ACCUEIL JEAN XXIII PROPHETIES OVER

No 8: Jean-Paul II

Béni, béni, béni.
Ce seront les jeunes qui t'acclameront, nouveau Pape d'une Église qui sourit. Les fils des saints de Milan. Seize te compteront. Ils te tiendront bien haut les mains.
Vierge Marie proche. Vierge Marie qui fus sacrifiée. Dans ses paroles tu trouveras le chemin, béni, béni, béni. Tu seras père de tous. Le début du chemin sera difficile, marcher pour Rome en des jours de sang. Eclaircir les brumes et leurs sépulcres.
Donner un nom sacré aux choses sacrées, donner un nom profane aux choses profanes. Dans ta maison tu recevras un saint aux pieds nus. Et tu feras attendre les puissants, les mains désarmées, à te prier.
Le saint parlera aussi pour toi dans chaque contrée et du monde des blanches fleurs t'envelopperont.
Le tien sera le voyage du courage, le grand défi au monde et à l'immonde prince du monde.
A celui qui t'enverra des soldats, tu opposeras des légions. Et jamais tu ne reviendras sur la parole.
Et tu te feras va-nu-pieds, et tu marcheras avec le saint va-nu-pieds. I
Quand tu divulgueras la parole de Marie la Très Sainte, ton unique blessure se fermera. La Mère de l'Église sera Mère du monde. Ange tu seras dit, béni.

Interprétation de Pier Carpi (1976)

Le successeur de Paul VI est annoncé, avec une grande allégresse car son arrivée, comme le fait comprendre la prophétie, sera l'annonce de merveilles pour le monde, de succès, de consolations pour l'Église. Le mot « béni » répété trois fois au début et repris dans le texte peut laisser entendre que le pape se nommera ainsi. Mais le « Ange tu seras dit, béni », tout en confirmant cette hypothèse, peut aussi n'être qu'un possible éloge du pape. Revoici les fils des saints de Milan que je n'ai pas réussi à identifier. Comme je n'ai pas su expliquer la phrase « seize te compteront » et d'autres choses encore, ayant un rapport avec des événements et des actions bien précises de ce pape.
Au début, le pape vivra des jours difficiles, le prophète va jusqu'à parler de jours de sang à Rome. Mais, pour l'aider, il aura près de lui la Très Sainte Marie qui avait été sacrifiée. Il est clair que Marie sera la clef de voûte de ce pontificat, pendant lequel s'opéreront tant de transformations que la Mère de l'Église, la Madone, deviendra Mère du monde.
L'influence et le pouvoir du pape s'exerceront sur tous, sur les puissants surtout. Il saura lutter avec des armes propres au christianisme - et vaincre. Il ne reculera jamais et il rencontrera des fleurs et des consentements : peut-être les fleurs sont-elles de nouveaux catholiques ou de nouvelles conversions et vocations ?
Le lien entre le pape et un saint va-nu-pieds, qui prêchera aussi pour lui; devenant lui-même va-nu-pieds, il marchera à côté du saint. Il peut s'agir d'un pèlerinage, mais je croirais plus volontiers au retour à l'humilité, à la simplicité de l'Église, dans le respect de la tradition. Un pape simple, va-nu-pieds, qui saura combattre « le monde et l'immonde prince du monde », satan.

 

Analyse en relation avec les actualités

Accueil > Prophéties >Église>Jean-Paul II