Duo Caron | Transcriptions EN


L’importance de la transcription n’est plus à démontrer. Autrefois‚ cette pratique visait principalement la réduction de l’effectif orchestral afin d’en favoriser le déplacement pour une plus large diffusion de l’œuvre. Bien que la transcription soit relativement moins utilisée de nos jours en raison de moyens de communication très développés‚ l’on constate une résurgence de la formule ainsi qu’un intérêt du milieu musical progressiste de plus en plus marqué pour cette activité particulière. En outre‚ ces transcriptions inédites contribuent à enrichir le répertoire écrit pour la formation à quatre mains.

Ainsi‚ l’écoute de tels arrangements s’effectue aujourd’hui dans un tout autre contexte que celui du siècle dernier. L’intérêt se situe davantage dans le défi - et le plaisir - pianistique‚ sonore et technique que la transcription et l’exécution de ces œuvres procurent‚ et il est rare de pouvoir soi-même transcrire puis interpréter des œuvres symphoniques.

Ici‚ l’effet global recherché réside dans la redistribution polyphonique équilibrée entre quatre mains‚ le dosage des masses sonores‚ la mise en valeur contrapuntique et surtout la retransmission du caractère typique de l’œuvre dans la dialectique des deux pianos (le son nouveau).

Le choix des œuvres à transcrire demeure primordial‚ car toutes ne sont pas automatiquement de bons sujets de transcription. En effet‚ cet instrument versatile qu’est le piano offre couleurs‚ puissance‚ douceur‚ jeux d’attaque‚ virtuosité mais possède également ses limites. La transcription doit donc exploiter toutes les facettes pianistiques en reproduisant le plus fidèlement possible les couches de la polyphonie orchestrale.

Transcriptions de Martin Caron
Pour deux pianos quatre mains

MENDELSSOHN‚ Félix-B.
(1809-1847)
Symphonie no. 4 en la majeur «Italienne»



MOUSSORGSKY‚ Modest
(1839-1881)
Une Nuit sur le mont Chauve‚ poème symphonique



SCHOENBERG‚ Arnold
(1874-1951)
La nuit transfigurée opus 4 (Verklärte Nacht)‚ pour sextuor à cordes



STRAUSS‚ Richard
(1864-1949)
- Don Juan opus 20‚ poème symphonique

- Les joyeuses équipées de Till l’espiègle (Till Eulenspiegel)‚ poème symphonique


- Métamorphoses (Metamorphosen)‚ étude pour 23 instruments à cordes



TCHAÏKOVSKI‚ Piotr Ilyich
(1840-1893)
Symphonie opus 36 no. 4 en fa mineur



WAGNER‚ Richard
(1813-1883)
Opéra Les maîtres-chanteurs de Nuremberg‚ ouverture (Die Meistersinger von Numberg)




Pour un piano quatre mains

ELGAR‚ Sir Edward
(1857-1934)
Introduction et allegro pour cordes opus 47



VAUGHAN WILLIAMS‚ Sir Ralph
(1872-1958)
Opéra Les guêpes‚ ouverture




Pour quatre pianos huit pianistes

RACHMANINOFF‚ Sergei
(1873-1943)
L’île de la mort opus 29‚ poème symphonique



TCHAÏKOVSKI‚ Piotr Ilyich
(1840-1893)
Symphonie opus 36 no. 4 en fa mineur




Pour deux pianos quatre pianistes

GERSHWIN‚ George
(1898-1937)
Strike up the Band





Transcriptions de Josée Caron
Pour un piano quatre mains

HOLST‚ Gustav
(1874-1934)
- Les Planètes op. 32: Mars‚ the Bringer of War

- Les Planètes op. 32: Jupiter‚ the Bringer of Jollity





Arrangements de Martin Caron
Pour un piano quatre mains

McCARTNEY‚ Sir Paul
(1942- ?)
- A Leaf pour piano solo

- Appaloosa-Meditation‚ suite orchestrale



Pour toute information‚ commande ou projet veuillez nous contacter.

 
Copyright © 2010-2020 Duo Caron
Extrait de Till l'Espiègle‚ R.Strauss-Caron