel : 8 décembre 2015

Mais, il nous faut considérer Jean XXIII aussi.

Car il écrit dans «Le Temps est Proche», que « la fille de Caïn est montée au nord pour prêcher » et que « Les cris et les barrières de la contestation se lèvent, mais déjà la Bête sort de l'eau ».

Nous savons que la grande prostituée de l'Apocalypse est l'église.

Nous pouvons maintenant affirmer que ''la fille de Caïn'' est la nouvelle église universelle sous le pontificat de François, qui est sur le point de se révéler au grand jour avec une nouvelle messe. D'où, « la bête sort de l'eau », soit la nouvelle église, la nouvelle messe.

L'église universelle est en train d'assassiner l'Église, comme Caïn a assassiné Abel.

Et comme la fille de Caïn est montée au nord pour prêcher le 31 octobre 2016, nous devons considérer comme deuxième hypothèse que la semaine de Daniel a commencé le 31 octobre 2016.

b) la cessation du sacrifice perpétuel

Vous vous rappelez bien le  7 mars 1965?

Première messe vernaculaire de Paul VI.

Le 7 mars 2018 sera donc le jubilé plus 3 ans de cet événement extraordinaire, et destructeur, selon les traditionnels de l'Église, et selon la prophétie de Jean XXIII concernant Paul VI.

Selon les preuves que nous avons accumulées concernant les annonces lors de jubilés, nous pouvons facilement affirmer que le 7 mars ou le 3 avril (date officielle de la messe Paul VI) représente une occasion en or pour annoncer la nouvelle messe œcuménique de l'église universelle.

À noter que le sacrifice perpétuel ne sera jamais arrêter. C'est inconcevable. L'Église sera éclipsée. En apparence, le sacrifice perpétuel semblera éclipsé, mais le sacrifice de NSJC existera toujours.

Il en fait toujours la preuve avec des hosties consacrés :

François a déjà été avertit : miracle eucharistique à Buenos Aires

« Anniversaire de la Réforme : et que fait le pape François du miracle eucharistique de Buenos Aires ? »

Le Cardinal Sarah sur la profanation de la Sainte Eucharistie. « Jean-Paul II, peu importe comment il était faible,
s'agenouillait toujours devant le Saint-Sacrement » ( Quelqu'un d'autre ne le fait jamais ) (dieuetmoilenul.blogspot.ca)

Hostie en lévitation à Lourdes.

Ce que l’on sait du miracle eucharistique de Sokółka. (fr.aleteia.org)

Il ne faut que l'annonce de l'abolition du sacrifice perpétuel pour démarrer le compte à rebours du milieu de la semaine de Daniel.

Or, et çà ne s'invente pas, que représente le 7 mars en 2019?

Et oui, c'est le premier jour du carême, le mercredi des cendres ayant lieu le 6 mars. 40 jours dans le désert et 6 dimanches non jeûné nous mènent à Pâques le 21 avril.

Le milieu de la semaine de Daniel serait donc au printemps 2019, ce qui colle avec le début de la semaine 3,5 années plus tôt, autour d'octobre 2015.

Or, octobre 2015, c'est aussi le début officielle de l'autodestruction à l'interne au Vatican. C'est le synode sur la famille (donc la fille de Caïn de Jean XXIII pourrait bien signifier que François prêche devant les évêques réunis à Rome) qui s'est terminé le 24 octobre.

Il est difficile d'être plus précis pour l'instant. De plus que Jésus nous a affirmé que nul ne connaît ni le jour ni l'heure.

Essayons maintenant de faire le lien avec la semaine pascale de 7 jours/7 années. (Les extraits sont tirés de l’œuvre de Maria Valtorta.)

1er jour : Dimanche des rameaux.

C'est le début de la semaine de 7 ans, donc entre octobre 2015 et 2016.

La foule est en liesse. Le synode est terminé et il y a une entente. C'est aussi le jubilé de la miséricorde! C'est aussi la fébrilité d'une église universelle naissante!

Mais en ce jour il y a plus ou moins 2018 années, Jésus pleurait sur Jérusalem…

« Et toi, cité qui veux ta ruine et sur qui je pleure, sache que ton Christ prie pour ta rédemption. Oh ! si au moins en cette heure qui te reste tu savais venir à Celui qui serait ta paix ! Si au moins tu comprenais à cette heure l'Amour qui passe au milieu de toi et si tu te dépouillais de la haine qui te rend aveugle et folle, cruelle pour toi-même et pour ton bien ! Mais un jour viendra où tu te rappelleras cette heure ! Trop tard alors pour pleurer et te repentir ! L'Amour sera passé et sera disparu de tes routes et il restera la Haine que tu as préférée. Et la haine se tournera vers toi, vers tes enfants. Car on a ce qu'on a voulu, et la haine se paie par la haine.
Et ce ne sera pas alors la haine des forts contre le désarmé. Mais ce sera haine contre haine, et donc guerre et mort. Entourée de tranchées et de gens armés, tu souffriras avant d'être détruite et tu verras tomber tes fils tués par les armes et par la faim, et les survivants être prisonniers et méprisés, et tu demanderas miséricorde, et tu ne la trouveras plus parce que tu n'as pas voulu connaître ton Salut

Je pleure, amis, car j'ai un cœur d'homme et les ruines de la patrie m'arrachent des larmes. Mais que ce qui est juste s'accomplisse puisque dans ces murs la corruption dépasse toute limite et attire le châtiment de Dieu. Malheur aux citoyens qui sont la cause du mal de leur patrie ! Malheur aux chefs qui en sont la principale cause ! Malheur à ceux qui devraient être saints pour amener les autres à être honnêtes, et qui au contraire profanent la Maison de leur ministère et eux-mêmes ! Venez. À rien ne servira mon action. Mais faisons en sorte que la Lumière brille encore une fois au milieu des Ténèbres !"

Ce sont toujours les profanations du culte de Dieu, de la Loi de Dieu, qui provoquent les châtiments du Ciel. En faisant de la Maison de Dieu une caverne de voleurs, ces prêtres indignes et ces indignes croyants (de nom seulement] attiraient sur tout le peuple malédiction et mort. Inutile de donner tel ou tel nom au mal qui fait souffrir un peuple. Cherchez le nom exact en ceci : "Punition d'une vie de brutes". Dieu se retire et le Mal s'avance. Voilà le fruit d'une vie nationale indigne du nom de chrétienne.  »

Donc, l'Église en cette année 2015-2016 pleure comme Jésus.

2ème Jour : Lundi avant la Pâques.

Nous sommes en 2017. C'est le schisme. C'est les dégâts causés par «Amoris Laetitia», les dubias, les cardinaux contre les cardinaux, la révélation de François comme le faux prophète.

Mais en ce jour il y a plus ou moins 2018 années, Jésus avertissait sévèrement avec la parabole des vignerons homicides, donc l’assassinat à venir de l'Église, et l’événement du figuier stérile qu'il maudit parce qu'il ne porte pas de bons fruits.

« Tu es comme beaucoup de cœurs en Israël. Tu n'as pas de douceurs pour le Fils de l'homme, et pas de pitié. Qu'il ne puisse plus jamais naître de toi un seul fruit et que personne ne se rassasie de toi à l'avenir" dit Jésus. »

« Le Royaume de Dieu vous sera enlevé et il sera donné à des gens qui en produisent des fruits. Et celui qui tombera contre cette pierre se brisera, et celui sur lequel la pierre tombera sera écrasé. »

3ème jour : le mardi avant Pâques.

C'est 2018. Donc nous y sommes. Jésus nous donnes la signification du figuier desséché devant la stupéfaction des apôtres.

«Elles n’ont plus de moelle, tu l’as dit. Or ce qui vaut d’un arbre peut s’appliquer à une nation ou à une religion : quand il ne reste que l’écorce dure et le feuillage inutile — c’est‑à‑dire la férocité et un aspect extérieur hypocrite —, c’est signe que la mort est là. La moelle, blanche et pleine de sève, correspond à la sainteté, à la spiritualité. L’écorce dure et le feuillage inutile à l’humanité dépourvue de vie spirituelle et de justice. Malheur aux religions qui deviennent humaines parce que leurs prêtres et leurs fidèles n’ont plus l’esprit vital. Malheur aux nations dont les chefs ne sont que férocité et verbosité tapageuse dépourvue d’idées fécondes ! Malheur aux hommes qui n’ont plus de vie spirituelle !»

Tout concorde. Mais, il y a un lien important à faire ici avec le signe du figuier que Jésus nous donnes pour la fin des temps.

Cette église (figuier) doit disparaître pour renaître de nouveau. Il a bien progression vers le milieu de la semaine de Daniel.

« Apprenez du figuier une ressemblance : quand vous voyez ses branches s'attendrir et mettre des feuilles, vous savez que l'été est proche. De même aussi, quand vous verrez toutes ces choses, sachez que le Christ va venir. En vérité je vous dis : elle ne passera pas cette génération qui n'a pas voulu de Moi avant que tout cela se produise. Ma parole ne tombera pas. Ce que je dis sera. Le cœur et la pensée des hommes peuvent changer, mais ma parole ne change pas. Le ciel et la terre passeront mais mes paroles ne passeront pas. »

4ème jour : le mercredi avant Pâques

On sera en 2019, probable année de l'annonce de la nouvelle messe œcuménique, donc naissance de cette alliance de la nouvelle église universelle, et donc du milieu de la semaine de Daniel.

Que nous dis Jésus?

« Rappelez-vous également ceci : craignez plutôt les alliances faciles et les flatteries d'un étranger que ses légions. En effet, tant que vous serez fidèles aux lois de Dieu et de la Patrie, vous vaincrez même si vous êtes encerclés par des armées puissantes, mais quand vous serez corrompus par le poison subtil donné comme un miel enivrant par l'étranger qui a formé des desseins contre vous, Dieu vous abandonnera à cause de vos péchés, et vous serez vaincus et assujettis, sans que votre faux allié livre une bataille sanglante contre vous.  »

Il nous indique clairement qu'il faut demeurer fidèle à la loi et les prophètes, et non pas de succomber au miel enivrant de François et ses acolytes.

À suivre...

20 mars

4. La préparation à la passion de l'Église ou la dernière semaine du prophète Daniel

Plusieurs écrits confirment que la dernière semaine de Daniel représente les 7 jours de la passion de l'Église, soit la semaine Sainte, étalée sur 7 ans.
Mais tout d'abord, puisque c'est le but aussi d'analyser le quinquennat pontifical de François, révisons les signes de la préparation à cette «semaine pascale» depuis l'élection de 2013.

Sous son règne, tout s'accélère. C'est normal. Il a été mis au pouvoir justement pour faire cette réforme, sous la façade de nettoyer la Curie. Mais il a rapidement mis en place ses pions, remplaçant les conservateurs qui nuisaient au concept d'œcuménisme accéléré.

« Une révolution pour être menée à bien a besoin de ses « gardiens ». La révolution bergoglienne a les siens : le pape François depuis son élection au trône pétrinien détient le record des nominations au Vatican ! 803 personnes placées durant les 5 ans de son pontificat soit 170 en moyenne par an soit une nomination tous les deux jours. » (medias-press.info)

Très peu de temps après son élection, François y va d'un premier encyclique, « LUMEN FIDEI »

En fait, il s'agit d'un texte amorcé par Benoît XVI, et François a bien vite fait de le mettre à sa main… Une lumière à découvrir (LUCIFER?)… Une lumière pour la vie en société… Des thèmes chers aux illuminatis.

LUMEN FIDEI est sortie officiellement le… 29 juin 2013.

Vous vous rappelez… 29 juin 1963, journée d'intronisation de Paul VI, messe noire à la chapelle St-Paul pour introduire Satan au Vatican, fête de Pierre et Paul.

En pleine année de la foi promulgué par Benoît XVI.

Et bien-sûr date d'un jubilé!

François met la table. Il libère. Il prépare la miséricorde infini.

Ensuite, le 24 novembre 2013, publication d' « Evangelii gaudium  (« la joie de l'Évangile ») », première lettre d'exhortation apostolique émise lors d'une messe solennelle clôturant symboliquement l'« Année de la foi  ».
Quel Évangile?

L'Évangile de la miséricorde, bien-sûr, et laisse déjà voir sa politique envers les migrants poindre.

« Elle touche différents sujets tels que l'obligation qu'ont les chrétiens envers les pauvres ainsi que leur devoir de maintenir un ordre économique, politique et légal juste ».

Ensuite, le deuxième encyclique, « Laudato Si », datée du 24 mai 2015 mais publiée le 18 juin 2015, qui fait l'éloge de l'écologie terrestre et du combat contre le réchauffement climatique pour sauver la planète.
Pourtant, en bon théologien qu'il se doit d'être, il doit bien savoir que nous sommes à la fin des temps, étant lui-même le Judas au sein de la bergerie, et qu'à l'approche du Jugement, la Terre sera complètement purifiée et renouvelée par le feu.

Et non. Il croit en la victoire de l'humain sur Dieu et ne demande aucunement de se préparer au Jugement, et il n'a que mieux à faire que de mettre en garde contre une catastrophe écologique.

Ensuite vient le désastre des deux synodes, où les dés étaient pipés d'avance, d'octobre 2014 et 2015, suivi par la publication d' « Amoris Laetitia », signée le 19 mars 2016, fête de Saint Joseph, faut-il le rappeler.

Le schisme est à l'ordre du jour depuis ce temps et on se déchire la chemise entres cardinaux sur la place publique (comme il a été prophétisé), en référence aux dubias entres autres.

Les deux témoins de l'Apocalypse commencent à se pointer le nez… Premier signe, car eux aussi prophétiseront pendant les dernières 3,5 années de la semaine de Daniel.

Ensuite, le 20 novembre 2016. François amorce la conclusion du jubilé de la miséricorde par la publication de la lettre apostolique « Misericordia et Misera », soit la confirmation de la miséricorde à l'infini; l'élimination du péché.

Finalement, car il faut bien que la formation des nouveaux prêtres s'adapte, et que ces derniers deviennent des missionnaires œcuméniques, François publie  le 8 décembre 2017 « Veritatis Gaudium », basée évidement sur «Evangelii Gaudium».

Définitivement, la fête de l'Immaculée Conception est une fête sur laquelle Satan aime bien frapper.

« L’occasion est favorable pour procéder, avec une détermination réfléchie et prophétique, à la promotion, à tous les niveaux, d’une relance des études ecclésiastiques dans le contexte de la nouvelle étape de la mission de l’Église, marquée par le témoignage de la joie qui jaillit de la rencontre avec Jésus et de l’annonce de son Évangile que j’ai proposé comme programme à tout le Peuple de Dieu dans Evangelii gaudium. »

Voilà qui fait le tour de la question et prouve évidement que tout est fait pour séduire et intégrer les élus à la nouvelle église, et conduire tous ces moutons au précipice. Car présentement, c'est une guerre pour les âmes dont nous sommes témoins. Elle est beaucoup plus dangereuse qu'une guerre temporelle qu'on nous annonce ici sur Terre.

À suivre...

19 mars

C'est la fête de Saint Joseph aujourd'hui. Ce n'est pas une date anodine. Saint Joseph représente la famille. C'est pour cela que l'exhortation apostolique «Amoris Laetitia» du pape François a été publié un 19 mars 2016. N'oubliez pas. La destruction de la famille traditionnelle fait partie du plan de Satan.

Prions donc pour son intercession.

Continuons donc avec l'analyse débuté le 13 mars dernier.

3. La messe de Paul VI, la nouvelle messe œcuménique et le retour de Luther.

Satan le savait. Pour réussir la prise de pouvoir, il fallait absolument qu'un pape soit à sa merci. Paul VI, appartenant déjà à la franc-maçonnerie (voir analyse de Paul VI de Jean XXIII), fut l'élu.

Élu le 21 juin 1963. Intronisé le 29 juin 1963. Ce n'est pas un hasard, cette date est la fête des deux piliers de l'Église catholique, Pierre et Paul. L'ennemi avait choisi cette date pour faire une messe noire en parallèle à la chapelle St-Paul à Rome pour introduire Satan au Vatican, et une autre au temple maçonnique d'Albert Pike à Charleston aux États-Unis.

Or, c'est aussi un 29 juin, en 1972, que Paul VI décide dans son discours de signifier que la fumée de Satan était belle et bien entrée au Vatican.

La fête de Pierre et Paul, le nom de Paul (et 6, chiffre de la bête), la chapelle St-Paul, l'hideuse salle Paul VI au Vatican… Ce n'est sûrement pas un hasard.

« L’œuvre de démolition de l’Église Catholique – comme le savait bien Mgr John Joyce Russell – n’était pas de « supprimer l’organisation Catholique Romaine, mais de la transformer en quelque chose de vraiment utile, en la rendant homogène et assimilable à un grand ordre mondial qui s’occuperait exclusivement de questions humaines avec des objectifs uniquement humanistes », et ce, grâce à la création d’une « Maison de l’Homme sur la Terre », une « Nouvelle Ère de l’Homme » et « une Église Universelle de l’Homme ».» (Chiesa Viva)

Mais, « comment un successeur de Pierre a-t-il pu, en si peu de temps, causer plus de dommages à l'Église que la Révolution de 89 [1789] ? ... présider à la destruction de l’Église, la plus profonde et la plus étendue de son histoire... ce qu’aucun hérésiarque n'a jamais réussi à faire ? ... Avons-nous vraiment un pape ou un intrus assis sur le siège de Pierre ? »  (Archevêque Marcel Lefebvre, commentant le règne de Paul VI en 1976) (vaticancatholique.com)

La réponse se trouve dans la rapidité d'exécution du plan.

6 jours après avoir été élu, Paul VI relance immédiatement les travaux du concile Vatican II.

Et,  Paul VI qui «  ne s’est pas caché de ses sympathies libérales : au Concile, les hommes qu’il nomma modérateurs à la place des présidents nommés par Jean XXIII … De même Paul VI soutint pendant tout le Concile la faction libérale qui s’opposait à la tradition de l’Église. Cela est connu. Paul VI a répété - je vous l’ai cité - les paroles de Lamennais, textuellement, à la fin du Concile : « l’Eglise ne demande que la liberté » ; doctrine condamnée par Grégoire XVI et Pie IX !

« On ne peut nier que Paul VI n’ait été très fortement marqué par le libéralisme. Cela explique l’évolution historique vécue par l’Église en ces dernières décades, et cela caractérise très bien le comportement personnel de Paul VI. Le libéral, vous ai-je dit, est un homme qui vit perpétuellement dans la contradiction : il affirme les principes, mais fait le contraire, il est perpétuellement dans l’incohérence. […] » (credidimus-caritati.blogspot.ca)

Cela ressemble beaucoup également François, prince de l'ambiguïté.

Et pour Paul VI, c'est complètement en accord avec la prophétie de Jean XXIII le concernant.

De plus, de 1964 à 1970, Paul VI effectua de nombreux voyages dans le but de rapprocher les peuples et les autres religions dans une vision œcuménique.

C'est le premier geste. La pose concrète des premières pierres de la nouvelle église universelle.

Et, c'est aussitôt «Unitatis Redintegratio», le décret du concile Vatican II sur l'œcuménisme. Ce décret fut promulgué par Paul VI le 21 novembre 1964. Son titre latin signifie Restauration de l'unité.

Pour nous, l'église universelle, on y arrive.

Et elle est maintenant inéluctablement synonyme de nouvelle messe oecuménique.

Déjà modifiée passablement par Paul VI, cette messe en sera d'autant vidée de sa substance très bientôt.

Nous en avons les signes.

N'oublions pas le concept du jubilé (50 ans). On l'a dit, c'est important. L'ennemi singe Dieu et il s'en sert, car le jubilé, c'est une libération de l'esclavagisme, soit la libération du joug de l'Église catholique.

Or, la première version du missel romain de Paul VI a vu le jour en 1964-1965.

En 1965, Paul VI disait aux prêtres de Rome : « Il s'agit de changer les habitudes ; » (la-croix.com)

La première version du missel a donc son jubilé en 2015, ce qui, on le sait maintenant, représente un triple jubilé (1895, 1965, 2015). Toutes des étapes qui ont petit à petit menées vers une liberté plus grande de l'humanisme et l'abandon de Dieu.

Or, la nouvelle messe est célébrée pour la première fois  en langue vernaculaire le 7 mars 1965 (réalisant ainsi la prophétie de Jean XXIII), mais elle ne sera qu'officielle le 3 avril 1969 avec la version définitive du missel romain corrigé.

Le 3 avril 1969, Paul VI remplaça la Messe Traditionnelle en latin dans les églises Vatican II par sa propre création, la Nouvelle Messe ou Novus Ordo. (vaticancatholique.com)

Gardez bien en mémoire ces dates.

À noter aussi qu'elle survient tout juste après la révolution franc-maçonnique de 1968.

« Ainsi donc « la prédiction du pape Léon XIII fut accomplie à la lettre lorsqu’à partir d’avril 1969 Paul VI posa ses mains impies sur les sept rites sacramentels de l'Église, donnant ainsi naissance à une Nouvelle Messe invalide, un nouveau rite d’Ordination invalide, et des rites de Confirmation et d’Extrême-onction gravement douteux. » (vaticancatholique.com)

« Restauration, donc, et non pas révolution. C'est ce que souligne très clairement Paul VI dans la constitution apostolique Missale romanum par laquelle, en 1969, il promulgue le nouveau Missel romain : il y parle de l'« adaptation » de celui-ci « aux besoins de notre époque » (n. 2). » (la-croix.com)

Voilà pour la messe Paul VI.

Passons maintenant à ce qui nous intéresse, la nouvelle messe œcuménique en préparation.

Car, l'avertissement de Luther tient toujours…

« Quand la messe sera renversée « , dit-il,  » je pense que nous aurons renversé la papauté ! Car c’est sur la messe comme sur un rocher que s’appuie la papauté tout entière, avec ses monastères, ses évêchés, ses collèges, ses autels, ses ministères et sa doctrine… Tout cela s’écroulera quand s’écroulera leur messe sacrilège et abominable. »

On a très peu d'informations au sujet de la nouvelle messe, les nouveaux missels. Il faut lire entre les lignes et bien souvent, extrapoler pour connaître les intentions de François.

Mais en voici un peu plus à ce sujet:

« La nouvelle messe serait appelée «Sainte mémoire». '' Le blog « Anonimi della Croce » écrit que la commission secrète du Vatican qui travaille sur une nouvelle messe œcuménique, a des membres catholiques, luthériens et anglicans. La nouvelle messe sera appelée «Sainte mémoire». La même commission travaille également à changer le concept de paroisse. Les paroisses seront transformées en communautés œcuméniques dirigées par une équipe de pasteurs qui peuvent appartenir à différentes confessions. »

Et oui, c'est la réintégration de Luther.

Le 31 octobre 2016, année jubilaire de la réforme, François est allé en Suède pour célébre une messe de «Sainte mémoire».

L'annonce de la visite avait été faite en janvier 2015 :

« A Lund il se rendra, pour célébrer une cérémonie conjointe entre l’Eglise catholique et la Fédération luthérienne mondiale (LWF) qui mettra en lumière « les développements œcuméniques solides entre catholiques et luthériens », en particulier depuis le concile Vatican II… L’annonce a été faite hier, 25 janvier, par la salle de presse du Saint-Siège… La démarche œcuménique est qualifiée de « sans précédent » par l’AFP, car c’est la première fois qu’un pape co-célébrera une « liturgie » protestante. Sur la base d’un livret spécialement conçu pour l’occasion par la Fédération luthérienne mondiale et le Conseil pontifical pour l’unité des chrétiens, intitulé « Prière commune ».

La visite du Pape François en Suède pour la commémoration des 500 ans de luthérisme aura lieu le 31 octobre. Cette visite en accord avec la pleine tradition de '' Nostra Aetate '' du 28 octobre 1965 du concile Vatican II comme doctrine d’ouverture et de dialogue avec les autres religions, permettant de justifier les visites aberrantes de divers papes dans des lieux de cultes de religions différentes n’adorant pas Jésus-Christ comme Dieu.»

« La Prière Commune est un guide pratique à un acte de culte pour une commémoration commune catholique-luthérienne des 500 ans de la Réforme. Ses thèmes sont la gratitude, la repentance et l’engagement au témoignage commun. Son but est d’exprimer les bienfaits de la Réforme et de demander pardon pour la division perpétuée par les chrétiens des deux traditions. »
 
« Ce que l’histoire dit moins, c’est que « Common prayer » est précisément le nom de la liturgie anglicane depuis la Réforme et que les catholiques n’ont, de fait, rien pu mettre d’autre dans ce livret que ce qui leur reste de commun avec les protestants… » (revue-item.com)

Déjà, le 4 mai 2015, en préparation pour cette visite, il affirmait que « désormais, on ne peut plus se passer de l’œcuménisme » et qui « invite tous les fidèles catholiques à entreprendre, en reconnaissant les signes des temps, la voie de l’unité pour dépasser la division entre les chrétiens » (la-croix.com)

« Vers une prière eucharitisque oecuménique:

Des indiscrétions confirment que dans la liturgie, on tente de faire la même chose: décentraliser et donner une "certaine" liberté aux Conférences épiscopales pour expérimenter de nouvelles traductions, plus compréhensible au peuple de Dieu, de nouveaux textes mieux adaptés à la mentalité de l'homme moderne, et - pourquoi pas? - une nouvelle prière eucharistique... » (benoit-et-moi.fr)

Et oui, tout est mis en commun au jubilé de Vatican II (2015), en passant par le jubilé extraordinaire de la miséricorde se terminant le 8 décembre 2016.

Le thème de la miséricorde n'est pas un hasard. François le savait. La miséricorde à tout vent fait partie du plan de l'œcuménisme.

Et il continue. Le 19 janvier 2017, il reçoit en « audience une délégation œcuménique de l’Église luthérienne de Finlande » et affirme « que l’action de Luther, il y a 500 ans, avait eu pour but de « renouveler l’Église et non de la diviser ».» (la-croix.com)

C'est le même langage que Paul VI!

Et ce même 19 janvier, il en profite pour annoncer qu'un timbre de la Cité du Vatican à l'effigie de Luther sera imprimé... « Les célébrations des 500 ans de la Réforme instituée par Martin Luther continuent au sein de l’Eglise catholique, avec des initiatives multiples qui montrent que le rapprochement entre le pape François et les luthériens n’aura pas été un événement isolé. Le bureau philatélique et numismatique du Vatican a confirmé mardi à LifeSiteNews qu’un timbre à l’effigie de l’hérétique Luther... » (reinformation.tv)

Et cela continue. François se rendra à la réunion du Conseil œcuménique des Églises le 21 juin 2018 et y célébrera une messe pour la minorité catholique. Il aura sûrement un message à passer sur l'œcuménisme.

À suivre…

18 mars

2.  La nouvelle église

Vatican II, on le sait maintenant, n'avait pour but que de créer la nouvelle église et remplacer la véritable Église du Christ; ce qui n'arrivera pas. Satan et ses sbires croiront à la victoire mais la défaite est inéluctable.

Mais l'ampleur de la nouvelle église sera telle, comme le mentionnait le regretté Serge Monast, que ceux qui conserveront la vraie foi seront visés comme étant les nuisances au nouveau système, les nouveaux terroristes.

« ...L'Église, sous le pouvoir de l'Anti-Pape, sera absolument identique à l'Église de Jérusalem au temps de Jésus-Christ. Elle partagera l'idéologie des Nations-Unies de la même manière que les Prêtres du Temple partageaient l'Idéologie et le Pouvoir avec les Romains. Elle conservera les croyances en Jésus-Christ comme façade afin de dissimuler ses réels intérêts qui seront, en réalité, la richesse, le Pouvoir Politique et Religieux, et l'opportunisme sur tous les fronts tel que cela était le cas de l'Église de Jérusalem au temps de l'Empire Romain. Elle établira de nouveaux ''Concepts Religieux'', tous basés sur la divinité de l'Homme où celui-ci sera considéré comme étant le ''Centre''... ... En accord avec l'Agenda International à remplir, la première initiative de l'Anti-Pape en sera une de réconciliation truquée avec l'ensemble des Églises Chrétiennes du monde... L'élection d'un Anti-Pape aura eu pour effet de provoquer un ''Schisme'' majeur, supposé être le dernier devant survenir dans le Monde Chrétien…

Voici donc le «Mensonge des Mensonges»! Voici «l'Abomination des Abominations»! Les faux chrétiens étant à la tête de la nouvelle église mondiale; et prétendant être les seuls et uniques représentants de Jésus-Christ d'un côté; de l'autre, les vrais et réels disciples de Jésus-Christ sur la route du Calvaire considérés comme étant les ennemies de l'État Mondial tel que cela était le cas, il y a deux milles ans, en face des prêtres de Jérusalem, et en face de l'empereur romain à Rome.»

Et d'ajouter ce dernier dans le Complot des Nations Unies contre la Chrétienté:

« En accord avec l'Agenda International à remplir, la première initiative de l'Anti-Pape en sera une de réconciliation truquée avec l'ensemble des Églises Chrétiennes du monde... »

Les cycles sont les mêmes, mais à des degrés différents. Les pharisiens et les scribes du temps du Christ sont de retour. Mêmes causes, mêmes effets.

Jésus via Maria Valtorta affirme que  « même dans l’Apocalypse, les périodes semblent se confondre, mais il n’en est rien. Il vaudrait mieux dire qu’elles se reflètent dans les temps futurs sous des aspects de plus en plus grandioses. »

Ainsi la progression vers les 7 sceaux, 7 trompettes, 7 coupes dans l'Apocalypse. L'humain s'enfonce dans le péché et les conséquences s'accentuent, au point où le Père n'aura plus le choix.

Jésus le confirme aussi via une autre cathéchèse de Maria Valtorta:

« Une fois terminé l'exil de Babylone, et une fois reconstruite la nation grâce à la magnanimité de Cyrus, ceux qui dirigeaient le peuple se rendirent compte de la nécessité de reconstruire aussi le culte et la connaissance de la Loi. Car malheur au peuple qui ne les a pas pour sa défense, guide et soutien, contre les plus puissants ennemis d'une nation que sont l'immoralité des citoyens, la révolte contre les chefs, la désunion entre les différentes classes et partis, les péchés contre Dieu et contre le prochain, l'irréligion, tous éléments de désagrégation pour eux-mêmes et cause des punitions célestes qu'ils provoquent !     

S'élevèrent donc les scribes, ou docteurs de la Loi, pour pouvoir enseigner le peuple qui, parlant la langue chaldéenne, héritage du dur exil, ne comprenait plus les Écritures écrites en pur hébreu. S'élevèrent pour aider, des prêtres, en nombre insuffisant pour s'acquitter du devoir d'enseigner les foules. Un laïcat docte et consacré pour honorer le Seigneur en portant sa connaissance chez les hommes et en amenant à Lui les hommes. Ce laïcat eut sa raison d'être et il fit aussi du bien. Car, rappelez-le-vous tous même les choses qui, à cause de la faiblesse humaine, dégénèrent ensuite, comme ce fut le cas pour celle-là qui s'est corrompue au cours des siècles, ont toujours quelque chose de bon et au début, du moins, une raison d'être, à cause de quoi le Très-Haut leur permet de s'élever et de durer, jusqu'au moment où la dégénérescence arrivant à son comble, le Très-Haut les disperse.

Vint ensuite l'autre secte des pharisiens… »

La bienheureuse Anne Catherine Emmerich avait bien vu elle aussi en avril 1823 :

«J’ai vu que de nombreux pasteurs étaient impliqués dans des idées dangereuses pour l’Église. Ils construisaient une Eglise extravagante, étrange et grande. Il fallait que tous y soient admis pour être unis et avoir des droits égaux: évangéliques, catholiques et sectes de toute confession. Telle devait être la nouvelle Eglise. »

Et Mgr Fulton, déjà dans les années 50's déclarait (et on sait maintenant que c'est de François à qui il faisait référence):

« ... Le Faux Prophète aura une religion sans Croix. Une religion sans un monde à venir. Une religion pour détruire les religions. Il y aura une église de contrefaçon. L’Église du Christ [l'Eglise Catholique] sera Une. Et le Faux Prophète va créer l'autre. La fausse église sera mondaine, œcuménique et mondiale. Ce sera une fédération d'églises. Et les religions formeront un certain type d’association mondiale. Un parlement mondial des églises. Elle sera vidée de tout contenu divin et sera le corps mystique de l'Antéchrist. Le Corps Mystique d’aujourd'hui sur la terre aura son Judas Iscariote et il sera le faux prophète. Satan le recrutera parmi nos évêques. » (dieuetmoilenul.blogspot.ca)

Nous avons donc été témoins ces dernières années du pape François qui ne ménage pas ses efforts pour créer cette nouvelle église universelle en travaillant tant sur le spirituel en s'associant aux protestants, et en prônant la miséricorde, tout que politiquement avec ses discours envers les pauvres et les immigrants tant aux Nations-Unies qu'au parlement européen à Stasbourg.

Mais l'ouverture réelle vers cette nouvelle église avait déjà été initié par le pape Paul VI...

Et confirmé par le retour de... Luther 

« Luther ne voulait pas « diviser » l’Église mais la « renouveler », affirme le pape François » (la-croix.com)

À suivre...

17 mars

Tout en se rappelant ce dernier témoignage du père Malachi Martin, « Nous devons nous rappeler ceci. Un nouvel assaut a été lancé, et il est très simple. La tentation est la suivante : “Soyez tout comme les autres hommes. Adorez un dieu général. Soyons bons. Soyez compatissants. Soyez humanitaires. Joignez-vous au reste de l’humanité pour construire le monde terrestre de l’homme”... »

C'est bien de l'humain divinisé et de l'offensive accéléré que prône François depuis le début de son pontificat auquel il fait référence.

Voici donc en résumé les éléments clés que nous avons identifiés qui nous mènent à l'identification de la dernière semaine de Daniel :

- Le concile Vatican II
- Le jubilé de la miséricorde
- Les 100 ans de la vision de Léon XIII
- La nouvelle église avec sa messe oecuménique en préparation
- Le signe dans le Ciel donné autour de 2017 par le père Malachie Martin

Nous pourrions y ajouté les apparitions de la Vierge Marie à Akita, répétition du message de Fatima, faut-il le rappeler, où la statue de Marie a versé 101 larmes, déterminant ainsi que les 100 ans (deux jubilés) de Satan pour séduire sont terminés.

La période des derniers 7 ans serait donc commencée.

Or, 1917 (Fatima) + 101 donne 2018.

Avant de continuer, il nous faut faire le point sur le concept de «jubilé», car il est d'une grande importance.

Dans l'évangile de Luc (4, 16-30), Jésus reprend la prophétie messianique d’Isaïe à son compte et Il annonce qu’il a été envoyé pour évangéliser les pauvres, les bénéficiaires du Jubilé, et remettre en liberté les opprimés. Comme dans le Lévitique où les pauvres retrouvent leurs terres et sont libérés de l'esclavagisme… « Tu compteras 7 années sabbatiques, 7 fois 7 ans, c'est-à-dire 49 ans.»

Encore le 7.

(Note: tout comme Jésus dit qu' « il y avait beaucoup de veuves en Israël aux jours d'Élie, lorsque le ciel fut fermé pendant trois ans et six mois, et qu'il y eut une grande famine dans toute la terre... »

C'est aussi l'annonce du 3.5 ans de règne de Satan qui s'en vient.)

Donc libération = 50 ème année = Jubilé.

Examinons donc les derniers jubilés importants par rapport aux éléments clés cités au début de cet analyse.

1. Vatican II et le jubilé de la miséricorde.

Terminé le 8 décembre 1965. Il y a donc jubilé le 8 décembre 2015. François en rajoute un qui se termine le 8 décembre 2016.

Cette date n'est pas anodine. Elle est un affront direct à la Vierge Marie, notre arche des derniers temps, puisque c'est la fête de l'Immaculée Conception.

C'est la date de libération de la fausse église, et de l'antéchrist système. Mélanie à La Salette avait reçu cet indice :

« Ce sera pendant ce temps que naîtra l’Antéchrist, d’une religieuse hébraïque, d'une fausse vierge qui aura communication avec le vieux serpent, le maître de l’impureté ; son père sera Ev...»

Bien lire ici que c'est la liaison des sionistes maçonniques avec les cardinaux maçonniques infiltrés au Vatican. La résultante sera la nouvelle église universelle, sans la présence réelle.

Pour bien marquer ce moment, François y va d'un jubilé extraordinaire (alors que le prochain était prévue pour 2025) à la fin de 2015 pour célébrer… La miséricorde infini! Il libère la planète entière du péché!

La fille de Caïn de Jean XXIII était mûre pour sa sortie publique. Le faux prophète François se révéla à la face du monde après ses manigances secrètes des deux synodes où les dés étaient pipés d'avance, soit la destruction de la famille tel que conçu par Dieu pour en faire une famille universelle d'humains divinisés.

On juge l'arbre à ses fruits.

Qu'avait-il à dire après le synode de 2015 :  « nous sommes sortis différents du synode » et il estime « bien dialoguer » avec les lefebvristes et avancer « avec patience » vers un accord fondamental avec eux. (lacroix.com)

Mais laissons lui la parole en ce jour d'ouverture du jubilé de la miséricorde où il fait clairement le lien avec Vatican II et la naissance de la nouvelle église:

« Aujourd’hui, ici à Rome et dans tous les diocèses du monde, en franchissant la Porte Sainte, nous voulons aussi rappeler une autre porte que, il y a cinquante ans, les Pères du Concile Vatican II ont ouverte vers le monde. Cette échéance ne peut pas être rappelée seulement pour la richesse des documents produits, qui jusqu’à nos jours permettent de vérifier le grand progrès accompli dans la foi. Mais, en premier lieu, le Concile a été une rencontre. Une véritable rencontre entre l’Église et les hommes de notre temps. Une rencontre marquée par la force de l’Esprit qui poussait son Église à sortir des obstacles qui pendant de nombreuses années l’avaient refermée sur elle-même, pour reprendre avec enthousiasme le chemin missionnaire. C’était la reprise d’un parcours pour aller à la rencontre de tout homme là où il vit : dans sa ville, dans sa maison, sur son lieu de travail… partout où il y a une personne, l’Église est appelée à la rejoindre pour lui apporter la joie de l’Évangile et pour apporter la miséricorde et le pardon de Dieu. Une poussée missionnaire, donc, qu’après ces décennies nous reprenons avec la même force et le même enthousiasme. Le Jubilé nous provoque à cette ouverture et nous oblige à ne pas négliger l’esprit qui a jailli de Vatican II, celui du Samaritain, comme l’a rappelé le bienheureux Paul VI lors de la conclusion du Concile. Franchir la Porte Sainte nous engage à faire nôtre la miséricorde du bon samaritain . » (vatican.va)

Il fait bel et bien le lien entre le jubilé de Vatican II et celui de la miséricorde!

« Avec cette fausse miséricorde, on détruit l’Église » (père Weinandy au pape). (diakonos.be)

Il convient de rappeler aussi que 1965 est un double jubilé. En effet depuis 1865 il y a 2X 50 ans. Or, que se passe-t-il en 1865?

Pie IX, exilé à Gaète par les républicains en 1850 n'a pu déclarer le jubilé normal. C'est de lui dont fait référence la Vierge à Mélanie de La Salette.
Les démons ont été relâchés en 1864 (la première internationale est fondée à St-Martin's Hall à Londres) et « Le Vicaire de mon Fils aura beaucoup à souffrir, parce que pour un temps l’Eglise sera livrée à de grandes persécutions : ce sera le temps des ténèbres ; l’Eglise aura une crise affreuse. La sainte Foi de Dieu étant oubliée, chaque individu voudra se guider par lui-même et être supérieur à ses semblables. On abolira les pouvoirs civils et ecclésiastiques, tout ordre et toute justice seront foulés aux pieds ; on ne verra qu'homicide, haine, jalousie, mensonge et discorde, sans amour pour la patrie ni pour la famille.
"Le Saint-Père souffrira beaucoup. Je serai avec lui jusqu'à la fin pour recevoir son sacrifice. Les méchants attenteront plusieurs fois à sa vie sans pouvoir nuire à ses jours ; mais ni lui ni son successeur ne verront le triomphe de l’Eglise de Dieu. Les gouvernants civils auront tous un même dessein, qui sera d'abolir et de faire disparaître tout principe religieux, pour faire place au matérialisme, à l'athéisme, au spiritisme et à toutes sortes de vices.
"Dans l'année 1865, on verra l'abomination dans les lieux saints ; dans les couvents, les fleurs de l’Eglise seront putréfiées et le démon se rendra comme le roi des cœurs. Que ceux qui sont à la tête des communautés se tiennent en garde pour les personnes qu'ils doivent recevoir, parce que le démon usera de toute sa malice pour introduire dans les ordres religieux des personnes adonnées au péché, car les désordres et l'amour des plaisirs charnels seront répandus par toute la terre.»

Pie IX, c'est lui donc qui avec l'exhortation apostolique Multiplices inter , publiée le 25 septembre 1865, condamne la participation des catholiques aux loges maçonniques.

C'est lui qui avertit du danger de la franc-maçonnerie et du libéralisme (fruits que nous récoltons aujourd'hui).

Devant l'urgence de la situation, il déclare donc un jubilé extraordinaire en 1865, et remarquez bien, privé de l'ouverture de la Porte Sainte (signe fort) parce que Rome est occupée.

À noter que le Vatican sur son site officiel omet le jubilé extraordinaire de 1865!

Mais il y a des traces dont ce livre qui nous donne le but du jubilé à partir de la page 61 :

« Causes du Jubilé présent. I. Pour dirigé nos intentions, exciter et soutenir notre piété, pendant ces jours de grâces et de salut, entrons le plus avant que nous pourrons dans les motifs qui ont déterminé le père commun de tous les fidèles à nous donner ce jubilé.

Voici en quels termes les exposes Mgr Pie, évêque de Poitiers, dans le mandement qu'il vient de publier à cette occasion :

« Aujourd'hui, vous êtes tous invités à vous enrôler dans une de ces grandes et pacifiques conspirations dont les Pontifes romains ont été souvent les instigateurs et les promoteurs : Parce que la guerre est faite de toutes parts à la vérité et à la justice, parce que les efforts acharnés de l'enfer et de ses suppôts sont dirigés contre la pierre fondamentale de l'Église, contre ce Siège sacré qui est le dernier boulevard de tous les principes et le suprême rempart de tous les droits, Pie IX, après avoir rappelé au monde les immuables doctrines de la tradition chrétienne, convoque le monde à une croisade spirituelle dont il attend le salut de la société religieuse et civile. » À l'appui des ses paroles, l'éloquent prélat cite celles du vicaire de Jésus-Christ. Lui seul est placé assez haut pour voir dans toute leur étendue les maux qui s'appesantissent sur la terre :
« Si ce fut le besoin de tous les temps, c'est principalement le besoin de l'heure actuelle, en face de tant de calamités de l'Église et de la société humaine, en présence de cette conspiration ourdie contre le catholicisme et le Saint-Siège, et de ce déluge d'erreurs répandues partout, d'aborder avec confiance le trône de la grâce pour obtenir miséricorde et trouver assistance dans un secours opportun. Que tous les fidèles s'unissent donc à leurs pasteurs, pour adresser au très-clément Père des lumières et des miséricordes, de très-ferventes, très-humbles et incessantes prières. Que dans la plénitude de leur foi, ils recourent assidûment à Notre-Seigneur Jésus-Christ, qui nous a rachetés à Dieu dans son sang. Qu'ils s'adressent ardemment et sans relâche à son très-doux Coeur, source de la plus brûlante charité, pour obtenir qu'il attire tout à lui par le lien de son amour, et que tous les hommes embrasés de ce feu sacré, marchent dignement selon son Coeur, se rendant agréables à Dieu en toutes choses, et fructifiant en toutes sortes de bonnes œuvres.»

1865 est donc le prélude à ce qui va se passer à Rome avec la fuite prochaine du pape et sa destruction!

À suivre…

16 mars

Jésus via Maria Valtorta nous dit que nous sommes dans la période des précurseurs de l'Antéchrist, laquelle s'achève puisque selon Jean XXIII, François devra fuir, et le pape intérimaire Pietro Parolin ira à la rencontre de l'Antéchrist et sera assassiné. Donc les étapes 2 et 3 décris par Maria Valtorta.

Ce qui est difficile aussi dans l'interprétation de l'Apocalypse est le fait que nous pensons que les périodes (7 sceaux, trompettes, coupes) se suivent.

Mais ce n'est pas le cas. Ce sont les mêmes, mais à des degrés de plus en plus graves selon la chute de l'humanité terrestre dans le péché.

Observez bien le 7ème sceau, trompette et coupe et vous y découvrirez des points communs comme les éclairs, le tonnerre, les tremblements de terre...

Ce n'est pas pour rien que le 777 est omniprésent dans la bible et l'Apocalypse, tout comme dans les prophéties de Jean XXIII, car ce chiffre annonce la 7 ème et dernière période ultime.

Jésus via Maria Valtorta :

« Même dans l’Apocalypse, les périodes semblent se confondre, mais il n’en est rien. Il vaudrait mieux dire qu’elles se reflètent dans les temps futurs sous des aspects de plus en plus grandioses. »

Le 7, c'est le chiffre de Dieu, le jour où il se repose après les 6 jours de la création, où tout est accompli, d'où son importance.

Le 7, c'est aussi lorsque Dieu dit à Caïn qu'il sera vengé 7 fois si on le tue, et Lamech d'affirmer « J'ai tué un homme pour ma blessure, et un jeune homme pour ma meurtrissure. Caïn sera vengé sept fois, et Lamech soixante-dix-sept fois. »

Le 7, c'est aussi Josué et la destruction de Jéricho, ou pour nos temps modernes, Babylone.
« Yahweh dit à Josué : « Vois, j'ai livré entre tes mains Jéricho et son roi, ainsi que ses vaillants hommes.  Marchez autour de la ville, vous tous, les hommes de guerre, faites une fois le tour de la ville ; tu feras ainsi pendant six jours. Sept prêtres porteront devant l'arche sept trompettes retentissantes ; et le septième jour, vous ferez sept fois le tour de la ville, et les prêtres sonneront des trompettes. Quand ils sonneront de la corne retentissante, et que vous entendrez le son de la trompette, tout le peuple poussera une grande clameur, et le mur de la ville s'écroulera ; alors le peuple montera, chacun devant soi. »»

Le 7, c'est aussi Amos qui a prophétisé la destruction de Jérusalem pendant 7 ans avant que Titus ne la réduise en ruines.

Le 7, nous le savons aussi, représente la dernière semaine de Daniel, difficile à identifier, mais qui est nécessaire pour faire le lien entre : le dernier précurseur de l'Antéchrist, l'Antéchrist lui-même, l'Avertissement, et le milieu de la semaine pour déterminer le début des 3.5 dernières années du règne de Satan.

Le 7, c'est aussi Jean XXIII avec « La fille de Caïn est montée au Nord, pour prêcher. Luxure dans la nouvelle Babylone, pour sept ans.
La septième année tombe le septième voile de Salomé, mais il n'existe pas d'empereur, il n'existe pas qui saura lever l'épée et couper le cou de Jean. Le temps est proche.  » et « … Je vous ai appelés, d'autres vous appelleront. Sept fois sept fois sept fois. La première lumière est posée dans la main et la septième encore dans la main. Des autres, vous connaissez la caverne rouge. Ouvrez, ouvrez, rien ne doit être caché aujourd'hui. L'obscurité a déjà dévoré sa part. »

Essayons donc de déterminer cette semaine de 7 ans avec les informations que nous avons entres les mains, toujours en ayant en mémoire que la période sera raccourcie afin que les élus ne soient réduits à néant, d'où nul ne connaît ni la date ni l'heure.

Mais tout d'abord, comment est-ce que les élus pourraient être séduits à ce point?

Pour les chrétiens mous, l'Apocalypse nous donne l'indice principal en parlant de prodiges sur terre et dans les airs, soient les technologies (matérialisme à outrance, isolation de la réalité), et les ondes (internet, télévision, téléphones intelligents, voitures intelligentes).

Ayez en mémoire la vision du pape Léon XIII où le Christ donne 100 ans à Satan pour avoir plus de pouvoir pour séduire les élus, et Léon XIII de composer immédiatement une prière à St-Michel Archange, l'ange de l'Apocalypse, pour contrecarrer les plans de Satan, prière qui a été abrégée puis abandonnée ensuite.

Est-il nécessaire de spécifier que les technologies ont explosé depuis la fin de la guerre de 1917?

Mais pour ceux qui persisteront dans la vraie foi, comment pourraient-ils être séduits? C'est précisément là que Satan est habile.

Nous le savons : l'élimination de la présence réelle à la messe, la nouvelle messe oecuménique où nous serons tous unis sous les thèmes de l'humain divinisé.

Et un des éléments clés y menant fut… Le jubilé de la miséricorde accordé par François. La miséricorde à perpétuité. Quel cadeau!

Plus de péchés. On peut faire ce qu'on veut. Nous serons sauvés de toute façon. Plus d'enfer, plus de purgatoire… Bref plus de Satan.

Le père Malachi Martin qui avait lu le troisième secret de Fatima avait déjà avertit sur ce sujet dans une entrevue datant de 1997:

« L’apostasie actuelle est pire que l’hérésie arienne […] Nous sommes dans une situation terrible où des “ecclésiastiques” ne croient pas que Jésus est présent dans le Saint Sacrement. Ils ne croient même pas que Jésus est Dieu. Et ils vont même encore plus loin. Un célèbre jésuite français, Teilhard de Chardin, considérait que Dieu ne s’était pas fait homme, mais que l’homme allait devenir Dieu. […] Certains “cardinaux” sont de cet avis. Ils ne croient plus en l’Incarnation telle que nous la connaissons ou en la Résurrection telle que nous la connaissons. Ils sont apostats, et pourtant, ils sont en place. Ils ont la charge de l’Église !.. »

« Nous devons nous rappeler ceci. Un nouvel assaut a été lancé, et il est très simple. La tentation est la suivante : “Soyez tout comme les autres hommes. Adorez un dieu général. Soyons bons. Soyez compatissants. Soyez humanitaires. Joignez-vous au reste de l’humanité pour construire le monde terrestre de l’homme”... »

À suivre...

15 mars

La deuxième étape identifiée par Maria Valtorta est

- L’avènement glorieux du Christ dans les esprits.

C'est essentiellement l'Avertissement prôné par les apparitions de Garabandal. Il sera annoncé par un signe dans le ciel. Plusieurs parlent de la croix dans le ciel pendant 7 jours et 7 nuits. Nous y avons fait référence à plusieurs reprises dans les prophéties de l'église de Jean XXIII. Même Nostradamus décrit un voile de comète et donc l'apparition de deux soleils lorsque le pontife changera de territoire. Le père Malachi Martin qui avait lu le 3ème secret de Fatima disait de regarder le ciel… Autour de 2017.

Maria Valtorta:

« Vient ensuite l’avènement du Christ en Gloire dans le cœur des hommes. C’est un événement claironnant, universel, visible de tous, mais le Christ ne viendra pas en personne (venue réservée à la fin du monde): il suscitera une dernière fois son esprit dans cette armée d’évangélisateurs préparée par Marie...»

« Le dernier avènement du Christ dans les cœurs ou dernière Pentecôte. Il ne se traduira pas par une nouvelle Incarnation, car celle-ci a déjà eu lieu et son retour est le point ultime de l’humanité. Il s’agit d’un règne spirituel prophétisé par Joël rappelé par Pierre au jour de la Pentecôte. Mêmes les plus humbles prophétiseront. "Des signes dans le ciel et des prodiges sur terre" marqueront ce temps...»

« L’archange qui a vaincu Lucifer et qui garde mon Royaume et ses enfants, sera celui qui apparaîtra comme un signe céleste aux derniers temps.»

La troisième étape identifiée par Maria Valtorta est :

- Le règne de l’Antéchrist et l’ultime persécution.

C'est l'apparition du grand frère à la croix renversée sans les lis de Jean XXIII. Maria Valtorta spécifie bien que ce sera quelqu'un des sphères lumineuses et qui chutera… Probablement donc un cardinal qui, vu l'imminence de la fin de la prophétie de Benoît et la fuite de François, joue en coulisse dans cette histoire de schisme présentement au Vatican.

C'est aussi l'arrivée des deux témoins de l'Apocalypse et de La Salette : Hénoch et Élie, soit le témoignages de ceux qui conserveront la vraie foi et la tradition, bref la loi et les prophètes. La même référence via Moïse et Élie a été démontré par le Christ lors de la transfiguration.  Il faudra bien les témoins puisqu'il n'y aura plus de pape ni d'église. Le tout pour une durée  de 3.5 années.

Maria Valtorta :

«… Nous sommes maintenant dans la période que j’appelle la période des précurseurs de l’Antéchrist. Puis viendra celle de l’Antéchrist, qui est le précurseur de Satan. Celui-ci sera aidé par les manifestations de Satan, les deux bêtes (Jean XXIII : deux Babylones, science et politique=pouvoir) nommées dans l’Apocalypse. Cette période sera pire que la période actuelle. Le Mal s’accroît toujours plus. Après la défaite de l’Antéchrist (Jean XXIII : grand frère croix renversée sans les lis) viendra une période de paix pour donner aux humains, secoués par la stupeur des sept plaies et de la chute de Babylone, le temps de se rassembler sous mon signe. L’époque antichrétienne atteindra sa puissance maximale dans sa troisième manifestation, c’est-à-dire à la dernière venue de Satan. »

« commenceront alors la persécution violente, mais brève contre les croyants fidèles. Tout le Ciel, avec l’Église militante (fraternité saint pie X et les autres fidèles à la tradition : les deux témoins : foi et tradition) encore sur terre, sera en prière pour que ce troupeau ne sombre pas. Sans ce secours le troupeau sombrerait en entier. Les fidèles disposeront ensuite d’une très courte période d’accalmie pour se préparer avant le jugement dernier. Ils n’auront en effet qu’une période de purification restreinte et donc accrue en intensité.»

«Terrifiant comme jamais l’homme n’en a connu, le dernier temps, de trois ans et six mois, sera celui pendant lequel Satan, par l’intermédiaire de son fils, brûlera d’une rage suprême, car la scission entre les deux rameaux du peuple de Dieu sera terminée (chrétiens mous et juifs unis sous la religion universelle), et avec elle la cause de tant de maux matériels, moraux et spirituels; il utilisera alors ses ultimes et parfaites astuces pour nuire, ruiner, tuer le Christ dans les cœurs ainsi que les cœurs acquis au Christ. »

« Alors viendra le temps où l’Eglise, outragée à un point jamais égalé, ne sera plus libre de célébrer le sacrifice perpétuel, et l’abomination de la désolation sera élevée sur le Lieu Saint et sur les lieux saints, comme cela a été annoncé par les prophètes et répété par moi, qui ne me trompe pas, dit Jésus. Il poursuit : Daniel dit : "Il y aura mille deux cent quatre-vingt-dix jours (d’un tel outrage). Heureux celui qui tiendra et qui atteindra mille trois cent trente-cinq jours".»

« Cela signifie que, pendant les trois ans et six mois qui précéderont la fin, un petit temps sera finalement réservé aux fidèles pour se rassembler et écouter la Parole ultime, qui résonnera dans leurs esprits comme une invitation au ciel, tandis que Michel avec ses anges vaincra Satan et ses démons. "Heureux celui qui tiendra et qui atteindra mille trois cent trente-cinq jours" signifie: "Heureux celui qui aura persévéré jusqu’à la fin ", car il sera sauvé.»

 « Derrière mes deux témoins se cachent tous les maîtres de la foi : pontifes, évêques, les inspirés, les docteurs de l’Église, les âmes pénétrées de la Voix et de la Lumière. D’une voix épurée de toute sonorité humaine, ils m’ont proclamé, moi et la vérité de ma doctrine, et, en confirmation de leur voix, ils ont apposé le sceau de la sainteté, de la douleur, et du sang aussi.»
           
Devenir témoins. Telle est notre mission.

Pour les étapes 4 et 5, c'est l'évidence même.

C'est le retour en Gloire du Christ et le jugement dernier (soit les  3 jours des ténèbres évoqués entres autres par Padre Pio et à La Salette), et la condamnation de l’enfer éternel et l’avènement éternel de la Jérusalem céleste.

À suivre...

13 mars

Pour bien cibler la dernière semaine de Daniel, il convient tout d'abord de tracer les balises de la fin des temps grâce aux signes donnés par le Christ, mais aussi par les précieuses catéchèses laissées par Maria Valtorta. Nul ne connaît le jour ni l'heure, mais NSJC nous encourage quand même à se préparer en suivant et en reconnaissant ces signes.

L'Évangile ayant été proclamé à toute la surface de la Terre, alors viendra la fin mentionne le Christ (Mt 24,14).

Et ajoute-t-il avec Maria Valtorta : … « lorsque "impiété et injustice" auront gagné 99% de l'humanité, lorsque l'impiété et l'injustice mentale ou matérielle auront envahi chaque classe sociale, au point de faire pénétrer l'abomination dans la maison de Dieu – l'abomination et la désolation dont vous parle le prophète et dont le Verbe vous donne confirmation, cette "désolation" dont vous n'avez pas encore saisi le sens exact, et dont il est dit qu'elle sera signe de la fin, et elle le sera – alors Dieu ne vous reprendra plus par des châtiments paternels (qui n'en sauvent plus beaucoup, il faut le dire, parce que le plus grand nombre d'entre vous est déjà au service de Satan), mais il vous laissera abandonnés à vous-mêmes. Il se retirera. Il cessera d'agir. Il cessera d'agir jusqu'au moment où, dans un éclair de son vouloir, il dira à ses anges d'ouvrir les sept sceaux, de sonner les quatre trompettes, de libérer l'aigle des trois malheurs.»

L'injustice mentale et matérielle ont en effet gagné les coeurs. Nous en voyons les effets néfastes dû à la télévision, à l'internet et dans les dernières années, au téléphone intelligent. La charité s'est refroidie tel que prophétisée. Le monde n'a jamais été aussi matérialiste. Dieu a été oublié.

Les 5 étapes données à Maria Valtorta permettent d'approfondir notre analyse.

Commençons par la première :

- La fin des temps et l’heure de Marie.

Ce temps s'achève. Les apparitions mariales, on peut l'affirmer, sont terminées, probablement depuis Akita (Akita, c'est en fin une fin de cyle, la répétition par la Vierge Marie du même message que Fatima).

« Cette période cruciale est confiée à Marie. Elle correspond à une période de dégénérescence généralisée de la foi et des mœurs. Selon Apocalypse 12, Marie vient enfanter une dernière fois le Christ dans le cœur des hommes.»

C'est une période assez longue, surtout marquée par La Salette et Fatima, jusqu'à nous jours, où nous avons vu la noirceur prendre racine de plus en plus, coupant la communication avec Marie, et avec notre Père. Nous sommes laissés à nous mêmes en tant qu'humanité qui a divinisé l'homme et qui se croit toute puissante. C'est une période marquée par de grands mystiques dont plusieursr stigmatisés. On n'a qu'a penser à Maria Valtorta, Marthe Robin, Marie-Julie Jahenny, Padre Pio, Thèrèse Neumann, etc...

C'est une période qui en contrepartie a vu le rétablissement d'Israël, la montée de la franc-maçonnerie à l'intérieur de l'Église, créant une perte des vocations tout en créant la grande apostasie.

Pour l'Église, c'est la chute avec Vatican II, chute nécessaire (une erreur prophétise Jean XXIII à propos de lui-même, mais qui deviendra un bien) dont nous subissons encore les effets néfastes.

D'ailleurs, un prêtre dans la vidéo de la prophétie des papes en lien dans l'article précédent (à partir de 37 minutes concernant la partie des prophéties de Jean XXIIII) nous confirme :

«Le pape Jean XXIII, de manière presque prophétique a voulu le concile Vatican II et l'a entamé. Jean-Paul II en revanche a été l'un des pères fondateurs du concile. C'est très intéressant. Puis il a été l'homme que la vie à conduit à dialoguer avec le monde mais toujours sur les traces  du concile Vatican II».

Vatican II, donc, est l'événement important qui a tout fait basculer et qui sert de point de repère général.

À suivre...

12 mars

Faux Christ, faux prophètes, tremblements de terre, chaos climatique... Chaos politiques, bruits de guerres...

Selon la parabole du figuier, il faut que toutes ces choses arrivent. Ce n'est que le commencement des douleurs.

Mais quand vous verrez l'abomination de la désolation, annoncée par le prophète Daniel, établie en lieu saint, alors ce sera le moment.

Est-ce le cas? Est-ce que François est l'abomination, l'antéchrist, ou simplement le faux prophète annoncé?

À la veille de ses 5 ans de pontificat, nous ferons une analyse rétrospective de ce pape au règne court selon Jean XXIII, afin de resituer la dernière semaine annoncée par le prophète Daniel, semaine au milieu de laquelle cessera le sacrifice perpétuel et où l'abomination s'installera sur le trône, donc le règne de 3,5 années de Satan, fin de règne conclu par le Jugement dernier de Dieu.

Dernier, parce que la Terre sera renouvellé  à son état originel.

Nous savons que nous sommes dans une période décisive, où il nous faudra faire un choix, Dieu ou Satan. Le cardinal Sarah, dont François en a fait le souffre douleur dans les derniers mois à cause de ses principes face à la nouvelle messe oecuménique en préparation, a pourtant bien compris l'urgence du moment: Dieu ou Rien (vidéo de la conférence du 7 février à Bruxelles).

Est-ce que nous y sommes? Est-ce que François est bien le dernier pape?

Nous avions dès le début de nos analyses répondu à cette question (voir analyse générale) en spécifiant à l'aide des témoignages des voyants de Garandal  ainsi que la prophétie des papes de St-Malachie, que Benoît XVI est le dernier pape avant le début des tribulations. Nous ne pensions pas à ce moment à la démission de Benoît. Il est toujours vivant, d'où la poursuite de deux prophéties de Jean XXIII en parallèles, Benoît et François.

Marie n'a-t-elle pas proclamé dans diverses apparitions qu'elle retenait le bras de son fils? Nous en sommes témoins avec Benoît XVI, mais à 91 ans et faiblissant nous savons que le temps est compté...

Nous savons donc que François est la ''Gloire de l'Olive'' et que probablement Pietro Parolin sera Pierre II le romain, qui sera assassiné selon Jean XXIII.

À voir aller François, nous savons aussi que les tribulations de l'Église sont commencées. La retenue de Marie avec Benoît XVI représente donc des événements plus graves. Son décès marquerait donc le début des 3.5 années du règne de Satan.

Une autre tradition, orale celle là, spécifie que Malachie avait introduite une autre devise entre la ''Gloire de l'Olive'' et Pierre II le romain, soit ''Caput Nigrum'' ou la ''tête noire'' (benoit-et-moi.fr juin 2016), d'où la conclusion pour plusieurs interprètes que la tête noire est François, le pape noir jésuite, qui ironiquement semble vouloir faire oublier ce fait en ayant choisi la soutane blanche en permanence contrairement à tous les papes...

Voici une vidéo qui résume le tout. On y fait même allusion à la prophétie de Jean XXIII, arrivant aux mêmes conclusions.

La date: 2027

Mais il ne faut pas oublier que seul le Père connaît le moment, et que ces temps seront raccourcis pour que les élus ne soient pas tous séduits par le court règne de Satan.

À suivre...

25 février

Les présidents chinois et russe sont sur le point de devenir des élus à vie, ou si on préfère, devenir un des 10 rois de l'Apocalypse. C'est majeur.

Et, malgré la trêve des olympiques, tout est mis en oeuvre pour faire monter la tension.

Juste à lire les gros titres, nous constatons facilement que tout est fait pour démoniser la Russie aux États-Unis. Bref l'élite anglo-sioniste doit absolument trouver une raison de faire la dernière guerre, au nom d'Israël, tout comme c'est prévu dans le plan d'Albert Pike, quitte à créer un prétexte intentionnellement, ce qu'ils feront probablement puisque le ''Grand Éclair à l'Orient'' de Jean XXIII arrive par surprise.

La Chine militarise les îles de la Mer Jaune, on le sait depuis longtemps, mais les dernières images confirment qu'il y a plus que ce que les géopoliticiens croyaient (zerohedge.com). De plus, la Chine a massé dernièrement plus de 300 000 soldats et équipement à la frontière de la Corée du Nord.

Sans oublier tout ce qui se passe en Syrie et qui sera bientôt le lot du Liban. Même la Turquie est de la partie avec son attaque en Syrie, et ce que peu savent, une attaque contre un destroyer grec la semaine dernière, dans une poussée pour récupérer des îles perdues à la Grèce après la chute de l'Empire Ottoman.

L'Empire maçonnique sera bâti sur les ruines du christianisme. Mgr Delassus a fait un remarquable travail sur ce sujet. Déjà Rome tombe en ruines, le ver qui ronge détruit les fondations, le lobby gay est omniprésent, ce qui amène des cris du coeur (sources: benoit-et-moi.fr), mais il est maintenant trop tard. Même Paul VI sera canonisé annonce-t-on cette semaine, probablement sur la base de faux miracles. Si on se refère à sa prophétie de Jean XXIII, cela ne devrait pas avoir lieu. Vatican II a besoin de ses saints, et vite. Santo subito avons nous entendu aussitôt le décès de Jean-Paul II. Même François évoque sa sainteté de son vivant!

Autre signe. Vous serez martyrisés à cause de mon nom disait NSJC. Pour les uns dans leur univers confortable, bref, acquis aux maçonniques, l'informatique et le portable intelligent ont fait le travail. Les églises se vident et le peuple est égocentrique. La charité s'est refroidie. La fille aînée de l'Église se meurt. Marche ou crève ce que va devenir la France - Pierre Hillard.

Mais pour les bastions chrétiens où le nouveau temple doit être construit (et la Grande Israël, car c'est de cela qu'il s'agit), c'est le martyr.

D'où le cri de douleur du Vatican cette semaine avec le colisée de Rome rouge de sang en arrière plan (vaticannews.va). L'image est forte. Elle  confirme que nous y sommes. Elle est un marqueur du temps prophétisé par NSJC. Mais, il n'y avait pas seulement que le colisée qui était teinté de rouge, il y avait aussi la cathédrale maronite de Saint-Elie, dans la ville syrienne d'Alep, et l'église Saint-Paul de la ville irakienne de Mossoul. Deux endroits, et deux noms qui renforcent cet avertissement. Il faut voir les signes que le Ciel nous envoit. Cela fait penser aux deux témoins de l'Apocalypse. Ce n'est pas un hasard. Alep se situe près du fleuve Tigre et Mossoul sur l'Euphrate. L'Euphrate, c'est l'évocation de la 6ème trompette de l'Apocalypse. Le Tigre et l'Euphrate sont les deux fleuves issus de l'Éden. Le cycle est sur le point d'être bouclé. L'Alpha et l'Oméga, l'Éden et l'Apocalypse, le début et la fin.

Veillez et priez.

Veillez et priez (Mgr Williamson)

07 février

Malgré les apparences dû à la trève des jeux olympiques entre les deux Corées, la tension monte. Le vice-président américain  affirme  qu'ils sont prêts à sévir comme jamais face à la Corée du Nord, et cette dernière a décidé de célébrer les 70 ans de son armée demain avec une parade militaire de 13000 soldats (au lieu du mois d'avril comme à l'accoutumé), soit à la veille du spectacle d'ouverture des JO.

Avec l'Iran impliqué au Liban, Israël ne se retiendra plus très longtemps. Le ministre de la défense a affirmé qu'Israël est prête à envahir complètement le Liban en cas de conflit.

Du côté financier, la bourse a tremblé.

Le pape au double visage continue de diviser (benoit-et-moi.fr).

Bref, tous les signes convergent vers la chute imminente des deux Babylones de la prophétie concernant Benoît XVI, étant probablement le katechon dans les écrits de St-Paul sur la fin des temps. Il est sur le point de tomber.

Pour certains, «le katéchon est tombé» (benoit-et-moi.fr). Mais ils oublient que Benoît XVI veille toujours en prière. Mais, il «sent qu'il perd des forces» (corriere.it). Ici, la nouvelle dans le Figaro.

C'est majeur.

Janvier 2018

25 janvier

Vidéo de Pierre Hillard sur son atlas du mondialisme où pour la première fois, il va beaucoup plus loin dans ses explications, spécialement les 10 dernières minutes.

L'ennemi de l'Église, ce sont les juifs talmudiques, et non l'Islam. Leur objectif: le contrôle mondial par une monnaie mondiale unique. Maître du monde, et donc peuple prêtres ayant seul le droit de liaison entre le Dieu unique et les goys.

Au plan spirituel, l'Église est l'obstacle car elle permet cette liaison grâce au Christ. Il leur faut donc détruire l'acceptation de l'Incarnation de Dieu en Jésus, le principe de la Sainte Trinité, et la Transsubstantiation, pour réduire Jésus à un simple prophète tout comme Mahomet pour l'Islam, et faire entrer les chrétiens dans le troupeau des goys. Ils ont le pape en place pour faire ce travail maintenant.

«L'Église catholique vit l'un des moments les plus difficiles de ses deux mille ans d'histoire. Inutile de le cacher ou de faire comme si de rien n'était. Le pontificat de Jorge Mario Bergoglio marque le passage - nous ignorons à ce jour jusqu'à quel point - d'une Église dans laquelle la centralité du sacré était reconnue, même si elle s'accompagnait de nombreuses "distinctions" après le Concile Vatican II, à une autre qui est caractérisée et perçue de plus en plus comme une sorte d'"hôpital de campagne", où le "social" a fait irruption dans la dimension religieuse jusqu'à - dans certains cas - la dénaturer. (benoit-et-moi.fr

Au plan temporel, donc politique, ils ont réussi le coup avec la révolution et l'abolissement de la la France, fille aînée de l'Église, comme royauté de droit divin. Ils ont même leur nouveau monarque en Emmanuel Macron présentement.

Le peuple juif talmudique donc comme messie. C'est ce qu'ils attendent ou essaient de créer selon la branche à laquelle ils appartiennent.

Voici un résumé parmi tant d'autres sur ce fait dans une lettre de Baruch Levy à Karl Marx:

« Le peuple juif pris collectivement sera lui-même son Messie. Son règne sur l’Univers s’obtiendra par l’unification des autres races humaines, la suppression des frontières et des monarchies, qui sont le rempart du particularisme, et l’établissement d’une République Universelle qui reconnaitra partout les droits de citoyens aux Juifs. Dans cette organisation nouvelle de l’Humanité, les fils d’Israël répandus des maintenant sur toute la surface du globe, tous de même race et de même formation traditionnelle sans former cependant une nationalité distincte, deviendront sans opposition l’élément partout dirigeant, surtout s’ils parviennent à imposer aux masses ouvrières la direction stable de quelques-uns d’entre eux. Les gouvernements des Nations formant la République Universelle passeront tous, sans effort, dans des mains israélites, à la faveur de la victoire du prolétariat. La propriété individuelle pourra alors être supprimée par les gouvernants de race judaïque qui administreront partout la fortune publique. Ainsi se réalisera la promesse du Talmud que, lorsque les Temps du Messie seront venus, les Juifs tiendront sous leurs clefs les biens de tous les peuples du monde. »

2018, on se le rappelle, c'est l'année de la création de la nouvelle monnaie mondiale selon The Economist, soit le Phoenix.

Dans la mythologie, le phoenix renaît de ses cendres. Il faut donc que le système s'effondre pour qu'un autre puisse renaître. Ne sommes nous pas depuis un an dans la folie de la cryptomonnaie? Cette dernière n'est-elle pas dans une bulle comme tout le système financier gavé à la monnaie de singe, au crédit facile des taux d'intérêts à zéro ou même négatif? Que fait le puissant dollar américain depuis le début janvier? Il est en chute libre. Tout est en préparation.

D'ailleurs, l'accueil d'E.Macron au forum des tous puissants à Davos hier en révèle beaucoup:

« Soigner la France, l'Europe et le monde, telle est la prescription que le docteur Macron a proposé mercredi lors de son intervention au forum de Davos. Comme plat de résistance avant la venue vendredi de Donald Trump, il a promu une France conquérante, "de retour" dans une future "Europe puissance" et plaidé pour un nouveau « contrat mondial » face à la montée des égoïsmes nationaux.
... Emmanuel Macron a été accueilli comme une rock star, et aussi un peu comme l'un des rares à avoir le leadership susceptible de faire le poids face au président américain, qui interviendra vendredi après-midi.

Le sauveur du monde libre

Le président français a entamé son discours par une remarque sur la neige tombée en abondance à Davos cette année, comme un clin d'œil à la réalité du changement climatique : « vous n'avez pas invité de climato-sceptique à cette tribune ? », a-t-il lancé ironique à Klaus Schwab, fondateur du World Economic Forum qui l'a accueilli en présentant presque comme le sauveur du monde libre, du monde de Davos en tout cas, qui défend la mondialisation et le libre-échange. « Vous êtes le symbole de la politique dont nous avons besoin pour nous guider dans le nouveau monde » : c'est une déclaration d'amour que lui a fait Klaus Schwab, devant un parterre de dirigeants avec au premier rang le roi d'Espagne, mais aussi une importante délégation française, de Christine Lagarde, directrice générale du FMI à Isabelle Kocher, directrice générale d'Engie, en passant par Patrick Pouyanné (Total), Maurice Lévy (Publicis), Bernard Charlès (Dassault Systèmes) ou son ex-mentor Jacques Attali.»

Comme Pierre Hillard le spécifie, il y a une guerre ultime pour les parts du gâteau entre la faction Rothschild, avec une vision centriste anglo-saxonne, et Loubavitch, qui ont plutôt une vision de partage entre les territoires. C'est la finale. Le triomphe de la nouvelle tour de Babel. Il sera intéressant de voir ce qui ressortira de la rencontre entre E.Macron et le président américain demain à Davos.

12 janvier

Le pape fera une visite au Chili et au Pérou la semaine prochaine. Curieusement, pour un pape qui selon les prophéties, devrait fuir vers son pays natal et y mourir, ce dernier évite l'Argentine. '' Voyages: le pape François évite une nouvelle fois l’Argentine (liberation.fr) ''.

À l'approche des jeux olympiques en Corée du Sud, il semble que la tension avec la Corée du Nord est à la baisse. C'est une bonne nouvelle, mais si c'est l'endroit où doit avoir lieu le ''Grand Éclair à l'Orient'', il est quand même évident que cela se fera dans un tel contexte puisque Jean XXIII avise que nous n'entendrons pas le tonnerre, donc à un moment où ne nous y attendons pas. Selon un article de zerohedge, la diplomatie et les sanctions ont échouées, et les américains préparent donc une frappe militaire ciblée lors du prochain test de missile de la Corée du Nord.

Nous le savons, l'Ukraine semble avoir un rôle déterminant dans les événements à venir. Pour Jean XXIII, Nuremberg n'est pas terminé. Signe que nous sommes bien à la fin des temps, l'Ukraine assiste présentement à la montée en puissance du ''fuhrer blanc'' (zerohedge.com).

Le pape prône l'immigration comme étant ce qu'il a de plus cher. Sa dernière vidéo pour la prière de janvier porte sur les minorités religieuses asiatiques, ce qui n'est pas étonnant après son dernier voyage au Myanmar. Tous pour une religion mondiale, tous unis dans le socio-communisme, au service du nouvel ordre mondial, donc au triomphe de Satan. Pas étonnant qu'il s'est associé un conseiller immigration issu directement de la bête: '' Le conseiller « immigration » du pape François : un Bilderberg, banquier d’affaire de Goldman Sachs ! (lesobservateurs.ch) ''.

02 janvier

Sans surprise, l'année débute sur une tentative d'un début de révolution, probablement bien organisé, en Iran. Déjà, on affirme que les États-Unis auraient donné le feu vert au mossad israélien pour l'assassinat du général iranien Soleimani.

Kim Jung Un de son côté a demandé dans ses voeux du nouvel an plus de têtes nucléaires pour 2018.

Le pape François nous a fait une bénédiction urbi et orbi tronquée, la rendant ainsi invalide. Il a omis volontairement d'affirmer que cette bénédiction '' descende sur vous et y demeure à jamais ''. C'est tout dire.

Et cela après avoir invectivé ses cardinaux de la curie dans son message de fin d'année pour faire entrer les récalcitrants dans ''son'' bercail (benoit-et-moi.fr).

On se demande toujours quand sera atteint le fond du baril pour cette humanité qui glisse dans l'abîme?

Il semble bien qu'on se rapproche de la condition pour la réalisation de la prophétie ''Grand Éclair à l'Orient''. Deux décès à venir, un à l'Orient et l'autre au sud des États-Unis... et un pape qui semble avoir accompli sa mission ouvre la porte à la suite des prophéties de l'Église.

Décembre 2017

18 décembre

Satan jubile. La grande apostasie est pratiquement dans la poche. C'est justement à ce moment précis que le petit peuple fidèle dans sa foi doit se méfier, car lorsqu'il criera définitivement victoire, c'est là que le couperet de NSJC tombera.

Il n'est pas seul comme prédit dans l'Apocalypse. Les dix rois qui l'accompagnent se vautrent dans l'orgueil. De jeunes présidents ou premiers ministres qui ne sont que paroles creuses.

Si vous ne vous en êtes par aperçus, la bête de la terre, le nouvel Emmanuel maçonnique, Macron, a devancé la fête de son anniversaire le 17 décembre dernier, date anniversaire de la bête de la mer, le pape François, et ce, dans le château énigmatique de roi François 1er. Aucun hasard.

« L'anniversaire «royal» du président Macron sous le feu des critiques» (lapresse.ca).

Au Vatican, on nous montre la fin, la destruction, avec la crèche 2017. Un dôme (du Vatican?) fracassé, les briques qui tombent en ruine, la famille du sauveur à peine visible, et Jésus avec un linceul qui le cache. La crèche des ténèbres (benoit-et-moi.fr).

Quand Jésus demande d'évangéliser et que le pape dit le contraire (dieuetmoilenul.blogspot.ca), c'est un signe fort du cri de victoire proche de Satan.

Quand d'anciens hauts placés de Facebook (face de bouc, çà vous dit quelque chose?) demandent aux gens de quitter le réseau (lefigaro.fr) car vous vous détruisez ainsi, c'est un signe fort du cri de victoire proche de Satan.

Tout va très vite. C'est le sprint final de Satan pour gagner des âmes. À preuve la comparaison d'images de l'élection de Benoît XVI et François (tuxboard.com). Combiens de téléphones ou de tablettes de plus en si peu de temps? Combiens de chrétiens contaminés?

Il est temps, à la veille de ce Noël 2017, de retourner à la bergerie.

05 décembre

Jérusalem ou non? Telle est la question. Le président américain laissera savoir cette semaine s'il franchit la ligne que ses prédécesseurs n'ont osé franchir en nommant Jérusalem comme capitale entière d'Israël.

Pour les initiés, cette reconnaissance est obligatoire pour qu'elle devienne la capitale du nouvel ordre mondial. C'est un signe marquant de la fin des temps. La réponse dans quelques jours. Les avertissements du monde entier vont à l'encontre d'une telle décision... Pour préserver le semblant de paix. Quelle paix?

Autre signe: '' Pour la première fois depuis son élection, le président Emmanuel Macron va recevoir les représentants des cultes à l’Élysée, vendredi 8 décembre. Traditionnellement, de tels rendez-vous ont lieu dans le cadre des réceptions pour les vœux de nouvel an du chef de l’État. Sans attendre le mois de janvier, le président Macron a cette année décidé de convier les cultes la veille du 9 décembre, journée nationale de la laïcité inscrite depuis 2011 au calendrier républicain en référence à la date de la promulgation de la loi de 1905. (lacroix.com) ''

Notez bien: cette réunion a été devancée intentionnellement. Cela coïncide donc avec la fête de l'Immaculée Conception. Aucun hasard. Les élites osent l'affront.

La sortie du livre '' le pape dictateur '' cause beaucoup de remous. C'est l'aboutissement des ''dérives bergogliennes'', où '' L'annonce de l'Incarnation de Dieu, l'annonce du salut, depuis cinq ans maintenant, a été remplacée par une sorte de prédication sociale ou socialiste qui se concentre sur les migrants (éventuellement musulmans), ainsi que par une prédication écologique sur le réchauffement climatique.
La "substitution" est avant tout quantitative: l'insistance obsessionnelle avec laquelle le Pape Bergoglio propose continuellement les migrants (et l'écologie) à tout moment, tous les jours, pour Noël, pour l'Assomption et pour Pâques, [remplace ce qui autrefois] - chez ses prédécesseurs - était l'annonce du Christ, de la vie éternelle et de la doctrine catholique.
Mais une substitution conceptuelle est également en cours, parce que le pauvre en général et le migrant en particulier (surtout musulman) sont devenus, avec Bergoglio, une catégorie théologique et ont progressivement remplacé le Sauveur (sources: benoit-et-moi.fr) ''.

Même le président Poutine confirme si la source est fiable que « le Pape rêve d’un gouvernement mondial et d’un système communiste de répression, qui n’est pas compatible avec le Christianisme. Le Pape a appelé l’Amérique à être gouvernée par un gouvernement mondial pour leur propre bien. L’Europe doit devenir un seul pays sous un seul gouvernement.  Le Pape François travaille à l’établissement d’un gouvernement global communiste » (medias-press.info) ''.

La Corée du Nord est encore sous tension cette semaine avec un exercice américan-sud coréen sans précédent, et faisant suite à un nouveau tir de missile du leader suprême.

Poutine, Macron, Trump, Trudeau, Ben Salamane, Jung Un, François ... C'est un tourbillon sans fin ces derniers mois.

Aucune surprise donc. Les 10 rois de l'Apocalypse sont à l'oeuvre, l'abomination de la désolation dans le lieu Saint est sur le trône de Saint-Pierre, et en fait, dans le temple de presques tous les humains sur cette Terre. Le Temple de Dieu étant en nous, il y a donc ceux qui vivent de l'Esprit Saint, qui lui font la place et attirent les Grâces du Seigneur, et il y a ceux qui ont divinisé l'humain, c'est à dire qui ne vivent que de chair et de sang, qui ont fait place à l'abomination de la désolation.

Mais nous ne sommes pas seuls. Par la Vierge Marie, son Divin Fils interviendra.

'' Marie Très Sainte, fille et mère de Dieu, maîtresse du temps futur, bats le rappel de tes fils dans les campagnes, pour qu'ils abattent les deux Babylone. Et que la Mère soit Une, comme toi tu es unique. La terre détruira le ciment et de terre sera, Reine, ta nouvelle Église. Et sur la terre de blé, pour la faim de tes peuples, fleur sur son nouvel autel. Amen. ''

Novembre 2017

28 novembre

Macron qui met son nez au Liban avec le problème du président avec l'Arabie Saoudite, Macron qui visite maintenant l'Afrique... Macron, la bête des Rothschild en mission comme nous l'avions anticipé. Justement, il a donné le signal au Burkina Faso: '' Je veux que, je décide que...ces mesures doivent être prise pour le basculement mondial ''.

Et oui. Ils sont prêts, avant que l'économie ne s'écroule et que les élites se fassent décapiter. Il faut une guerre planifiée. L'EI est éliminé puisque inutile maintenant. L'Iran ou la Corée du Nord sera l'étincelle.

D'ailleurs nous l'avions analysé à maintes reprises puisque contenu dans la prophétie politique '' La foudre en Plein Jour ''...

'' Mais de l'Orient la foudre en plein jour, quand l'idole sera abattue et les mangeurs de coeurs se seront dispersés.

Donc élimination de leur créature Daesh puisqu'il sont presques prêts à imposer l'antéchrist.

Quand l'Islam sera divisé, et les fils de Mahomet lutteront contre les fils de Fatima, les plus secrets, de l'Asie en flammes, parmi ces derniers, avec un nouveau visage, l'homme à la tunique jaune sera reconnu.  Les fils de Mahomet vaincront, le nom de Fatima sera reconsacré, et le sang du cruel baignera le désert.

Voilà. L'EI  avec son leader à la ''tunique jaune'', créature de la CIA et des pays arabes sunnites,  rejoignent la poussière du désert. Nous assistons à la fin de la prophétie. Macron nous l'a dit, le basculement est proche. Les fils de Mahomet, donc les sunnites élimineront les fils de Fatima (mariée à Ali, donc les chiites). Et puisque les deux camps sont maintenant officiellement soudés, Iran-Chine-Russie-Turquie contre l'axe anglo sioniste sunnite, la foudre en plein jour ou grand éclair à l'Orient est à nos portes.

Il ne serait pas surprenant que la Corée du Nord ne soit qu'un leurre pour détourner l'attention d'où l'effet surprise de la prophétie du ''Grand éclair à l'Orient''. En effet, ne nous affirme-t-on pas que le suprême leader prépare quelques missiles pour le 17 décembre, à l'anniversaire du décès de son paternel?

Et dans les dernières semaines, vous avez vu le président américain consolider ses appuis en Asie. Vous voyez Macron faire des tournées à répétitions dont en Afrique présentement.

Ils préparent le monde. Mais ce qui est visé, c'est le Liban chiite, au sud du pays. Çà s'est calmé depuis deux semaines dans les médias. Hariri est entré au pays en passant par la France. L'Arabie Saoudite a arrêté ses déclarations incendiaires, mais a aussi préparé ses alliés sunnites: '' Riyad lance une coalition antiterroriste de pays musulmans (lapresse.ca) '', le prince Saleman en tête.

Sans surprise, l'endroit visé par la coalition anglo sioniste sunnite est tout à côté de la plaine de Médigo en Israël: Armageddon.

Donc, çà va bouger bientôt au Vatican aussi. D'ailleurs, '' il existerait dans l’Église officielle un mouvement anti-Bergoglio qui voudrait mettre à sa tête le cardinal Müller ... '' (medias-presse.info) ''.

26 novembre

Lettre de Mgr Fellay de la FSSPX sur les liens entre la révolte de Luther, la révolution bolchévique d'octobre 1917 et le dernier miracle de Fatima le 13 octobre 1917.

La suite logique pour l'Église a été Vatican II. Nous vivons les derniers temps de l'église car son destructeur trône sur le siège de Saint-Pierre comme nous l'avait prédit l'Évangile, accompagné par sa horde de cardinaux et d'évêques qui suivent l'aveugle, et qui sont maintenant plus que majoritaires. Miséricorde pour tous. Le péché n'existe plus. Satan a réussi à faire croire au monde qu'il n'existe pas.

'' A quoi sert à l'Église qu'un homme vertueux, doctrinalement sain et exemplaire siège sur la Chaire de Pierre, si entre 50 et 90 % des évêques et du clergé ne le croient pas, et sont, en réalité, implacablement opposés à la vérité catholique (...)
Est-il vraiment réconfortant de savoir que "l'homme au sommet" est doctrinalement sain si sur le terrain, là où la vraie vie est vécue, les évêques et le clergé donnent l'impression qu'ils ne croient tout simplement pas en Dieu ou en la Présence Réelle ou la dévotion à la Mère de Dieu et ont une perspective fondamentalement progressiste?

Le contre-mouvement à l'intérieur de l'Eglise, qui devrait être l'Eglise militante, est si faible et si vulnérable. Peu de cardinaux, on peut les compter sur une seule main, peu d'évêques, eux aussi peuvent se compter sur une seule main, se manifestent pour réfuter les erreurs qui viennent de Rome. Ce n'est pas tant que l'Église militante renonce et s'abandonne à l'esprit de l'époque adoptée au sommet de l'Église, mais plutôt que l'Église sur Terre n'est plus militante du tout. (benoit-et-moi.fr) ''.

'' La pourriture qui émerge à l'époque de François, disséminée à pleines mains par ses partisans, n'est pas "de François" mais avant cela elle est de Vatican II. Il est inutile de se plaindre aujourd'hui du pontife argentin, si nous n'avons pas eu et n'avons pas le courage de dénoncer ce qui s'est greffé d'ambigu ou de déformé dans la Catholica à partir des Assises de 1962.
Cela montre le défi effrayant qui se déroule sous nos yeux et combien nous sommes désamparés: ce n'est pas le problème d'un Pontife révolutionnaire, mais de toute une génération ecclésiastique nourrie par des méthodes et des approches théologiques qui ont échoué. (benoit-et-moi.fr)''.

Tranquillement, depuis Vatican II, une pierre est enlevée de la structure même de ce qui fait l'Église, menant à la grande apostasie sous le pape François. Heureusement, ils ne pourront pas enlever la pierre angulaire. Le Père interviendra avant. Mais la foi est éprouvée, l'espérance est mise à rude épreuve tout comme la charité dans ce monde égocentrique, monde désiré pour garder le troupeau ''bête'' et le diriger vers le précipice sans qu'il ne s'en rendre compte.

C'est la stratégie des petits pas exploité par François... '' Nous pourrions l'appeler, et certains l'ont appelée, la stratégie des petits pas: c'est celle avec laquelle la nouvelle église se substitue peu à peu, un petit peu à la fois, une parole ou un geste à la fois, à la véritable Église catholique, celle qui doit être écrite en majuscules, parce que c'est l'Église des Saints, fondée par Jésus-Christ et reposant sur la terre, mais tendue vers le monde au-delà de la terre, assistée par les anges et pas les archanges, et par Marie toujours Vierge, en passant par les âmes saintes du Purgatoire et du Paradis, jusqu'au trône de Dieu.
Petits pas, mais quotidiens, méthodiques, implacables: et un petit pas par jour, cela signifie un énorme changement en l'espace de quatre ans et demi...

C'est bien pratique, de toujours parler de "l'esprit" de Vatican II: chacun peut mettre dans cette expression vague et ambiguë tout ce qui lui plaît. Le fait est que les modernistes et les progressistes ont besoin d'un prétexte, d'un paravent formel, de n'importe quel support pour réaliser leur projet de transformation radicale de l'Église et de la doctrine, selon leurs buts précis... (benoit-et-moi.fr) ''.

Dans un autre ordre d'idées, avez-vous remarq